Confessions D’un Cordélia-oolique

« Je pense qu’on devrait se mêler de nos affaires. »

La bouche de Gunn était pleine, et Wesley ôta ses lunettes pour éviter d’avoir à voir son ami mâcher et parler en même temps. Il frotta distraitement les verres contre sa chemise.

« Ce sont nos affaires, Gunn. Si Angel poursuit cela, il y a une très grande possibilité pour que –  »

Les baguettes tombèrent dans le carton de nourriture Chinoise presque vide. « ‘Si Angel poursuit cela?’ Allez, l’Anglais. Tu crois vraiment qu’Angel va s’envoyer en l’air avec Cordélia? »

Wesley rougit. « Je n’insinuais pas qu’il allait –  » Il fit un pause, luttant pour trouver un verbe approprié et revint bredouille.  » – faire ça – avec Cordélia. Je disais simplement que s’il se permet de tomber amoureux, la possibilité existe pour que –  »

Gunn secoua la tête, plaçant le carton de nourriture sur le bureau à côté de lui et le refermant. « Ecoute, je ne sais pas pour toi, mais je n’ai jamais connu quelqu’un qui soit capable de contrôler qui il aimait. Le monde serait un endroit bien plus heureux si c’était le cas. » Il hocha la tête pour ponctuer sa déclaration, puis leva un doigt en réfléchissant. « Il y avait cette fois où l’un de mes gars avait craqué pour cette fille qui était –  »

« Oui, je suis sûr que c’était tragique, » marmonna Wesley. « Je voulais dire que s’il poursuit –  »

« De retour à la poursuite. » Gunn claqua sa langue contre son palais et secoua la tête. « Ce qu’il ne fait pas non plus. »

Wesley fit une pause, se tournant pour regarder son ami. « Donc tu es en train de me dire que tu n’as pas remarqué des sentiments de la part d’Angel envers Cordélia? »

« Oh, j’ai remarqué. » Gunn acquiesça solennellement. « Stevie Wonder l’aurait remarqué. Je dis qu’il n’en fera rien. » Il fit une pause, puis ajouta avec un degré de fierté, « Notre garçon a une retenue dingue. »

Présumant qu’il savait ce que Gunn voulait dire par ‘retenue dingue’, Wesley acquiesça légèrement. « Oui, mais tout de même, nous devrions le confronter à ce sujet. »

« Pff. Je ne crois pas, non. Tu veux mettre ton nez dedans, tu y vas. Je garde mes fesses en dehors de ça. »

« Gunn, j’ai besoin que tu me soutiennes là-dessus, » implora Wesley, s’avançant de plusieurs pas vers de son ami.

Gunn recula de plusieurs pas, levant les mains, sa tête se secouant d’un côté à l’autre. « Que je sois là ne va pas empêcher Angel de grogner sur tes fesses. »

« Il ne va pas –  » Wesley s’interrompit, puis soupira. « Je voulais dire que nous devons nous assurer qu’il sache dans quoi il s’engage. A quel point c’est dangereux –  »

« Je n’étais pas là lors du truc avec Buffy, mais j’ai l’impression qu’il le sait. » Gunn se hissa à nouveau sur le bureau, tapant les pieds contre son côté en métal. « Et puis, comment tu sais que Cordy est intéressée par lui? »

Wesley hausa les épaules. « Je ne le sais pas – est-ce qu’on ne dirait pas que la plupart des femmes sont intéressées par lui? »

« Ah, tu parles de la petite Fred. » Gunn souleva les sourcils, un petit sourire s’installant sur ses lèvres.

Wesley combattit le rougissement immédiat qui grimpa sur ses jours. Il détourna le regard, étudiant les pavés du sol. « Je ne –  »

Gunn rit. « Tu rougis, mon gars! » Ses pieds frappèrent le bureau. « Elle est mignonne. »

« Arrête de faire ça! » cassa Wesley, tournant la tête pour lancer un regard noir à Gunn et ses pieds bruyants. « Tu viens parler à Angel avec moi ou non? »

Gunn sauta du bureau et haussa les épaules, se tournant vers le bureau d’Angel. « Allons-y. »

***

La quantité de bruit que deux hommes de taille normale pouvaient faire était effarante. Angel entendit Wesley et Gunn pousser des cris dans le lobby de l’Hypérion vers son bureau avec assez de temps pour marquer la page de son livre et le placer convenablement sur le côté avant qu’ils ne passent précipitamment la porte.

Gunn se heurta maladroitement au dos de Wesley avant de le pousser sur le côté et de claquer la porte derrière lui. Angel grimaça mais ne dit rien.

« Wes pense que tu vas sauter Cordy et commencer à mettre des pantalons en cuir, » annonça Gunn.

Les joues de Wesley devinrent rouges. « Je ne – Non ! »

« Quoi? » Angel souleva ses sourcils et se pencha en avant, croisant les mains et les posant sur le bureau. « Tu penses que je – quoi? »

Respirant lentement, Wesley s’avança et abaissa la voix. « Ce que Gunn essaye de dire maladroitement, c’est que – nous sommes –  »

« Tu es, » interrompit Gunn de façon significative.

Wesley l’ignora.  » – soucieux concernant tes intentions envers Cordélia. »

A la fois surpris et amusé, Angel pencha la tête. « Mes ‘intentions envers Cordélia’? »

« Angel, c’est évident que tu es amoureux d’elle. » La voix de Wesley était toujours basse, calme même, mais ça n’empêcha pas Angel de se lever de sa chaise et de contourner le bureau.

« Ce n’est pas évident! » Il les regarda tour à tour et demanda d’une petite voix, « c’est évident? »

Gunn acquiesça résolument, les yeux écarquillés. « Ouaip. Evident du genre gros néon au-dessus de ta tête. »

« Cordy ne le sait pas, n’est-ce pas? » demanda Angel, glissant ses mains soudainement agitées dans ses poches et commençant à faire les cent pas.

Gunn haussa les épaules. « A moins qu’elle ne soit aveugle –  »

Wesley s’avança, tendit une main et parvint à attraper l’avant-bras d’Angel alors qu’il passait à côté de lui. « Angel, je ne pense vraiment pas que ce soit le –  »

Le vampire se dégagea, continuant ses cent pas. « Je veux dire, je m’inquiète. Je ne cache pas mon inquiétude mais elle pense que je ne – Je veux dire, elle pense que j’ai besoin d’elle pour les visions. » Il s’arrêta, regardant Gunn. « Elle me l’a dit. Que si les visions n’étaient plus là, je n’aurais pas besoin d’elle. Elle doit savoir que ce n’est pas vrai. »

« Tu lui as dit, pas vrai? Elle le sais maintenant, » offrit Gunn.

Wesley roula les yeux et ouvrit la bouche pour répondre, mais Angel le coupa efficacement.

« Mais est-ce qu’elle le sait vraiment? » implora-t-il. Encore une fois, il ne parlait qu’à Gunn.

Wesley se racla la gorge. « Angel, ce n’est pas le problème –  »

« Je ne veux pas qu’elle pense que je n’ai pas besoin d’elle. »

Avec un soupir bruyant, Wesley s’affaissa sur la chaise la plus proche. « Super. Tu lui dis que tu as besoin d’elle. Pas pour les visions mais pour quelque chose de totalement différent. Dis-lui que tu es amoureux d’elle. Tu vas voir comme ça se passera bien. »

Gunn rit doucement. « Relax, Wes. Tu peux être dans la conversation sans être le type Britannique rigide et sarcastique. »

« Gunn –  » Wesley semblait seulement fatigué maintenant, si pas toujours légèrement irrité.

« Tu souhaiterais que je sois resté en dehors de ça, hein? » sourit Gunn.

Angel leva une main entre les deux hommes. « Ecoute, Wesley, je ne suis pas – Je sais que cette chose avec Cordy ne peut pas se produire. Je fais du mieux que je peux. Je ne sais pas ce que tu veux que je fasse. Je ne peux pas quitter la ville, elle reçoit les visions –  »

Maintenant Wesley se leva, clairement aussi agité qu’Angel l’avait été plus tôt. « Bon Dieu, Angel, je ne suggère pas que tu quittes la ville. Ca n’a pas exactement marché avec Buffy. »

Angel pencha la tête. « De quoi tu parles? Ca a marché exactement selon le plan avec Buffy. Je pars, elle tourne la page, je le fais éventuellement aussi. » Il regarda Gunn puis Wesley et inversement. « Je ne suis plus amoureux d’elle, n’est-ce pas? »

« Oui, craquer pour Cordélia est assez différent, » admonesta Wesley.

« C’est une fille totalement différente, » fit remarquer Gunn.

Angel grogna. « Je ne sais pas comment tu peux t’attendre à ce que je contrôle de qui je tombe amoureux. »

Gunn regarda Wesley de manière pleine de sous-entendus. « Je te l’avais dit. Personne ne peut le faire. Pas même Sa Royale Morbidité ici présent. »

« Oui Gunn, tu marques un point, » cassa Wesley. Il prit plusieurs respirations calmantes et se tourna vers Angel, sa voix diminuée de plusieurs octaves. « Je suis venu ici pour te demander d’atténuer un peu les choses. Peut-être qu’un peu de distance –  »

« Ferait qu’elle me manque. »

Gunn sourit. « Aww. Loin des yeux, près du cœur. Wes! » Il donna une tape sur le dos de son ami, faisant trébucher l’ancien Observateur en avant.

« Ne t’inquiète pas Wesley. J’ai un plan, » lui dit Angel.

Wesley soupira et ôta les lunettes. « Oh bien. Un plan. Ca te dérange de dire ce que c’est? »

« C’est… » Angel fit une pause, fronça les sourcils. « Privé. »

« Un plan privé. » Gunn acquiesça. « Cool. Ca veut dire que je peux y aller? »

« Angel… » implora Wesley, demandant manifestement quelque chose de plus que ça; n’importe quoi de plus que ça.

« Wesley… » déclara Angel. « J’ai la situation sous contrôle. »

Wesley fit une pause. « Tu le dis comme si tu le pensais. »

« C’est le cas. » Dit Angel avec autant de confiance qu’il pouvait rassembler. Il ajouta un petit sourire pour la bonne mesure.

Wesley sourit en retour. « Très bien alors. »

« Ok. »

« Merci. »

« Pas de problème. »

« On te voit plus tard? »

« Bien sûr. »

Quand la porte se ferma derrière ses deux amis, Angel soupira et s’assit derrière son bureau. Il croisa les mains, comme elles l’étaient quand Wesley et Gunn étaient entrés. Il regarda son livre, décida de ne pas le reprendre, et appuya la tête contre le dossier de sa chaise. Un plan. Il avait dit à Wesley qu’il en avait un. Un plan, pour ne pas tomber encore plus amoureux de Cordélia, qui était absolument nécessaire. Un plan pour garder tous ses sentiments à l’intérieur, même s’il travaillait aux côtés de sa Visionnaire jour après jour.

Angel ferma les yeux et se demanda où diable il allait trouver un plan comme ça.

FIN.

Leave a Reply

*

%d blogueurs aiment cette page :