Continuer A Avancer

Autrefois présente, mais plus maintenant. C’est Cordy, réalisa-t-il alors qu’il fixait le téléphone qu’il venait de remettre en place. Son rétablissement n’avait pas du tout été un rétablissement. De corps, elle n’avait jamais véritablement été avec eux. Mais d’esprit, elle l’avait été. Il allait devoir remercier les Puissances Supérieures la prochaine fois que leurs chemins se croiseraient. Elles ne l’avaient pas sauvée, mais elles lui avaient donné l’opportunité de faire ses adieux et de leur transmettre ses conseils avant qu’elle…

Avant que l’illusion ne s’efface.

Avant qu’il ne sente ce soubresaut, cet éclat de verre se presser gracieusement dans son cœur (son cœur desséché comme une noix) et que la réalisation ne l’inonde.

Evidemment, ensuite il allait devoir leur botter les fesses (en présumant qu’elles avaient des fesses) parce qu’elles ne l’avaient pas sauvée.

C’était cruel de sa part, aussi, de ne pas lui avoir dit tout de suite, mais il pouvait comprendre ses actions. C’était tout à fait du genre de Cordy. Elle était venue et avait partagé sa force et sa sagesse et elle avait lâché un seau glacé tardif de réalité sur lui et puis elle était partie. Elle lui avait donné ce dont il avait besoin pour continuer à avancer.

Les allusions qu’elle avait faites sur son séjour limité durant leurs moments ensemble n’avaient rien voulu dire pour lui jusqu’à ce qu’elle soit déjà… peu importe l’endroit où elle était partie. Au paradis, il en était sûr. Là où il n’irait pas quand son temps serait venu.

Leurs derniers moments ensemble n’avaient pas été de corps (probablement une bonne chose puisqu’il serait probablement redevenu Angélus) mais d’esprits. C’était logique que son souhait d’adieu ait été de le voir et de l’aider. Il espérait qu’elle savait qu’elle l’avait sauvé.

Personne ne l’avait jamais sauvé comme Cordy l’avait sauvé.

Leave a Reply

*

%d blogueurs aiment cette page :