Conversations De Placards

“Donc, c’est amusant.”

“Mmmmhmm.”

“Toi, moi et un placard sombre.”

“Oh mon dieu.”

“Quoi?”

“Rien.”

“Non, ne me dis pas rien. Je peux pratiquement t’entendre remuer à ne plus tenir en place.”

“Ca doit être le démon Fer’o debout derrière toi.”

“Oh hahahahaha. Tu rigoles pas vrai?”

“Biensûr.”

“Angel tu n’es pas très convaincant.”

“C’estassezdurdeseconcentreralorsquetun’arrêtespasdebougercommeça.”

“Qu’est-ce que tu as dit?”

“Tu pourrais parler un peu plus fort, je crois que le démon assoiffé de sang, là dehors, ne t’a pas entendue.”

“Oh c’est vraiment bien, change de sujet, pourquoi pas? Tu sais si c’était un environnement normal de travail, je pourrais avoir une bonne affaire pour harcèlement sexuel vu la manière dont ta main ne cesse de “frôler” mes fesses comme ça.”

“QUOI… ma main ne…”

“Oh tu vois, ça vient de le refaire. Oui Angel c’est ma fesse sur laquelle ta main est fermement plantée. Oh maintenant c’est ma poitrine.”

“Mince, Cordy tu ne veux pas rester immobile pour une fois. Comment je suis censé savoir où mes mains hummm vont?”

“Allô, vampire je croyais que vous aviez une vue de chauve-souris.”

“Tu sais, en fait c’est un mythe…”

“Attends, ça y est.”

“Quoi?”

“Batman.”

“Qu’est-ce qu’il a avoir avec…….”

“Superman.”

“Cordy….”

“Et puis il y a notre vengeur de la nuit mystérieux, boudeur, émotionnellement retardé, vieux et eunuque.”

“Tu sais, il y a des moments comme ça où je pourrais juste tuer pour un peu de paix et de calme.”

“Ouais Angel c’est vraiment super quand tu t’accroches à moi comme un grand bébé homme. De toute façon j’ai une idée….”

“Oh oh.”

“Qu’est-ce que c’est censé vouloir dire?”

“Non c’est juste que toi et tes idées…elles sont habituellement un peu irrati…”

“Fini cette phrase et je peux te promettre que ces démons Fer’o n’auront pas à te tuer.”

“Non hey tes idées elles sont super habituellement mais… tu vois.. parfois…. wow Cordy pourquoi tu ôtes ce talon?”

“Parce que si je fais ça….”

“OWWWW hey arrête de me piquer avec ça.”

“…….Tu la fermeras peut-être.”

“D’accord, ouille, pourquoi tu veux me jeter ça dessus, quoi que ce soit super bien visé, ça a manqué mon cœur de juste un centimètre ……Ca manque de force quand tu frappes peut-être que tu devrais ajouter un peu plus de poussée…”

“Angel je ne visais pas pour manquer ton coeur, je visais ton cœur.”

“Oh dans ce cas….Oh… Tu visais mon cœur?”

“Oh pitié ne fais pas la petite voix de garçon victime d’Oliver twist….. Tu n’écoutais pas mon plan. Je devais faire quelque chose.”

“C’estpascommesijepouvaisécouterautrechosedanscetendroit”

“Quoi?”

“Non je disais juste que j’adorerais entendre ton plan.”

“Pfff Angel n’en fais pas trop.”

“Alors?”

“Alors quoi?”

“Tu vas me le dire?”

“Te dire quoi?”

“Cordy…”

“Ohh le ton paternel a intérêt à être suivi dans un futur proche par un s’il-te-plait et un merci, on ne voudrait pas avoir une disparition.”

“Merci de m’avoir frappé avec ton talon, voudrais-tu s’il-te-plaît continuer ton plan.”

“Ok maintenant je n’ai soudainement plus envie d’aider.”

“Oh allez Cor, tu sais que je ne faisais que plaisanter.”

“Je n’entends personne rire.”

“C’estparcequ’iln’yapersonned’autrequetoi.”

“Quoi?”

“Rien. Oh allez j’ai vraiment envie d’entendre ton plan. Je promets que je ne ferais pas d’interruptions. »

“Pfff.”

“S’il-te-plaît….”

“Oh ok il semblerait que c’est à moi de nous sortir de là de toute façon…. bien comme je le disais… Batman.”

“Oh Seigneur.”

“Ok…ok ça va, bien, toi notre homme grr résident, tu es tout aussi fort et bien, bien plus appétissant en cuir, alors tu ne peux pas juste, tu sais, faire ton truc GRR pour faire un passage à travers la porte?”

“..appétissant en cuir….. Grr pour faire un passage à travers la…Oui…OUI je peux.”

“Super, je t’aime tellement. Alors maintenant fais-le.”

“Attends.”

“Quoi?”

“Oh non.”

“Quoi Angel? Tu pourrais arrêter avec l’amateur dramatique?”

“J’ai perdu ma cape, ma vision laser et la capacité de passer au travers des portes en métal. Que puis-je dire pour ma défense? J’ai eu une journée difficile au bureau.”

“Très drôle, je n’ai vu aucune kryptonite dans les parages.”

“Non, mais il y a toi.”

“Qu’est-ce que tu as dit Angel ?”

“Hummm je ne voulais pas le dire comme ça, non pas que je sache comment… J’ai juste voulu dire que je t’ai toi, ma lumière, mon rayon de soleil, mon…qu’est-ce que tu fais?”

“J’essaye de m’éloigner de toi le plus loin possible, imbécile.”

“Je voulais juste… Je voulais dire quelque chose de gentil.”

“Reste collé au sarcastique, tu as le sol entier recouvert Mr Bitcho.”

“Je….je… Mr Bitcho?”

“C’est mieux que Mr Angel l’homme gay, fais avec.”

“Je voulais juste dire quelque chose de gentil sur toi… tu es, tu sais, magnifique, et hey Fred disait la chose la plus marrante du monde l’autre jour après notre entraînement, le jour, le jour…”

“Où ta progéniture maléfique est arrivée?”

“Oh ouais ça.”

“Angel?”

“Ouais?”

“Pas la peine de devenir tout excité, je suis toujours fâchée contre toi.”

“Oh.”

“J’allais juste te dire de la fermer.”

“Oh ok.”

“Ok donc je vais rester en silence, enfin ok, en fredonnant un petit air pendant que toi, tu peux contempler comme c’est mal de mentir à Cordy. Do … do … dodododododo … do.dododod.dododo.”

“Donc tu penses que je suis paternel envers toi?”

“Quoi? NON. Je ne pense définitivement… *toux* d’où tu sors ça?”

“Hé bien, tout à l’heure, tu as dit que j’avais le ton “paternel” et je me demandais si c’est comme ça que tu me vois, paternel?”

“Pourquoi est-ce que ta voix est toute drôle? Tu me le dirais si tu pouvais sentir du gaz venir?”

“Cordy je suis un vampire, le gaz ne m’affecte pas?”

“Donc retour sur le truc de la voix?”

“Non…Non… retour sur le truc paternel.”

“Je….euh non je ne pense pas que je te vois comme ça.”

“Tu ne penses pas, ou tu ne me vois définitivement pas comme ça?”

“Purée Angel pourquoi ça a de l’importance, tu es un non coucheur de toute façon.”

“C’est important et je ne suis pas un non coucheur… J’ai couché avec Darla.”

“Ewwwwwww.”

“Ok désolé, désolé mauvais exemple.”

“Ne m’en parle pas.”

“Bon, je pensais juste, tu sais… “

“Accouche Angel, si je te vois comme un père, NON ce n’est pas le cas. Là, satisfait. Tu es trop sexy pour pouvoir te considérer comme un père et quand tu essayes d’en être un pour Connor, c’est encore vachement plus sex…. *toux * Je veux dire, c’est bien. On peut laisser tomber le sujet s’il-te-plait?”

“Pas la peine de crier.”

“Arrrgggghhhhhhhh.”

“Cordy….Cordy est-ce ça va?”

“Bien.”

“Parce que généralement quand des personnes passent la quantité de temps que tu passes et la quantité d’énergie que tu dépenses à faire leurs cheveux, généralement ils ne commencent pas à les arracher comme tu le fais.”

“Je vais bien. TU VOIS. Mes mains ne sont nulle part près de ma stupide tête.”

“Bien.”

“Do..dododododod.dodododo…do.dooddodod.”

“Tu penses que je suis sexy?”

“Angel si tu ne la fermes pas, que Dieu me vienne en aide, Angel quelqu’un va mourir.”

“WOW C’était… c’était… et tu dis que je suis mélodramatique.”

“ ”

“Cordy?”

“Cordy?”

“Oh c’est mature de ne pas me parler. Bon alors, on est deux à pouvoir jouer à ce jeu.”

“Tu sais ce n’est rien si tu penses que je suis sexy. Je pense aussi que tu es sexy.”

FRACAS

“Qu’est-ce qui s’est passé Cordy?”

“Mords-moi Angel.”

“Est-ce une invitation?”

“C’en est trop ….A L’AIDE……A L’AIDE….”

“Ça ne va pas marcher Cordy, je veux dire qui sera là à cette heure de….”

“Oh merci mon Dieu, nous vous avons trouvé. Fred était sur le point d’avoir une attaque, sans parler de mon fichu souci.”

“Wesley?”

“Oui… ça fait un moment qu’on vous cherche.”

“Ouais c’est une bonne chose que Cordy puisse brailler comme elle le fait.”

“Gunn?”

“Je t’avais dit que ça marcherait, Angel.”

“C’est TOI qui disait que personne ne pourrait nous entendre à travers ces portes, Cordélia.”

“Ma fille, qu’est-ce qui se passe avec tes cheveux? C’est tout woo woo.”

“Ca y est. Je ne veux plus être près de quelqu’un ayant un organe qui ressemble de près ou de loin à un pénis. Ce sont tous des…. Idiots.”

“Wow elle est dans une humeur encore plus méchante que je n’avais prévu.”

“Elle allait dire enculés.”

“Wesley?”

“Quoi?”

“C’est la seule chose sur laquelle tu te concentres?”

“*toux* oui, bienl…hum….. Angel pourquoi tu souris comme ça?”

“Cordélia.”

“Qu’est-ce qu’il y a, Angel?”

“Ouais, mec qu’est-ce qui s’est exactement passé dans le petit compartiment?”

“Oui, j’espère que nous n’avons rien interrompu.”

“Explique pourquoi la fille a été méchante avec moi.”

“Elle a dit que j’étais sexy.”

“Oh pour l’amour de Dieu Angel.”

“C’est pour ça que tu souriais? Mec tu l’as vraiment dans la peau.”

“Quoi?”

“Rien.”

“Gunn…Wes QUOI?”

“RIEN.”

“C’est mieux si on ne lui dit pas pour la tension sexuelle hein?”

“Oui je pense que Cordélia n’apprécierait pas l’initiative.”

“Ouais, en plus elle a l’air encore plus effrayante avec ses cheveux comme ça.”

“IL N’Y A RIEN QUI CLOCHE AVEC MES CHEVEUX, CRETINS.”

“Houp-là” “Houp-là”

FIN.

 

 

Suite

Leave a Reply

*

%d blogueurs aiment cette page :