La Manière Dont Son Esprit Fonctionne

“Angel.”

“Cordy?”

“Je m’ennuie.”

“Je suis désolé.”

“Faisons quelque chose.”

“Ne faisons rien.”

“Qu’est-ce que tu veux faire?”

“Bien vu le fait que je lisais ce livre, avant que quelqu’un ne m’interrompe, je pense que je vais continuer à le lire.”

“Oh… Angel?”

“Oui, Cordy?”

“Combien de livres tu as lu?”

“Quoi?”

“Mon dieu, c’est pas la peine de me regarder comme si j’étais un phénomène de foire. C’est juste une question. Ne souris pas, Angel! C’est une bonne question. Car, tu sais, tu as genre 250 ans et tout ce que tu fais, c’est lire—“

“Hey! Lire n’est pas tout ce que je fais. Je me bats contre le mal, je prends soin de mon fils, je prends soin de toi et Wes et Fred et Gunn…”

“C’est des responsabilités et autres. Comme il est obligatoire pour moi de me laver le soir. Mais je ne me promène pas en disant ‘Salut, je suis Cordélia. Je suis une visionnaire à plein temps pour les Puissances Supérieures. J’ai un fantôme comme colocataire et un vampire comme collègue et je prends également un bain chaque soir avant d’aller au lit.’… Quoi? Angel, je dis juste… D’accord, c’est bon, je suis désolée. Maintenant dirige ton regard menaçant autre part. C’est comme si tu brûlais un trou dans ma tête… Donc… combien de livres tu as lu?”

“Cordy!”

“Angel!”

“C’est une question absurde! Tu t’attends à ce que je compte tous les livres que j’ai lu en deux cent ans et demi?”

“Ca serait si dur que ça?… Angel stop! Ne pars pas! Il n’y a personne d’autre ici avec qui parler… Et alors que je pourrais parler avec la poignée de la porte et avoir une conversation tout aussi stimulante, tu es – Désolée! – Je préfère parler avec toi. J’aime parler avec toi.”

“Bien. Alors parle.”

“Euh… Donc de quoi tu veux parler?”

“Tu ne sais même pas de quoi tu veux parler!”

“Biensûr que si! Parlons de… Oh! Que dirais-tu de ballet?”

“Ballet?”

“Ouais! T’en as déjà vu un? Tu devrais y aller, car tu aimes tous ces trucs d’art.”

“Je ne veux pas parler de ballet.”

“J’ai fait du ballet. Pendant longtemps.”

“Vraiment?”

“Oh, alors maintenant tu es intéressé! Qu’est-ce que ça t’a fait? L’image de moi portant des collants, gambadant sur une scène?… Tu es en train de rougir, Angel ?!”

“Quoi? Non. Je ne… rougis pas.”

“Tu as rougi.”

“Cordy, c’est impossible pour moi de rougir. Le sang ne circule pas dans mes veines, ce qui empêche le sang de voyager jusqu’à mon visage. Donc tu vois. Je n’ai pas rougi.”

“Peu importe, Monsieur technique ‘mon sang ne circule pas’. Tu as tellement rougi… Mais si ton sang ne circule pas… mfcommentfaistupourquilselèvemmf? »

“Quoi?”

“Rien, oublie.”

“Non. Qu’est-ce que tu as dit?”

“J’ai oublié… Ne ris pas de moi!”

“Maintenant regarde qui rougit!”

“Je dois t’apprendre que Cordélia Chase ne rougit pas, monsieur.”

“Ok, biensûr. Quoi que tu dises…”

“La ferme, Angel… Ok, bien. Mes joues ont peut-être légèrement rougi. Je l’admets. Alors tu peux arrêter de rire maintenant!”

“Je suis désolé… Désolé, c’était le dernier rire, je le jure.”

“Bref, à propos du ballet… Angel, ne roule pas des yeux. Je suis la seule personne ici autorisée à rouler des yeux.”

“Ne parlons pas du ballet.”

“Ca me manque.”

“Rouler des yeux te manque?”

“Non. Le ballet.”

“Danser ou en voir un?”

“Les deux! Bon sang, Angel, essaye de suivre la conversation ici!”

“Idem!… Qu’est-ce qui est si drôle?”

“Tu… tu… as dit… ‘idem’!”

“Ouais…? Je suppose que j’ai juste totalement raté la blague.”

“Non. Tu as dit ‘idem’! C’est la blague.”

“C’est pas si drôle pour moi.”

“Tu ne dis jamais des mots comme ça. Qu’est-ce qui t’a fait dire ça?”

*marmonnements*

“Quoi?”

“J’ai dit,…” *marmonnements*

“Accouche, Angel!”

“J’ai dit, j’ai regardé Ghost hier soir!… Cordy, arrête de rire… Cordélia, ce n’est pas si drôle… Rappelle-toi de respirer au moins.”

“Ok. J’ai fini maintenant.”

“Heureux de l’entendre… Je croyais que tu avais dit que tu avais fini.”

“J’ai fini! J’imaginais juste la réaction de Denis… Je ne rirai plus de toi. Promis… Du moins pas concernant le fait que tu regardes Ghost.”

“C’est rassurant.”

“Pourquoi tu l’as regardé? Je veux dire, un peu fleur-bleue?”

“J’ai en quelque sorte… Je vous ai entendue dire, Fred et toi, comme c’était un chouette film et tout. Alors j’ai pensé que j’allais le regarder.”

“J’aime ce film.”

“Cordy? All-ô?”

“Quoi?”

“Tu étais dans la lune.”

“Désolé… Hey, est-ce que tu as toujours le film?”

“Ouais. Pourquoi?”

“J’ai la plus gigrantesque envie de le regarder.”

“Je crois que tu viens juste d’inventer un mot.”

“Lequel?”

“Gigrantesque.”

“Oh.”

“Ouais. C’est pas un mot.”

“Bien, ça alors, Mr Angel-prof-de-Français. Je vais noter ça pour une future référence.”

“Cordy—“

“Le film?”

“En haut sous mon lit. Et ne ris pas.”

“Je pourrais rire quand que je serais hors de ta vue?”

“Vas-y… Cordy, tu es toujours dans ma vue!”

“Bizarre.”

“Quoi? Oh, hey Wes.”

“Salut, Angel.”

“Tu viens de dire que Cordy est bizarre?”

“Angel, je n’ai pas pu m’empêcher d’écouter ta conversation avec Cordélia. Et je ne sais juste pas comment tu fais.”

“Fais quoi?”

“Pour trouver du sens dans la “Logique Cordy”.’”

“Des années de pratique, Wes.”

“Oui, mais vous avez commencé à parler de livres, puis vous êtes passé au ballet et vous êtes parvenu à avoir une conversation secondaire sur la circulation du sang en même temps, et vous avez fini par parler du film Ghost et puis d’un mot qu’elle a inventé. C’est abasourdissant.”

“Moi ou elle?”

“Les deux; plus elle cependant. Elle a inventé la ‘Logique Cordy,’ après tout.”

“Ouais. La manière dont son esprit fonctionne…”

“Troublant.”

“Déconcertant.”

“Déroutant.”

“Et complètement stupéfiant.”

FIN

Leave a Reply

*

%d blogueurs aiment cette page :