Bataille Familiale – Chapitre 3: Invisible Woman

 

Chapitre 3 : Invisible woman.

Dehors le soleil pointait à l’horizon. Les habitants de Sunnydale, s’éveillaient doucement pendant que d’autres s’endormaient.

Dans la maison des Summers, le vampire ouvrait un œil. La première chose qu’il vit, fut une tête blonde posée sur son torse. La jeune femme dormait encore paisiblement. Son petit ami pouvait sentir, la chaleur de son souffle sur sa peau si froide. Il décida de ne pas la réveillait. Spike aimait beaucoup la regarder dormir. Il se mit à caresser les cheveux couleur or de sa bien-aimée.

Quelques rayons de soleil pénétraient dans la maison, ce qui avait pour conséquence d’éclairer un peu la pièce. Le vampire aimait cette lumière, mais malheureusement sa condition, ne lui permettait pas d’aller au soleil. Dehors, les oiseaux chantaient leur bonheur. Cela le fit sourire. Ils ne les avaient pas entendu gazouiller depuis des jours, et ça lui avait beaucoup manqué. Buffy bougea légèrement contre el torse de son petit ami, mais ne se ré veilla pas.

Le vampire était heureux d’être enfin rentré chez lui. Un sourire apparut sur son visage. Même s’il l’aurait souhaitait, il n’aurait pu l’effacer. Quelques minutes passèrent, mais le petit ami de la tueuse ne s’en rendit pas compte. Il senti le corps de la jeune femme doucement se réveiller contre lui, puis il vit ses yeux s’ouvrirent. Il déposa un doux baiser sur le haut du front de sa bien-aimée.

Buffy : Bonjour mon cœur

Spike : Bonjour chaton, tu sais ce genre de réveilles commençaient à me manquer. Mais maintenant tu es là.

Buffy : Ils m’ont manqué aussi.

Spike : Tu as bien dormi ?

Buffy : Le plus merveilleusement du monde, puisque je me suis endormi dans bras de l’ange qui a capturé mon cœur. Et toi ?

Spike : Comment pourrais-je dormir mal, quand je sais que tu es dans mes bras, et que tu chasses tous mes mauvais rêves ?

La jeune femme blonde sourit à cette réponse, qui la touchait beaucoup. Le couple s’embrassa. Ils tournèrent la tête, quand des bruits sourds parvinrent de l’escalier. Il s’agissait d’Anne et Emilie qui essayaient de descendre le plus silencieusement possible les marches. Elles étaient suivit des deux sorcières.

Les quatre jeunes femmes remarquèrent que le couple était réveillé. Le petit groupe pénétra dans le salon. Buffy et Spike se relevèrent un peu. Willow serra la tueuse dans ses bras, puis se fut sa tante qui l’enlaça à son tour.

Emilie : Bonjour !

Spike : Salut !

Anne : Vous êtes rentré hier soir ?

La jeune femme blonde acquiesça.

Anne : Allez, venez  je vais vous faire le petit déjeuné !

Buffy qui était affamée,  se leva et sa tante passa un bras autour de ses épaules. Elle était tellement heureuse de revoir sa nièce en vie, elle s’était beaucoup inquiétée, même si elle n’avait rien montré. Elle savait désormais ce qu’avait ressentit sa défunte sœur, quand celle-ci lui racontait combien elle avait peur pour sa fille. Les deux femmes se dirigèrent dans la cuisine.

Les autres étaient restés au salon. Une fois la place libre, Emilie vint s’asseoir près du vampire décoloré. Celui-ci tourna la tête dans sa direction.

Emilie : À ce que je vois ça c’est bien réconcilié, hier soir.

Spike (sourire coquin) : Hum plutôt bien !

Tara (gênée) : Oh !

Emilie se leva d’un bon de sa place. Elle croyait que le couple avait couché ensemble, sur le canapé. Le vampire adorait le mal aise qui s’était installé dans la pièce. Il se leva, un sourire aux lèvres, et se dirigea vers la cuisine.

Les trois jeunes femmes firent de même. Là-bas la tante des sœur Summers, s’activait à tout préparer. Buffy l’aidait. Spike vint leur donner un coup de main, en volant au passage un tendre baiser a sa bien-aimée. Emilie fut touché par cette scène, elle adorait voir les couple s’embrasser.

Voyant qu’ils n’avaient pas besoin de plus d’aide, les deux sorcières et la cousine de la tueuse s’installèrent autour de la banque, où était posé le petit déjeuner. Quand tout fut prêt Anne et le couple allèrent s’asseoir à leur tour.

Anne : Buffy nous allons bientôt rentrer !

Buffy : Déjà ? Mais on n’a pas fêté noël ni le nouvel an !

Tara : Le jour de l’an était il y a trois jours

Buffy : Oh !… Mais restez, on va se rattraper ! Bon c’est vrai qu’on reprend le travail après demain, mais restez, je ne sais pas, euh un mois !!

Emilie : Allez maman dis oui s’te plaît !

Anne : Mais tes études ?

Emilie : Tu sais bien que j’ai le droit de prendre un mois de vacance ! Je les prends maintenant ! Allez s’te plaît !! Je rattraperais mes cours, quand je rentrerais promis !!!

Anne : Très bien mais à la fin du mois on rentre ! Après tout ton père est tout seul !

Buffy : Alors c’est partie pour un mois !

Des bruits de pas se firent de nouveau entendre dans l’escalier. Quelques secondes plus tard, un couple apparut dans l’encadrement de la porte de la cuisine. Quand Dawn vit sa sœur, elle se précipita dans ses bras et l’enlaça. Elle n’arrivait pas à y croire, sa sœur était enfin rentrée. Carl fut heureux de voir que sa petite amie avait retrouvait le sourire. La jeune fille lâcha la tueuse et la questionna sur ce qui s’était passé dans l’autre monde. Buffy lui expliqua toute ce qu’ils avaient fait là-bas et le fait que sa tante et sa cousine, restaient un peu plus longtemps.

Dawn en était très heureuse, car Anne était un peu comme une seconde mère pour elle. Les deux adolescents vinrent se joindre au groupe pour manger. Soudain, la porte d’entrée s’ouvrit et laissa entrer le jeune homme brun et l’ex démone. Ils arrivèrent dans la cuisine et trouvèrent le reste du scooby gang en train de prendre leur petit déjeuner. Tout le monde se salua et les deux fiancés prirent place autour de la banque. Emilie leur servit une tasse de café. Et les autres leurs firent passer les assiettes de toasts, et de pancakes.

Alex : Vous savez quoi ?

Dawn : Quoi ?

Alex : Je n’ai aucune envie de retourner travailler Lundi.

Buffy : Parce que tu crois que j’ai envie ?

Anya : Et oui fini les nuit où nous laissons nos deux corps transpirer jusqu’au matin !

Alex : Anya !

Anya : Bah quoi ? Ah oui d’accord. Je voulais dire fini de faire l’amour la nuit.

Emilie : Merci de cette explication.

Anya : De rien mais tu sais, c’est surtout pour Alex. Souvent il m’interpelle, il ne doit pas bien comprendre quand je parle.

Alex (soupirant) : Elle m’exaspère !

Anya : Je t’aime mon chéri !

Elle déposa un rapide baiser sur les lèvres de son fiancé. Celui-ci se mit immédiatement à sourire. Malgré se que disait sa bien-aimée, il l’aimait plus que tout.

Après le petit déjeuner tous les membres du scooby gang rangèrent la cuisine. Pendant que les deux sorcières faisaient la vaisselle, Buffy et Spike montèrent se changer. Ils prirent des habits propres dans le placard de la tueuse. Le vampire avait laisser quelques affaires chez la jeune femme, cela lui évité d’aller jusqu’à sa crypte, chercher des vêtements propres.

Après avoir tout choisie, ils se dirigèrent dans la salle de bain. Le couple se mit d’accord pour prendre une douche séparément. Sinon, tous deux, savaient qu’elle durerait des heures. Se fut Spike qui décida de prendre sa douche en premier, pendant que la tueuse se laverait le visage et les dents.

Une fois nu, le vampire entra dans la baignoire, il ne ferma pas complètement le rideau. Laissant Buffy regarder à loisir, les fesses musclées de son amant. Elle aimait sincèrement son bien-aimé. Souvent elle se traitait de stupide, pour avoir attendu si longtemps, avant d’être sorti avec lui. Après s’être lavé, Spike sorti de la douche. La seule serviette qu’il avait sur lui, se trouvait dans ses cheveux. Il se les séchait.

La jeune femme aimait le sans-gêne de Spike. Elle se déshabilla à son tour et entra dans la douche. Elle aussi, ne ferma pas entièrement le rideau. Tout en s’habillant le vampire, pouvait admirer le corps parfait de celle qu’il aimait plus que tout au monde. Il portait un tee-shirt  et un jean noir, comme à son habitude. Au bout d’un moment l’eau s’arrêta de couler et la tueuse sortie avec une serviette attachée au-dessus de sa poitrine. Elle trouva Spike appuyé contre le lavabo et en train de la regarder. Le rouge monta aux joues de la jeune femme. Elle aimait que son petit ami, pose le regard sur elle, surtout s’il s’agissait de se regard là. Car celui-ci la regardait avec gourmandise, comme un enfant qui regarderait une glace avec envie.

Spike s’avança et embrassa tendrement Buffy. Ne voulant pas aller plus loin, la jeune femme se dégagea. Le vampire ne lui en voulu pas, car il savait qu’ils n’avaient pas le temps de faire l’amour. La tueuse s’habilla rapidement. Elle portait un bustier rouge avec une veste de la même couleur et un pantalon noir.

Spike : Tu es magnifique !

Buffy : Et toi tu es sexy. J’ai plein d’idée en tête !

Spike : Il faut les remettre a se soir, amour.

Buffy : Je sais mon ange.

Les lèvres de la jeune femme capturèrent amoureusement celle du vampire. Il l’enlaça de ses bras puissants, que la tueuse aimait tant. Puis ils se mirent front contre front et se regardèrent droit dans les yeux.

Buffy : Je t’aime mon cœur

Spike : Et moi je t’aime chaton.

Le couple redescendit ensuite dans la cuisine. Ils rejoignirent leurs amis. Ils ne trouvèrent personne à la cuisine. Les deux amoureux se dirigèrent donc dans le salon, où ils trouvèrent le scooby gang au complet. Le couple alla s’asseoir sur le canapé. Buffy se trouvait sur les jambes de Spike, qui entourait ses hanches de ses bras.

Buffy : De quoi parlez-vous ?

Emilie : De mes étalons !

Buffy (choquée) : Quoi ?! Devant Dawn !!!

Emilie (rigolant) : Zen cousine, c’est pas vrai. On parlait des jours qui s’étaient déjà écoulaient.

Buffy (surprise) : Oh !

Anne : Oui, il va falloir manger ce qu’il y a dans le frigo car sinon tout va finir à la poubelle.

Buffy : Tu crois que sa peut tenir encore combien de temps ?

Anne : Si tu les mets au congélateur sa peut tenir 2 semaines grand maximum.

Buffy : D’accord je les mettre au congèle alors, comme ça puisqu’on a rien fêter, on pourra faire noël et le nouvel an, en même temps, samedi ou l’autre samedi.

Anne : Bonne idée.

Buffy : Le premier démon qui me fait capoter ce repas, ça va chauffer pour lui !!

Spike : Non mon cœur c’est moi qui m’en charge, toi tu auras pour mission de te faire préparer pour le repas.

Buffy : C’est gentil mon ange, merci !

Le couple s’embrassa tendrement. Tout le monde trouvait ce geste mignon. Voyant que le baiser ne se terminait pas, Emilie se racla la gorge pour signaler aux amoureux, que les autres étaient encore présents dans la pièce. Les deux amants se détachèrent.

Buffy (gênée) : Oups pardon !

Tout le monde se mit à rire.

Spike : Tiens où est passé bille de clown ?

Emilie : Il revient plus tard avec Anya !

Buffy : Pourquoi il te manque ?

Spike : Bien sûr que non ! Et puis quand tu es auprès de moi, je ne manque absolument de rien et surtout pas de lui !

Il déposa un rapide baiser sur les lèvres de sa bien-aimée. Puis tout le monde repris sa conversation. Quelques minutes plus tard, l’ex démone et son petit ami revinrent chez les Summers. Les discussions ne s’étaient pas arrêtées et le couple commença à y participer.

Dehors le ciel était dégagé. Il était si bleu, qu’il ressemblé aux yeux du vampire blond. Le samedi passa trop rapidement, au goût de tout le monde. Personne ne s’était rendit compte que la nuit avait commençait à tombée. Une fois complètement noir, Dawn le remarqua.

Dawn : Tiens il fait nuit !

Buffy : Oui c’est vrai avec Spike on va aller patrouiller !

Spike : Bonne idée, j’ai besoin de me défouler.

Buffy : Je vais me changer, ce bustier est neuf, alors je préfère changer de haut, au lieu d’avoir un joli trou en plein milieu.

Spike : Je t’accompagne chaton !

Dawn : Moi je vais terminer mon français !

Emilie : Je viens t’aider, en français je suis imbattable !!

A cette remarque, tout le monde sourit. Puis le couple et les deux cousines montèrent à l’étage. Chacun alla dans sa chambre. Quand Dawn entra dans la sienne, elle y trouva Mikaela qui observait sa boîte à bijou. Au son de l’ouverture de la porte, elle la reposa et fit faces aux deux jeunes femmes.

Mikaela : Salut vous deux !

Emilie : Salut Mika !

Dawn : Si Buffy te trouve ici, sa va mal aller !

Mikaela : Je ne vais pas m’inquiéter pour elle. Alors comment ça va ?

Dawn : Bien à part le français qu’il faut que je fasse.

Mikaela : C’est simple, vu que ta cousine est française, je pense qu’on peut te donner un petit coup de main ! Et toi trésor ça va ?

Emilie : Oui ça va plutôt bien. Que fais-tu là ?

Mikaela : T’es pas contente de me voir ?

Emilie : Bien sûr que si, mais je veux juste savoir… Enfin bon oublie c’est pas…

Dawn (hurlant) : Ah !!!!

Mikaela : Quoi ?

Dawn (paniqué) : Une sourit !!!!!!!!!

La petite bête passa devant les filles, qui firent un bon en arrière, puis la sourit alla se cacher derrière un placard. Cela eut pour effet de faire crier les trois filles. La tueuse et le vampire arrivèrent en courant dans la chambre de la jeune fille.

Spike : Qu’est-ce qui se passe ?

Buffy : Mikaela ?!

Mikaela : Une sourit !!!

Spike (riant) : T’es un vampire, tu peux l’attraper !

Mikaela (apeurée) : Non j’ai horreur de ces bestioles et tu le sais !!

Dawn : Spike attrape la s’te plaît !!!

Emilie : Oui s’il te plaît fais-le !!

Buffy : Fais le on ange, moi j’y vais, tu me rattraperas.

Spike : Comme tu veux chaton.

Buffy déposa un rapide baiser sur les lèvres de son bien-aimé, puis elle sortie de la chambre, descendit l’escalier, passa au salon prendre un pieu et enfin partie en patrouille. Spike aurait voulu partir avec elle, mais il devait d’abord se battre contre un petit rongeur. Il lâcha un soupir.

Spike : Bon où est cette petite bête ?

Mikaela (hurlant) : Là !!!!!

Le vampire vit le petit animal, il essaya de l’attraper, mais celle-ci fut plus maligne et arriva à lui échapper. Quand il se releva, la sourit sortie de sa cachette et essaya d’en trouver une autre. Les filles se mirent à crier, Spike lâcha un grognement de mécontentement et se jeta sur le rongeur, en vain une nouvelle. Ce petit manège dura quelques minutes encore, puis le vampire blond arriva à attraper le petit monstre qui terrorisait les trois filles. Il la jeta par la fenêtre et la ferma ensuite.

Spike : Voilà ! Maintenant je vais patrouiller.

Emilie : Merci.

Le vampire sortie de la chambre, d’un pas précipité, comme s’il avait hâte de retrouver sa chère et tendre. Il descendit les escaliers et se dirigea à son tour au salon. Il ouvrit le coffre qui se trouvait derrière un des fauteuils, et pris un pieu qui se trouvait à l’intérieur. Il parti ensuite patrouiller. Une fois dehors il huma l’air pour sentir l’odeur vanillée de sa petite amie. Une fois discerné, il prit une direction.

Cela faisait dix bonnes minutes, que Buffy avait quitté son foyer et ses amis. Son petit ami tentait d’attraper un rongeur. Elle se baladait donc seule dans ses rues où le mal pouvait sortir à chaque coin. Elle se dirigea, comme tous les soirs, vers in cimetière de la ville, qui en comptait douze en tout. Une fois devant l’un d’entre eux, elle y pénétra en essayant de faire le moins de bruit possible. Car à Sunnydale, s balader dans un cimetière en pleine nuit était souvent très mal vu. Elle se balada entre les tombes.

Soudain un bruit très léger attira son attention. Elle eut juste le temps de se retourner, pour voir un démon lui foncer dessus puis l’attaquer. Il était gris pâle et se griffes étaient très longues. Ce qui troubla Buffy, c’était qu son adversaire se battait les yeux fermé. Jamais ils ne les ouvraient. Pourtant il ne manquait aucun coup, que la tueuse lui rendait. Un moment Buffy l’envoya s’écraser contre une crypte, ce qui eut pour effet d’assommer le démon.

Elle s’approcha de lui, prête à lui briser la nuque. Mais une fois à sa hauteur, le monstre la griffa au bras. Quatre lignes de sang apparurent. Sous le choc la jeune femme avait reculé, laissant le démon s’enfuir dans la nuit noire.

Quand elle tourna la tête à sa recherche, elle vit Spike arrivait. Elle partie à sa rencontre, en se tenant le bras. Le vampire remarqua immédiatement le blessure et senti l’odeur du sang de la tueuse.

Spike : Que s’est-il passé ?

Buffy : Un démon s’est prit pour un chat.

Spike : Fais moi voir !

La jeune femme souleva sa main de la blessure. Spike lui attrapa doucement le bras et examina les griffures qui avaient déjà bien commencé à cicatriser. La blessure était presque entièrement refermée. Cela intrigua la tueuse.

Spike : Mais c’est rien du tout !

Il approcha sa tête de la griffure et  déposa un tendre baiser sur les quatre petites lignes. Puis il remonta jusqu’à la bouche de Buffy où il captura tendrement ses lèvres.

Spike : Comme ça, ça guérira plus vite !

Buffy : Il y a deux minutes, ça saignait encore ! Enfin bon…

Spike : Sûrement tes pouvoirs !

Buffy : Sûrement !

Spike : La nuit est belle, tu veux vraiment patrouiller ?

Buffy : Pas vraiment mais bon c’est mon devoir, comme dirait Giles.

Spike : Si tu ne patrouilles pas pendant un soir, c’est pas grave.

Buffy : Oui tu as raison, tu proposes quoi ?

Spike : Une balade au parc, on est juste a côté.

Buffy : Je te suis !

La tueuse glissa sa main dans celle de son petit ami. Leurs doigts s’entrelacèrent. Ils prirent le chemin de la sortie du cimetière. La nuit était claire, la lune était presque ronde dans le ciel. Il n’y avait aucun vent. Buffy et Spike aimaient beaucoup la lumière que dégageait l’astre lunaire. Celle-ci donnait un aspect romantique à chaque chose.

Une fois sorti, le couple tourna à gauche et longea le mur du cimetière. Ils parcoururent plusieurs mètres et la grille du parc apparut enfin. La jeune femme et le vampire s’y approchèrent. Une fois devant le portail, ils pénétrèrent dans le l’espace vert de Sunnydale. Ils longèrent le lac. La lune se reflétait dedans.

Le couple trouva cette vision superbe. Ils s’arrêtèrent quelques instant, pour contemplait l’eau. Puis ils se remémorèrent leur première nuit qu’ils avaient passée en temps que couple. Buffy et Spike se mirent à sourire.

Puis ils reprirent leur marche. Ils passèrent plusieurs mètres. La jeune femme sentait l’air frais sur sa peau. Le couple s’arrêta et alla s’asseoir sur les balançoires, qui se trouvaient à deux mètre du bord du lac. Spike aimait beaucoup que les rayons de la lune se reflètent sur les longs cheveux blonds de sa bien-aimée. Le silence régnait autour d’eux. La tueuse se balançait légèrement.

Spike : C’est calme.

Buffy : Trop calme.

Spike : Pourquoi ?

Buffy : D’habitude c’est plutôt agité !

Spike : Oui mais d’habitude on est dans un cimetière, et non pas dans un parc.

Buffy : Oui c’est vrai. Tu sais Mikaela m’inquiète de plus en plus !

Spike : Ne t’inquiète pas je ne te quitterais jamais, chaton.

Buffy : Je l’espère mais je parlais sur le fait que Mikaela essaye de me tuer ! Il faudrait peut-être l’éliminer avant !

Spike : Je ne sais pas si c’est vraiment elle, ne lui faisons rien, temps que nous n’avons aucune preuve.

Buffy (soupirant) : D’accord !

Spike : La nuit est claire.

Buffy (souriant) : Oui sa me rappelle deux ou trois souvenirs d’ailleurs.

Spike (souriant) : C’est drôle, moi aussi.

Le couple se rapprocha et s’embrassa tendrement. La tueuse se leva et alla s’asseoir sur les genoux du vampire, qui l’entoura de ses bras. Elle posa sa tête dans le cou de Spike. Il déposa un doux baiser sur les longs cheveux blonds de sa bien-aimée. Ils se balançaient un peu, berçant doucement Buffy. Ils restèrent ainsi silencieux, une heure.

Ils étaient si bien comme ça. Le couple ne voulait pas rentrer, il voulait juste rester là. Se laisser aller dans les bras de l’autre et se laisser envahir par un sentiment de bien être. Ils étaient heureux.

Malheureusement pour eux, ils devaient rentrer car sinon Dawn et Anne s’inquièteraient pour rien. Ne voulant pas casser cet instant magique, Buffy et Spike décidèrent de rester encore un peu. D’un simple regard ils se comprenaient, ils n’avaient pas besoin de parler pour comprendre ce que disait l’autre. De temps en temps, ils s’embrassaient tendrement.

Au bout de quelques minutes le couple décida qu’il était temps de rentrer. Les deux amoureux se levèrent donc. Il longèrent le lac, main dans la main, et trouvèrent l’une des sorties du parc. Une fois à l’extérieur, ils prirent le chemin de la maison des Summers.

Le vampire et la tueuse devaient passer par le vieux Sunnydale. Cela ne gêna aucun des deux. Ils aimaient le calme qui régnait dans cette partie de la ville. Mais Buffy avait toujours du mal à passer devant l’ancienne galerie de sa mère, tant de souvenir refaisaient surface. Spike le savait bien. Il sera  sa bien aimée, contre lui et les deux tourtereaux entrèrent dans les vieilles rues de la villes, autrefois nommée « la boca del infierno ».

Ces rues étaient plutôt étroites et sombres. Spike avait enroulé  son bras autour de l’épaule de sa petite amie qui avait entouré le sien autour des hanches du vampire. Buffy avait posé sa tête sur l’épaule de celui-ci. Spike aimait beaucoup l’odeur vanillée que dégageait la jeune femme.

Au bout de quelques minutes, ils entrèrent dans Revello Drive. Ils continuèrent de marcher, car la maison de la jeune femme n’était pas à l’entrée du quartier. Une fois arrivés au 1630, ils remontèrent l’allée et les deux marches qui menaient au perron, puis à la porte d’entrée.

Buffy l’ouvrit et le couple entra dans la demeure. La tueuse referma la porte derrière eux. Ils firent le moins de bruit possible, car Emilie et Anne couchaient dans le salon, et elles devaient sûrement déjà dormir. Celles-ci avaient insisté pour que le couple reprenne leur chambre.

Spike fit signe à sa petite amie, de venir dans la cuisine. La jeune femme acquiesça et obéit. Une fois dans la pièce, ils sortirent par la porte de derrière. Une fois de nouveau dehors, ils s’assirent sur les marches de la terrasse, qui bordait la porte de la cuisine, et observèrent les étoiles. Il n’y avait aucun nuage dans le ciel. Buffy posa sa tête sur l’épaule du vampire, qui posa la sienne par-dessus celle de la tueuse.

Spike : J’aime vraiment beaucoup les étoiles.

Buffy : Oui elles sont magnifiques.

Spike : Oui et puis il y en a tellement…

Buffy : …Que l’on se sent tout petit.

Un sourire apparut sur le visage de Spike. Il aimait plus que tout au monde la jeune femme et était très fière d’elle.

Spike : tu l’as fini ton livre ?

Buffy : Mon livre ?

Spike : Celui que tu lisais dans le cimetière, quand nous n’étions pas encore ensemble !

Buffy : Ah celui là ! Non je ne l’ai pas fini. Il faut dire que j’en au pas eut l’occasion, avec tout ce qui est arrivée !

Spike : Oui c’est vrai.

Buffy : Spike ?

Spike : Oui chaton ?

Buffy : Je t’aime.

Spike : Moi aussi je t’aime poussin.

Buffy : Si on allait se coucher, après tout demain c’est le dernier jour où je peux encore une peu dormir le matin !

Spike : Je suis à tes ordres, amour.

Es deux amants, se levèrent et rentrèrent à l’intérieur de la maison. Ils fermèrent la porte à clé et montèrent dans leur chambre. Une fois en haut, Buffy se changea. Elle troqua ses vêtements pour une nuisette couleur or, à fines bretelles. Spike quand à lui, décida de dormir en jean. D’ordinaire il dormait complètement nu, mais n’étant pas seul, il préféra garder quelque chose. Après s’être changer, le couple se coucha dans les bras l’un de l’autre.

Spike : Bonne nuit amour.

Buffy : Bonne nuit mon ange.

Le vampire déposa un doux baiser sur la tête de celle qu’il aimait. Puis tous deux, fermèrent les yeux, sombrant peu à peu dans le sommeil.

Su le bras de Buffy, les griffures avaient complètement disparues. Il n’y avait aucune cicatrice, comme-ci la jeune femme n’avait jamais été blessée durant la soirée.

Toute la nuit, Spike serra sa petite amie contre lui. Il aimait beaucoup la chaleur que dégageait le corps de celle-ci. Elle lui réchauffait son propre corps, mort il y avait plus d’un siècle de çà.

Le lendemain matin, arriva vite. Quand Spike ouvrit les yeux, il ne trouva personne auprès de lui. Il en conclut donc, que la tueuse était déjà levée. Il se leva à son tour et se dirigea vers la salle de bain. Une fois là-bas, il pris une douche bien chaude.

Pendant ce temps, dans la chambre de la tueuse, Buffy se réveillait doucement, dans son lit. Elle remarqua qu’elle était seule. Le bruit de la douche, lui appris où se trouvait son bien-aimé. Elle se leva et descendit en faisant le moins de bruit possible. Elle ne voulait pas réveiller Anne et Emile qui dormait dans le salon.

La jeune femme se dirigea à la cuisine et prépara le petit déjeuné. La tueuse regardait par la fenêtre quand le vampire arriva. Dehors le soleil commençait à pointer son nez à l’horizon, à en juger l’intensité de la lumière. Les stores étaient tiré, pour ne pas que le vampire prenne feu.

Spike s’installa autour de la banque, après avoir vu que le petit déjeuner était prêt. Il décida de commencer à manger. La jeune femme se retourna. Elle fut en colère de voir que son petit ami ne lui avait ni adressé la parole ni attendu pour manger.

Buffy (en colère) : Eh !! Tu pourrais m’attendre pour manger !

Au son de la voix de sa petite amie, le vampire sursauta, et manqua de peu de se retrouver par terre. Il ne l’avait pas entendu arriver ni senti à cause de son odeur constante dans toutes les pièces. Spike se retourna pour lui faire face. Mais il ne vit que l’encadrement de la porte vide.

Spike : Buffy c’est toi ?

Buffy : Non c’est le pape ! Bien sûr que c’est moi mon ange, qui veux-tu que se soit d’autre ?

Spike : Ben je sais pas. Tu es où ?

Buffy : C’est une mauvaise blague j’espère ! Bon si tu reviens à ta position initial je suis juste en face de toi !

Le vampire se retourna, mais il ne voyait toujours personne. La pièce était vide, et tout ce qui lui faisait face était l’évier.

Spike : Où en face ?

Buffy : C’est pas drôle ! Je suis juste là !

Spike senti soudain, une main effleurer sa joue, pourtant sa vu lui signalait qu’il n’y avait rien en face de lui. Il reconnu immédiatement l’odeur qui se dégagée de la main posée sur sa joue. C’était une odeur vanillée, il savait qu’il s’agissait bien de sa petite amie.

Spike : Comment cela se fait-il que tu sois invisible, amour ?

Buffy : Comment ça invisible ?

Spike : Regarde ta main !

Buffy (affolée) : Oh mon dieu je suis invisible !!!!

Spike : Du calme amour, réfléchissons à comment tu l’es devenue.

Buffy : Cela à peut-être un rapport avec les griffures !

Spike : Il faudrait faire des recherches là-dessus.

Buffy (voix sensuelle) : les recherches peuvent attendre, non ? J’ai meilleur à te proposer.

Spike : Comme ?

La jeune femme qui s’était approchée de lui, embrassa Spike fougueusement. Même si celui-ci ne la voyait pas, il posa ses mains autours de ses hanches. Il se recula un peu du bord de la banque. La tueuse s’assit sur les genoux de celui qu’elle aimait plus que tout au monde.

Voyant qu’ils allaient aller plus loin que de simples baisers passionnés, Spike se leva en soulevant Buffy, qui entoura les hanches du vampire, de ses jambes. Ils montèrent ainsi à l’étage et s’enfermèrent à clé dans leur chambre.

Tout en avançant vers le lit, la chemise du petit ami de la tueuse, s’ouvrit et celui-ci la jeta à terre. Soudain, Spike tomba sur le lit encore défait. Il embrassait toujours sa bien-aimée. Celle-ci attrapa deux foulards et avec elle attacha les poignets de son petit ami, aux barreaux de son lit. Le vampire appréciait le jeu, il se laissa donc faire. Quelques secondes passèrent et unenuisette couleur or, apparut au pied du lit puis elle fut rejointe par un string en dentelle noire.

La jeune femme embrassait le torse de son amant, tout en descendant vers le jean de celui-ci. Une fois arrivée à destination, elle déboutonna le pantalon qui commençait à devenir gênant et surtout pour le vampire, il devenait trop petit. Elle ouvrit la fermeture éclaire avec les dents puis le jean glissa à terre, rejoignant les autres habits qui jonchaient le sol.

Sur le lit, l’érection de Spike excitait de plus en plus Buffy. Celle-ci remonta et captura les lèvres de son bien-aimé puis il la senti bouger. La jeune femme captura le sexe durci du vampire entre ses fines lèvres. Elle posa ses mains autour de la verge en érection et commença à faire des mouvements de bas en haut.

De là où il était le vampire, pouvait sentir le lait précieux de sa bien-aimée. Il savait que son sexe était juste au-dessus de son visage. Guidé par son instinct et par son flair, il captura le sexe humide de Buffy. Il s’amusa à le sucer et à la titiller. Soudain la tueuse se cambra violement, son amant venait de la pénétrer à l’aide de sa langue. Il fit des mouvement de vas et viens en elle. Tout à coup, celle-ci étouffa ses cris en embrassant le sexe de son petit ami. Spike savait très bien ce qui s’était passé, sa maîtresse venait de jouir.

Il senti de nouveau le corps de sa bien-aimée bouger. Celle-ci reprenait une position normale. Une fois revenue à sa bouche, elle captura les lèvres du vampire. Il la senti s’empaler sur lui. Puis Buffy se mit à bouger sensuellement ses hanches. Elle sentait le plaisir grandir en elle et la jouissance arriver. Les deux amants eurent un orgasme en même temps, Spike étouffa sen râle sur l’un des seins de la jeune femme qui étouffa l sien sur l’épaule de son bien-aimé.

Quand elle eut reprit une respiration normale, la tueuse descendit du vampire et lui libera les poignets. Elle se coucha ensuite contre lui. Spike l’entoura de ses bras puissants et rassurants. Il déposa un tendre baiser sur la tête de Buffy qui était posée sur le torse de celui-ci.

Spike : Tu sais amour, tu te donnes plus quand tu es invisible !

Buffy : Ah bon ?!

Spike : Oui mon cœur, mais je m’en fiche de comment tu te donnes car je suis avec toi et pour moi c’est le plus important !

Buffy : Spike ?

Spike : Oui poussin ?

Buffy : Je t’aime !

Spike : Moi aussi je t’aime chaton.

Buffy : Il faudrait peut-être se lever ?

Spike : Pourquoi faire ?

Buffy : Pour faire des recherches sur mon petit problème d’invisibilité !

Spike : Comme tu veux amour !

Le couple s’embrassa tendrement puis ils se levèrent. Spike remit son jean et sa chemise noirs. Quand à la tueuse, elle mit une robe rouge. Une fois sur elle, le tissu pourpre devint invisible.

Puis les deux amants sortirent de leur chambre et descendirent les escaliers. Une fois en bas, la tueuse demanda à son petit ami de ne rien dire sur son état car celle-ci voulait jouer un tour à sa sœur. Il accepta. Quand ils arrivèrent à la cuisine, ils trouvèrent tout le scooby gang en train de déjeuner.

Alex : Tiens la belle au bois dormant se réveille !

Spike : Ouais mais au moins moi j’ai quelqu’un bille de clown !

Anya : Eh !! Et moi alors, je suis qui ? La femme de ménage ?

Dawn : Salut Spike !

Spike : Salut globule !

Willow : Bonjour !

Spike : Salut la rouquine !

Tara : Buffy n’est pas encore levée ?

Spike : Non c’est une vraie marmotte !

Emilie : Elle profite de son dernier jour, elle a raison !

Pendant la discussion, le regard de Dawn se porta derrière Spike. Son visage vira tout d’un coup, au blanc. Des objets flottaient dans le vide, derrière le vampire et sa tante. Personne à part elle ne semblait l’avoir remarqué. Le silence et la pâleur inhabituels de sa petite amie, surpris Carl.

Carl : Dawn, ça va ?

Dawn : N…Non !

La jeune fille leva doucement son bras et pointa du doigt l’endroit où les objets volaient. Carl regarda dans cette direction.

Dawn : UN FANTOME !!!!!!

Tout le groupe se retourna, surpris par le crie de la jeune fille brune. Ils furent tous effrayait par la vision qui les attendait. Devant leur mine déconfite du scooby gang, Spike se mit à rire. Le rire de Buffy se fit également entendre, pourtant aucun des membres du groupe ne la vit arriver. Dawn qui avait sauté dans les bras de Carl ne comprenait pas ce qui se passait, tout comme le reste des amis de la tueuse.

Le scooby gang attendait maintenant une explication, de la scène qui venait de se dérouler, de la part du couple. Les deux amants arrêtèrent de rire et expliquèrent ce qu’ils avaient découvert à leur réveil, l’invisibilité de la jeune femme.
De nouveaux tous les membres du groupe furent surpris par cette annonce, mais bien vite leur étonnement se ravisa, se rappelant qu’ils avaient vu et vécu des choses bien plus surprenantes.

La matinée se passa assez bien et très vite, vu l’heure où tout le monde s’était levé. Pour pouvoir voir où se trouvait leur amie, ils lui avaient d’abord attaché un bracelet au poignet, mais malheureusement celui-ci était devenu invisible à son tour. La jeune femme blonde fut donc obligée de tenir un objet dans les mains, pour que celui-ci reste visible à tout le monde. Après une rapide douche, Buffy alla s’asseoir sur le canapé du salon. Sa sœur ayant vu l’objet sur le canapé, en déduisit que sa sœur s’y trouvait. Elle la rejoignit donc. Dawn s’assit en face d’elle, du moins c’est ce qu’elle supposait, sur la petite table basse, en face du canapé.

Buffy : Que ce passe-t-il Dawnie ?

Dawn : Je ne sais pas comme dire !

Buffy : Si tu essayais déjà avec des mots, se serait un début !

Dawn : Oui tu as raison ! Voilà je me lance, j’ai peur !

Buffy : Peur de quoi ?

Dawn (un peu mal à l’aise) : Ben tu sais Carl à 500ans et il a plus d’expérience que moi et j’ai peur de le décevoir, tu comprends ?

Buffy (comprenant) : Oh ! Tu sais Dawnie, tu n’es pas pressée pour ce genre de chose. Et puis s’il t’aime sincèrement, comme c’est sûrement le cas, tu ne le décevras pas, enfin se ne sera pas avant très longtemps !

Dawn : Oui mais bon on ne parle jamais de ce genre de chose, comme tu dis. On n’a jamais de conversation de sœur à sœur et non de mère à sœur !

Buffy : Si tu veux on en reparlera mais quand je serais de nouveau visible, comme ça se sera plus facile d’en parler.

Dawn : Oui tu as raison, et merci.

Buffy : Au faite si je suis toujours pas visible demain, ce qui va être sûrement le cas, tu dira au proviseur que je suis malade.

Dawn : D’accord, pas de problème !

Buffy : Merci.

La jeune fille se leva de la table, fit quelques pas et sorti du salon. Elle monta les escaliers, en jetant quelques coups d’œil vers le canapé, mais il ne vit rien à part le petit objet. Une fois en haut, elle alla dans sa chambre où son petit ami l’y attendait déjà.

L’après-midi  fut très calme. Buffy avait fait une rapide description du démon à Willow et Tara qui se mirent immédiatement à faire des recherches, l’une dans les livres qu’avaient laissé Giles et l’autre sur Internet. La sorcière rousse ne trouva aucune photo sur son ordinateur.

Les membres du scooby gang, une fois réuni, s’étaient mis à aider la seconde sorcière dans ses recherches. Malheureusement se ne fut que peine perdue. Car ils ne trouvèrent rien non plus. Cela les découragea un peu. Sauf une seule personne, Anya qui même en situation de crise ne se décourageait jamais. Alex aimait beaucoup se côté de la personnalité de sa fiancée.

Anya : Ne faites pas cette tête, la situation est pas si dramatique que ça !

Willow : Nous ne savons pas ce qui peut se passer ! Si elle reviendra visible toute seule ou non, ou même si elle est en danger ! Nous ne savons rien !

Anya : Raison de plus pour ne pas dramatiser ni se décourager car après tout la situation pourrait être bien pire !

Emilie : Je trouve qu’Anya à raison et puis ça nous fait tous un bien fou de ne plus te voir chère cousine !

Buffy : Mais t’es pas croyable !

Emilie : Ben oui je sais, je suis comme ça je n’y peux rien, je peux pas aller à l’encontre de ma personnalité ! Et puis c’est pour ça aussi que tu m’adores !!

Buffy : Oui c’est vrai.

Anya : Et puis niveau sexe, comment dire tu dois plus te lâcher !

Alex : Anya !

Anya (ne comprenant pas) : Quoi encore ? J’ai pas parlé de notre vie sexuelle enfin privée, comme tu dis, pour une fois, mais de la leur !

Alex : Elle m’exaspère !

L’ex-démone se blottit tout contre le torse de son fiancé qui l’entoura tendrement de ces bras, qu’elle aimait tant.

Alex : Mais c’est pour sa aussi que je l’aime !

Anya : Mais je t’aime aussi mon chéri !

Le couple s’embrassa rapidement. Alex n’aimait pas trop se donner en spectacle avec sa petite amie, devant ces amis. Cela bien au contraire ne dérangeait en aucun cas sa bien-aimée. De toute manière très peu de chose la mettait mal à l’aise.

Les recherches ayant durées longtemps le scooby gang avait commandé et mangé des pizzas, car aucune des femmes présentes dans la maison des Summers n’avaient eut envie de préparer à manger.

Plus tard dans la soirée, vu l’heure tardive qu’il était, tout le monde commença à être fatigué. Les mots avaient de plus en plus de mal à être lu. Buffy voyant l’heure qu’il était, envoya sa sœur et son petit ami dormir, car ils avaient cours le lendemain matin.

Buffy : Dawn, Carl allez vous coucher ! Demain vous devez vous lever tôt pour aller en cours !

Dawn : A vos ordres grande sœur !

Carle : Bonne nuit tout le monde !

Buffy : Bonne nuit !

Dawn s’avança et alla embrasser sa sœur qui l’enlaça. Elles s’étreignirent quelques instants, puis la jeune fille brune se recula et alla embrasser sa tante, et le reste du scooby gang. Une fois fait, elle retourna auprès de son petit ami, qui l’attendait à l’entrée de la salle à manger. Elle se retourna vers le groupe.

Dawn : Bonne nuit !

Tara : Bonne nuit ma chérie

Buffy : Bonne nuit Dawnie !

Spike : Bonne nuit globule !

Le couple d’adolescent se retourna et quitta la salle à manger, où les livres étaient entassés par terre pour ceux lus et sur la table pour ceux encore inexplorés. Les deux lycéens montèrent les escaliers et se dirigèrent vers leur chambre. Une fois dans cette pièce, ils fermèrent la porte derrière eux.

En bas, le scooby gang décida d’arrêter les recherches pour se soir. Ils finirent leurs livres respectifs et rangèrent la pièce. Ils firent deux tas. L’un fut pour les livres lu, il rangèrent la pile dans le fond de la salle, et le second tas regrouper les livres encore restés fermés. Une fois le rangement fini, Anya et Alex décidèrent de rentrer dans leur appart pour aller dormir. Car tous les deux travaillaient le lendemain matin.

Les deux sorcières ne tardèrent pas à aller se coucher également. Le réveil allait être dur pour aller en cours, le matin. Surtout qu’il s’agissait de la reprise des cours pour tout le monde.

Une fois tout la maisonnée endormie, Buffy et Spike allèrent s’asseoir sur le canapé, au salon. Ils avaient laissé leur lit à Anne et Emilie. Elles avaient d’abord refusées, mais devant l’insistance du vampire et surtout de son entêtement, elles n’avaient pu que se résigner à accepter.

Sur le canapé, la tueuse s’était blottit dans les bras sécurisant de son petit ami. Ils étaient éclairés par la lumière de la lune, qui leur envoyé une lumière bleuté dans toute la pièce, rendant ainsi chaque chose d’un aspect romantique.

Les deux amants étaient pensifs, laissant vagabonder leur esprit dans le pays des limbes. Soudain une sensation fit revenir le vampire au monde présent. Une goutte venait de lui tomber sur la main. La jeune femme s’était mise à pleurer silencieusement.

Spike : Buffy, mon cœur, pourquoi pleures-tu ?

Buffy : J’ai peur !

Spike : Peur de quoi ?

Buffy : J’ai peur de ne jamais redevenir visible, ou pire de mourir ! Je ne veux pas te perdre mon ange !

Spike : Ne t’inquiète pas, cela n’arrivera jamais ! Je t’aime trop pour pouvoir un jour t’abandonner ! Je veille sur toi mon cœur.

Buffy : Merci amour !

La jeune femme embrassa tendrement son bien-aimé. Elle s’accrocher à lui, comme l’on s’accroche à une bouée de sauvetage. Spike comprit combien la tueuse avait besoin de lui. Après le baiser, le couple décida de se mettre au lit et de dormir. Une fois le lit préparer, le couple s’y allongea. Buffy posa sa tête contre le torse de son petit ami qui l’entoura de ses bras rassurants. Soudain s’en s’y attendre, le vampire senti la jeune femme se relever d’un bon. Celle-ci se dirigea vers les fenêtres du salon.

Spike : Chaton que fais-tu ?

Buffy : Je n’ai pas envi que tu meurs non plus ! Et pour éviter ça je couvre les fenêtre pour ne pas que les rayons du soleil ne t’enlève à moi !

Spike : Tu veux de l’aide ?

Buffy : Non il ne me reste qu’une seule fenêtre à couvrir.

Spike : Comme tu veux.

Buffy plaça un drap sur la dernière fenêtre, empêchant ainsi le soleil de rentrer dans la pièce et de tuer son bien-aimé. A force de le faire, la jeune femme avait prit l’habitude de savoir comment faire tenir les bouts de tissus. Une fois fait, elle revint s’allonger dans les bras de son vampire. Celui-ci l’entoura immédiatement quand il sentit sa tête se poser sur son torse immobile. Elle aimait être dans les bras de Spike, car ceux-ci la rassurer. Le couple s’endormit bien vite ainsi.

Le lendemain matin, les deux amant furent tiré de leur sommeil par l’adolescente. La jeune fille descendait les marches bruyamment. Soudain, la voix de sa tante se fit entendre, chuchotant à Dawn de faire moins de bruit. Immédiatement la sœur de la tueuse stoppa le bruit. Une fois en bas de l’escalier, elle se dirigea vers la cuisine.

Dans le salon, le couple était désormais bien réveillé. Une idée germa dans l’esprit de la jeune femme blonde. Elle voulait faire une blague à sa cousine, histoire de rigoler un peu. Elle se releva jusqu’à être assise, le vampire en fit de même. Elle expliqua sa plaisanterie à son  bien-aimé, qui trouva l’idée intéressante.

Les deux amoureux se levèrent du canapé et commencèrent à se diriger vers la cuisine. La tueuse ne tenait rien, pour ne pas signaler sa présence. Quand ils arrivèrent dans la pièce voulue, ils trouvèrent tout le monde en train de petit déjeuner. Le groupa salua le vampire décoloré, qui leur rendit leur salut. Puis Spike s’installa autour de la banque avec les autres.

Dawn : Où est Buffy ?

Spike : Elle dort encore.

Buffy continuait son ascension vers sa cousine, sans faire de bruit. Une sa hauteur, elle passa derrière elle et lui tapa sur l’épaule. Emilie se mit soudainement à crier et a sursauté, sous le regard interrogateur des autres. Dawn se cacha immédiatement derrière Carl, qui fut surpris de ce geste. La tueuse et le vampire explosèrent de rire. Comprenant la plaisanterie, tout le monde suivit le couple dans son fou rire, tous sauf Emilie qui jetait un regard noir en direction du vampire.

Emilie (vexée) : C’est pas drôle !

Buffy : C’est que t’as pas vu ta tête !!

Emilie : Si je meurs à cause d’une crise cardiaque, saches que tu auras ma mort sur la conscience tueuse !!

Buffy : Mais non, tu sais très bien que je t’aime trop pour te tuer !!

La tueuse déposa un baiser sur la joue de sa cousine. Cela eut pour effet de la faire une nouvelle fois sursauter. De nouveau tout le monde se remit à rire. Quand la jeune femme s’arrêta de rire, elle alla s’installer à côté de celui qu’elle aimait et une partie du scooby gang déjeuna tranquillement.

Le reste du groupe arriva bien vite. Car Alex et Anya arrivèrent chez les Summers. Le jeune homme devait emmener les deux lycéens à leur établissement. Quand ils arrivèrent dans la cuisine, ils saluèrent leurs amis.

Alex : Bonjour mesdemoiselles, monsieur, et le grand décoloré !

Spike : Bille de clown, Bonjour anya !

Anya : Salut Spike !

Le couple s’avança dans l pièce et prit place autour de la table. Les deux sorcières, firent passer quelques aliments aux nouveaux venus. Le jeune homme et l’ex-démone se servirent et se mirent à déjeuner avec les autres.

Alex : Dit le grand blond tu pourrais pas boire ton sang ailleurs ?

Spike : Et pourquoi ?

Alex : Parce que ça me dégoûte !

Spike : Et toi tu ne pourrais pas manger chez toi comme tout le monde, crétins ?

Alex : Non !

Spike : Et pourquoi donc ?

Alex : Parce que Buffy est mon amie !

Spike : Et moi ma petite amie !

Alex : Si t’es grognon, tu dégages !

Spike : Doucement simplet, je suis grognon mais seulement après toi !

Alex : Ah oui tu…

Buffy (criant) : STOP !!!!!

Au son de la voix de la tueuse, chaque membre du scooby gang sursauta surpris de cette interpellation. Plus un seul bruit ne se faisait entendre dans la cuisine. Personne n’osait parler de peur que Buffy ne crie une nouvelle fois.

Buffy : Vous ne grandirez donc jamais ?

Spike : Mais amour c’est lui qui a commencé !

Buffy : La ferme Spike ! Vous êtes pire l’une que l’autre !

Alex : Mais Buffy…

Buffy (criant) : J’ai dit la ferme !!! Vous êtes pires que des gamins !!

Dawn : Oula ça se corse !! Il faut que Carl est moi allions en cours !! Tu viens mon chéri !

La jeune homme hocha la tête et les deux adolescents montèrent dans leur chambre, chercher leurs affaires de cours. Une fois leur sac avec eux, ils redescendirent et attendirent dans l’entrée. Alex et Anya les rejoignirent, puis les couples partirent de la maison des Summers. Peu après leur départ, ce fut au tour des deux sorcières de laisser le petit groupe.

Après le petit déjeuné, Anne et Emilie voulurent faire la vaisselle, Le couple ne vit aucune opposition. Spike et Buffy les laissèrent et montèrent dans leur chambre. Là-bas, le vampire prit un jean et un tee-shirt noir. Il se dirigea ensuite dans la salle de bain. Il ferma la porte derrière lui. Une fois qu’il fut rentré dans la douche, la porte s’ouvrit et se referma. Il s’agissait de la jeune femme invisible, qui voulait observer son bien-aimé. Elle alla s’appuyer contre le lavabo et regarda celui qu’aimait se laver. Elle aimait beaucoup le regarder nu, il était si beau et si sexy. L’eau s’arrêta de couler et le vampire attrapa une serviette, qu’il mit autour de ses hanches et sorti de la baignoire. Avec une seconde serviette il se mit à se sécher.

Spike : Se n’est pas parce que je ne te vois pas amour que je ne peux pas te sentir ! Et puis tu sais très bien que tu as le droit de me voir nu !

Buffy !! C’est pas juste !!

Spike : Et oui mais c’est l’un des avantages d’être vampire, je peux te sentir venir !

La tueuse s’approcha doucement de son petit ami, qui l’entendit arriver grâce à son ouïe de vampire, car celle-ci ne faisait aucun bruit. La jeune femme passa ses bras autour du cou de Spike et captura ses lèvres tendrement. Soudain la porte de la salle de bain s’ouvrit et Emilie pénétra à peine dans la pièce. Quand elle vit la vampire en serviette en train d’embrasser l’air, elle se senti très mal à l’aise. Le couple qui avait stoppé leur baiser, regardait l’intrus.

Emilie : Euh désolé, je voulais pas déranger.

La jeune femme avait baissé le regard, ne voulant pas voir leur tête amusé, et sortie très rapidement de la salle d’eau. Elle était vraiment gênée de ce qu’elle venait de voir. Dans la salle de bain, le couple s’était mis à rire, revoyant la tête de la cousine de la tueuse.

Spike : Il faudrait peut-être que tu ailles la voir.

Buffy (riant) : Oui tu as raison ! Mais t’as vu la tête qu’elle a fait en nous voyant !

Les deux amants avaient du mal à arrêter de rire, mais la jeune femme devait reprendre son sérieux pour parler avec sa cousine française. Buffy déposa un rapide baiser sur les lèvres de son bien-aimé et sorti de la salle de bain. Elle trouva sa cousine dans sa chambre. Elle avait toujours l’air gênée.

Emilie : Je ne savais pas que toi et Spike étiez là, sinon je ne serais jamais rentrée !

Buffy : Je sais ne t’inquiète pas, c’est pas grave.

Emilie : J’aurais dû frapper avant de rentrer !

Buffy : Ca c’est sûr, mais ce n’est pas grave je t’ai dit et puis tu n’as dû rien voir, puisque nous ne faisions que nous embrasser !

Tout à coup, la porte de la salle de bain s’ouvrit. Les deux jeunes femmes se levèrent et allèrent voir le vampire en sortir. Etant invisible, Spike bouscula sans le savoir sa petite amie.

Buffy : Eh attention je suis là !

Spike : Ah excuse moi chaton, mais tu es où ?

Buffy : Juste devant toi !

Spike : Oups désolé mon cœur !

Buffy : 9a vas pour cette fois, mais fait attention où tu marches la prochaine fois !

Spike : C’est ce que j’ai fait amour, mais je te rappelle que tu es invisible, dont que je ne peux pas te voir !

Emilie : Tu sais cousine, Spike a raison !

Buffy : Je sais mais j’oubli tout le temps que je suis invisible !

Spike : Se n’est pas grave, amour.

Emile : Bon et ben moi je retourne en bas, si vous n’y voyez pas d’inconvénient. Ah au faite Mikaela est ici !

Spike : Ok !

Le couple et la jeune femme française descendirent les escaliers. Une fois en bas, ils se dirigèrent dans la cuisine. Là-bas, ils trouvèrent la vampire brune en train de boire un e tasse de sang, tout en parlant à Anne.

Mikaela : Tiens salut vous deux !

Emilie : Re salut !

Spike : Qu’est-ce que tu fais ici ?

Mikaela : Ne montes pas sur tes grands chevaux, je crois que la tueuse le fait déjà bien assez. Si je suis ici c’est pour voir Emilie et les autres.

Spike : Je ne monte pas sur mes grands chevaux !

Mikaela : C’est vrai, en général c’est toi qui joues ce rôle ! Tiens au faite, ton écuyère n’est pas là ?

Emilie : Si mais elle est invisible !

Mikaela : Cool !

Buffy : T’aurais pu tenir ta langue !!

Emilie : Après le coup que tu m’as fait ce matin ? Hors de question ! Je prends juste une petite vengeance !

Mikaela : Alors comme sa tu es invisible !

Buffy (ironique) : Ben ça se voit pas ?

Emilie : Ben d’un côté si et de l’autre non !

Mikaela se mit soudainement à rire. Elle trouvait cette situation très amusante. Le rire de la vampire énerva la tueuse.

Buffy : Quoi ?

Mikaela : Non je me disais que ça ne pouvait que arriver à toi ce genre de situation ! Après tout tu es la tueuse !

Emilie : C’est vrai ça !

Un soupir de colère se fit entendre et des bruit de pas s’en suivirent. Ils résonnèrent dans l’escalier. Mikaela su que c’était la jeune femme blonde qui était partie car tout le monde était encore dans la cuisine. Spike fut surpris de la réaction excessive de sa petite amie. Il se tourna et commença à partir.

Mikaela : Spike mon ange !

Spike : Oui poussin ?

Mikaela : Si un jour te prend l’envie de vouloir être monter par quelqu’un de visible, surtout pense à moi !

Spike : T’es pas croyable !

Mikaela : Je sais !

Le vampire blond se retourna et sorti de la pièce. Il monta les escaliers et rejoignit la tueuse qui se trouvait dans sa chambre. Dès la première il le savait, grâce à son odora de vampire il avait senti son odeur vanillé qu’il aimait tant.

En bas Anna décida d’aller prendre une douche pour se détendre un peu. Elle laissa donc sa fille seule en compagnie de son amie Mikaela. Elle monta à son tour les marches de l’escalier, et alla s’enfermer dans la salle de bain après avoir prit deux, trois affaires de rechange.

Emilie : Buffy ne sait pas la chance qu’elle a d’avoir Spike.

Mikaela : Généralement on ne s’en rend compte qu’une fois qu’on l’a perdu.

Emilie : Oui c’est vrai.

Mikaela (réfléchissant) : Attend une minute !

Emilie (surprise) : Quoi ?

Mikaela : J’ai trouvé !

Emilie : Mais quoi ?

Mikaela : Tu es amoureuse de Spike !

Emilie (gênée) : Non mais sa va pas la tête ?

Mikaela : Ne fais pas l’innocente ! Tu crois que j’ai pas vu comment tu les regardais et puis ta façon de parler de lui…

Emilie (encore plus gênée) : Mais je ne suis pas amoureuse de lui !

Mikaela : u n’es pas obligé de me mentir ! Tout ce que tu me diras ne sortira ni de cette pièce ni de ma tête !

Emilie : Promis ?

Mikaela : Promis cher ange !

Emilie : Bon c’est vrai que si y’a moyen de moyenner, je t’enterais bien. Après tout si on oublie le petit côté vampire, Spike est l’homme dont toutes les filles rêvent.

Mikaela : Je sais bien ça ! Et ne t’inquiète pas je te comprend parfaitement, trésor.

Emilie : Mais je ne t’enterais rien. Il a choisi Buffy et j’accepte son choix. Je suis même heureuse pour eux.

Mikaela : Moi sa m’éclate de la faire enrager !

Emilie : C’est ce que j’avais remarqué. Et puis c’est drôle de la voir sortir de ses gons ! Dis tu le connais si bien que ça Spike ?

Mikaela : Je connaissais surtout William, mais à la différence des autres vampires, il en a gardé une grande partie en lui.

Emilie : Il était comment quand il était humain ?

Mikaela : A peu près comme maintenant, mais certaines parties de sa personnalité ont littéralement changer. Par exemple sa timidité a complètement disparu. Sinon il est toujours aussi sexy, et quand il aime, il redevient un peu humain.

Emilie : Comment ça ?

Mikaela : Il est tendre, aimant, attentionné, à l’écoute…. Toutes ses qualités seraient trop longues à citer. En tout cas très peu de vampire ressente ou exprime ce genre de chose. Spike est quelqu’un de merveilleux.

Emilie : S’il est si merveilleux que ça, pourquoi tu l’as laissé t’échapper ?

Mikaela : Pour ne pas mourir de faim. Quand je suis revenu je me suis battu pour le récupérer, mais face à Drusilla son sir, je n’avais aucune chance. Alors je suis partie en essayant de l’oublier. Mais malheureusement pour moi sa réputation était connue de tous els vampires, et mon amour pour lui ne s’est jamais éteint

Emilie : Je comprends.

Mikaela : Bon changeons de sujet, où l’on va se mettre à pleurer. Qu’y a-t-il de nouveau ?

Emilie : A par l’invisibilité de ma cousine ? Rien.

Mikaela : Et ben comme tout ça est passionnant.

Emilie : Je ne te le fais pas dire ! Et toi quoi de neuf ?

Mikaela : Voyons voir ! J’ai appris de nouvelles positions et en ait inventée deux. Et j’ai quelques nouveaux clients.

Emilie : Je vois que tu t’amuses beaucoup !

Mikaela : Tu pourrais en faire autant si tu le voulais !

Emilie : Oui je sais mais…

Mikaela : Ah oui c’est vrai que tu es humaine !

Emilie : Et sa veut dire quoi ?

Mikaela : Ca veut dire que ta conscience te dit «  Non Emilie prendre du bon temps et se faire payer pour ça n’est pas bien !»

Emilie : Et le pire dans tout ça, c’est que tu as raison.

Mikaela : Donc j’en conclut que tu n’essaieras pas.

Emilie : Désolé.

Mikaela : Ce n’est rien, mais si un jour tu changes d’avis, surtout n’oublies pas de me faire signe, mon ange.

Emilie : Promis je n’y manquerais pas !

Les deux amies se sourirent mutuellement. Emilie se sentait très proche de la vampire. Elle aimait beaucoup être en sa compagnie. Cela énervait évidement sa cousine. Mais Buffy ne disait rien, car après tout il s’agissait de la vie de la jeune française et non de la sienne.

Emilie : Je peux te poser une question ?

Mikaela : Bien sûr chaton !

Emilie : Pourquoi tu t’es prostituée ?

Mikaela : Pour l’argent trésor.

Emilie : Oui ça je crois que je l’ai bien compris, mais ce que je veux savoir c’est pourquoi se métier là et pas un autre ?

Mikaela : Dans ma famille, nous étions quatre enfants, quatre filles. Nous étions pauvres. Mes parents travaillaient très dur mais cela ne nous aidait pas beaucoup. Alors le soir ma mère faisait le trottoir. J’étais l’aînée et le jour où j’ai eut douze ans, mes parents  décidèrent qu’il était temps que je travaille à mon tour. J’ai cherché du boulot en vain, malheureusement. Personne ne voulait embaucher une fillette de douze en. N’ayant pas d’autre solution, ma mère décida de m’emmener le soir avec elle, faire le trottoir.

Emilie : A douze ans ?

Mikaela : Nous n’avions aucune autre solution à l’époque, et beaucoup de jeune fille faisait ce métier. A quinze ans mes parents me mirent à la porte et pour m’en sortir j’ai continué ce métier.

Emilie : Et tes sœurs ?

Mikaela : Elles ont subit le même sort que moi. Je m’en rappelle, nous travaillions dans le même bordel. Ca permettait de nous entraider quand l’une n’allait pas bien. Mais aujourd’hui malheureusement, elles sont toutes mortes.

Emilie : Je suis désolée.

Mikaela : Ne le soit pas, tous les vampires savent que s’ils s’attachent à des humains, ils les perdront un jour. Voilà pourquoi nous engendrons, du moins c’est l’une des raisons.

Emilie : Pourquoi avoir continué à te prostituer après ta transformation ?

Mikaela : Lorsque l’on est vampire, on n’a plus aucune conscience. Alors pourquoi ne pas gagner de l’argent grâce au sexe ?

Emilie : Oui c’est vrai.

Des bruit de pas se firent entendre dans les escaliers. Grâce à son odora vampirique, Mikaela su immédiatement qui descendait les marches. Quelques secondes plus tard, Spike apparut dans la cuisine.

Mikaela : Tiens voilà le retour de notre cher étalon. Où est ta cavalière ?

Spike : Elle attend qu’Anne est fini sa douche pour en prendre une.

Mikaela : Oh aurait-elle laissé son jeune prince charmant, aux griffes de la superbe sorcière ?

Spike : Mais t’es pas croyable.

Mikaela : Je sais, mais après tout j’ai toujours était comme ça. Pourquoi je changerais ?

Spike : C’est vrai. Alors dis moi un peu pourquoi tu es venue ?

Mikaela : Sans raison particulière. J’avais envie de passer vous faire un petit coucou. Est-ce qu’il y a du sang ?

Emilie : Oui, attends je te le fais chauffer si tu veux.

Mikaela : Merci cher ange.

La jeune femme brune, se leva et se dirigea vers le frigo. Elle en sorti un poche qu’elle versa dans une tasse puis elle la mis dans le micro-onde. Quelques secondes plus tard, une tasse de sang de porc chaude trônait devant la vampire. Emilie décida de quittait les deux vampire, pour aller s’habiller.

Spike : Alors à part se que tu m’as déjà raconté, qu’as-tu fais pendant un siècle ?

Mikaela : Pas grand-chose. Certains truc n’ont jamais changer, et d’autres si. Sinon j’ai beaucoup voyagé.

Spike : Qu’est-ce qui n’a jamais changé ?

Mikaela : Je te croyais plus observateur que çà ! Mais puisque tu y tiens ce qui n’a jamais changé sont mes sentiments pour toi.

Spike : Tu sais bien que je suis avec…

Mikaela : …Buffy, que tu l’aime et bla bla bla. Je la connais par cœur cette chanson, tu me l’as chanté quatre fois déjà !

Spike : Quatre fois ?

Mikaela : Cécily, Aude, Anne Axelle et Drusilla. Magali n’était qu’une victime que Drue a transformé.

Spike : As-tu eut de leurs nouvelles, que sont-elles devenues ?

Mikaela : Après l’avoir délaissée, Aude est aussi devenue un démon vengeur comme Cécily. Anne Axelle est devenue immortelle grâce à la puissance de ses pouvoirs et s’étant fait mordre par un loup-garou, a son tour elle en est devenue un. Et Magali visite l’Amérique, elle devrait faire un petit tour à Sunnydale bientôt.

Spike : Pourquoi ?

Mikaela : Ben pour te voir !

Spike : C’est bien ma veine !

Mikaela : Mais je suis là chaton. Et puis comme ça la petite blonde connaîtra un peu de ton passé. Car je suppose que tu ne lui en as pas raconté grand-chose.

Spike : Cela ne te regarde pas poussin !

Mikaela : C’est ce que je dis ! Tu as dû lui raconter les grande lignes du célèbre poète puis notre histoire. Car celle avec Drue elle doit la connaître grâce à ta réputation.

Spike : Je n’ai jamais fait de bon poème !

Mikaela : c’est ce que le père de Cécily t’a fait croire !

Spike : Toute la haute société riait de ma poésie !

Mikaela : Se ne sont que des moutons. Le chef a dit quelque chose, alors ils suivent. Se ne sont rien d’autres que de bons petits soldats. Mais moi j’ai toujours aimé tes poèmes ainsi que toutes les autres filles de mon bordel.

Spike : N’en parlons plus s’il te plait.

Mikaela : Oh oh on touche au passé ! Vilaine Mikaela !

Buffy : Que se passe-t-il ?

Spike : Amour ?

Le vampire fut tout d’abord surpris d’entendre sa voix, il ne l’avait pas senti approcher. Il tourna la tête et scruta chaque centimètre carré de la pièce. Mais la jeune femme étant invisible, il ne put la voir.

Spike : Où es-tu ?

Buffy : Juste à côté de toi, à droite.

Spike : Comment as-tu fais ? Je ne t’ai ni senti ni entendu approcher.

Buffy : C’est parce que je suis très douée dans cette matière. Je te rappelle que je suis la tueuse.

Spike : Ca je ne dirais pas le contraire.

Buffy : De quoi vous parliez ?

Mikaela : J’ai touché une corde sensible.

Buffy : Laquelle ?

Mikaela : Son passé !

Buffy : Il ne m’en parle jamais.

Mikaela : Je sais, il a horreur d’en parler.

Spike : Eh oh ! Stop ! Je vous rappelle que je suis toujours dans la pièce !

Buffy : Pourquoi mon ange tu ne m’en parles jamais ?

Spike : Parce que je ne l’aime pas !

Buffy : Comme tu veux mais au moins maintenant je connais les noms de tes ex !

Spike : Quoi ?!

Mikaela : Si tu avais été beaucoup plus attentif, comme je l’ai été, tu aurais su que Buffy était là durant la conversation. Tu croyais vraiment qu’elle allait me laisser seule avec toi ?

Buffy : Bien observé !

Mikaela : Merci !

Buffy : Ah au faite ! Je ne suis pas petite !

Mikaela : en comparé à moi, on ne peut pas dire que tu sois grande !

Spike : Elle a pas tord amour !

Les deux vampires entendirent soudain, un bruyant soupir de colère. Ils surent immédiatement qu’il provenait de Buffy. Puis celle-ci partie violement et remonta dans sa chambre. Ils entendirent à l’étage, une porte claquer.

Mikaela : Je crois qu’elle est vexée !

Spike (soupirant) : Et je vais encore devoir la calmer !

Mikaela : Avoue que c’est ce que tu préfères !

Spike : Comment le sais-tu ?

Mikaela : e te connais comme si j’étais ta propre mère ! Bon sur ce je vais retourner dans mon nid douillé. Je reviendrais peut-être se soir !

Spike : D’accord d’ici là, amuses toi bien !

Mikaela : Compte là-dessus poussin ! Et toi aussi amuses toi bien !

Spike : T’inquiètes pas pour moi !

La vampire brune se leva de son tabouret et avança jusque dans l’entrée. Une fois là-bas, elle attrapa une couverture. Elle s’entoura à l’intérieure. Une fois fais, elle ouvrit la porte et sortie de la maison des Summers. Elle courut jusqu’à une bouche dégoût qui se trouvé à la sortie du jardin et s’engouffra à l’intérieur.

Spike s’approcha de la porte d’entrée et la referma. Il regarda ensuite quelques secondes l’escalier et décida d’aller à l’étage. Il monta les marches. Une fois en haut il traversa le couloir et s’arrêta devant la chambre de la tueuse. Il frappa à la porte. Personne ne répondit alors le vampire entra. Il savait que sa bien-aimée était dans la pièce, puisque son odeur vanillée était bien présente dans l’air. En regardant attentivement la pièce, il remarqua quelques plis sur le lit. Spike savait que Buffy y était assise et avait les poings serrés sur le drap. Il arrivait à l’imaginait assise ainsi. Il s’approcha et s’agenouilla devant elle. Du moins c’est ce qu’il pensait, puisque qu’il ne la voyait pas.

Spike : Mon ange, ne soit pas vexée.

Buffy : …

Spike : S’il te plait dis quelque chose !

Buffy : …

Spike : Qu’est-ce qu’il y a ?

Buffy : Tu veux vraiment le savoir ?

Spike : Bien sûr chaton.

Buffy : j’ai l’impression d’être exclu ! Mikaela te connais bien mieux que moi. Vous êtes complice et j’en suis jalouse ! Voilà t’es content ?

Spike : Tu es jalouse ?

Buffy : Oui !

Spike : Mais tu n’as pas à l’être amour, il n’y a qu’une seule femme au monde que j’ai  et que j’aimerais jusqu’à ma mort définitive. Cette femme c’est toi Buffy. Je ne ferais jamais les mêmes erreurs que tes deux stupides ex ont fait. Je ne te laisserais pas m’échapper, car cela me détruirait et jamais je ne t’abandonnerais ! Je préfère subir un millénaire de torture en enfer, plutôt que de te laisser !

Buffy (voix remplie d’émotion) : Je t’en supplie promet le moi. Car si je dois souffrir une nouvelle fois, je ne sais pas se que je ferais !

Spike : Je n’ai pas besoin de te le promettre mon ange. Mon cœur l’a déjà promis au tien, le jour où il a commencé à t’aimer.

Soudain Spike sentit deux bras l’enlacer. Il sentit le corps de la jeune femme s’agenouiller près de lui. Puis la tête de la tueuse se posa contre son torse. Le vampire se mit à caresser les longs cheveux blonds invisibles de sa petite amie. Ils restèrent ainsi, dans les bras l’un de l’autre, pendant plus d’une heure. La tueuse s’accrocher à son bien-aimé comme à une bouée de sauvetage, qui l’empêchait de sombrer. Aucun des deux ne parlaient. Le plus important à leurs yeux, c’était d’être ensemble.

Mais il furent interrompu par l’arrivée d’Emilie, qui avant d’entrée avait frappé. Elle était venue les prévenir que le repas était prêt. Le couple et la jeune femme descendirent au rez-de-chaussée et allèrent dans la cuisine. Ils s’assirent autour de la banque et mangèrent.

L’après -midi se passa tranquillement. En fin d’après-midi, les deux adolescents rentrèrent du lycée. Ils montèrent tout d’abord poser leur sac dans leur chambre, puis ils redescendirent goûter. Ils prirent des gâteaux qu’ils allèrent manger sur les marches de derrière la maison. Ils sortirent donc par la porte de la cuisine. Dawn s’assit une marche en dessous de Carl, et recula jusqu’à être contre le torse de celui-ci, même si elle lui tournait le dos.

Le soleil était encore bien présent et chaud pour la saison. Mais après tout ils étaient en Californie, et il ne faisait presque jamais froid. Après avoir goûté, ils remontèrent dans leur chambre, pour faire leurs devoirs.

Puis se fut au tour des deux sorcières de rentrer des cours. Tara avait fini plus tôt mais avait attendu sa petite amie. Une fois la porte d’entrée passée, elles montèrent directement dans leur chambre. Quand elles redescendirent une heure plus tard, tout le monde passa à table.

Tara : On fait des recherches se soir ?

Buffy : Oui j’en ai bien peur.

Dawn (enthousiaste) : Cool !

Buffy : as vous jeune fille, vous avez besoin de dormir.

Dawn (déçue) : Pff c’est pas juste.

Carl : Ne t’inquiète pas je reste avec toi Dawnie.

Aux paroles de son petit ami, la jeune fille ne put que sourire. Pour une fois elle ne serait pas la seule à être écartée des recherches.

Buffy : 22h30 Maximum au lit !

Carl : j’y veillerais !

Buffy : Merci.

Après le dîner, Alex et Anya arrivèrent chez les Summers. Après avoir refermé la porte d’entrée, ils rejoignirent le reste du scooby gang dans la cuisine.

Alex : Bonsoir jeunes amis.

Spike : Salut Bille de Clown !

Alex : Et sa s’croit drôle !

Spike : Ben c’est pas moi qui fais sans cesse des blagues vaseuses, comme les tiennes cher crétin !

Alex : Au moins ils rient aux miennes.

Spike : Par pitié, ils rient.

Alex : Tu me cherches ?

Spike : Peut-être bien.

Alex commença à s’avancer dangereusement vers le vampire qui le défiât du regard. La petite amie de Spike stoppa la confrontation, avant que celle-ci n’est lieu et fasse deux blesser. Elle ne supporter pas leur caractère d’enfant qu’ils avaient. Anya posa sa main sur l’épaule de son fiancé, pour aider Buffy.

Anya : Mon chérie calme toi, souvient toi que tu as mal au dos !

Alex : J’ai pas mal au dos !

Anya : Tu veux dire que tu m’as menti pour éviter de me faire l’amour ! J’y crois pas là !

Alex (gêné) : Ben c’est-à-dire…

Anya : J’arrive pas à y croire !

Tout le monde se mit à sourire, amusés par la situation dans laquelle c’était mis Alex. Le plus amusé de tous était le vampire, qui adorait ce genre de scène. Ne pouvant se retenir tout le monde se mit à rire. Le jeune homme rit avec eux.

Après avoir bien tir, le scooby gang et Emilie allèrent à la Magic Box pour continuer les recherches. Car le matin, le couple avait ramené tous les livres au magasin, à leur place initiale.

Anne resta chez les Summers pour veiller sur les deux adolescents. En réalité, la tueuse lui avait demandé secrètement de faire ça pour elle, et la femme avait accepté avec joie. Cela avait soulager Buffy, qui avait un poids en moins sur les épaules, car elle avait peur de laisser le couple tout seul.

Dehors le soleil était couché depuis peu et déjà l’agitation régnait dans les rues de la petite ville de Sunnydale. Cependant ils ne rencontrèrent seulement que des humains. Cela intrigua légèrement la tueuse qui aurait voulu se battre un peu. Elle aurait voulu voir la tête de ses adversaire quand ils se serait prit une raclait par une personne invisible. Rien que d’imaginer la scène, elle se mit à sourire.

Une fois à la boutique de magie de l’ex-démone, une pyramide de livre les attendait sur la petite table ronde, au fond du magasin. Le groupe avança jusqu’à elle, puis chacun prit un livre et commença à chercher, après s’être installé sur une chaise.

Au bout d’un moment un bruit fit relever la tête de Spike. Visiblement il était le seul à l’avoir entendu, sûrement grâce à son ouïe vampirique. Puis il chercha du regard d’où provenait le bruit. Il remarqua la porte qui menait à l’arrière boutique se fermer doucement. Il se leva sous le regard étonné des autres.

Spike : Excusez-moi je reviens !

Anya : C’est pas juste !

Alex : de quoi ?

Anya : S’il arrête de faire des recherches, ben j’arrête aussi ! Y’a pas de raison qu’il s’arrête et pas moi !

Une fois levé, le vampire s’était dirigé vers la porte qu’il avait vu se refermer, sous le regard inquiet des deux sorcières qui avaient compris la situation. Il ouvrit la porte et pénétra dans la salle d’entraînement. Il fit le moins de bruit possible, et referma la salle une fois rentré à l’intérieure. Il resta quelques secondes sans bouger. Il perçu, grâce à ses pouvoirs, des sanglots.

Spike : Chaton où es-tu ?

Buffy (petite voix) : Sur le banc en face de toi.

Le vampire s’avança jusqu’à être à côté de l’endroit où lui avait indiqué sa bien-aimée. Il fit attention de ne pas l’écrasa et s’essaya près d’elle. Soudain, il senti une tête se poser sur son torse. Spike entoura Buffy de ses bras protecteur. Celle-ci s’agrippa à lui comme à une bouée de sauvetage.

Spike : Pourquoi pleures-tu amour ?

Buffy : J’ai peur Spike !

Spike : Peur de quoi ?

Buffy : De rester comme ça !

Spike : Mais on trouvera une solution je te l’ai promis, et je tiendrais ma promesse. Et tu sais que je les tiens toujours ! Tu redeviendras visible ! Je te le promets !

Buffy : Comment le sais-tu ?

Spike : je le sais, c’est tout ! Et il faut que tu ais confiance en moi !

Buffy : Depuis qu’on est ensemble, il s’est passé tellement d chose !

Spike : Que veux-tu dire par là ?

Buffy (voix remplit d’émotion) : Je me demande si l’on a bien fait de se mettre ensemble.

Spike : Tu m’aimes ?

Buffy : Bien sûr que je t’aime, plus que ma propre vie mais…

Spike : Pas de mais amour, nous nous aimons donc il n’y a aucun mal à être ensemble. Et puis se n’est pas quelques démons qui me feront changer d’avis.

Buffy : Je t’aime tellement Spike !

Spike : Moi aussi je t’aime plus que tout au monde mon cœur.

Spike enlaça légèrement plus fort sa compagne. Dieu qu’il l’aimait. Comment pouvait-elle penser de telles choses ? Il ne lui en voulait pas, après tout il s’était posé la même question des millions de fois.

Une larme coula le long de la douce joue de la tueuse. Mais cette fois il s’agissait d’une larme de soulagement. Son petit ami était sa force et son courage, il savait toujours lui redonner la force dont elle avait besoin, quand elle perdait foi. Elle ne voulait pas le perdre, jamais.

Dans l’autre partie de la boutique magique de l’ex-démone, le reste du groupe sauf Anya continuait les recherches. Malheureusement celles-ci n’aboutissaient à rien. Chacun commençait à perdre peu à peu courage. La jeune sorcière blonde le remarqua.

Tara : Ne perdez pas courage. Nous trouverons une solution !

Anya : Ah oui et comment ? Cela fait deux soirs que l’on cherche sans s’arrêter et rien, nada, niet !!

Willow : Tara a raison, il faut continuer, pour Buffy, nous n’avons aucun droit d’abandonner et de la laisser ainsi !

Alex (criant): Ca y est j’ai trouvé ! (Voyant son erreur) Ah non attendez c’est pas le bon, celui-là transforme ceux qu’il blesse en rat !

Willow : Je crois qu’une fois nous à suffit !

Alex (nostalgique) : Ah oui le bon vieux temps !

Willow : Ca se voit que tu n’étais pas sur le bûcher.

Sur ces dernières paroles de la sorcière rousse, la porte de la Magic Box s’ouvrit. Une femme habillée d’une robe rouge très courte et à décolleté plongeant pénétra dans la boutique. E groupe regarda l’intrus. Il s’agissait de Mikaela. Ses cheveux étaient détachés.

Mikaela : Salut la compagnie !

Emilie : Salut ma chérie !

Mikaela : Ca va trésor ?

Emilie : Comme toujours.

La porte de l’arrière boutique s’ouvrit. Quelques secondes passèrent avant que le vampire décolorer ne la traverse. Une fois fait, il referma la porte derrière lui. Il revint s’asseoir, ensuite,  autour de la table ronde, à sa place initiale.

Mikaela : Salut mon ange !

Spike : Tiens bonsoir poussin !

Buffy : Oh mais dites moi que ce n’est pas vrai ! Comment cela se fait-il que tu sois ici, Mikaela ?

Mikaela (plaisantant) : J’ai vue de la lumière, alors je suis entrée !

Buffy (chuchotant) : Ca ne m’étonne pas !

Mikaela : Non je plaisante, c’est Emilie qui m’a dit que vous seriez là se soir. Alors c’est recherches ?

Anya : Pff c’est plat.

Willow : Oui mais on finira par trouver !

Mikaela : Vous avez besoin d’un peu d’aide ?

Buffy : Non ça ira merci. Mais il me semble que la nuit venue, tu as un commerce à tenir, n’est-ce pas ?

Mikaela : Il est vrai que j’ai du travail, mais si je peux aider, et bien j’aide. Comme quand je t’ai sauvé de mon patron Spike !

La vampire lança un regard à la fois coquin et à la fois amusé, à son ancien amant. Celui-ci se mit à sourire à l’évocation de se souvenir. Il s’en rappelait tellement bien, tout comme Mikaela. Les deux anciens amants restèrent ainsi, les yeux dans les yeux, pendant quelques secondes.

Pour la tueuse, ces secondes parurent interminables. Buffy en ayant plus qu’assez, décida d’aller patrouiller. Elle se leva, sans que son bien-aimé ne le remarque. Elle prit un pieu qu’elle avait emmené, et parti en patrouille.

Personne dans le scooby gang n’avait remarqué son départ. Car la jeune femme était partie sans faire aucun bruit. Chacun reprit les recherches après ce petit moment de nostalgie entre les deux vampires. Mikaela vint s’asseoir entre Spike et Alex.

L’ex-démone blonde, ne voyait pas ça d’un très bon œil. Elle aussi était jalouse de la vampire brune. Et puis elle connaissait son petit ami, plus qu’il ne le pensait. Au bout d’un moment le vampire décoloré chercha sa bien-aimé, mais personne ne répondit.

Spike : Où est Buffy ?

Anya : Aucune idée (pour Mikaela) Et je suis fiancée avec Alex !

Mikaela (provocante) : Oh mais je sais ma chère Anya ! (Vers Spike) Elle est partie juste avant de recommencer les recherches. Elle est sûrement partie patrouiller.

Spike : Tu n’aurais pas pu me le dire avant ?

Mikaela : Je te rappelle mon cher Spike que tu es un vampire, j’ai cru que tu le savais.

Spike : En l’occurrence non !

Spike se leva et se dirigea immédiatement vers la porte de la boutique. Il ne prit aucun pieu, puisqu’il en avait déjà un, celui-ci ne le quittait jamais, ou du moins presque jamais. Il sorti de la Magic Box. Une fois dans la rue, il leva le nez et huma l’air, à la recherche de l’odeur vanillée de son aimée. Quand il la senti fébrilement, il suivit cette piste en prenant une direction. Celle-ci le mena devant le parc. Le vampire y pénétra et avança sur le petit sentier en gravier qui le traversait. Il marcha jusqu’à arriver devant le lac. L’odeur vanillée de la tueuse, était la plus présente à cet endroit.

Quand Spike baissa les yeux, il remarqua deux petits tas de cendre. Ce fut la preuve que la tueuse n’était pas très loin. Comme la nuit était sans vent, les cendres n’avaient pas bougées. La lumière n’était que très peu présente, puisque la lune était en croissant, mais cela ne le gêna puisque grâce à sa vue vampirique, il voyait tout.

Il décida de s’approcher un peu plus du lac, l’odeur de Buffy accrut légèrement. Mais soudain il la senti s’éloigné de lui, pourtant il n’avait pas bouger d’un pouce. Il sut qu’elle venait de partir. Son instinct, lui fit prendre conscience que peut-être Buffy avait besoin d’être un peu seule. Il décida donc de ne pas la suivre. Il prit la décision d’aller à son ancienne demeure, qui se trouvait près d’ici.

Plus loin, la jeune femme observait son amant, elle le vit sortir de l’espace vert de la ville. Des larmes trop longtemps retenues, se mirent à couler sur son doux visage. Il ne pouvait pas comprendre ce qu’elle ressentait. Après tout comme l’aurait-il pu, puisque elle-même ne le comprenait pas.

Elle ne voulait pas rester immobile. Elle se mit donc à marcher dans le parc. Quand elle arriva devant une balançoire, la jeune femme vit un couple de son âge en train de s’embrasser tendrement. La peine dans son cœur augmenta. Elle soupira et continua son chemin. Elle ne regardait pas où elle allait, ses pieds la menaient là où ils le souhaitaient.

Quand elle redressa la tête, elle vit qu’elle se trouvait dans un cimetière. Buffy reconnue immédiatement la crypte de son petit ami. Elle s’avança jusqu’à la porte et y pénétra. Une fois à l’intérieur, une vision que depuis longtemps elle n’avait pas vu, s’imposa à ses yeux. Elle trouva Spike assoupi devant Passion, sa série préférée. Elle trouva sa touchant. Ce spectacle arrêta ses larmes et soulagea un peu son cœur meurtri. Elle le quitta et descendit dans la chambre du vampire qui se trouvait à l’étage inférieur. Quand elle remonta, son petit ami n’avait pas bougé et était toujours aussi profondément endormi. Elle s’approcha de lui. Avec elle, Buffy avait remonté une couverture, qu’elle étendit sur lui. La tueuse alla ensuite s’asseoir sur le fauteuil, qui se trouvait à côté du canapé. A son tour le sommeil s’empara d’elle.

Le lendemain matin, quand elle se réveilla, elle remarqua que la couverture dont elle avait recouvert son petit ami, la recouvrait désormais. Elle tourna la tête et vit que Spike était réveillé. Il observé le fauteuil vide, puisque la jeune femme était encore invisible. Mais il l’imaginait parfaitement. Dans ses pensées, il voyait son visage angélique détendu.

La tueuse quand à elle, étira ses bras, qui en avaient besoin. Elle se leva ensuite et vint s’asseoir sur la petite table basse qui se trouvait juste en face de son petit ami. Puis elle se pencha vers lui, jusqu’à rencontrer ses douce lèvres. Celui-ci fut tout d’abord surpris, puisqu’il pensait que sa belle était endormie. Mais très vite il répondit à son baiser.

Spike : Je suis désolé pour hier.

Buffy : Chut mon ange, n’en parlons plus.

Spike : Comme tu veux, chaton.

Buffy : Je le veux. Cela fait combien de temps…

Spike : Que je suis réveillé ?

Buffy : Oui.

Spike : Environ une heure. Il va falloir penser à rentrer à la maison pour rassurer les autres, qui doivent être en train de s’inquiéter.

Buffy : Oui je sais, mais le problème c’est que le soleil est levé.

Spike : Je passerais par les égouts, chaton.

Buffy : D’accord.

Spike : A tout à l’heure.

Le vampire déposa un baiser rapide sur les douces lèvres de sa bien-aimée et se leva du canapé, où il était assis. Il se dirigea vers l’échelle qui menait dans sa chambre et la descendit. Une fois en bas, il traversa la pièce et emprunta un long couloir qui le mena dans les égouts. Même si l’odeur qui y régnait était infecte, il préférait cela, que de brûler à petit feu, sous une couverture en plain soleil.

Dans la crypte, Buffy se leva et sorti de la demeure du vampire. Elle prit la direction de sa maison. Quand elle arriva chez elle, elle remarqua qu’elle était la première arrivée. La tueuse se dirigea dans la cuisine, saluer tout le monde, pour le signaler sa présence dans la maison et pour les rassurer.

Une fois fait, comme le vampire décoloré n’était toujours pas arrivé, elle monta dans sa chambre. Une fois dans celle-ci elle entrebâilla sa porte, et sorti un petit cahier qui se cachait dans le tiroir de ses sous-vêtement, tout au fond de celui-ci. Il s’agissait de son journal intime. Cela faisait bien longtemps qu’elle n’avait rien inscrit dedans. La dernière page datait de d’après l’ascension du maire. Cela remontait à quelques années. Elle se mit à écrire à l’intérieur. Quand elle entendit la porte de la maison claquer, elle sut que Spike était rentré, elle se mit à écrire plus rapidement. Les derniers mots qu’elle écrivit avant l’entrée de Spike dans la chambre furent :

« Je l’aime plus que tout au monde mais il m’échappe progressivement. Lui ne m’aime plus, je le sais. Je ne peux pas vivre sans lui. S’il ne veut plus de moi, alors la mort dans un dernier soupir me prendra. »

Spike : Que fais-tu chaton ?

Buffy : Rien.

La tueuse se leva de son bureau, après avoir posé son stylo, et alla ranger son journal intime sous ses sous-vêtements. Son petit ami ne posa aucune question sur le petit cahier. Il savait que si Buffy voulait lui en parler elle le ferait, tant qu’elle ne dirait rien il n’y toucherais pas et ni ferait aucune allusion.

Une fois le tiroir fermé, la jeune femme revint auprès de son bien-aimé. Qui l’enlaça de ses bras rassurant, et qui l’embrassa tendrement, comme elle aimait. Spike resserra ensuite, un peu son étreinte. Elle était si bien dans ses bras musclé.

Spike : Où sont les autres ?

Buffy : Sûrement toujours dans la cuisine.

Tous deux décidèrent de rejoindre le reste du scooby gang. Ils descendirent les marches de l’escalier, qui les menèrent à l’entrée de la maison des Summers. Ils allèrent ensuite dans la cuisine et se joignirent au petit déjeuné.

Emilie (sourire coquin) : Alors bien dormi ?

Buffy : Que veux-tu insinuer par ce sourire ?

Emilie : A toi de me le dire !

Buffy : On n’a rien fait si c’est ce que tu veux savoir !

Emilie : Bien !

Spike : Où est globule ?

Tara : Elle vient de partir avec Alex et Anya.

Willow : Et nous on va y aller sinon, on va être en retard !

Tara : A se soir tout le monde !

Anne : A se soir vous deux !

Les deux sorcières se levèrent et quittèrent la pièce. Elles prirent leurs livres, qu’elles avaient posés sur la table de la salle à manger avant d’aller déjeuner, et elles partirent de la maison. De la cuisine, on entendit la porte claquer. Une fois à l’extérieur, les deux amantes prirent le chemin de leur campus, qui par chance ne se trouvait non loin de la rue Revello Drive.

A l’intérieur, les trois jeunes femmes et le vampire, n’avaient pas arrêté de petit déjeuner. Une fois la porte d’entrée fermée, ils se remirent à parler. Anne était attendrit par l’amour qu’éprouvaient les deux sorcières, l’une envers l’autre.

Anne : Elles sont touchantes.

Buffy : Oui.

Emilie (soupirant) : Ralala l’amour !

A cette dernière phrase de la jeune française, personne ne put retenir un sourire. Il était vrai qu’elles étaient touchantes. Leur amour était si fort, si doux et si pure, que personne ne pouvait rester de marbre devant lui.

Buffy : Il faut que j’aille voir Willy ! Je veux savoir s’il n’aurait pas des infos à me filer !

Emilie : Tu veux que je vienne avec toi ?

Buffy : Non c’est bon je vais me débrouiller, après tout je suis une grande fille maintenant, les vilains messieurs ne me font plus peurs.

Emilie : Comme tu veux !

La jeune femme se leva et déposa un tendre baiser sur les lèvres de son petit ami et sorti de la pièce. Personne ne vit Buffy parti. Ils ne furent qu’au courant quand ils entendirent la porte d’entrée s’ouvrir puis se refermer.

Emilie : Je la trouve bizarre en ce moment, pas vous ?

Spike : Si moi c’est pareil !

Dehors la jeune femme était sorti de son lotissement et se dirigeait vers le centre de la ville. Une fois à l’intérieur de celui-ci, elle ne put s’empêcher de s’arrêter devant l’ancienne boutique de sa mère. Une larme coule sur sa joue. La tueuse l’essuya rapidement et continua sa route. Un peu plus loin, elle s’engagea dans une petite rue adjacente à celle-ci. Elle arriva devant une porte et pénétra dans le bâtiment à qui appartenait la porte. Il s’agissait d’un bar clandestin pour démon. Bien sûr quelques humains s’y aventuraient mais ils ne restaient pas en vie très longtemps. Buffy s’approcha à grandes enjambées du comptoir, où Willy le gérant et le barman était en train de remplir un verre de sang à un vampire. Soudain le barman fut plaqué contre son bar.

Buffy : Dis moi quel démon est arrivé en ville ces dernière jours ?

Willy : Soit plus précise !

Buffy (énervée) : Un démon qui rend invisible !

Willy : Connais pas.

La tueuse resserra ses mains autour du cou de ce bon vieux Willy et plaqua plus fort la tête de cet homme sur son comptoir.

Willy (apeuré) : Je ne sais rien, je le jure !

Buffy (lâchant prise) : Si j’apprend par malheur que tu sais quelques chose et que tu ne m’as rien dit, saches que je serais ton pire cauchemar et que la prochaine fois que l’on se verra, tu souffriras.

Willy avala bruyamment pour montrer sa peur à la jeune femme blonde. Buffy le foudroya du regard, observa les activités d’autour d’elle et sorti du bar clandestin. Dès qu’elle franchie le seuil de la porte, sa colère retomba immédiatement et fut remplacer immédiatement par la tristesse.

Elle secoua la tête et décida d’aller au parc. Elle aimait beaucoup y aller car elle rappelait sa première vraie nuit avec le vampire blond. Elle s’en souvenait comme si c’était hier, bien que celle-ci ne se soit déroulée il y a peu de temps. Pourtant aujourd’hui tout avait changé, elle le savait.

Durant le trajet les larmes se remirent à couler sur son doux visage. Même les chaleureux rayons du  soleil n’arrivait pas à la consoler. Les larmes coulaient, et la jeune femme n’arrivait pas à les contenir, d’ailleurs elle ne le voulait pas, après tout personne ne la voyait. Quand elle passa le portail du parc, elle emprunta le petit chemin en gravier, qui la conduirait là où elle le souhaitait. Une fois à l’endroit voulu, elle alla s’asseoir près de l’eau et ce remémora cette fameuse nuit.

« Tous deux regardaient la lune se refléter dans l’eau calme. La nuit était vraiment tiède, presque chaude. La tueuse leva la tête et ses lèvres rencontrèrent celle du vampire. Leur baiser était très tendre. La lumière bleutée se reflétait sur les cheveux couleur or de la jeune femme. Leurs visages se séparèrent de quelques centimètres.

Buffy : Je t’aime Spike.

Spike : Moi aussi je t’aime chaton… »

«  Buffy : Spike que fais-tu ? Non, non ! Ah !!

Le vampire avait passé sa tête entre les jambes de la tueuse et s’était relevé, faisant ainsi tomber à l’arrière Buffy, qui eut juste le temps de se boucher le nez. Quand elle ressortie de l’eau, son regard était à la fois énervé et à la fois amusé. Une bataille d’eau éclata. Chacun essayant d’envoyer le plus d’eau possible sur l’autre. Ils riaient et s’amusaient énormément… »

Les larmes coulaient à flots désormais sur le doux visage de Buffy. Tous ses souvenirs heureux, aujourd’hui lui semblaient douloureux. Comment une telle chose avait-elle pu arriver ? Elle n’avait aucune réponse à cette question. Tout ce qu’elle savait c’était que son cœur souffrait bien plus qu’elle ne le laisser paraître. Elle n’arriverait pas en supporter d’avantage.

Pendant ce temps, chez les Summers, Spike faisait les cent pas, en s’inquiétant pour sa bien-aimée, qui n’était toujours pas revenue. Tout le monde trouvait Buffy longue à revenir du bar de Willy. Cela faisait plus d’une heure qu’elle était partie, et le bar clandestin n’était qu’à un quart d’heure de la maison. La nuit était tombée depuis peu. Ne pouvant plus attendre, il demanda à Willow et Tara si elles ne pouvaient pas faire un sort de localisation. Les deux sorcières acceptèrent. Elles allèrent chercher dans leur chambre tout ce dont elles avaient besoin pour le sort. Une fois qu’elles eurent tout, elle redescendirent dans le salon, installèrent tous les objets et lancèrent le sort. Sur la carte, qu’elles avaient prise, un point brillant apparut.

Willow : Elle est juste à côté lac.

Spike : Elle n’est pas au bar ?

Tara (lui montrant) : Non regarde, elle est là !

Spike : Je vais immédiatement la chercher !

Tara : Spike fais vite s’te plaît.

Spike (surpris) : Pourquoi ?

Tara : j’ai un mauvais pressentiment.

Spike : Promis je me dépêche.

Tara : Merci.

Le vampire sortit en courant de la maison des Summers, en remontant l’allée. Il remonta la rue en quelques grandes enjambées rapides, il ne pouvait pas aller plus vite. Il prit immédiatement la route qui le mènerait au parc. Quand il traversa son entrée, il prit le chemin du lac. Quand il arriva à son bord, il ne détecta aucune présence sur la terre. Il décida d’appeler les deux sorcières. Il fit demi-tour et trouva rapidement une cabine téléphonique. Grâce à des années d’entraînement il arriva à l’activer sans pièce. Il composa le numéro de la maison de Buffy. Ce fut Willow qui décrocha.

Spike : Willow existe-t-il un sort pour rendre Buffy visible ?

Willow : Bien sûr que non, enfin du moins pas définitivement. Il ne marche qu’une heure maximum.

Spike : C’est largement suffisant, pourrais-tu le faire avec ta copine ?

Willow : Bien sûr, on s’y met immédiatement.

Spike : Merci.

Le vampire raccrocha et retourna très vite près du lac. Quelque chose ne tournait pas rond, il le sentait. Il sentait également que sa petite amie n’allait pas bien, mais tant qu’elle serait invisible, il ne pourrait rien faire pour elle. La peur l’avait vraiment envahit. Il détestait se sentiment.

Chez les Summers, les deux sorcières venaient de redescendre de leur chambre, où elles étaient allées chercher de quoi faire le rituel voulut. Une fois tout installé, elles lancèrent le sort, que Spike leur avait demandé. Grâce à leurs pouvoirs, elles surent que le sort avait marché correctement.

Spike était toujours prêt du lac. La peur l’envahissait de plus en plus à chaque seconde passée. Puis il remarqua une lumière blanche apparaître dans le lac. Quand elle disparut, elle laissa place à un corps inerte, qui flottait au dessus de l’eau. Le vampire décoloré le reconnu immédiatement. Il s’agissait de sa bien-aimée.

Il ne perdit pas une seconde, pour ne pas que la panique l’envahisse. Il plongea dans l’eau du lac. Il se mit à nager la plus vite possible. Il ne penser qu’à une seule chose, sauver celle qu’il aimait. Une fois à sa hauteur il la tourna, pour que son visage émerge de l’eau et qu’elle puisse ainsi respirer. Ne fois qu’il tenait son corps, il la ramena sur la berge. Il la souleva et la posa dans l’herbe près de l’eau. Il posa sa main sur son cou pour tâter son pou. Il était très faible, puis il vérifia sa respiration qui elle aussi n’était pas forte.

Spike décida qu’il fallait faire sortir l’eau que la tueuse avait dans les poumons. Une seule solution lui vint à l’esprit. Il se mit à appuyer très fort sur son abdomen plusieurs fois. Au bout d’un moment la jeune femme reprit connaissance, en crachant de l’eau. Elle toussait énormément. Le vampire, dont la panique avait envahit son esprit la serra immédiatement dans ses bras et lâcha un soupir de soulagement. Elle était sauvée. La jeune femme se mit soudainement à trembler et à pleurer. Spike lui chuchota de tendres mots à l’oreille pour la calmer. Epuiser par ce qui venait de se passer, la tueuse sombras dans l’inconscience.

Le vampire la souleva doucement, comme-ci elle était la chose la plus fragile au monde, et emprunta le chemin de la sortie du parc. Il passa dans les petites rues sombres, essayant d’éviter les humains et les démons. Il ramena sa bien-aimée le plus vite possible. Pour ne pas qu’elle est froid il l’avait recouvert de son manteau.

Quand il arriva enfin chez les Summers, il ne prit pas le temps de répondre aux questions du scooby gang et monta directement dans la chambre de la tueuse. Une fois à l’intérieur, il ferma la porte avec son pied et changea les vêtements mouillé de Buffy pour un pyjama chaud et sec. Il alla ensuite chercher une serviette. Quand il fut sûr qu’elle était au sec, il retourna en bas et pendant qu’il préparait une soupe bien chaude, il répondit à quelques questions.

Une fois la nourriture chaude, il abandonna de nouveau le groupe et remonta dans la chambre où se trouvait sa bien-aimée. Il leur avait dit de la laisser seule, ce à quoi ils avaient été d’accord. Quand il entra dans la pièce, il vit qu’elle était réveillée. Buffy était assise contre son oreiller, son regard était perdu dans le vide. Elle semblait déconnecté de la réalité. Spike ne trouva aucune trace de bonheur dans ses yeux. Quand il s’assis près d’elle, les yeux de la jeune femme remontèrent jusqu’à croiser ses yeux bleu gris, couleur de l’océan.  Il ne lui en voulait pas, elle en étai certaine, mais il ne comprenait pas son geste.

Spike (voix douce) : Pourquoi tu as fais ça amour ?

Buffy (chuchotée) : Pour en finir.

Spike : Mais pourquoi ?

Buffy : Plus rien ne me raccroche ici désormais.

Spike : Comment cela il n’y a personne ? Tu as pensé à Dawn, ou encore à tes amis ? Et moi alors ? Que ferais-je sans toi chaton ?

Buffy : Je n’ai apporté que souffrance et peine à tout le monde depuis mon retour. Toi tu m’oublieras vite dans les bras de Mikaela.

Spike (surpris) : De quoi parles-tu ?

Buffy : Entre vous c’est bien plus fort que tout se qu’il y a entre nous. Elle te connaît comme ta propre mère. Ne crois-tu pas que j’ai remarqué comme tu la regardais ?

Spike : Bon écoute moi. Entre Mikaela et moi tout est fini, mais c’est normal que je la regarde ainsi après tout c’est mon premier amour. Toi et Angel c’est pareil, il te connaît bien plus que moi. Quand tu le regardes c’est avec amour, même si aujourd’hui c’est moi que tu aimes de tout ton coeur.  Buffy je t’aime plus que tout et pour rien au monde je n’ai envie que sa change. Et puis je ne comprends pas quand tu dis que tu fais souffrir tout le monde ? Tu m’as offert la chance de pouvoir t’aimer. Dawn est heureuse que tu sois auprès d’elle et que tu prennes soin d’elle comme le faisait Joyce. Tu ne l’as pas vu quand tu étais morte. Elle était abattue et aujourd’hui elle ne l’est plus. Quand à tes amis, je ne les ai jamais vu aussi heureux que depuis ton retour. Buffy ils t’aiment tous, et ne veulent pas te perdre. Et je n’ai pas envie de te perdre, si tu devais m’abandonner une seconde fois, je ne sais pas se que je ferais.

Buffy : C’est vrai tu m’aimes ?

Spike : Bien plus que tu ne le penses, et bien plus que les mots ne pourront jamais l’exprimer.

Buffy (fondant en larme) : Je t’aime plus que tout également. Je te demande pardon d’avoir douté.

Spike : Ce n’est rien amour.

Buffy : Si c’est…

La conversation fut écourtée, car quelqu’un frappa à la porte. Immédiatement elle s’ouvrit, laissant apparaître la tête de la sœur de la tueuse. Dawn avait les yeux rougit par les larmes, que celle-ci avait versée. Elle était inquiète pour sa sœur, tout comme l’étaient ses amis. Le couple tourna la tête pour voir l’intrus. Buffy fut peinée de voir que sa sœur avait pleuré à cause d’elle.

Dawn : Je peux entrer.

Buffy : Bien sûr.

La sœur de la tueuse entra dans la pièce. Elle referma doucement la porte derrière elle. Dawn s’approcha ensuite du lit, jusqu’à être à côté de la tueuse. Les larmes étaient montées aux yeux de la jeune fille. Buffy le remarqua tout de suite. Ce qui lui faisait le plus mal c’était de  savoir qu’elle était la cause des pleures de sa petite sœur. Buffy prit la main de sa cadette dans la sienne.

Buffy (voix tremblante) : Dawn… Je te demande pardon.

L’adolescente se jeta d’un seul coup dans les bras de son aînée. Toutes les deux se laissèrent aller à leurs larmes. L’adolescente avait eut si peur pour sa grande sœur. Mais celle-ci était retombée aussitôt que la tueuse avait demandé pardon.

Dawn : Tu m’as fais tellement peur !

Buffy : Je sais, je te demande pardon !

Les deux sœurs étaient là, enlacées, se laissant aller aux larmes. Spike assistait à ce spectacle touchant, en gardant le silence. Il ne voulait pas briser se moments entre les sœurs Summers. Puis celles-ci se lâchèrent et essuyèrent leurs larmes.

Buffy : Il est tard Dawn. Va te coucher avec Carl, demain vous avez court.

Dawn : D’accord, bonne nuit.

La jeune fille déposa un tendre baiser sur la joue de sœur qui lui caressa ses longs cheveux bruns. Puis elle alla enlacer Spike, qui l’embrassa sur le front. Dawn sorti ensuite de la chambre et alla chercher son petit ami. Tous deux allèrent dans leur chambre et se couchèrent immédiatement.

En bas, le scooby gang n’en pouvant plus d’attendre décida de monter voir leur amie et prendre de ses nouvelles. Quand ils entrèrent dans sa chambre, la tueuse était de nouveau invisible. Ils avaient tous un regard inquiet. Buffy détestait se regard, et Spike ne le savait que trop bien et la comprenait parfaitement.

Spike : Vous devriez laisser Buffy se reposer, elle en a besoin pour reprendre des forces. Allez vous coucher, et ne vous inquiétez plus je veille sur elle.

Tara : Spike a raison, elle a besoin de repos. Bonne nuit tous les deux.

Le scooby gang était d’accord avec le vampire. Ils sortirent donc tous de la chambre. Chacun parti ensuite se coucher. Alex et Anya rentrèrent chez eux, en centre ville. L’ex-démone voyait bien que son petit ami était toujours inquiet, mais que pouvait-elle faire à part être là pour lui ?

Pendant ce temps dans une crypte, une bande de démon était agenouillés. Leur regard était baissé, comme si il était effrayé par leur chef. Aucun n’osait relever les yeux. Dans l’ombre en face d’eux, deux personnes s’y trouvaient cachés. Leur visage, étant dans l’obscurité, était masqué.

Démon : Que souhaitez-vous maîtresse ?

Maîtresse : Oh je souhaite beaucoup de chose. Mais la plus urgente est une prophétie. Celle de Shan-Aka.

Démon : Puis-je savoir pourquoi ?

Maîtresse : Tu es bien courageux et stupide de poser cette question, néanmoins je vais te répondre. Je ne veux pas que la tueuse la trouve, et je souhaite qu’elle meure et que Spike revienne de notre côté.

Maître : Chaton !

Maîtresse : Oui amour ?

Maître : Puis-je ?

Maîtresse : Mais amuse toi !

L’homme ouvrit la main, et une boule d’énergie apparut. Il la lança, celle-ci traversa la pièce et brûla le démon qui était le chef de la bande, et surtout celui qui avait osée poser une question à ses supérieurs. Quand la boule d’énergie le traversa, il se mit à brûler jusqu’à ne rester que des cendre.

Maîtresse : D’autre question ?

Aucun démon ni ne répondit ni ne bougea d’un centimètre. Il valait mieux, s’ils ne voulaient pas mourir comme leur chef. Le silence régnait dans la pièce. La puissante sorcière observa tour à tour chaque démon présent dans la crypte. Après une courte réflexion, elle en désigna un du doigt. Elle lui fit signe de se lever, ce à quoi il obéit immédiatement.

Maîtresse : Toi approche !

Le démon obéit à sa maîtresse immédiatement, comme un chien le ferais, à la différence que si le animal ne venait pas il de perdrait pas la vie pour cet affront. Il contourna ses confrères et marcha jusqu’à arriver devant son chef. Le démon s’agenouilla devant celle qui le commandait. Son regard était baissé.

Maîtresse : Tu es leur nouveau chef.

Démon : C’est un honneur, Ö grandeur maléfique.

Maîtresse : Maintenant va avec les tiens et ramène moi la prophétie  de Shan-Aka.

Démon : A vos ordres, Ô magnifique puissance du mal.

Le démon se releva, prenant garde à ne pas croiser le regard de sa maîtresse, il se retourna et se mit à marcher en direction de la sortie. Tous les démons présents dans la pièce firent de même et sortirent de la crypte. Une fois seuls, le couple s’enlaça.

Maîtresse : Les voir brûler m’amuse !

Maître : Je sais ma douce.

Maîtresse : Je vais prévenir la tueuse sur comment redevenir visible !

Maître : Pourquoi ?

Maîtresse : Le jeu commence à m’ennuyer. Et puis surtout c’est plus amusant de tuer quelqu’un de visible, on peut le voir souffrir.

Maître : Tu es adorablement diabolique.

Maîtresse : Je sais, allez rentrons !

Le couple démoniaque s’embrasse, et une lumière rouge apparut dans la pièce. Leur visage était caché par les cheveux bruns de la démone. Puis l’obscurité et le calme revinrent maîtres dans ces lieux. Plus personne ne s’y trouvait.

Le lendemain matin arriva vite. Spike avait passé la nuit à surveiller sa bien-aimée. Il ne la quittait toujours pas des yeux. Même si il ne la voyait pas, grâce au drap, il voyait sa silhouette, et donc il savait dans qu’elle position la jeune femme se trouvait. La voyant ainsi, paisible, il décida d’aller lui préparer un petit déjeuné copieux, pour qu’elle puisse reprendre des forces dès qu’elle ouvrirait les yeux.

Il se leva le plus silencieusement possible et sorti de la chambre sur la pointe des pieds. Une fois en-dehors de la pièce, il ferma doucement la porte et descendit les escaliers. Quand il arriva dans la cuisine il trouva Emilie et Mikaela dans une grande conversation.

Mikaela : Salut Spike ! Comment va Buffy ?

Spike : Mieux mais elle dort encore.

Mikaela : Emilie m’a raconté ce qui c’est passé hier soir. Saches que je suis vraiment désolée.

Spike : C’est gentil.

Mikaela : Tu sais j’ai cherché dans ma mémoire qui pourrait être se démon. Et je pense savoir qui c’est.

Spike : Et l’heureux gagnant est ?

Mikaela : Je pense que c’est un démon nommé Krishnaka. Quand ils griffent un humain celui-ci devient invisible et suicidaire.

Spike : Et tu sais comment Buffy pourrait redevenir visible ?

Mikaela : Il n’y que deux solution, malheureusement la première n’est pas réjouissante puisqu’il faudrait qu’elle se suicide, car une fois morte le « poison » n’agit plus.

Spike : Et la deuxième ?

Mikaela : Elle doit manger ou boire les yeux du démon, c’est au choix !

Emilie (dégoûtée) : Beurk c’est répugnant !

Mikaela : Tu l’as dit ! Mais le pire c’est le bruit du mixer quand il fait éclater les yeux, c’est affreux !

Emilie : Je crois que je vais vomir.

Soudain la jeune fille brune rentra en courant la cuisine. Elle semblait épuisée comme-ci elle avait passé toute la nuit debout. Dans ses mains se trouvait un livre, qui semblait écrit dans une autre langue. Mais le vampire savait que en matière de traduction Dawn était très forte.

Spike : Eh doucement jeune fille tu n’es pas en retard pour une fois mais en avance je te signal !

Dawn (essoufflée) : Je sais…Mais j’ai trouvé…le démon…

Spike : c’est un Krishnaka !

Dawn : Non… C’est un Krishnaka !

Mikaela : Je sais je viens de leur dire !

Dawn : Quoi ?…Tu veux dire…que j’ai cherché…toute la nuit…pour rien !

Mikaela : c’est ça moustique !

Dawn : C’est pas juste !

Spike : Bon déjeune !

La jeune fille ne se fit pas prier et s’assis à côté de sa cousine. Elle se servit un bol de céréale. Et reprit peu à peu son souffle. Puis son regard fut attiré sur l’activité du vampire. Il était entrain de préparer un petit déjeuné. Sûrement pour Buffy, pensa-t-elle. Elle ne posa donc aucune question.

Une fois le plateau remplit de plein de bonne chose, le vampire le souleva et commença à partir avec. Mikaela surprise de ce geste, posa quelques questions, à la différence de la jeune sœur de la tueuse.

Mikaela : Tu vas où  avec ce plateau ?

Spike : Je le monte à Buffy !

Mikaela : Et moi alors ?

Spike : Ouvre le frigo je suis sûr que tu y trouvera ton bonheur !

Puis le vampire blond reprit son chemin et disparu de la cuisine. Il monta doucement les escaliers, pour ne rien renverser. Il voulait faire plaisir à celle qu’il aimait. Quand il arriva devant la porte de celle-ci, il ouvrit la porte le plus silencieusement possible. Puis une fois dans la pièce, il la referma.

Il avança vers le lit. Quand il fut à sa hauteur, il senti que la tueuse était réveillé, puisque les battements de son cœur avaient doublé de puissance, depuis son départ. Pourtant Buffy ne disait rien et ne bougeait pas. Spike pensa qu’elle devait être perdu dans ses pensées.

Celui-ci décida de s’asseoir près d’elle pour la faire réagir. Il posa le plateau sur la petite table de chevet, et s’assit prêt de son aimée. Cela marcha, puisque la tueuse se mit à bouger, signe qu’elle revenait sur terre. Spike se mit à sourire tendrement.

Spike : Bien dormi ?

Buffy : Non et toi ?

Spike : je n’ai pas dormi.

Buffy (l’air désolée) : Ah.

Spike : Tu as cauchemardée ?

Buffy : Un peu, c’est quoi ?

Spike c’est ton petit déjeuné, il faut que tu manges.

Buffy : Je n’ai pas faim.

Spike : Buffy, s’il te plait, il faut manger.

Buffy : Pourquoi faire ?

Spike : Pour reprendre des forces.

Buffy : Et si je ne veux pas ?

Spike : Je te forcerais à manger. C’est à cause du démon que tu te sens comme ça. Mais ce soir je t’apporterais l’antidote. Alors mange s’il te plait !

Buffy : D’accord mais juste un peu alors !

Le vampire prit le plateau  qui était posé sur la table de chevet et l’installa sur les jambes de sa bien-aimée. Ne fois celui-ci posé, Buffy se mit à manger ce qu’il y avait dessus. Au bout d’un moment, à force de parler en mangeant, le plateau était vide. Spike le remarqua et fut heureux de voir que sa petite amie avait tout mangé. Il le reprit donc. L se leva, posa un baiser sur le front de la tueuse et s’approcha de la porte. Avant de sortir il se retourna.

Spike : Repose toi amour, je viendrais te voir dans une heure ou deux.

Buffy : D’accord.

Le vampire ouvrit la porte, et la refera doucement derrière lui. Une fois à l’extérieur de la  chambre, Spike se dirigea vers les escaliers et les descendit. Quand il arriva dans la cuisine, il retrouva la cousine de sa petite amie en pleine discussion avec son premier amour. Il se dirigea vers l’évier et commença à faire la vaisselle.

En haut dans la chambre de Buffy, celle-ci n’avait pas bougé depuis le départ de son bien-aimé. Quand elle fut sûre que celui-ci était à l’étage inférieur, elle se leva et se dirigea vers la porte. Elle se verrouilla dans sa chambre. Une fois fait, elle alla ouvrir son armoire. Elle se mit à genou et fouilla à l’intérieur. Au bout de quelques seconde de recherches, elle trouva se dont elle avait besoin. Il s’agissait d’un petit flacon, et d’un poignard. Sur l’étiquette de la fiole était inscrit en lettre majuscule « ANTICOAGULANT ». Une larme coula le long de sa joue. Buffy ouvrit le flacon et le but d’une traite, puis elle le laissa tomber au sol. Quand il toucha le sol, seul un bruit sourd se fit entendre. Ensuite à l’aide du petit poignard, elle s’ouvrit les veines de chaque poignet. Plusieurs petites lignes de sangs apparurent. Elle posa le couteau sur son bureau et retourna dans son lit. Plusieurs gouttes de sang avaient déjà tâché la moquette, mais la jeune femme s’en fichait.

Pendant ce temps, dans la chambre des deux adolescents, Dawn était remontée et s’était rallongée dans les bras de son bien-aimé. Carl lui caressait tendrement les cheveux pour la détendre, car il la sentait tendue. Il était vrai qu’elle avait des raisons de l’être, mais il voulait qu’elle se détende.

Dawn (voix triste) : Pourquoi elle a fait ça hier soir ?

Carl : Tu le sais bien pourquoi, c’est à cause du poison qui coule dans son sang, c’est toi-même qui me l’as dit hier soir.

Dawn : Oui je sais, mais mon cerveau a du mal à l’enregistrer. C’est dur de ce dire que sa sœur a voulut se suicider.

Carl : Ne t’inquiète pas ce soir, nous tuerons le démon qui a infecté Buffy et grâce à ses yeux on la guérira.

Dawn : Tu as raison.

Les deux adolescents s’embrassèrent tendrement puis la jeune fille posa de nouveau sa tête dans le cou de son petit ami, qui continuait à passer délicatement sa main, dans les longs chevaux bruns de Dawn.

En bas Spike était en train de sécher la vaisselle, qu’il venait de finir de laver. Il était content que sa bien-aimée ait mangé. Chaque chose qu’il finissait de sécher, il le rangeait à sa place. En même temps il parlait avec Emilie et Mikaela.

Mikaela : Tu n’as pas peur qu’elle recommence ?

Spike : Bien sûr que si j’ai peur.

Emilie : On a tous peur.

Spike : Bon je vais retourner la voir.

Emilie : Spike il vaudrait peut-être mieux la laisser un peu seule, pour qu’elle puisse réfléchir ou penser à d’autres choses.

Spike : Oui tu as sûrement raison. Je vais aller prendre une douche et ensuite j’irais réveiller les deux marmottes que sont la rouquine et sa copine.

Mikaela : Tu veux de l’aide pour ta douche ?

Spike : non merci ça ira.

Mikaela : Pff t’es pas drôle.

Spike : Tu sais que tu es belle quand tu es frustrée !

Emilie : Allez file !

Le vampire posa le torchon et sorti de la cuisine, laissant les deux amie parlaient entre elles. Arrivée à l’escalier, il les entendit rire, cela le fit sourire. Puis il monta les escalier deux par deux. Une fois à l’étage il se dirigea jusqu’à la porte de la chambre des deux adolescents. Une fois devant il frappa et entra sans attendre de réponse. Il trouva le couple dans les bras l’un de l’autre, aucun des deux ne dormaient.

Spike : Eh vous deux !

Dawn : Oui ?

Spike : Je vous autorise à sécher aujourd’hui, je crois que vous avez eut pas mal d’émotion hier soir, et je veux que vous vous reposiez.

Carl : Merci.

Spike : Allez rendormez-vous.

Spike sorti de la chambre et referma doucement la porte. Il ne voulait pas faire de bruit pour que la tueuse puisse se reposer. Puis il prit le chemin de la salle de bain. Il décida qu’il prendrait un long bain, bien chaud. Quand il entra dans la pièce, il alla immédiatement ouvrir les robinets d’eau chaude de la baignoire. Pendant que peu à peu elle se remplissait, le vampire se déshabilla.  Une fois pleine il arrêta l’eau et pénétra dans celle-ci.

L’eau était bouillante, mais il s’en fichait puisqu’il ne sentait pas les brûlures. Tout ce qu’il voulait c’était de réchauffé son corps froid. Il ferma les yeux, laissant ainsi tous ses muscles se détendre. Il fit le vide dans sa tête pour éviter de repenser à ce qui s’était passé la nuit dernière. Il n’y arriva pas totalement. Une larme traça un sillon le long de la joue de Spike. Elle mourut dans l’eau du bain.

Une heure plus tard, il décida de sortir de la baignoire. Il se leva, laissant ruisseler l’eau sur sa musculature. Il attrapa une serviette, posée non loin de là, et l’enroula autour de ses hanches. Il sorti ensuite complètement de la baignoire, et alla se mettre sur un tapis. Là, il prit une seconde serviette, avec laquelle il commença à se sécher le torse. N’ayant aucun vêtement de rechange, il sorti de la salle de bain, et se dirigea vers la chambre de sa bien aimée. Quand Spike essaya d’ouvrir la porte, celle-ci resta fermée. Il tenta une nouvelle fois de l’ouvrir, sans succès malheureusement.

Spike : Buffy ouvre s’il te plait, c’est moi amour.

Spike attendit une réponse, mais aucun son ne se fit entendre. Cela commença à l’inquiéter. Il ferma les yeux et commença à se concentrer. Il essaya d’entendre des bruits qui pourraient être à peine audible pour un humain normal. Soudain ses yeux s’ouvrirent, horrifiés. Son odora de vampire venait de lui signaler une odeur de sang humain.

Spike (très inquiet) : Buffy ?!!

La panique s’empara de lui et il se mit à essayer de défoncer la porte, en fonçant dedans. Le bruit fit sortir le couple d’adolescents de leur chambre. Ils ne comprenaient pas ce que faisait le petit ami de la tueuse. Puis soudain, la porte céda.

Le vacarme que cela produisit, alarma Mikaela et Emilie qui montèrent rapidement à l’étage. Quand elles arrivèrent, elles virent Spike rentrer dans la chambre de la jeune femme blonde. Quand les deux amies arrivèrent à la hauteur de la porte, elles virent le vampire au dessus du corps de sa bien-aimée qui redevenait peu à peu visible. Elle baignait dans son propre sang. A la vue de cette scène, le visage de Mikaela et de son amie exprima l’horreur. Dawn s’avança jusqu’à la porte, son cœur battait à tout rompre, elle ne savait pas ce qui l’attendait derrière la porte. Les deux sorcières arrivèrent en même temps que la jeune fille. A la vue de sa sœur étendue sur le sol, en train de mourir, elle se jeta dans les bras de Tara. La jeune femme rousse approcha du corps de son amie. Elle remarqua que des larmes coulaient le long du visage du vampire blond.

Spike : Elle s’est ouverte les veines.

Willow : laisse-moi voir.

Le petit ami de la tueuse se dégagea et laissa la sorcière s’approcher d’un peu plus près. Mais en avançant, son pied buta quelque chose. Elle baissa le regard, se pencha et ramassa une sorte de petit flacon. Elle lu se qui était écrit sur l’étiquette.

Spike : Qu’est-ce que c’est ?

Willow : Un anticoagulant. Il faut se dépêcher de lui recoudre les poignets. A je m’en charge. Tara avec Dawn faite la potion tanomi, c’est une potion japonaise qui sert à faire coaguler le sang. Carl va me chercher la trousse de secours dans la salle de bain !

A cause de tout cette agitation, la tante des filles Summers avait été alertée que quelque chose de mauvais se passer. Elle se leva, monta les escaliers et se dirigea directement dans la chambre de sa plus grande nièce. Quand elle arriva devant la porte, elle plaqua sa main devant sa bouche, pour ne pas crier. Elle regardait cette affreuse scène avec des yeux horrifiés.

Anne : Que c’est-il passé ?

Spike (voix tremblante) : Elle a fait…elle a fait une nouvelle tentative.

Anne : Oh mon dieu !

Carl réapparut la trousse de secours en main. Il bouscula légèrement Anne et se précipita vers Willow. Il lui donna et se recula. La jeune sorcière prit une aiguille et du fils pour recoudre la peau. Il fallait faire vite, car Buffy perdait encore beaucoup de sang. Malheureusement étant paniqué, la jeune femme rousse n’arriva à rien faire.

Anne (avançant) : Laisse moi faire, j’ai l’habitude de coudre !

La jeune femme céda bien volontiers sa place de couturière. La tante des filles Summers, prit l’aiguille et le fil et se mit à faire abstraction de ce qui se passait autour. Si elle ne se concentrait pas elle risquait de se mettre à paniquer également. Une fois bien concentrée, Anne s’empressa de recoudre les deux poignets de sa nièce, qui redevenait de plus en plus visible, preuve que la vie la quittait.

Willow se trouvait dans les bras de Spike. Tous deux se laissaient aller à leurs larmes. Ils étaient impuissants devant cette scène qui resterait longtemps gravée dans leur mémoire. Spike n’arrivait pas admettre qu’il ne pouvait rien faire pour celle qu’il aimait.

Quelques minutes plus tard, les deux poignets de la tueuse étaient recousus. Quelques gouttes de sang continuait de coulait sur le drap. Tara et Dawn arrivèrent avec la potion. Car même si les poignets étaient cousus, la plaie restait ouverte à cause du sang qui ne pouvait pas coaguler. Pour leur montrer que leur raisonnement était juste, ils virent tous les bras de la jeune femme bleu commencer à enfler et à devenir bleu. La sorcière blonde donna la potion à la tante de Dawn et celle-ci fit boire la jeune femme blonde.

Anne : Dans combien de temps elle doit agir ?

Tara : Environ 5 minutes maximum !

La jeune fille brune s’était approchée du lit, où le corps inanimé de sa sœur était allongé. Elle lui tenait la main. Les larmes inondaient son visage et brouillaient se yeux bleu. Carl s’approcha doucement d’elle. Il la retourna et la serra dans ses bras. Il aurait tant voulu apaiser sa souffrance mais il ne pouvait rien faire à part être là pour elle.

Anne : Emilie va remplir la baignoire d’eau froide !

Emilie : Pourquoi faire ?

Anne : Le froid ralenti la circulation du sang, donc c’est plus simple de le faire
coaguler. Et puis il faut la laver de tout ce sang.

Emilie : Mikaela tu viens m’aider ?

Mikaela : J’arrive trésor mais commence sans moi !

La cousine de la tueuse partie dans la salle de bain. Ses yeux étaient remplis de larmes. Elle avait du mal à ce dire que sa cousine avait fait ça. Mais elle se rappelait que c’était à cause du poison. Elle se mit à prier que Spike lui fasse payer sa douleur.

Dans la chambre, la vampire brune s’approcha de son ancien amant. Son regard était désolé. Elle vit les larmes que Spike versait pour Buffy. Autrefois il les avait versé pour elle. Aujourd’hui elle avait mal pour lui.

Mikaela : Spike je suis désolée.


Spike : Ce n’est pas ta faute ! C’est ce maudit poison !

Mikaela : Je sais mais je déteste te voir dans cet état.

Spike : C’est gentil. Files Emilie doit t’attendre.

Mikaela déposa un tendre baiser, sur la joue de celui qui fut et qui restera à jamais son premier amour. Puis elle quitta la pièce. Le regard du vampire décoloré retourna sur le corps inerte de la femme qu’il aimait plus que sa non-vie.

Au bout de quelques minutes, la voix de la cousine de la tueuse se fit entendre. Elle signala que le bain demandé, était prêt. Anne se tourna vers le petit ami de sa nièce. Son regard était remplit de peine, et les larmes commençaient à brouiller ses yeux émeraude.

Anne : Spike tu peux l’emmener s’il te plait ?

Spike : Oui bien sûr !

Le vampire décoloré approcha doucement du corps laiteux de sa petite amie. Celle-ci avait arrêtée de se rematérialiser. Cela était bon signe, mais ses poignets continuaient doucement à enfler. Spike souleva le corps de Buffy avec précaution, comme si celle-ci était une poupée de porcelaine, d’ailleurs elle en avait déjà le teint. Il la tenue contre son torse prenant garde à ce qu’elle ne heurte rien. Il l’emmena ensuite dans la salle de bain, le plus rapidement possible. Il déposa le corps de la tueuse dans la baignoire remplit d’eau froide. Presque aussi froide que lui. Il lui maintenait sa tête hors de l’eau, mais le reste de son corps était immergé. Le liquide d’ordinaire transparent avait prit une teinte rouge. La respiration de la jeune femme blonde était faible. Lus les minutes passaient plus la cadence de celle-ci augmenta. Quand elle fut à un assez bon rythme, Anne vida la baignoire, pendant que Spike sortait Buffy de l’eau. Mikaela l’entoura soigneusement d’une serviette bien chaude. Avec celle-ci, la vampire brune frictionna le corps froid de la jeune femme blonde.

Mikaela : Il faudrait peut-être la changer ?

Anne : Mikaela a raison.

Spike : Je m’en charge !

Le vampire serra celle qu’il aimait contre son torse, comme si il ne voulait pas la perdre. Puis il se tourna et prit le chemin de sa chambre. Une fois dans celle-ci, il alla la poser sur le lit propre. Tara et Willow venait de changer les draps et avait retourné le sommier. Il prit quelques vêtements dans l’armoire et changea celle pour qui il donnerait sa vie. Une fois vêtue, il en profita pour s’habiller aussi.

Dans la salle de bain, après avoir enlever toute trace de sang de la baignoire, Anne s’approcha de sa petite nièce. Carl lâcha sa petite amie, qui alla se jeter dans ceux de sa tante. Elle se laissa aller à ses larmes, alors que la jeune femme retenait les siennes. Elle devait être forte pour tout le monde.

Anne : Shh Dawnie.

Dawn : Pourquoi elle a fait ça ?

Mikaela : A cause du démon tite puce.

Anne : Et puis maintenant elle est sauvée !

Dawn : Oui mais pour combien de temps ?

Cette question surpris tout le monde. Il était vrai que sans l’antidote, dès qu’elle se réveillerait la tueuse recommencerait à vouloir se suicider.

Willow : Ce soir nous irons patrouiller et ramènerons l’antidote avec nous. Je te le promets Dawn.

Tara : Ne pleures plus ma chérie.

La jeune fille voulant faire plaisir à son amie, essuya ses larmes, mais son air triste ne la quitta pas. Tant de questions se bousculaient dans sa tête. Et la vision de sa sœur, baignant dans son propre sang, ne la quittait pas non plus. Voyant les larmes de nouveau prêtes à couler, il décida de lui changer les idées.

Carl : Viens Dawn, allons nous habiller et après nous iront balader.

Dawn : Non.

Anne : Carl a raison ma chérie, il faut te changer les idées.

Dawn : Je veux rester auprès de ma sœur !

Mikaela : Tu peux y aller p’tite puce, elle dors et ne se réveillera pas avant un moment. Et puis Spike veille sur elle, il ne peut rien lui arriver.

Au bout de quelques secondes d’hésitation, la jeune fille accepta la proposition de son petit ami. Après tout lui changer les idées, n’était pas une si mauvaise idée que ça et elle en avait besoin. Carl et elle sortirent de la salle de bain. Le regard de Mikaela fut attiré par la blancheur du visage d’Emilie. Elle semblait en état de choc.

Mikaela : Trésor ça va ?

Emilie : Hein, quoi ?

Mikaela : Ca va ?

Emilie : Pas très bien.

Mikaela : Viens retournons à la cuisine.

Emilie : Oui merci !

Les deux amies, sortirent à leur tour de la salle d’eau. Une fois seule, Anne laissa les larmes couler le long de ses joues. Elle glissa au sol et se laissa aller à ses sanglots silencieux. Elle avait eut si peur pour Buffy. Elle resta ainsi, à pleurer, pendant quelques minutes.

En bas, sa fille faisait de même. Emilie pleurait dans les bras de la vampire, qui essayait de la réconforter. La jeune française s’accrocha à Mikaela ; comme à une bouée de sauvetage. Ce geste surpris son amie, mais elle ne laissa rien paraître.

Mikaela : Chut trésor, ne t’inquiète pas. Ce soir en patrouille, on rapportera les yeux et tout rentrera dans l’ordre, d’accord ?

La cousine de la tueuse acquiesça doucement. Malgré ce que disait Buffy, la vampire était quelqu’un d’exceptionnel qui comptait beaucoup pour la jeune femme brune. Mikaela lui essuya quelques larmes.

Mikaela : De nouveau  je l’agacerais et de nouveau elle m’attaquera verbalement ! Tu verras se sera comme avant toute cette histoire !

Emilie pouffa de rire avec son amie. Pour elle Mikaela n’était pas un vampire, mais une personne à part entière qui avait une grande place dans son cœur. Elle l’aimait comme une sœur et ce depuis la première fois où elle l’avait vu.

Des bruit de pas se firent entendre dans l’escalier. Emilie se releva et essuya rapidement ses larmes. Cela fit sourire la vampire brune. Puis Carl apparut dans la cuisine.

Carl : Je sors avec Dawn, si vous voulez venir ?

Mikaela : Euh il fait encore jour, donc non merci. Je n’ai pas envie de finir en cendre tout de suite !

Carl : Ah oui c’est vrai, désolé.

Mikaela : Pas grave !

Carl : Emilie tu veux venir ?

Emilie : Non merci, c’est gentil.

Carl : Ok, si quelqu’un nous cherche, on sera au parc.

Mikaela : Bien chef !

Carl : A tout à l’heure.

L’adolescent sorti de la pièce, il rejoignit sa petite amie, qui l’attendait dans l’entrée. Puis tout deux partirent de la maison, dans le but de s’aérer la tête.

A l’étage, dans la chambre de la tueuse, Celle-ci était allongée, toujours inconsciente. Le vampire l’avait changée. Il se trouvait auprès d’elle et lui tenait la main. Il espérait ainsi, lui transmettre un peu de sa force, pour qu’elle guérisse plus vite, mais rien. La jeune femme ne redevenait pas plus vite invisible.

La porte de la chambre s’ouvrit et Anne apparut à son seuil. Ses yeux étaient encore rouges, d’avoir pleurée. Elle pénétra dans la pièce et s’approcha doucement de Spike. Une fois à sa hauteur, elle lui posa une main sur l’épaule.

Anne : Comment va-t-elle ?

Spike : Elle redeviens peu à peu invisible.

Anne : C’est bon signe, enfin si on veut.

Spike : Oui si on veut.

Anne : On la sauvera.

Spike : Oui après tout c’est mon job. Je suis le prince charmant qui sauve sa princesse.

Anne : Oui mais la parti « et eurent beaucoup d’enfant » est moins certaine.

Spike : Je le sais.

L’après-midi leur sembla durer une éternité. Spike et Anne étaient resté au chevet de la jeune femme inconsciente. Mikaela et son amie étaient toujours en bas, à discuter. Emilie n’avait pas la force de voir sa cousine dans cet état là. Dawn et Carl étaient rentrés. Ils se trouvaient dans leur chambre.

Dans la chambre de la tueuse, celle-ci était redevenue complètement invisible. Cela avait rassuré tout le monde, car Anne l’avait dit aux habitants de la maison des Summers. Tout deux étaient inquiète pour la tueuse.

Vers la fin de l’après midi, la jeune femme blonde, ouvrit les yeux. Elle observa la pièce et vit les visages inquiets de sa tante et de son petit ami. Elle resta longtemps silencieuse. Puis au bout d’un moment, elle décida de leur montrer qu’elle avait reprit connaissance.

Buffy : Spike.

Spike : Amour tu es réveillée ?

Buffy : Oui !

Anne (inquiète) : Est-ce que sa va ?

Buffy : Je ne sais pas.

Spike (la serrant dans ses bras) : On a tous eut tellement peur !

Buffy (voix nouée) : Je suis dé…

Spike : Chut ne dit rien chaton, se n’est pas de ta faute. Ce soir tu seras guéri !

Buffy (pleurant) : Je t’aime tellement !

Spike (une larme coulant le long de sa joue) : Moi aussi je t’aime.

Devant ce spectacle touchant, la tante de la tueuse était émue. Elle voyait combien l’amour qui unissait ces deux personnes était fort. Cela la touchait énormément. Elle trouvait cet amour tellement beau.

Mais ce moment émouvant fut brisé car l’on frappa à la porte. Anne quitta sa nièce pour aller voir de qui il s’agissait. Quand elle ouvrit la porte, elle reconnue Dawn. Devant son air si inquiet, la femme ne put que se résigner à la laisser entrer. Elle s’écarta légèrement, laissant ainsi la sœur de Buffy et son petit ami entrer dans la chambre. Ils se tenaient la main. Ce geste aidait beaucoup la jeune fille brune, car elle savait qu’elle pouvait compter sur Carl, qu’il serait là pour elle. Quand la jeune fille ne vit personne sur le lit, à par Spike, elle su immédiatement que sa sœur était sauvée. Elle s’approcha du vampire, qui avait abandonné les bras de sa bien-aimée.

Spike : Salut globule

Dawn : Salut Spike, comment va Buffy ?

Buffy : Pas très bien

Dawn : Oh ! Tu es réveillée.

Buffy : Oui je le suis.

Dawn (pleurant) : Buffy je te promets que ce soir tu aura l’antidote à ce poison !

Buffy : Dawnie je t’aime !

Dawn (se jetant dans ses bras) : Moi aussi je t’aime grande sœur !

La jeune fille brune sentit les faible bras de Buffy l’entourer tendrement. Dawn posa sa tête sur la poitrine de sa sœur. Elle voulait entendre battre son cœur. Entendre cette douce musique, la rassura. Jamais elle n’aurait pansé que ce bruit si familier, un jour serait celui qui la soulagerait.

La tueuse berçait doucement sa sœur. Elle était perdue dans ses pensées. Buffy s’en voulait du chagrin et de la douleur qu’elle avait causée à tout le monde. Pourtant malgré ses remord, la jeune femme pensée déjà à sa prochaine tentative. Elle se disait que la prochaine fois elle ne se manquerais pas, comme sa elle ne ferait plus de mal à personne. Très vite, elle se senti coupable de penser ça, mais c’était plus fort qu’elle. Elle était au centre du problème et la seule solution qui existait, était son suicide. Du moins c’est ce qu’elle pensait.

Durant toute la journée, Spike veilla sur elle. Il ne l’a quitta pas une seule fois. Il avait tellement eut peur ce matin de la perdre, qu’il ne voulait plus jamais ressentir ce sentiments. Il ne la laissa pas une seule fois sans surveillance. Ce fut Dawn qui apporta leur nourriture. Le vampire nourrit lui-même sa petite amie, pour être sûr que celle-ci se nourrisse.

Le soir arriva Buffy cru qu’il s’était écoulé des siècle, mais au moins durant la journée elle avait eut bien le temps de penser à sa nouvelle tentative. Quand ils seraient tous partis, elle irait avaler toute une boîte de somnifère. Elle avait tout calculé, et savait que cette fois elle n’échouerait pas.

Peu après le coucher du soleil, Anya et Alex arrivèrent chez les Summers. Ils furent mis au courant immédiatement de la nouvelle tentative de la jeune femme blonde. Le jeune homme prit tout de suite des nouvelles de son amie, pour qui il s’inquiétait beaucoup, comme tout le monde.

Quelques minutes passèrent, puis l’heure de partir en patrouille arriva, au plus grand bonheur de la tueuse. Tout le monde se réunit dans la chambre de celle-ci. Alex demanda à sa meilleure amie comment elle allait. Elle répondit qu’elle avait connu des jours meilleurs. Le jeune homme promit à la tueuse que dès se soir elle serait guérie.

Spike : Bon amour, nous allons y aller.

Anne : Sauf moi, je reste avec toi !

Buffy (déçue) : Je n’ai pas besoin de nounou !

Spike : De nounou, non, mais de compagnie, oui !

Buffy : Mais…

Anne : Pas de mais ma chérie, et puis pour la patrouille, je serais plus un boulet qu’autre chose !

Buffy : Mais non se n’est pas vrai ! Enfin bon je suppose que je n’ai pas le choix ?

Spike : Non tu ne l’as pas chaton ! Mais saches que je t’aime.

Buffy : Je t’aime aussi.

Le vampire se pencha et captura les lèvres de sa bien-aimée, Dawn vint enlacé sa tante et sa soeur, puis le groupe sortie de la chambre laissant les deux jeunes femmes seules. Ils sortirent de la maison des Summers et partirent patrouiller, en quête du démon à tuer.

Ils marchèrent plusieurs minutes avant d’atteindre le cimetière. Quand ils y pénétrèrent, ils se séparèrent en plusieurs petits groupes (Mikaela, Emilie, Willow – Tara, Spike, Dawn – et Alex, Anya et Carl).

Dawn était très inquiète, mais la savoir avec tara la rassurait un peu. Spike sentait l’inquiétude de l’adolescente. Et puis ses gestes la trahissaient. Après avoir vécu quelques mois auprès d’elle et d’avoir pris soin d’elle, le vampire savait reconnaître les sentiments de la jeune fille. Pour la rassurer, il déposa un baiser sur ses cheveux. Cela calma un peu ses angoisses. Tara trouvait ce geste très beau. Elle avait remarqué que la jeune fille considérée Spike comme son frère, et vu son attitude envers elle, la jeune femme comprenait pourquoi.

Mikaela essayait de distraire la jeune sorcière et la jeune française, en essayant de les faire rire. Malheureusement elle n’y arriva pas complètement. Elles étaient trop inquiètes pour Buffy, pour pouvoir se distraire, pourtant se n’était pas l’envie qui manquait.

Plus loin, le troisième groupe avait opté pour une petite discussion. Il savait qu’ainsi leurs esprits seraient obligés de penser à autre chose qu’aux gestes suicidaires de leur amie. Ce fut Anya qui trouva le sujet de conversation, qui ne surprit personne, puisque les deux jeunes hommes connaissaient l’ex-démone.

Anya : Dit moi Carl ?

Carl : Hum ?

Anya : Tu as déjà fait l’amour avec Dawn ?

Alex : Anya !

Anya : bah quoi ?

Carl : Non ça n’est rien !

Anya : Bon ben alors vous l’avez fait ou pas ?

Carl : Non je ne veux pas la brusquer. J’attendrais qu’elle soit prête. Je ne veux pas lui mettre la pression !

Alex : C’est très bien mon garçon !

Anya : Pff tu parles ! Tu sais pas ce que tu rates !

Carl : Si je le sais, souviens-toi que j’ai 500ans. Mais ce que je veux surtout c’est ne pas la dégoûter du sexe. Alors je préfère qu’elle soit prête.

Anya : Comme tu voudras !

Alex : Ne l’écoute pas, je trouve ça très bien. Et puis je pense que tu n’as pas envie de mourir tout de suite, étranglé par Buffy ?

Carl : Non je ne suis pas fou à ce point !

Plus loin, dans le cimetière, le vampire, la sorcière et la jeune fille s’étaient arrêtés. Dawn s’était remise à pleurer. Tara l’avait pris dans ses bras, devant le regard impuissant de Spike. Celui-ci emmena les deux jeunes femmes s’asseoir sur un banc, qui se trouvait à quelques mètres d’eux.

Spike : Chut globule, ne pleure pas.

Dawn : J’y peux rien, je crois que j’ai les nerfs qui lâchent.

Tara : Oui on comprend, c’est une chose normale.

Spike : Ne t’inquiète pas ta sœur sera sauvée avant le levé du soleil !

Dawn : Tu me le promets ?

Spike : Promis moustique !

Les minutes avançaient doucement. Malheureusement personne ne trouvait rien. Perdant peu à peu espoir, les membres du scooby gang s’étaient rassemblés au point de rendez-vous, c’est-à-dire l’entrée du cimetière. Celle qui était le plus en proie au désespoir était la jeune fille brune. Tout le monde remarqua son regard triste.

Dawn : On ne le trouvera pas se soir !

Spike : Ne perd pas patience globule !

Le vampire se dit que la jeune fille ressemblait beaucoup à sa sœur. Elle aussi avait très peu de patience et se décourageait vite. Cette remarqua le fit sourire fébrilement. Il pensait à celle qu’il aimait, et était soulagé de ne pas la savoir seule. Il savait que la tueuse avait érigé un nouveau plan pour mettre fin à ses jours, c’est pour cela qu’il avait demandé à Anne de veiller sur elle. Il ne voulait pas risquer de la perdre définitivement. Il avait assez souffert de l’avoir perdue pendant des mois, il ne voulait pas revivre ça !

Un léger bruit se fit entendre, il ne venait pas de très loin. Mais les deux vampires furent les seuls à l’avoir entendue. Le scooby gang étant en pleine concentration, les deux vampires avaient du mal à ce concentrer. Alors Spike leur fit signe de se taire, en posant son index sur sa bouche.

Mikaela : Chut.

Le scooby gang s’arrêta de parler, à l’interpellation de la vampire brune. Voyant le visage concentré de leurs deux amis, ils comprirent que quelque chose se passait. A leur tour, ils tendirent l’oreille. Un nouveau bruit se fit entendre. Les deux anciens amants localisèrent d’où il venait. Il provenait de derrière un fourré, non loin d’eux.

Mikaela et Spike se mirent à courir dans cette direction. Les autres, même s’ils n’avaient rien entendu, les suivirent. Etant plus rapide, le petit groupe eut du mal à suivre les deux créatures de la nuit. Ils virent au loin, les deux vampires se battre contre un démon. Il s’agissait de celui qui avait attaqué Buffy.

Les deux compagnons essayaient d’éviter les griffes de ce démon hideux. Ils ne voulaient pas être empoisonner. Le combat contre ce monstre était très dur pour les deux anciens amants. Au bout d’un moment, Mikaela sortie un poignard et l’enfonça dans le ventre du démon Krishnaka. Elle poignarda plusieurs fois le monstre. Au bout de quelques secondes, le démon s’effondra par terre, mort.

Le scooby gang s’approcha doucement des deux vampires. Durant le combat, ils étaient restés hors du champ de bataille. Quand ils furent à la hauteur des deux compagnons, Spike s’agenouilla près de la tête du monstre. Il plongea ses deux doigts dans les orbites du démon et en ressorti les yeux.

Dawn (dégoûtée) : Beurk c’est dégoûtant !

Emilie (écoeurée) : Je suis entièrement d’accord.

Alex : Je sens que je vais vomir !

Anya : Et oui le pauvre chéri à un estomac pas très bien accroché !

Spike : Pauvre jouvencelle !

Alex : Toi tais-toi, où alors…

Spike : Ou alors quoi ? Tu vas vomir ton repas ?

Alex : Fais gaffe !

Spike : Bouh j’ai peur ! En tout cas dégoûtant ou pas, quelqu’un était obligé de la faire. Je veux sauver Buffy.

Dawn : Comme nous tous !

Une fois les deux yeux du démon Krishnaka, dans la main du vampire blond, celui-ci se releva. Il prit le chemin de la sortie du cimetière et tout le monde le suivit, en silence. Dawn était désormais confiante, elle savait que dans quelques minutes sa sœur serait sauvée. Une fois en dehors de l’un des douze cimetières de la ville, le groupe prit le chemin du retour. Spike avait une démarche rapide, que tout le monde avait du mal à suivre, sauf Mikaela.

Chez les Summers, Anne était auprès de sa nièce, et ne la quittait pas un seul instant. Les deux jeunes femmes ne s’étaient pas quittées une seule fois. Anne savait que sa nièce devait avoir un nouveau plan en tête, et cette fois elle ne laisserait Buffy le réaliser. La tante de la tueuse était assise dans un fauteuil, juste à côté du lit. Elle et sa nièce se tenaient la main.

Buffy : Tu crois qu’ils vont réussir ?

Anne : A quoi ?

Buffy : A me sauver ?

Anne : Bien sûr ma puce qu’ils vont réussir. Demain matin tu seras guéri ne t’en fais pas. Et puis connaissant Spike tu devrais savoir qu’il n’abandonnera pas tant que tu n’iras pas mieux.

Buffy : Je sais mais j’ai peur.

Anne : Peur de quoi ma chérie ?

Buffy : Je ne sais pas, de l’échec peut-être, où peut-être de faire quelque chose qui vous ferez tous de nouveau souffrir.

Anne : Ne t’inquiètes pas ma puce, je reste auprès de toi.

Sentant le besoin d’affection de sa nièce, Anne se leva de son fauteuil et alla s’allonger près de la tueuse et la serra dans ses bras rassurant. Buffy se sentie soudain en sécurité. Ses bras lui rappelaient ceux de sa mère, elle lui manquait énormément, mais elle ne pouvait rien laisser paraître. Elle devait être forte, pour Dawn.

Quelques minutes passèrent, les deux jeunes femmes n’avaient pas bougé. La tueuse était si bien que sa tante n’avait osé bougée de peur que ses craintes ne réapparaissent. Pourtant un bruit brisa se moment de douceur, il s’agissait de la porte d’entrée qui s’ouvrait et se refermait. Puis des bruits sourds de pas se firent entendre dans l’escalier. Quand la porte de la chambre s’ouvrit, le vampire blond apparut à son seuil. Les deux jeunes femme s’étaient relevées, et Buffy remarqua se que tenait son bien-aimé dans ses mains.

Buffy (dégoûtée) : Yeark ! C’est quoi ces deux horribles choses que tu tiens ?

Spike : Ton dîner !

Buffy (écoeurée) : Il faut vraiment que je mange ça ?

Spike : Oui tu n’as pas le choix, c’est le seul et unique antidote !

Buffy rechigna quelques paroles dont personne ne put comprendre le sens. Spike s’approcha du lit. Anne s’était levée pour lui laisser la place. La tueuse prit un oeil en main. Il était visqueux et collant. La jeune femme trouvait cette sensation répugnante. Elle le mit très vite dans sa bouche en fermant les yeux.

Le scooby gang qui venait d’arriver, eut juste le temps de voir disparaître l’œil. Ils comprirent tous immédiatement ce que venait de faire leur amie ! Une mine dégoûtée apparut sur le visage d’Anya.

Anya : Beurk ! C’est répugnant !

Alex : Anya !

Anya : Bah quoi ? Vous le pensez tous !

Alex : Chut !

L’œil dans la bouche de Buffy, fondit immédiatement quand celle-ci referma la bouche. Il se transforma en espèce de gélatine liquide, qu’elle avala d’une seule gorgée. Elle ne voulait pas faire traîner ce truc immonde plus longtemps dans sa bouche. Un fois le premier œil avalé, elle refit de même avec le second. Quand il ne resta rien à avaler, elle tira la langue en faisant une grimace de dégoût.

Buffy : C’est dégoûtant !

Spike : Je veux bien te croire amour !

Buffy : c’est quand que je redeviens normal ?

Mikaela : Dans douze heures !

Buffy : Génial, il faut en plus que j’attende encore 12h !

Mikaela : Et oui, c’est la vie. Bon moi je vais rentrer !

Alex : Oui nous aussi !

Buffy : A demain vous deux !

Les trois compagnons sortirent de la chambre, descendirent les escaliers et partirent de la maison. Une fois dehors, chacun prit le chemin de sa demeure. Mikaela fit un petit bout de chemin avec le couple, puis elle tourna dans son cimetière. Alex et Anya rentrèrent chez eux.

Dans la chambre de Buffy, tout le monde salua la jeune femme et le vampire. Puis ils allèrent  se coucher. Laissant le couple enfin seul, après cette longue et dure journée. Les envies suicidaires de la jeune femme avaient un peu disparu.

Une fois seuls, Spike alla fermer les rideaux. Il n’avait pas envie de mourir demain matin, quand l’aube se lèverais. Une fois sûr, que les rayons du soleil ne pouvaient pas passer, il alla se coucher près de celle qu’il aimait. La tueuse s’approcha de lui et le vampire l’enlaça de ses bras rassurant, qu’elle aimait tant. Au bout d’un moment le couple fini par s’endormir.

Les rues de Sunnydale étaient calmes, pourtant dans l’un des douze cimetières, une bande de démon était agenouillés dans une crypte. Une femme, au visage dissimulé grâce à l’obscurité, se promenait parmi eux.

Maîtresse : Alors Bal’shim m’apportes-tu de bonne nouvelles ?

Bal’shim : Maîtresse, nous avons trouvé l’emplacement de la prophétie !

Maîtresse : Où est-elle ?

Bal’shim : Dans un cimetière de Sunnydale.

Maîtresse : Pourquoi ne l’as-tu pas ?

Bal’shim : Car nous ne savons pas où exactement, mais mes homes sont en train de la chercher.

Maîtresse : Tu es aussi inutile que ton prédécesseur !

Une boule d’énergie commença à se former doucement, dans la main de la femme. Le démon se mit immédiatement à paniquer. Il réfléchit pendant un quart de seconde, à comment sauver sa vie. Et il trouva.

Bal’shim : Non attendez !

Maîtresse : Pourquoi devrais-je attendre ?

Bal’shim : Je vous promets de la ramener d’ici dimanche soir à minuit !

La jeune femme prit le temps de réfléchir deux minutes aux paroles du démon. Elle ferma la main, faisant ainsi disparaître la boule d’énergie. Le démon fut soulagé de ce geste, mais ne fit rien paraître.

Maîtresse : Ta proposition et intéressante, je dois bien l’avouer. Ton maître serait sûrement d’accord pour le délai, mais pas moi !

Comprenant le sens des dernières paroles de la démone, le monstre ouvrit de grands yeux ronds. La jeune femme rouvrit la main et envoya la boule d’énergie sur Bal’shim, qui se mit immédiatement à brûler et fini par exploser. La femme se mit à rire, d’un rire démoniaque, qui fit glacé le sang de tous les démon présents dans la pièce. Tuer des monstre, avait toujours amusé la jeune femme démoniaque. Doucement celle-ci se reprit.

Maîtresse : Celui qui me ramènera la prophétie avant dimanche soir sera nommé chef ! Si vous échoué vous serez tous tué !

Soudain la jeune femme disparut dans un éclair rouge. Tout le monde fut aveuglé par l’intensité de la lumière. Une fois celle-ci disparut, les démons se relevèrent et sortirent précipitamment de la crypte et se dispersèrent dans le cimetière.

Deux heures après s’être endormie, le vampire se réveilla, tenant dans ses bras celle qu’il aimait. Grâce à se vue vampirique, et à la lumières des étoiles, il pouvait voir la pièce, plongée dans l’obscurité, clairement. Après avoir scruté la pièce, son regard tomba sur l’endroit où dormait la tueuse. Il remarqua que l’antidote était en train d’agir, puisque les contours du corps de Buffy redevenaient légèrement visibles.

Comme son espèce n’avait pas vraiment besoin de beaucoup de sommeil, il décida de rester éveillé, pour pouvoir assister au retour de Buffy, dans le monde des visibles. Le regard qu’il posait sur elle, était remplit de tendresse, et de douceur. Il l’aimait bien plus qu’elle ne pourrait jamais l’imaginer. Il avait eut tellement peur pour elle, ses deux derniers jours. Peur de la perdre définitivement, de ne plus pouvoir la toucher, l’embrasser, ou même la voir. Une larme commença à perler au coin de l’œil du vampire. Celle-ci roula sur sa joue creuse et vint mourir sur les cheveux couleurs or de la jeune femme.

La nuit paru passer bien vite, car l’aube commençait à pointer à l’horizon. Spike regardait dormir sa bien-aimée depuis des heures, pourtant il lui parut qu’il ne s’était écoulé que quelques minutes. La jeune femme était presque entièrement visible. Elle était si belle. Le voile du sommeil ne la rendait que plus belle aux yeux de son petit ami, qui ne détachait pas son regard d’elle. Les bras de Morphée l’avait rendu si paisible, qu’en y pensant un sourire se dessina sur le visage de Spike.

Mais l’heure du réveil était proche. Le corps de la tueuse le signalait, car il commençait à reprendre vie. Elle bougeait légèrement. Au bout d’un moment quand elle ouvrit les yeux, la première chose qu’elle vit, fut les yeux bleus gris de celui qu’elle aimait. Elle remarqua son regard amoureux, qu’il posait sur elle. Etant émue par ces yeux, des larmes se mirent à brouiller son si beau regard émeraude, et un doux sourire éclaira son visage. Elle posa tendrement sa main sur la joue du vampire, approcha son visage du sien, jusqu’à rencontrer ses lèvres. Celles qu’elle aimait tant. Leur baiser fut tendre est remplit d’amour. Ils restèrent ensuite front contre front, le regard plongé dans celui de l’autre.

Buffy : Bonjour.

Spike : Bonjour chaton, tu as bien dormi ?

Buffy : Comme un bébé, on aurait dit que l’antidote servait aussi de somnifère. Et toi mon ange ?

Spike : Je n’ai dormi que deux heures, mais c’était amplement suffisant.

Buffy : Deux heures c’est tout ?!  Qu’as-tu fais le reste du temps ?

Spike : J’ai regardé la femme que j’aime dormir et me revenir peu à peu !

Buffy se mit à sourire à cette remarque. Mais très vites elle rougit. Elle semblait à la fois heureuse et à la fois gênée, comme si on l’avait surprise en train de fauter. Cela amusa le vampire, qui se mit à sourire de plus belle. Elle ne savait pas combien il était heureux de pouvoir de nouveau voir ces émotions.

Spike : Si on allait montrer au monde entier ta beauté ?

Buffy : Et si on allait d’abord plutôt monter ma visibilité aux autres ?

Spike : C’est toi qui décides ma reine !

La jeune femme déposa un tendre baiser, sur les lèvres de son petit ami. Puis Le couple se leva. Buffy se dirigea d’abord vers son placard, et se changea. Elle changea de pyjama. Une fois fait, son petit ami lui tendit une main, qu’elle prit avec joie. Spike l’attira contre lui et la serra dans ses bras sécurisants. La tueuse releva la tête et embrassa amoureusement le vampire.

Buffy : Je t’aime William.

Spike : Je t’aime également amour.

Une après un rapide baiser, le couple sortie enfin de leur chambre. Ils avancèrent main dans la main, jusqu’à arriver en haut des marches. La tueuse s’arrêta. Elle savait ce qui l’attendait en bas. Elle pouvait déjà voir le regard compatissant qu’elle détestait tant. Mais elle savait qu’elle était obligée d’y passer. Elle serra légèrement plus fort la main de son petit ami, et ensemble ils parcoururent les derniers mètres qui les séparaient de ses amis. Une fois les marches, descendues, le couple se dirigea vers la cuisine.

Là-bas tous les membres du scooby gang étaient présents, et l’agitation régnait dans la pièce, ainsi que la bonne humeur. Mais dès que la tueuse passa le seuil de la cuisine, un silence pesant s’installa immédiatement. Ils avaient tous arrêté se qu’ils étaient en train de faire, et regardaient leur amie. Les regards que la jeune femme avait imaginé, quelques instants avant, s’inscrivait désormais sur chaque visage sauf sur celui de sa tante.

Buffy lui envoya un regard plein de reconnaissance. Anne qui avait captait son regard, acquiesça légèrement en signe de compréhension. Peu à peu les activités de chacun reprirent, mais leur regard si douloureux à supporter était encore bien présent sur les visages de tous les membres du scooby gang.

Buffy prit une décision durant le petit déjeuné, elle reprendrait son travail dès demain matin. Elle voulait se changer les idées, et son petit ami était d’accord avec elle. L’heure du départ pour les quatre étudiants et les deux travailleurs arriva. Le petit groupe salua les trois filles et Dawn alla dire au revoir au vampire. Puis les six membres du scooby gang partirent. Quand la porte d’entrée fut refermée, Buffy lâcha un soupir de soulagement.

Anne : Bienvenue parmi les visible ma chérie.

Buffy : Merci.

Emilie : Assis-toi, je vais te faire des crêpes !

La jeune femme blonde eut soudain un regard horrifié. Elle se souvenait encore de la dernière fois où Emilie avait fais des crêpes. La cuisine avait ressemblait à un vrai champ de bataille. Puis comprenant la blague, Buffy suivit des autres se mirent à rire.

Emilie (riant) : T’aurais dû voir ta tête !

Anne : Tu croyais vraiment qu’après le carnage de la dernière fois, je la laisserais encore une fois faire des crêpes ?

Buffy (rougissant et riant) : ben c’est-à-dire que….

Spike : Assis toi chaton, et laisse moi te préparer le petit déjeuner.

La jeune femme ne se fit pas prier une seconde fois. Elle s’assit sur l’un des tabourets laissés vacant. Le vampire invita également la tante de la tueuse et sa fille à s’asseoir, ce qu’elles firent. Puis Spike se mit aux fourneaux immédiatement. Il fit rapidement des pancakes, du café, des œufs brouillés et du vrai jus d’orange. Quand tout fut posé sur la table, il servit les trois jeunes femmes. Puis il alla se faire chauffer une tasse de sang. Une fois chaud, il vint s’asseoir près de celle pour qui il vivait.

Anne : Spike laisse moi te dire que tout ce que tu nous as préparé est tout simplement délicieux.

Emilie : Tout à fait d’accord !

Spike : Merci c’est très gentil.

Buffy : Non c’est à nous de te remercier, tu es un excellent cuisinier.

Spike : Je t’aime amour.

Buffy : Moi aussi chaton !

Après le petit déjeuné tout le monde alla s’habiller. La vaisselle venait juste d’être lavée, essuyée et rangée. Le couple monta rapidement dans leur chambre. Une fois en haut, Buffy décida de porter une minijupe écossaise avec un haut à mi-manche noir. La jeune femme se fit ensuite une queue de cheval. Spike portait son habituel jean noir, ainsi que sa chemise de la même couleur, par-dessus il mit sa veste rouge.

Anne avait opté pour un pantalon beige avec une chemise blanche, et elle décida de garder ses cheveux lâchés. Quand à Emilie elle avait choisie une longue jupe rouge foncée avec un-t-shirt en jean, elle s’était fait un chignon.

Dehors le soleil régnait en maître absolu sur le ciel. Aucun nuage ne venait perturber ce beau temps. L’air était doux, c’était l’un des avantages de vivre en Californie. Il ne faisait presque jamais froid, le climat était plutôt chaud et très ensoleillé.

Une fois prêt, les quatre compagnons décidèrent d’aller à la Magic Box, histoire de tenir compagnie à l’ex-démone. Les trois filles passèrent par le chemin habituel, mais étant un vampire Spike passa par les égouts. Quand le petit groupe arriva, Anya était en train de ranger un service à thé.

Anya : Bonjour tout le monde !

Buffy : Salut !

Spike : Dis donc la démone, pourquoi tu ranges ce service ?

Anya : C’est parce que j’ai fini de prendre le thé.

Spike : Avec qui ?

Anya : deux amies. Et puis pour qui tu te prends, l’inspecteur Colombo ? Et surtout ne me dit pas pour un Big Bad où je sens que je vais rire !

Buffy : Là elle t’a coincée !

Le vampire ne rétorqua pas à cette remarqua, il était trop heureux de voir sa Buffy de nouveau heureuse et remplit de joie. Il sorti un paquet de sa poche et prit une cigarette qu’il mit à la bouche. Puis il replongea sa main dans sa poche, à la recherche d’un briquet. Quand il le trouva enfin, il le sorti, l’alluma et commença à l’approché du bout de sa cigarette. Au moment où il allait l’allumer, la gérante du magasin protesta.

Anya : Si tu veux fumer, tu vas dehors !

Spike : Je te rappelle que je suis un vampire !

Anya : Je m’en fiche. Mais la fumer de cigarette fait fuir mes clients, ce qui signifie de l’argent en moins !

Emilie : Mon pauvre Spike ! C’est pas ta journée, on dirait !

Spike : Et oui y’a des jours comme ça, où on ferait mieux de rester coucher. Surtout si on a une jolie blonde à ses côtés !

Buffy : Qui te dis que je serais restée ?

Spike : J’ai des arguments qui auraient pu te persuader !

Buffy : C’est à réfléchir !

Emilie : Mais t’es malade !

Buffy (surprise): Quoi ?

Emilie : Ton mec te propose de faire l’amour et tu réfléchis ?! Je serais à ta place, je foncerais sans perdre une seconde !

Anya : Je suis d’accord avec elle. Alex me fait souvent ce genre d’avance, et comme j’aime énormément le sexe, ben je fonce !

Buffy : Eh oh les filles je plaisantais !

Anya : Ouf !

Anne se mit à rire avec Spike. La réaction des deux jeunes femmes face à la plaisanterie de leur amie, était vraiment drôle. Au bout de quelques secondes, le vampire se reprit un peu, mais la scène avait vraiment était comique.

Spike : Bon qui étaient tes deux amies ?

Anya : Tu les connais. Il y avait Halfrek et l’autre tu le saura bientôt !

Anne : C’est quoi tous ces mystères ?

Anya : C’est une surprise pour notre cher Spikey !

Spike : Eh !

Anya : Quoi ?

Spike : J’aime pas ce surnom !

Buffy : C’est nouveau ? Ca ne te gêne pas quand ça vient de moi !

Spike : Par l’enfer, pourquoi je me suis levé ce matin ?

Anne : va savoir !

Une nouvelle fois, Anne éclata de rire, elle fut rejointe par les trois jeunes femmes. A midi le petit groupe fut rejoint par Alex.

Alex : Bonjour, bonjour belle compagnie !

Spike : Tiens voilà Bozzo !

Alex : Répète un peu ça ?

Spike : Si tu veux. Tiens voilà Bozzo !

Alex : Je sus sûr que le grand décoloré rêve d’un bon bain de soleil !

Spike : Et toi d’un nez rouge !

Buffy :  STOP ! Ca va pas commencer tous les deux !

Alex et Spike : Mais Buffy…

Buffy : Il n’y a pas de « mais Buffy » qui tienne ! Vous ne vous approchez pas à plus de cinq mètres, l’un de l’autre !

Alex : Pff c’est pas drôle !

Spike : Je suis d’accord avec toi !

Buffy : Ah ben ça c’est nouveau ?

Alex : De quoi ?

Buffy : De vous entendre sur une chose !

Alex : Euh ben c’est-à-dire…

Spike : Ce que Bozzo essaye de dire c’est que…

Alex : Eh tu t’es pas regardé le mort vivant !

Spike : Mais c’est pas vrai ! Si tu continu Bille de clown je vais…

Buffy : Rien du tout !

Spike : Hein ?

Buffy : Tu ne feras rien du tout. Vous avez l’interdiction formelle de vous adresser la parole !

Alex : mais c’est injuste !

Spike : C’est inadmissible !

Buffy : Juste ou pas vous obéissez !

Alex : Pff en plus c’est lui qui a commencé !

Buffy : Alex !

Spike ! Ah ! Ah ! Ah ! Tu t’es fais gronder, pauvre petit !

Buffy : Mais c’est pas vrai vous avez quel âge tous les deux ?

Alex : Euh…

Buffy : Quand vous êtes dans la même pièce j’ai l’impression d’avoir deux gamins de cinq ans !

Spike : Tu y vas un peu fort chaton.

Anne : Malheureusement elle a raison !

Trop vexé par les remarques de la tueuse, les deux garçons se turent. L’heure d’aller au travail, pour Alex, arriva bien vite. Il avait eut le temps de manger deux sandwiches et quatre donuts, ces préférés bien sûrs. Il se leva, embrassa sa petite amie et partie.

Anya : Bon au lieu de rester là, à ne rein faire. Vous allez m’aider à gagner de l’argent !

Buffy : Au non pitié !!

Anya : Tu sais bien que je n’ai aucune pitié !

Buffy : Mais…

C’est à ce moment là que choisie une cliente, pour entrer dans la boutique de magie. Anya le remarqua immédiatement. Elle fut prise d’une détermination très forte, elle était bien décidée de faire repartir sa nouvelle cliente avec quelque chose.

Anya : Pas de mais tu vas t’occuper d’elle !

Buffy su qu’à l’évidence, elle n’avait pas le choix. Elle se décida donc d’aller à la rencontre de la jeune femme. Elle se dirigea vers elle avec un sourire commercial, comme le lui avait appris plus tôt Anya.

Buffy : Bonjour, bienvenue à la Magic Box, que puis-je faire pour vous aider ?

Jeune femme : Euh Bonjour. Oui je pense que vous pouvais m’aider, je recherche des cristaux de lune, appelés cristaluna.

Buffy : Et bien je vais aller voir dans la réserve si nous en avons, je vous demanderez donc d’attendre quelques petites minutes.

Jeune femme : Merci beaucoup !

La tueuse se retourna de sa cliente, effaçant ainsi se sourire qu’elle détestait tant et se dirigea d’un pas ferme, vers la gérante du magasin, qui n’avait pas quitté la scène des yeux. Malgré l’observation de la scène, l’ex-démone n’avait rien entendu de leur conversation.

Anya : alors ?

Buffy : On a des cristaux de lune ?

Anya : Oui dans la réserve !

Buffy : Spike viens m’aider !

Spike : A vos ordres chef !

Le couple quitta la patronne, et se dirigea vers la réserve. Une fois devant la porte, Buffy l’ouvrit, et tous deux descendirent quelques marches. La pièce était assez sombre, mais les deux amants n’y prêtèrent aucune attention et se mirent immédiatement à la recherche de ses fameux cristaux. Après quelques secondes de recherche dans la poussière et l’obscurité, ils trouvèrent ce dont ils étaient venus chercher. Le couple remonta donc. Ils firent passer la jeune femme rousse à la caisse, vu qu’elle ne souhaitait rien d’autre. Spike lui tendit son paquet, après que celle-ci est payée.

Jeune femme (voix sensuelle) : Merci beaucoup.

Spike : Non c’est moi qui vous remercie.

Jeune femme (même voix) : Les mots s’effacent mais les gestes restent. J’ai bien quelques idées dans la tête pour vous remercier…

Sans était trop pour la tueuse, elle n’écoutait plus la conversation car elle se laisser envahir par le sentiment de jalousie, que lui inspirait cette nymphomane. Si ses yeux avaient pu envoyer de vraies éclaires, alors la jeune femme rousse serait déjà morte foudroyer.

Anya qui jusque là avait observer la scène sans rien dire, remarqua la jalousie de son amie. Ne voulant pas perdre une cliente, elle fit signe à Buffy de ne rien faire. A contre cœur celle-ci obéit, car après tout il ne s’agissait pas de son magasin. Une moue boudeuse apparut sur son visage.

Cette expression de la tueuse, amusa beaucoup Emilie. Celle-ci se retint de rire mais ne put esquiver un regard. Quand la jeune femme blonde le vit, elle lui envoya un regard noir. La jeune française reprit son sérieux immédiatement.

Jeune femme (voix sensuelle) : Mais mon amie Idril à qui sont destinés ces petits cristaux, m’attend. Vous savez, vous ressemblez à l’un de ses ex !

Spike : Ah bon ?!

Jeune femme : Oui il était diablement sexy, et très attentionné comme vous. Mais c’était dans une autre vie.

Spike : Merci pour le compliment mademoiselle !

Jeune femme : Oh appelez moi Marine !

Spike : Très bien Marine. Alors bonne journée.

Marine : Merci Spike !

Spike : Comment connaissez-vous mon nom ?

Marine : Je suis une excellente sorcière !

La sorcière tourna le dos, son paquet en main, et commença à s’avancer vers la porte du magasin. Quand elle franchit le seuil, elle avança encore de quelques mètres et se stoppa. Elle se mit à attendre qu’anya la rejoigne. Elle savait que l’ex-démone n’était pas loin derrière elle. Quelques secondes s’écoulèrent avant que la gérante de la Magic Box ne se trouve à côté d’elle.

Anya : Vous connaissez Idril ?

Marine : Tout comme nous nous connaissons ma chère Anyanka !

Anya : Comment ?

Marine : Révolution Française, nous étions toutes les quatre avec Idril et Halfrek, Ah le bon vieux temps !

Anya : Oh mon dieu Tàri c’est bien toi ?

Tàri : En chair et en os !

Anya : Ca fait tellement longtemps !!

A l’intérieur, le couple et les deux françaises observaient les deux jeunes femmes. Elles semblaient se connaître, vu comment elles souriaient. Mais quand Buffy repensa à la scène qui c’était déroulée, il y avait à peine quelques secondes auparavant, la colère remonta en elle. Elle se tourna vers le vampire et lui lança un regard noir. Sentant son regard insistant, il décida de se tourner.

Spike : Que se passe-t-il amour ?

Buffy : Tu as vu comment elle te draguait !!

Spike : Comment ça ?

Buffy (imitant Tàri) : diablement sexy, et très attentionné comme vous !

Spike : Tu me fais une crise, juste pour ça ?

Buffy (déconcertée) : Ben euh oui !

Spike : Toutes les femmes du monde peuvent bien me draguer si elles le souhaitent, mais il n’y a qu’une seule personne que toute ma vie j’aimerais.

Buffy (moue boudeuse) : Et c’est qui ?

Spike (riant légèrement) : C’est toi.

A la réponse de son petit ami, la jeune femme se mit à sourire puis elle l’embrassa. Quand leurs lèvres se quittèrent, Spike enlaça la tueuse. La scène qui s’était déroulée à peine quelques instants plutôt était oubliée. Anya venait de rentrait et regardait la scène avec un regard attendri. Le même qu’arboraient Anne et Emilie qui étaient assise à la table ronde. Le couple n’avait pas entendu la clochette de la porte, lorsque l’ex-démone était rentrée. Voyant l’étreinte se prolonger, Anya se racla la gorge pour leur signaler que des personnes autres qu’eux se trouvaient dans la pièce.

La tueuse et le vampire se lâchèrent immédiatement. La jeune femme blonde regardait le sol comme si l’ex-démone venait de la surprendre dans une position gênante. Tout le monde souriait, amusés par son regard. Puis les cinq amis se remirent au travail.

L’après-midi passa assez rapidement. Vers dix-sept heures, ne voyant aucun client potentiel arriver, la gérante du magasin décida de fermer sa boutique. Tout le monde fut soulagé, surtout Buffy. Celle-ci détestait travailler au magasin, surtout depuis que le « trio » l’y avait bloqué dans une boucle temporelle. Elle remercia le ciel de n’avoir présenté aucun client.

Tout le monde décida de rentrer chez les Summers. Spike passa par les égouts, puisque le soleil était encore levé. Emilie le suivit car elle avait toujours voulut visiter cet endroit. Ce malgré l’odeur et la saleté qui y régnait. En réalité la vie des vampires l’avait toujours intrigué. Elle en profita donc pour voir comment ils se déplaçaient durant la journée.

Buffy et Anne décidèrent de profiter de l’air frais et du soleil Californien. Celui-ci avait beaucoup manqué à la femme brune. Le soleil en France ne tapait jamais aussi fort, même dans le sud du pays.

Une fois arrivés, à la maison, tout le monde fut très vite occupé, et personne ne remarqua le temps passé, jusqu’à ce qu’ils se rendent tous compte que la nuit venait de tomber. Durant le jour encore levé, tout le scooby gang avait était réuni chez les Summers comme à leur habitude.

Après avoir mangé, la jeune femme blonde et son petit ami décidèrent qu’il était temps de partir patrouiller. Dawn et Carl montèrent dans leur chambre, pour finir leurs devoirs. Les autres n’ayant rien à faire, s’installèrent devant la télévision, pendant que Tara et Anne faisaient la vaisselle.

Dans le cimetière, un peu plus tard. Le couple n’ayant aucun vampire à transformer en petit tas de poussière, s’était assis sur une tombe. Spike était adossé à la pierre tombale, sa petit amie entre ses jambes, qui lui tournée le dos. Le vampire l’entouré de ses bras musclés et apaisants. De temps en temps, le vampire déposait un baiser sur les longs cheveux blonds de sa bien-aimée. Celle-ci lui répondait en déposant un baiser sur ses mains, qui tenaient les siennes. Leurs doigts étaient entrelacés. Malgré la tendresse qu’ils s’offraient, chacun restait à l’affût du moindre bruit suspect.

Un peu plus loin de cette scène romantique, une autre scène d’un autre genre se jouée. Dans une crypte, une jeune femme était agenouillée, tête baissée. Devant elle se trouvait un couple. La jeune femme châtain relava la tête.

Maîtresse : Idril as-tu les cristaux ?

Idril : Oui Alatariel ! Tàri me les a emmené tout à l’heure.

Alatariel : Donne les moi !

Idril se releva, fouilla dans sa poche et en sorti une petite bourse fermée. Elle l’a tendit à la démone qui lui faisait face. Celle-ci lui arracha des mains. Elle ouvrit le petit sac, vérifiant ainsi la marchandise.

Alatariel : Tu as bien rempli ta dette ! Va maintenant !

Idril : Merci c’est très gentil de ta part, et puis de toute manière je suis attendue !

Alatariel (riant) : J’aime ton arrogance. Mais sache que si aujourd’hui, je ne te tue pas, la prochaine fois je n’hésiterais pas !

Idril : Il n’y aura pas de prochaine fois !

Alatariel : Comme tu voudras !

Idril : Bon ben salut !

La jeune femme arbora un sourire narquois et disparu soudain, tout comme le faisait les démons vengeurs. Cela était normal, puisque Idril en était un.

La démone se tourna, après le départ de la vengeresse, et se dirigea vers une seconde personne, présente dans ce lieu. Il s’agissait de son compagnon.

Maître : alors ma diablesse que nous manque-t-il ?

Alatariel : La prophétie de Shan Aka et nous pourrons la détruire avant que ce ne soit elle qui nous mène à notre perte, mon cher Huor.

Huor : Si nous rentions ?

Alatariel : Bonne idée.

Une lumière rouge toujours aussi aveuglante, les enveloppa une nouvelle fois. Les faisant ainsi disparaître avec elle. Le problème qui se présenta cette fois-ci, fut que la lumière fut repérée par un couple qui se trouvait non loin de là.

En effet, le vampire et la tueuse remarquèrent l’intensité de cette source lumineuse immédiatement, puisqu’ils ne se trouvaient qu’à une trentaine de mètre de cette fameuse crypte. Ils se levèrent d’un bond, cassant l’atmosphère romantique qu’ils avaient créé, malgré l’endroit où ils se trouvaient, et se mirent à courir jusqu’à la crypte. Quand ils arrivèrent à ses portes, ils les défoncèrent, et y pénétrèrent. Malheureusement pour eux, ils arrivaient trop tard et trouvèrent la crypte vide.

Buffy : C’est louche !

Spike : Faisons le tour du cimetière.

Buffy : Et si on ne trouve rien ?

Spike : Et bien on rentre. T’as bien vu, ce soir il n’y a pas un chat.

Buffy : Oui c’est vrai.

Le couple décida de se séparer pour leurs recherches. Ils inspectèrent chaque crypte et firent le tour de chaque pierre tombale. Ils passèrent tout le cimetière au peigne fin, mais ne trouvèrent rien du tout, comme si celui-ci avait été abandonné. Cela était très bizarre et en général n’annonçait rien de bon à venir.

Quand ils se rejoignirent à l’endroit où ils s’étaient fixés rendez-vous, c’est-à-dire devant le portail en fer forgé du cimetière, ils décidèrent de rentrer. Les rues étaient, elles aussi étrangement calmes. Il était vrai qu’à cette heure les gens normaux et vivants devaient dormir depuis longtemps. Aussi le couple décida de ne pas prêté attention au calme de la soirée. Ils n’en parleraient que si ce manque d’action continuait.

Ils virent leur maison de loin. Car c’était la seule demeure encore allumée à cette heure-ci de la nuit. Quand ils y pénétrèrent, ils ne trouvèrent personne dans le salon. Ils allèrent donc dans la cuisine. Le scooby gang était réuni et Mikaela faisait partie de la réunion.

Mikaela : Bonsoir mon ange, trésor !

Buffy : Qu’est-ce que tu fiche ici ?

Mikaela : Une amie voulait venir ?

Buffy : ah parce que maintenant tu te permets de faire visiter ma maison à tes amis !

Anne : Du calme Buffy.

Buffy : Mais quoi ? On n’est pas un centre de regroupement !

Mikaela : Range tes griffes tigresse, c’est une surprise !

Anya : Ca pour une surprise, s’en est une !

Buffy : Et ton amie, elle est comme toi ?

Mikaela : Oui !

Buffy : Oh non pitié, pas deux comme elle ! Où est-elle ?

Mikaela : Aux toilettes !

A cette instant, des bruit de pas se firent entendre dans la cage d’escalier. Un silence pesant tomba, dans la cuisine. Spike essayait tant bien que de mal, de lire dans le regard de son premier amour, pour découvrir ce qu’elle mijotait. Mais il n’y arriva pas.

Les membres du scooby gang virent apparaître une jeune femme, sur le pas de la porte de la cuisine. Elle était châtain foncée et avait les yeux marron presque noirs. Un sourire était apparut sur ses lèvres. Il s’agissait d’Idril.

Spike qui essayait encore de percer le secret de Mikaela, se figea au son de la voix de l’inconnue. Il l’a reconnu immédiatement. Il se retourna doucement, espérant que ce ne soit pas un rêve. Ses yeux brillaient de bonheur, cela n’échappa à la tueuse qui eut un pincement au cœur, car ce regard ne lui était pas adressé. Mais elle ne laissa rien paraître. Quand enfin le vampire décoloré fit face à la jeune femme, un seul mot sorti de sa bouche.

Spike (souriant) : Aude !

A suivre….

Note du site : A ce jour pas de suite.

One Comment

  1. BeaJuicy
    juin 27, 2018 @ 16:45:05

    I often visit your website and have noticed that you don’t update it often. More
    frequent updates will give your website higher authority &
    rank in google. I know that writing posts takes a lot of time, but you can always help
    yourself with miftolo’s tools which will shorten the time of creating an article to a couple of seconds.

    Reply

Leave a Reply

*

%d blogueurs aiment cette page :