Les Morsures Du Désir : Chapitre 2

 

Willow, assise à côté de Buffy, observa la Tueuse blonde alors que le professeur de physique venait de demander aux élèves de sortir leur livre et de faire un exercice. Elle avait l’air fatigué et préoccupé, et avait passé le cours à contempler la fenêtre, le regard vide et absent. Quand Willow lui posait des questions, Buffy se contentait de répondre par un grognement, l’esprit visiblement absorbé par autre chose.

« Buffy, sors ton bouquin, on doit faire l’exercice 2 ! »

« Mmm… »

Buffy n’était plus dans la salle de classe. Elle se trouvait dans une chambre de motel sordide, plaquée contre un mur par les deux bras puissants d’une autre Tueuse, pantelante de désir, effrayée aussi d’une certaine manière, mais incapable de résister à cette irrépressible envie de se laisser aller sous les caresses de plus en plus appuyées de Faith…

« Buffy ? L’exercice ! »

Elle se voyait nue contre le corps de Faith, peau contre peau, elle se voyait faire l’amour avec une autre femme… Une autre femme, se répéta-t-elle. Le remords et le dégoût l’envahirent soudain. Elle ne pouvait pas avoir fait cela. Elle avait trompé Angel… et avec une femme… Avec Faith… qui n’aimait jamais personne… Elle était soûle, excitée, Faith l’avait entraînée… obligée…

« Buffy, je suis enceinte, je me suis fait violer par mon père, et je vais bientôt mourir d’un cancer foudroyant. », annonça Willow d’une voix neutre.

« Hein ?! »

L’incongruité des mots avaient enfin atteint l’esprit de Buffy, qui se retourna brusquement vers la sorcière.

« Quoi ?! Qu’est-ce que t’as dit ?! »

« Ça fait une heure que je te parle et tu ne m’écoutes pas… Si tu ne sors pas bientôt ton livre, tu vas finir par te prendre une heure de colle. »

Buffy sortit précipitamment son manuel de physique et entreprit de se concentrer sur l’exercice en cours. Dix minutes plus tard, elle se tourna à nouveau vers Willow.

« Will, tu es vraiment enceinte ? »

Willow leva les yeux au ciel, mais n’eut pas le loisir de répondre car la sonnerie de fin de cours retentit. Elles rangèrent leurs affaires et se dirigèrent vers la sortie.

« Buffy, qu’est-ce qui ne va pas ? »

La Tueuse la regarda d’un air coupable, mais demeura silencieuse.

« Ecoute, je te connais… Quand tu es ailleurs comme ça, c’est que quelque chose te tracasse. »

« Non… Enfin, je… Non, ça va… Je pensais juste à Angel… »

Willow n’insista pas, mais elle savait pertinemment que son amie lui cachait quelque chose. Elles franchirent les portes du lycée en silence quand Buffy aperçut Faith. Assise sur un banc, la Tueuse brune attendait depuis plus d’une heure, fumant cigarette sur cigarette pour tenter d’oublier l’angoisse qui lui tiraillait le ventre.

Buffy faillit battre en retraite, mais elle réalisa qu’elle ne pourrait éviter Faith sans éveiller les soupçons de Willow. Elle se dirigea vers Faith d’un pas nonchalant, mais la lueur d’inquiétude qui avait traversé son regard n’avait pas échappé à la sorcière. Quand les deux lycéennes s’arrêtèrent à sa hauteur, Faith écrasa sa cigarette sur le banc et se leva.

« Salut. » lança-t-elle d’une voix peu convaincante.

« Salut. » répondit Willow, qui se demandait ce qui se tramait entre les deux Tueuses.

Elle remarqua que Buffy semblait particulièrement mal à l’aise.

« Heu… Willow… Tu veux bien nous excuser… Il faut qu’on discute Faith et moi… On se voit demain, OK ? »

La jalousie que Willow ressentait depuis l’arrivée de Faith à Sunnydale resurgit soudain. Les deux Tueuses passaient de plus en plus de temps ensemble, et Willow se sentait exclue, comme si leur longue amitié n’avait plus d’importance aux yeux de Buffy. Elle avait mal, mais elle ne pouvait rien faire, alors elle laissa les deux femmes en tête à tête avec un sourire triste.

« Tu voulais me voir ? » attaqua Buffy sur un ton glacial.

« Je voulais m’assurer que je n’avais pas rêvé la nuit dernière… »

« Eh bien si, tu as rêvé ! » assena Buffy, qui évitait soigneusement de croiser son regard.

Elle continua, d’une voix où perçaient l’amertume et la culpabilité.

« J’aurais dû m’en douter ! J’étais soûle, Angel me manquait, et tu en as profité ! Les filles, les garçons, rien ne t’arrête quand il s’agit de trouver quelqu’un à mettre dans ton lit ! »

« Mais c’est faux, B, je ne t’ai pas forcée, tu le voulais aussi ! » plaida Faith, décontenancée par sa réaction.

« Non ! » hurla presque Buffy.

Quelques têtes se tournèrent vers elles, puis revinrent à leurs occupations avec indifférence. Elle reprit, plus doucement.

« Non, je ne le voulais pas. Je n’ai jamais eu envie de toi, Faith, pas comme ça. J’aime Angel, tu comprends. Tu le savais et ça ne t’a pas empêchée de me pousser à coucher avec toi. Alors oublie ça. Et oublie moi. Et si jamais il te prenait l’envie de dire quelque chose, je nierais tout, tu m’entends ?! Il ne s’est jamais rien passé entre nous, rien ! »

Buffy se détourna brusquement pour cacher les larmes qui envahissaient ses yeux, et laissa Faith, pétrifiée et muette, et dont l’angoisse initiale s’était muée en désespoir.

Mais je ne pourrai jamais oublier, B… Jamais.

 

Suite

Leave a Reply

*

%d blogueurs aiment cette page :