Pensées Délétères : Chapitre 11

A la demande de Giles, tout le monde s’était réuni dans le salon de l’hôtel. Un silence pesant régnait sur l’assemblée et chacun était perdu dans ses pensées en attendant l’arrivée de l’Observateur.

Alex regardait Andrew comme s’il allait le tuer.

*Il l’a laissée se faire tuer… juste pour sauver sa peau… Il l’a peut-être utilisée comme bouclier… Il est tellement lâche…*

Ses poings se serrèrent et une montée de haine s’empara de lui.

Shella, assise sur le canapé en compagnie d’autres Tueuses, observait Faith.

*Elle t’a humiliée… Elle se croit la meilleure… Elle te méprise… montre-lui que tu es plus forte…*

D’autres regards étaient dirigés vers Faith, qui commençait à sentir une pression sur elle. Buffy jetait des coups d’oeil tour à tour à Faith et Kennedy, des images des deux femmes faisant l’amour s’imposant dans son esprit.

*Elle aurait pu se retenir… Kennedy a fait du mal à Willow… Et Faith est une traînée… Comment as-tu pu seulement penser qu’elle pouvait t’aimer ?*

Willow pensait à la même chose, une vague de jalousie incontrôlée la submergea alors qu’elle la pensait apaisée.

*Tu crois qu’elle t’aime ? Et pourtant au premier problème, elle se réfugie dans les bras de Faith… qui n’a aucun scrupule… jamais…*

Faith se tourna vers Shella et fronça les sourcils.

*Cette connasse arrogante a tout foutu en l’air avec Buffy… Elle ne pourra jamais t’aimer… C’est sa faute…*

Les pensées haineuses tourbillonnaient dans les esprits et la tension augmentait, envahissant la pièce. Soudain, simultanément, Alex se jeta sur Andrew, le frappant au visage violemment d’un coup de poing, tandis que Faith se précipita sur Shella qui bondit du canapé. Alors qu’Andrew tentait vainement de se protéger de la fureur d’Alex, les deux femmes se battaient avec rage. Stupéfaits et comme pétrifiés, les autres ne bougeaient plus, contemplant simplement les deux affrontements.

Il y a quelque chose… quelque chose…, pensa Willow dont les yeux viraient au noir opaque.

« Willow, tes yeux ! » cria Buffy, s’arrachant avec peine à son apathie.

Quelque chose se rompit dans l’esprit de Willow. Et elle comprit enfin.

« Arrêtez !!! » hurla-t-elle aux combattants.

Buffy et Kennedy se précipitèrent sur Faith et Shella, les séparant au moment où Shella venait d’entailler la joue de Faith avec un couteau, tandis que Wood empoignait Alex et le repoussait loin d’Andrew.

Giles fit enfin son apparition dans le salon, essouflé.

« Que se passe-t-il ici ?! » demanda-t-il en remarquant la blessure de Faith qui saignait et le visage tuméfié d’Andrew.

Buffy et Kennedy maintenaient toujours respectivement Faith et Shella qui tentaient de se dégager pour poursuivre leur combat.

« C’est la bouche de l’enfer ! C’est un démon, ou une force du mal, qui nous manipule tous et appuie sur nos points faibles et nos ressentiments !!! » expliqua Willow rapidement.

« Quoi ? » interrogea Giles.

« Faith, Alex, Shella, qu’avez-vous pensé avant de vous battre ? » continua Willow.

Alex regarda Andrew qui pleurait et eut soudain honte.

« J’ai eu envie de le tuer… Je l’aurais sans doute fait… Je ne me contrôlais plus… » dit-il. « Je me disais qu’il était responsable de la mort d’Anya… »

« Et toi Faith ? » demanda la sorcière.

Faith s’était relâchée contre le corps de Buffy qui avait toujours ses bras passés autour de son torse pour l’empêcher de bouger. Ses pensées s’étaient détournées de Shella pour se concentrer sur ce contact physique qui la troublait.

« Je voulais faire payer Shella pour avoir tout révélé à propos de Kennedy et moi… » dit-elle en baissant les yeux.

« Shella ? » interrogea Willow.

« Je n’aime pas Faith, c’est suffisant non ?! » cracha Shella.

« Quelle a été ta dernière pensée ? Dis-le, c’est important ! » insista la sorcière.

Shella lança un regard noir à Faith.

« De lui montrer qui était la plus forte, de lui rabattre son caquet ! » jeta-t-elle finalement.

« Qui d’autre a eu des pensées haineuses ou étranges ces temps-ci ? » demanda Giles, interloqué.

Tout le monde se regarda, puis Buffy leva la main, bientôt suivie par Willow.

« Buffy ? » dit Giles en se tournant vers elle.

Buffy, se rendant enfin compte que Faith ne luttait plus pour se dégager, la lâcha, un peu embarrassée.

« J’ai eu… beaucoup de pensées… à propos de Faith… » dit-elle d’une petite voix.

« Willow ? »

« Des pensées au sujet de ce qui s’est passé… entre Kennedy et Faith… »

« Depuis quand est-ce que ça dure ? » demanda Giles, les sourcils froncés.

« Depuis qu’on a quitté Sunnydale. » répondit Faith.

« Et ça s’est amplifié à l’approche de Cleaveland. » ajouta Willow.

Toutes les personnes concernées hochèrent la tête pour confirmer.

« Willow… » dit Alex. « L’aéroport… »

Tous les regards se tournèrent vers la sorcière qui ne put s’empêcher de rougir.

« Oui, je sais… » commença Willow. « A l’aéroport, quand j’ai fait le sort pour faire entrer Faith dans l’avion discrètement, je… j’ai été envahie brièvement par la magie noire… comme là quand j’ai pensé à Faith et Kennedy… »

« C’est une force puissante… qui se sert de nos dissensions… et qui essaye de nous diviser. » conclut Giles. « Il faut découvrir de quoi il s’agit. »

« Je vais faire des recherches. » proposa Willow.

 


Pendant que la sorcière s’attelait à la lourde tâche de découvrir quelle était l’origine de ce nouveau mal, Buffy avait entraîné Faith dans une des salles de bains de l’hôtel pour la soigner. La coupure était profonde et continuait à saigner.

« Il faudrait la recoudre. » dit Buffy en appliquant un baume coagulant.

« Fais-le. » répondit Faith qui s’était assise sur une chaise.

« Je ne sais pas faire ça… On va mettre des strips à la place. »

Le silence s’installa pendant que Buffy plaçait délicatement les strips afin de coller les deux bords de la plaie. Faith ne bougea pas, contemplant discrètement la naissance de la poitrine de Buffy penchée au-dessus d’elle.

« Je me demandais… » commença Buffy.

« Quoi ? »

« As-tu… as-tu eu des pensées qui t’ont poussée à… à coucher avec Kennedy ? » poursuivit Buffy, gênée.

Faith réfléchit et regarda la Tueuse blonde avec un petit sourire.

« As-tu eu des pensées qui t’ont poussée à me rejeter ? » lui demanda-t-elle finalement pour toute réponse.

Buffy l’observa un moment, puis se détourna pour laver le sang qu’elle avait sur les mains.

« Je… je suis perdue, Faith… » dit-elle d’une voix étranglée par l’émotion.

« Il faudra bien que tu affrontes tes peurs ! »

Buffy se rappela la phrase que Faith avait prononcé dans le bus. Oui, affronter ses peurs, cela résumait bien son état d’esprit aujourd’hui. La peur d’être inutile parmi les nouvelles Tueuses qui remettaient en question son autorité et sa légitimité. La peur de commencer une nouvelle vie ailleurs sur de nouvelles bases avec cette idée qu’elle n’était plus unique et que sa mission originelle n’avait plus de sens. La peur de ses sentiments pour Faith dont elle percevait ostensiblement le désir.

Faith se leva et se rapprocha de Buffy.

« Je suis là. » dit-elle en posant sa main sur l’épaule de la Tueuse blonde.

Buffy se retourna et plongea ses yeux baignés de larmes dans ceux de Faith.

« Mais tu partiras… comme tu l’as toujours fait… »

« Plus maintenant… B…. Pas si tu veux que je reste. » murmura Faith en caressant doucement la joue de Buffy, effaçant ses larmes.

Faith se pencha, ses yeux ne quittant pas ceux de Buffy, et déposa un baiser sur ses lèvres. Elles s’observèrent un moment, puis Buffy jeta ses bras autour de Faith et l’embrassa fougueusement. Faith trébucha en arrière, et sans rompre le baiser, entraîna Buffy dans sa chute, s’allongeant sur le sol carrelé avant de plonger ses mains dans les cheveux de la Tueuse blonde, l’attirant plus près d’elle.

Buffy sentit le désir si longtemps réprimé l’envahir et leur baiser se fit encore plus violent, leur étreinte plus fiévreuse. Soudain, Faith repoussa Buffy pour se retrouver sur elle, et remonta brusquement son débardeur, découvrant ses seins. Elle les caressa d’abord doucement, puis les pinça, faisant naître un gémissement chez Buffy. Elle déboutonna le pantalon de la Tueuse blonde et fit glisser sa main à l’intérieur, caressant le sexe de Buffy en la défiant du regard. Buffy ferma les yeux et se laissa aller, des vagues de plaisir montant déjà en elle. Faith se pressa plus fortement contre son corps, la jambe de Buffy entre les siennes, et commença à se frotter contre elle. Son excitation était si forte que malgré la barrière du vêtement elle sentait le plaisir l’envahir à son tour. On n’entendait plus que leur respiration haletante et leurs gémissements à moitié étouffés par leurs baisers passionnés. L’intensité de leur désir et la violence de leur étreinte s’exprimaient à la mesure de cette force si particulière aux Tueuses, une rage ténébreuse et nécessaire à leur condition et que Buffy n’avait connue qu’avec Spike.

Alors que la sueur dégoulinait sur leur front, les deux Tueuses sentirent l’imminence de leur extase. Faith accéléra le rythme de ses caresses et de ses mouvements contre la jambe de Buffy jusqu’à ce qu’elles s’abandonnent, enfin submergées par le plaisir, et se libèrent d’un dernier cri étouffé entre leurs lèvres jointes.

 

Suite

Leave a Reply

*

%d blogueurs aiment cette page :