Le Dernier Combat

Après une pénible bataille, l’angel team (enfin ce qu’il restait) avait gagné la première manche.

Angel–Le dragon était coriace, mais on s’en est bien tiré en fin de compte.
Spike (souriant) –Ouais, je pense que je mérite des petites vacances en Rome.
Angel (en colère) –Ah!non, tu ne vas pas recommencer avec Buffy. Elle a refait sa vie et je te signale que ce ni avec toi ni… avec moi, finit-il avec un brin de tristesse.
Spike (exaspéré) – Tu me connais je ne lâche jamais. De plus, je veux la voir même si ce foutu Immortel est avec elle. Mais, enfin, qu’est-ce qu’elles ont nos bonnes femmes pour se retrouver avec lui ?
Angel–Je t’interdis de considérer Buffy comme une de tes vulgaires filles dit soudainement Angel. Et puis tout bien considérer, je pense que je vais faire un petit tour en Italie, moi aussi.
Ilyria arriva derrière eux. –Il paraît qu’il n’y a rien de mieux que le soleil pour se remettre de nos émotions alors…
Spike–Ilyria, on ne t’a pas sonné.
Angel–Spike, je ne crois pas que cela soit une bonne idée de la contrarier. Bon, c’est décidé je pars à l’instant.
Spike, Ilyria et Gunn (eh, oui, il a survécu) ont répondu aussitôt : « On te suit Boss »

En Italie

Angel pensa que si son coeur battait en ce moment, tout le monde serait comment il est nerveux de revoir Buffy. Sa Buffy…elle lui appartenait corps et âmes. Malgré tout ces relations post -Buffy…elle est restée la seule dans son coeur et ni Cordélia ou Nina ne pourront la remplacer.
Tout le Angel teams ont pris une chambre à l’hôtel et entrepris de ce détendre. Sauf, Angel et spike.
Spike (faché) –c’est mon idée de venir ici, c’est moi qui vais y aller en premier. Spike savait dans son coeur que si Buffy voyait Angel il n’existerait plus au yeux de Buffy.
Pas question, je te suis dit Angel avec détermination. Spike et Angel allèrent donc à l’appartement de Buffy.

Arrivé au pas de la porte, ils hésitèrent et si Buffy les avait oublié. Malgré tout, ils ne purent s’empêcher de cogner à la porte et il attendirent le coeur battant (façon de parler) que la porte s’ouvre. C’est Buffy qui ouvrit la porte. La première personne qu’elle remarqua fut Angel. Elle lui sauta dans les bras. Angel eut un regard triomphant vers Spike. Mais quand Buffy remarqua Spike, elle le serra dans ses bras et murmura à son oreille comment elle était heureuse qu’il soit en vie. Angel en fut toute retourné, mais décida de ne rien laisser paraître.

Buffy–Mon Dieu, pour une surprise. Je suis sans voix…et toi Spike depuis quand es-tu en revenu ?
Spike–Depuis plusieurs mois, Poussin, mais je ne voulais pas revenir pour chambouler ta vie.
Buffy–ce n’est pas grave, l’important c’est que tu sois là…que vous soyez là, en regardant Angel.

Spike en voyant Buffy regarder Angel compris qu’il devait les laisser seul un moment et c’est à son corps défendant qu’il dit : « désolé, Buffy mais je dois y aller une affaire urgente à régler, Mais je vais revenir mon coeur. Buffy ne fut pas dupe, mais elle lui lança un regard reconnaissant. Spike partit en les regardant et se dit qu’il ne pourra jamais gagner contre Angel pour l’amour de Buffy.

Dès que Spike partit, Angel ne pu s’empêcher de l’embrasser passionnément, comme Buffy avait fait lorsqu’il a été la voir pour lui donner une amulette pour l’aider à combattre The First. Bien que surprise, Buffy ne le repoussa pas bien au contraire. Angel serra étroitement le corps de Buffy à l’étouffer. Leurs langues s’entremêlèrent et ils oublièrent tout…l’espace d’un moment. Quand la passion commença à se ressentir, Angel recula, car il avait ressentit une douleur atroce.
Buffy (inquiète) Angel mais qu’est-ce qui t’arrive ?
Angel (avec amertume) lui répondit d’une voix blanche que la malédiction était toujours présente et la voir si belle l’avait tellement touché qu’il avait senti Angelus qui essayait de reprendre la place.
Buffy–Alors, c’est toujours interdit nous deux.
Angel–encore sur le coup de l’émotion ou plutôt sur un relent d’Angelus lui dit ; On voit que tu aimes toujours fricoter avec les vampires. Quand, je pense que tu es avec l’immortel, je pourrais le tuer de mes mains le salaud.
Angel (honteux) Buffy, excuse-moi, je ne sais pas pourquoi j’ai dit ça. En fait, je pense que oui, c’est Angelus qui a répondu à ma place. Tu sais, il déteste profondément l’Immortel et ce, depuis des siècles.
Buffy (perplexe) Comment est-ce possible pour Angelus et toi.
Angel (expliqua) Nous nous combattons intérieurement depuis un certain temps. En fait, depuis que j’ai fait semblant d’appartenir au mauvais côté avant la dernière bataille. Je crois que j’ai laissé mon coté sombre refaire surface bien malgré moi et malheureusement, Angelus semble se batte en moi pour ressurgir. Mon Dieu, Buffy comme je voudrais que cette malédiction disparaisse !
Buffy (triste) Je vais t’aider, ensemble, on est fort et on peut déjouer Angelus.
Angel (navré) C’est trop dur, ensemble de nouveau je ne pourrai pas le supporter. Je t’ai quitté une fois et je ne crois pas avoir la force de repasser par le même chemin.
Buffy (contrariée) Tu es tétu, Angel mais cette fois là tu ne pourras pas m’écarter de ta vie aussi facilement. De plus, comment es-tu au courant pour l’immortel, tu m’espionnes maintenant.
Angel surprit qu’elle change de sujet lui répondit –Spike et moi sommes passés il y a quelque temps, Andrew ne te l’a pas dit ?
Buffy–Non!!!
Buffy–Mais je veux que tu saches que je ne sors pas avec l’immortel, enfin pas vraiment c’est compliqué.
Angel– Comme ta relation avec Spike.
Buffy–Bon sang, Angel vas-tu arrêter avec la rengaine de l’ami jaloux ?
Angel–un peu honteux, il s’excusa.
Buffy qui n’était pas rancunière quand il s’agissait d’Angel lui pardonna tout de suite.
Angel–C’est ridicule je n’ai pas fait tout ce chemin pour te dicter ta conduite, je suis un idiot. Je ne fais que te blesser. Je m’en vais.
Buffy–Non reste, s’il te plait. Les yeux de Buffy se remplirent de larmes et Angel fut si toucher qu’il ne pu que la serrer dans ses bras encore. Angel pensa au temps passer sans elle et se demanda comment il a pu survivre.
Buffy était si contente de revoir Angel. Sa vie de tueuse a toujours été remplie de violences et Angel était sa bouée pour ne pas perdre la tête.

Arrivée au salon. Angel lui demanda comment était sa nouvelle vie ? Buffy lui répondit qu’ils ont monté une école de tueuse et que ça prenait tout son temps mais qu’elle aimait ça.
Buffy–Et toi, Angel pourquoi es-tu ici ? Ne me dis pas qu’il a une autre apocalypse qui se prépare.
Angel–Malheureusement, je sors d’un combat et je sais que les forces du mal vont revenir avec du renfort et je crois que je vais avoir besoin de tout l’aide possible.
Buffy–Alors c’est pour cela que tu es venu me voir dit-elle doucement. Tout en pensant qu’il n’était pas venu la voir ELLE.
Angel ne voulant pas qu’elle se fasse des illusions mentit
A–Bien sûr, je ne vois pas pourquoi je viendrais te voir sinon.
Buffy ressentit ses mots comme un coup de poignard. Juste une petite phrase d’Angel et elle était anéantit. Bon sang, Buffy ma fille tu dois l’oublier, car il ne t’aime vraiment plus, pensa-t-elle.
Angel–Je suis désolée, mais je viens demander ton aide. Est-ce que tu voudrais que les nouvelles tueuses combattent avec moi ? (Angel est conscient que buffy est très déçu)
Buffy–C’est mon travail de combattre les forces démoniaques, c’est à moi de t’aider dit-elle froidement.
Angel–Non, Buffy c’est au-dessus de mes forces.
Buffy dit avec un air fermé qu’elle allait avec lui pour combattre et point final. Buffy– Si tu veux de l’aide, c’est moi ou personne,
Angel fit semblant d’être mécontent : « Enfin, Buffy tu sais que nous deux c’est difficile, je ne veux pas avoir à combattre Angelus aussi.
Buffy–Je suis une grande fille maintenant, je sais me tenir. Tu as besoin de moi admets-le.
Angel– Tu as gagné, nous partirons pour L.A dans 2 jours, d’ici là, essaie de voir si tu peux avoir l’aide de Willow et de Giles.

C’est à ce moment qu’a choisit Spike pour revenir.
S–Et puis mon cœur, qu’est-ce que le beau ténébreux avait à te dire ?
B–Il a besoin de combattants pour la bataille qui se prépare.
Spike fut très surpris par ces paroles, car il savait qu’Angel n’était pas venu pour ça. Mais il se garda bien de la contredire.
Angel a dit d’un ton excédé–Spike tu n’avais pas une course à faire ?
Spike lui a répondu avec ironie–j’ai changé d’avis, ce que tu avais à dire à Buffy m’intéressait davantage. Eh ! Faire tout ce chemin pour avoir son concours pour la grande bataille, alors là chapeau tu m’impressionnes.
Angel–La ferme Spike.
Spike–ooohhh, le gros méchant loup fait peur au méchant vampire, j’ai peur. En parlant de loup…
Angel interrompant Spike–nous ne sommes pas ici pour perdre notre temps à discuter.
Buffy qui n’avait pas compris pourquoi Angel semblait si impatient de clore la discussion s’interposa ; Oh ! Ça suffit vous deux, de vrai gamin.

Bon maintenant que vous êtes ici. Que diriez-vous d’un bon souper entre amis ? Tout en disant cela elle avait le regard fixé sur Angel. Mais oui, c’est une très bonne idée dirent en cœur Angel et Spike. Buffy regarda à nouveau Angel qui fit sembla de ne rien remarquer mais le regard triste de Buffy le fit souffrir. Si Spike n’aurait pas été là pensa Angel, je lui aurait fait l’amour et tant pis pour mon âme. Je suis tellement faible, pensa Angel. Tu auras d’autres occasions lui dit Angelus et à ce moment je serai là pour célébrer dans ton lit avec la tueuse. Angel lui dit de se taire… Mais bon dieu, comme il aimerait la serrer dans ses bras et l’embrasser et lui faire l’amour comme elle le mérite. Pendant ce temps là, Spike remarqua le manège entre les deux et pensa qu’il n’aurait pas la chance que Buffy lui lance ce regard là. Mais il savait que son amitié lui était acquise et il devait s’en contenter.

Plus tard dans la soirée. Tous les trois assis sur le canapé, ils discutèrent du bon vieux temps c’est-à-dire de Sunnydale. Angel félicita Buffy pour sa victoire contre le First. Mais Buffy toujours modeste donna le crédit à Spike. En mentionnant son nom, Buffy prit la main de Spike et la serra. Angel ressentit de la jalousie envers Spike. Mais que pouvait-il faire, c’est lui qui avait une malédiction et Spike pouvait donner du bonheur à Buffy. Angel était tellement préoccuper à ruminer ses pensées, qu’il ne remarquait pas que Buffy cherchait son regard. S’il avait lu dans les yeux de la tueuse en ce moment, il arrêterait de s’inquiéter à propos du vampire blond. Mais il ne l’a regarda pas et Buffy en fut très chagrinée. Elle décida donc d’accorder son attention à Spike. Spike se doutait bien que Buffy était peinée de l’attitude d’Angel. Il se promettait de lui dire un mot à l’hôtel. Il aimait Buffy et la voir ainsi à cause d’Angel l’enrageait.

Arriver à l’hôtel, Spike harponna Angel et le lança sur le mur. S–Tu ne peux pas t’empêcher de lui faire du mal. Elle t’aime…et ça me coûte de le dire, mais je crois que tu devrais être honnête avec elle. Bon sang, tu t’embarques dans des relations sans amour, mais tu refuses de t’accorder un petit bonheur avec la femme de ta vie. Votre amour est tellement fort que ça me pu au nez. Crois-moi, si Buffy m’avait regardé comme elle t’a regardé tout au court de la soirée, je serais encore là-bas avec elle.
Angel se dégagea de l’emprise de Spike et répliqua. A–Notre amour est maudit, je voudrais l’aimer et la rendre heureuse mais je ne le peux pas, alors pourquoi lui donner de faux espoirs. Tu sais qu’il ne peut rien n’y avoir entre elle et moi. Arrête de me tourmenter en parlant de Buffy.
S–Alors pourquoi es-tu venue ?
A–La peur !
S–La peur de quoi s’exclama-t-il
A–J’avais peur qu’elle m’ait totalement oublier et refait sa vie. J’avais besoin de savoir et ce besoin était si fort qu’il m’a fait oublier quelques instants que je n’ai pas le droit au bonheur.
S–Tu es lâche, Angel.
A–Je t’interdis de me dire ça !
S–Tu es lâche ! Tu quittes Buffy sous prétexte de la malédiction des bohémiens, mais aussitôt arrivé à L.A. tu t’embarques avec des relations comme Darla, Cordélia et Nina. Alors laisse-moi rire. Tu as eu ta chance avec Buffy mais tu as préféré redevenir un vampire pour son prétendu bien.
A–Comment sais-tu cela, pour Buffy et moi ?
S–Allons la rumeur était donc vraie. Dans le monde des démons le temps ne se passe pas de la même manière tu devrais le savoir. La journée que tu as vécue avec elle en tant qu’humain a fait des gorges chaudes dans le milieu. Un vampire avec une tueuse. Du jamais vu, quoique, je l’ai goûté aussi. Aussitôt la phrase terminée, Angel envoya son poing dans le visage de Spike. Ey, soulboy, j’ai touché un point sensible on dirait.
Angel allait de nouveau se battre contre Spike lorsque Gunn arriva derrière eux. G–Ce n’est pas un peu fini vous deux. On se prépare pour empêcher la fin du monde et vous ne trouvez rien de mieux que vous battre comme deux gamins. Réveillez-vous, et on ferait mieux de retourner à L.A. pour commencer à recruter des combattants. A–On a déjà l’appui de la tueuse. G–C’est déjà un début mais c’est nettement insuffisant. Angel–Bon, il est tard, je pense que je vais me promener pour voir les lieus. Sur ce, il quitta l’hôtel et pris le chemin de l’appartement de Buffy.

Arriver devant sa porte, il cogna et entendit sans trop savoir pourquoi il était venu. Buffy lui ouvrit la porte, en pyjama, surprise d’y voir Angel elle le regarda sans rien dire. Angel parla le premier : désolé, tu étais couché, je vais partir dit-il en reculant doucement.
Buffy s’écria : Non ! Euh…non reste s’il te plait. Elle l’invita à rentrer.
A–Tu es seul ?
B–Oui, pourquoi ?
A–On se doit des explications.
B–je crois que oui murmura-t-elle. Mais Angel qui avait une ouïe très développée entendit ces mots.

Au salon de Buffy

Angel se sentit très mal à l’aise et dit à Buffy ; ‘’je ne sais pas vraiment par où commencer’’.
Buffy–Depuis qu’on s’est quitté, serais une bonne chose.
Angel–Non…je suis venue te dire quelque chose d’important. Je dois te le dire et être honnête envers toi.
Buffy sans le savoir pourquoi, refusait d’entendre ce qu’Angel avait à dire, mais, finalement, sa curiosité pris le dessus et elle lui demanda avec quelques appréhensions de lui dire ce qu’il avait sur le coeur.
Angel–Tu te rappelles, quand tu es venue me voir, il y a quelques années. Nous avons été attaqué par un démon Morah.
Buffy–Bien sur, ça ne semblait pas un démon très puissant puisque tu l’as tué facilement.
Angel–En fait, ce n’est pas tout à fait cela
Buffy (perplexe) : Angel, j’étais là avec toi. Tu as tué ce démon et je suis parti…rien d’autre
Angel–Si, justement c’est que tu as oublié.
Buffy–C’est ridicule à la fin. Je ne suis pas encore sénile et je ne souffre pas de perte de mémoire, je sais ce que j’ai vu.
Angel : Bon sang, buffy écoute moi un peu j’essaie de te parler de cette fameuse journée et tu sembles vouloir l’éviter dit-il avec impatience.
Buffy–Pas du tout, je t’écoute attentivement.
Angel–Le démon qui est rentré dans mon bureau, je ne l’ai pas tué immédiatement, nous avons dû le pourchasser.
Buffy–Mais c’est ridicule. Pourquoi reviens-tu toujours à cette journée. C’est une journée que jamais je n’oublierais puisqu’on a convenue de ne plus ce voir. Je suis sortie de ton bureau et j’ai pleuré de L.A à Sunnydale. Alors, tu comprends que je ne tiens pas à parler de cette journée. Ce n’est pas un très bon souvenir pour moi.
Bien que très surpris, par l’aveu de Buffy sur son chagrin et de la phrase qui ressemblait étrangement à ce qu’elle avait dit avant que le temps recule de 24 heures. Angel poursuivit son récit.
Angel–Buffy, écoutes-moi, tu n’est pas partie tout de suite, nous avons du le poursuivre à travers les égouts quand tu es remontée à la surface, je suis resté et le démon Morah s’y trouvait aussi. Un combat s’ensuivit et le démon me blessa. Je continua le combat et le blessa à son tour. Nos fluides se sont mélangés et j’ai ressentit une douleur immense comme si on venait de m’arracher mon âme à nouveau et puis j’entendis un curieux bruit que je n’ai pas su identifier toute suite, mais c’était mon c…

Angel entendit, au moment ultime de lui avouer qu’il avait été humain pendant 24 heures, des pas d’une personne qui se dirigea vers l’appartement de Buffy.
Il su à ce moment que Buffy et lui était en danger. Il prit Buffy par le bras et lui qu’il fallait qu’il se sauve et vite.

Buffy–Mais qu’est-ce qui se passe, Angel lâche-moi. Mais qu’est-ce qui te prend ?
Angel (murmura) : Chut, tu n’attends rien ?
Buffy (attentive) : Bon sang, l’Immortel s’il te voit avec moi ma couverture est grillée.
Angel–C’est trop tard, il m’a senti
Buffy–Ah !vous les vampires avec la sale manie que vous avez de vous renifler.
Angel (énervé) : Buffy, gardes tes récriminations pour plus tard et dis-moi que tu as une issue de secours.
Buffy–Suis-moi.

Quand Angel et Buffy refermèrent la porte de derrière, il entendirent la porte d’entrer voler en éclats. Ils coururent le plus rapidement, fuyant un être qui voulait leur mort. Quand il comprirent que l’Immortel n’était plus à leur trousse, ils s’arrêtèrent et entrèrent à l’hôtel où logea Angel. Ils rentrèrent dans la chambre d’Angel et referma derrière eux.

Buffy (essoufflée) : Je ne crois pas qu’il sache que nous sommes ici. Mon Dieu, ma propriétaire va me tuer quand elle va voir l’état de mon appartement.
Angel : Je n’arrive toujours pas à comprendre comment tu arrives à faire de l’humour à chaque fois qu’une situation périlleuse survient.
Buffy : Tu me connais, c’est comme ça que je me détends.
Angel : Peut-être, mais il vaudrait mieux partir pour L.A. J’ai déjà la fin du monde à combatte et je ne veux pas un ami jaloux par-dessus le marché.
Buffy–Ce n’est pas mon petit ami, j’ai fait semblant pour avoir des informations ! De toute façon, je n’ai pas de compte à te rendre. Tu m’as bien vite oublié depuis que tu as quitté Sunnydale.
Angel : Tu sais bien que c’est faux. Il n’y a pas une minute depuis que je suis partie ou je n’ai pensé pas à toi. J’ai voulu mourir tellement que tu me manquais. Alors que toi, de ton coté, tu as refait ta vie avec Riley. Un beau jeune homme normal avec qui tu pouvais faire l’amour sans qu’il ait de danger. Comment crois-tu que je me suis senti quand tu es venue me voir et tu m’as dis que tu étais heureuse avec lui. Ensuite, quand j’ai su par Willow que tu étais morte, j’ai cessé d’exister et tu ne peux pas savoir, ensuite, la joie que j’ai ressentit quand j’ai apprit par Cordélia que tu étais de nouveau vivante. Alors, je crois être le mieux placé pour te dire que je ne t’ai jamais oublié.
Buffy : Mais, c’est toi qui m’as quitté, pour mon supposé bien et tu voulais que j’ai une vie normale, ce que je n’aurai jamais puisque que je suis la tueuse. J’ai essayé d’avoir une relation amoureuse avec Riley, mais il m’a quitté, car il savait que je ne l’aimais pas autant que toi. Et ensuite, il y a eu mon histoire avec Spike…
Angel : Pitié, je ne veux pas savoir…
Buffy : Bien sur, toi tu n’as pas eu de relation amoureuse depuis que tu as quitté Synnydale. Ce fils que tu as eu avec Darla qui soit dit en passant, je ne comprends pas comment elle est revenue à la vie. Tu comptais me le dire un jour ?
Angel : Je vois que Willow te l’a dit. Je suis désolé, en fait, j’ai appris que la malédiction ne m’empêche pas de faire l’amour, mais seulement d’atteindre le bonheur parfait.
Buffy ; Ah ! C’est un comble, donc, si je résume la situation c’est que tu peux faire l’amour avec toutes les autres femmes à part moi. En fait, je suis maudit aussi !
Angel : Tu dramatises la situation
Buffy : Quoi ! Bon, je pense qu’on devrait se calmer et changer de sujet…nous avons une bataille à préparer, nous devrions laisser notre rancune chacun de notre côté.
Angel ; tu as raison, nous agissons comme des gamins, mais quand je suis avec toi Buffy c’est tellement fort.
Buffy ; Je sais, murmura t elle.

Buffy se rapprocha d’Angel et lui caressa le visage. Angel tout ému par cette tendre caresse, se laissa aller à la douceur des mains de Buffy. Elle le sentit trembler sous ses doigts. Elle se colla tout contre lui et Angel l’entoura de ses bras. Après quelques instants. Ils se séparèrent à regret. En même temps, ils demandèrent pardon de leur attitude. Voyant qu’il était encore connecté, ils partirent à rire.

Angel : c’est si bon de te revoir, ce n’est qu’avec toi que je me sens…humain.
Buffy : Oh ! Angel

Angel changea de sujet
Angel ; est-ce que tu as rejoint Giles et Willow.
Buffy fut un peu désorientée par le changement d’attitude d’Angel.
Buffy : Mais oui, Willow et Giles vont nous rejoindre au cours de la semaine à L.A. et pendant ce temps ma sœur et Alex vont s’occuper de l’école à ma place.
Angel : C’est excellent. Je vais avertir les autres qu’il nous faut quitter l’Italie le plus tôt possible.
Buffy : C’est inutile de les réveiller maintenant, je ne crois pas que l’Immortel va venir ce soir. Je le connais, c’est ses hommes de main qui font la sale besogne.
Angel : Est-ce que je t’ai déjà dit que je n’aimais pas tes fréquentations, De plus, j’aimerais bien une explication du pourquoi de la pseudo relation avec lui. Tout même Andrew nous a dit à Spike et à moi comment vous vous amuser ensemble sur le divan.
Buffy ; Quoi Andrew vous a dit ça, ah ! La sale petite vermine, je vais le tuer. Il a mentit, je n’ai jamais couch… enfin, tu sais ce que je veux dire. Je ne vois pas pourquoi il a dit cela.
Angel ; En tout cas, il était très convainquant.
Buffy : Je crois qu’il avait peur que vous brûlez ma couverture et il a voulu vous éloigner d’ici. En tout cas, je cherchais à savoir si l’Immortel oeuvrait pour devenir le chef des démons. Il a de grandes ambitions, mais quand il s’agit de femmes, il est complètement stupide. Il m’a cru quand je lui ai dit que je souhaitais être à ses cotés et régner sur la Terre…C’est drôle, Angel, chacun de notre coté faisions semblant d’être du coté des méchants. Tu parles d’une coïncidence.
Après un silence qui sembla durer une éternité pour Buffy. Angel parla
Angel : Il est tard, nous avons une grosse journée demain, on devrait se coucher et on se reparlera une autre fois.
Buffy : C’est vrai, mais je me souviens que tu étais venu me voir pour m’annoncer quelque chose d’important à mon appartement
Angel interrompit buffy : Pas maintenant, de toute manière ce n’était pas si important.
Buffy savait qu’Angel mentait, mais elle ne pouvait rien y faire.
Angel : Allez, prends le lit et moi je vais coucher sur le petit divan là bas.
Buffy : C’est ridicule, tu peux venir te coucher avec moi, on est des grandes personnes sensées.
Angel hésitant ; Buffy, je ne sais pas si c’est vraiment une bonne idée…

Mais dès qu’Angel finit sa phrase, il sentit Angelus, qui se manifesta : Va te coucher près d’elle, regardes comme elle est belle et tu l’aimes tellement que tu as infecté mon esprit aussi. Je ressens du désir pour elle ainsi que toi. Jouis de cet instant, profites de ce qu’elle t’offre. Tu sais qu’elle te veut. Fais lui l’amour, prends le temps de la caresser et fonds toi en elle. Je sais que tu le veux puisque je ressens tout ce que tu ressens et vice-versa. Tu sais, ce que j’aimerais faire à la tueuse, lis en moi. Je n’ai pas de stupide d’âme, alors je peux me perdre en elle jusqu’à satiété. Vas-y, laisse moi ta place et je te ferai ressentir les mêmes délices. Moi, je peux lui faire l’amour et la rendre heureuse, ne sois pas égoïste.
Angel : Assez, c’est assez, arrêtes je t’en supplie. Il se jeta par terre avec les deux mains sur ces oreilles.
Buffy : Angel qu’est ce qui se passe. Je suis inquiète, dis-moi
Angel : C’est Angelus, il s’infiltre dans ma tête.
Buffy : Mais que veut-il ?
Angel se releva, mais son regard changea, il était plus sombre et sourire sarcastique apparu à ses lèvres. Buffy en voyant ce regard recula, elle savait que ce n’était plus Angel.

Angelus ; Toi, je te veux toi. Tu sais buf, j’ai des projets pour nous deux. Cette larve d’Angel me contrôle encore, mais au moindre faux pas, c’est moi qui vais reprendre la place et je te dis que toi et moi on ne s’ennuiera pas.
Angel : Va-t-en Angelus, retourne d’où tu viens.
Angel sentit qu’il gagnait sur Angelus.
Angelus : surveille tes arrières et il empoigna Buffy et il l’embrassa de force forçant le passage de ses dents et soudainement il l’a lâcha en lui disant : Buf, ce n’est que partie remise.

Angel : J’ai réussit, il est partit. Je suis désolée buffy, tu dois comprendre que toi et moi, on ne peut pas se rapprocher davantage.
Buffy fut très énervé par la réponse d’Angel.
Buffy : Tu le laisses gagner encore. Tu vas le laisser te dominer encore une fois.
Angel : Buffy, je ne veux pas qu’Angelus revienne, tu sais ce qu’il est capable de faire…de te faire. Il fait une fixation sur toi maintenant, il ne t’épargnera pas, je te le dis. Crois-moi Angelus, c’est se montrer cruelle. Tu le sais puisque que tu as été sa victime. On ne peut rester ensemble, après cette bataille, si nous survivons et que je n’arrive plus à dominer Angelus, je te quitterais pour toujours.
Buffy rentra dans une colère noire : Je suis une grande fille, Angelus est partie maintenant. Je suis en mesure de le combattre. Allez, nous sommes fatigués nous en reparlerons le moment venu, d’ici là faisons de notre mieux et préparons-nous à combattre. Allez viens, s’il vous plait.
Angel partager entre son cœur et sa tête, décida que pour une fois son cœur avait raison et se coucha près de Buffy en prenant garde, toutefois, de rester à une distance raisonnable.
Buffy : Bonne nuit, Angel…et rajouta pour elle-même, Je t’aime !
Angel : Bonne nuit et pour lui-même, si tu savais comme je t’aime.

Le lendemain matin devant le hall de l’hôtel, Angel convoqua tout le monde pour une réunion d’urgence. Spike fut le premier à arriver et quant il vit Buffy, il la serra dans ses bras. Buffy fut très touché de l’affection que lui témoigna Spike et elle se laissa aller à son étreinte. Angel fit de son mieux pour empêcher l’aiguillon de la jalousie s’insinuer en lui. Quand Gunn et Ilyria arrivèrent, ils dévisagèrent Buffy. Angel les présenta à Buffy et il commença à exposer son plan.

Angel : Désolée, team mais il faut quitter l’Italie d’urgence sinon nous risquons de tomber sur les hommes de main de l’Immortel.
Spike : Par l’enfer, Angel qu’a tu fais à l’Immortel pour qu’on soit obligé à s’enfuir comme des voleurs.
Angel : Je lui ai pris sa petite amie et je crois qu’il va vouloir la récupérée, morte de préférence.
Buffy pris la parole d’un ton excédé : Je te l’ai dit mille fois, ce n’est pas mon petit copain.
Spike : Ah ! Bon, une autre relation vampirique basée sur le sexe. Tu les collectionnes chaton.
Buffy : La ferme, Spike
Gunn : Eh ! Nous sommes là et je crois qu’on s’écarte un peu du sujet.
Buffy : Gunn a raison, revenons au plan d’Angel.

Angel pris la parole : Je voulais repartir à L.A , un pour mettre le plus de distance entre l’immortel et moi et de deux pour nous préparer au combat final. Mais finalement, j’ai pensé faire une escale à Galway, je dois absolument aller y chercher un objet qui nous aidera pour la bataille. Donc, vous vous rendrez à L.A et moi, je partirai de mon coté.

Buffy répliqua aussitôt : Je viens avec toi.
Angel : Je suis désolé, mais j’y vais seul, c’est trop dangereux.
Buffy : Raison de plus, tu vas avoir besoin de moi.
Spike : et de moi. J’ai toujours rêvé de voir l’Irlande.
Angel soupira devant la logique de Buffy et accepta l’aide de Buffy et de Spike à contrecœur.

Angel demanda à Gunn et Ilyria de réunir des troupes et de les entraîner pour le grand combat.
Angel : Gunn, Willow et Giles te rejoindront là-bas, il faudra coopérer avec eux. J’ai confiance en toi, tu seras le chef pendant que je serais en Irlande. Si nous ne revenons pas d’ici un mois, tu considères que nous sommes morts et tu prends le commandement et tu remportes la victoire pour nous.
Gunn fut très ému par les paroles d’Angel et lui donna son assentiment mais lui dit qu’il sait qu’ils reviendront.
Ilyria : Vous savez, j’étais à la tête d’un empire avant, je crois que le commandement me revient.
Angel : Ecoutes Ilyria, Gunn connaît le monde de Los Angeles, il a des connections. Toi, tu arrives d’une autre dimension, tu vas te sentir un peu perdue.
Ilyria : Justement, j’étais tellement puissante que le monde se prosternait devant moi. Je suis sure que je peux rallier certains démons qui ne tiennent pas à la fin du monde.
Buffy : Je crois qu’Ilyria a une bonne idée, avoir de notre coté quelques démons pourra faire pencher la bataille à notre avantage
Angel : Très bien, Ilyria, puisque tu y tiens, tu seras la commandante en chef du regroupement des démons, satisfaite.
Ilyria : je vais m’en contenter.
Angel : Bon maintenant, je vous dit à dans un mois.

Le groupe se scinda en deux parties, un pris l’avion pour se rendre à L.A et l’autre à Galway.

Galway, Irlande

A la sortie d’avion, le trio composé de Buffy, Angel et Spike se dirigèrent dans un Pub pour manger quelques victuailles. En fait, Buffy mangea et les deux autres prirent une bonne bière brune. Ils s’étaient arrêtés pour discuter de l’objet qu’Angel tenant tant à avoir. Buffy et Spike étaient très curieux, car Angel n’avait pratiquement rien dit de tout le trajet. Après quelques minutes de silence. Buffy lança la discussion.

Buffy demanda ce qu’ils étaient venus chercher de si essentiel.
Angel expliqua : Quand je suis devenu Angelus, bien vous savez comment j’étais cruel et complètement psychopathe.
Buffy : oui, mais je ne vois pas le rapport avec notre présence ici
Angel : j’y viens…Angelus a toujours eu des idées de grandeur et de domination du monde.
Spike (sarcastique) : sans blague, le grand Angelus voulant dominer le monde, je n’y aurais jamais cru.
Angel : Spike, tu la fermes, je me demande encore comment Angelus a pu te supporter aussi longtemps.
Spike : tu sais, je pense que je le dois à mon corps terriblement sexy, n’est-ce pas chaton, en regardant vers Buffy
Buffy est devenue rouge comme une pivoine et bredouilla : Euh ! Ben…en fait.
Spike (rêveur) : Buffy, mon cœur, je ne t’ai jamais vu aussi timide, je me rappelle la fois au Bronze
Buffy : Spike ne dit pas un mot de plus, sinon…
Angel commençait à voir rouge et la colère et le ressentiment accumulé envers Spike effritaient sa patience. Il ne pouvait concevoir que Spike et Buffy ait eu une relation. Il était à deux doigts d’exploser. Il fallait qu’il se calme.

En fait, Spike voulait faire sortir de ses gonds Angel. Il savait qu’Angel lui en voulait d’avoir profité de Buffy et tant que l’abcès ne sera pas crevé et bien la rancœur et la colère d’Angel ne faisaient qu’alimenter son coté sombre. Si Angel continuait à s’accumuler autant de mauvais sentiments, il finira par se laisser dominer complètement pas Angelus.

Angel respira un bon coup et continua son histoire
Angel : Avant de me faire interrompre par Spike, je disais qu’Angelus avait trouvé un moyen de dominer le monde des humains et des démons.
Buffy : Pourquoi ici, en Irlande ?
Angel : Angelus avait entendu parler d’une légende, une sorte d’objet occulte qui avait la propriété d’invincibilité. Il savait que l’objet se trouvait ici quelque part dans les montagnes de Galway, mais qu’il était très bien gardée tant par les forces du mal que celle du bien, on disait que celui qui possédait l’objet pourrait dominer les dimensions démoniaques et la terre, mais jusqu’à ce jour personne réussit à avoir l’objet. Bien sur, Angelus avide de pouvoir parti à la recherche de sa convoitise. Il partit seul et traversa les montagnes. Il parla avec les habitants de coin des légendes des montagnes avoisinantes et naturellement, une fois l’information obtenue, il tua les malheureux qui avaient la malchance de tomber sous son charme. Angelus était obsédé par cet objet qu’il marcha pendant des semaines à la recherche d’une ouverture dans les montagnes. Après une longue attente, il découvrit l’entrée de la grotte ou l’objet l’attendait. Malheureusement pour lui, l’objet ne s’y trouvait pas. Angelus entra dans une rage folle. Il ne pouvait pas croire que la légende était fausse. Il allait rebrousser chemin quand il vit des inscriptions démoniaques au plafond de la grotte. En gros, il était écrit que celui qui s’aventurait dans les ténèbres mourra en supplié. Angelus se moqua de l’inscription et alla plus à l’avant. Au fond, de la grotte se trouva une grande porte. La porte, haute de 5 mètres était gardée par deux drôles de soldats. Angelus se croyant invincible cru leur régler leur compte facilement. Ce fut sa première erreur. Les deux soldats étaient en fait d’une part le gardien du bien et d’autre part celui du mal. Quand il voulut les assassiner, il s’aperçut qu’ils étaient protégés par un bouclier. Mais Angelus incapable de s’avouer vaincu s’acharna sur le bouclier en frappant de toutes ses forces. Ce n’est qu’après quelques heures qu’il abdiqua et commença à parlementer avec les soldats.

Buffy : Je m’excuse mais si je comprends bien, il a un objet d’une valeur inestimable qui permettrait à la personne qui le possède d’être le maître des mondes et tu nous le dis maintenant.
Angel : Je ne le savais pas avant qu’Angelus et moi formions une même et seule personne. Bien qu’Angelus soit une partie de moi, je n’avais pas accès à ses pensées. Angelus savait tout de moi, mais quand j’ai retrouvé mon âme, je n’ai gardé que le souvenir de ses victimes. Maintenant que nous sommes connectés, je peux lire en lui comme il peut lire en moi.
Spike : Bon, et ou pouvons-nous trouver cet objet inestimable.
Angel : Loin dans les profondeurs d’une grotte.
Spike : Tiens, ça m’étonne.
Angel : En fait, nous avons des épreuves éprouvantes et si nous échouons nous allons mourir.
Spike : Enfin de l’action, des épreuves à mort, je connais ça. C’est comme ça que j’ai récupéré mon âme. Je suis toujours partant pour une bonne bataille.
Buffy (sarcastique) Bof, moi aussi, je commence à être habituée. C’est toujours la même rengaine, gagner ou mourir. J’aimerais que la chanson change des fois, genre ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants comme dans les contes pour enfant.
Angel : Buffy, je suis très sérieux, même Angelus a abandonné parce qu’il ne croyait pas y arriver.
Spike (découragé) : Alors, nous sommes mort.
Angel : Merci, pour ta confiance.
Spike : Les amis sont faites pour ça.

Buffy resta songeuse un moment. Elle se demanda si c’était vraiment possible de remplir cette mission. Tout en réfléchissant, au épreuves à venir elle observa Angel. Elle le trouva si beau, son cœur battait à la chamade quand elle était en sa compagnie. Angel sentit le regard de Buffy sur lui et leurs yeux se rencontrèrent. Leurs regards restèrent accrochés et Angel cessa de parler avec Spike. Elle l’aimait tellement, mais ils ne pourront jamais être ensemble et avoir des enfants. Angel avait raison, c’est pire être prêt de lui et ne pas pouvoir l’aimer. Les yeux de Buffy s’embuèrent de larmes. La vie était tellement injuste parfois.

Spike : Eh ! OH ! J’existe moi, vous m’avez oublié.
Buffy s’essuya ses larmes et s’excusa auprès de Spike.
Angel : Je crois qu’on doit tous besoin de dormir et demain à la tomber de la nuit, nous allons gravir les montagnes. De toute façon, je connais la région comme ma poche puisque j’y ai vécu pendant longtemps. Allez, partons à l’hôtel.

Arrivée à l’hôtel, Buffy demanda trois chambres une à coté de l’autre. Aussitôt, arrivé à sa chambre Buffy alla prendre un bon bain chaud. Totalement bien, elle n’entendit pas la porte communicante s’ouvrir. Par la porte entrouverte quelqu’un observait Buffy dans son bain. Il laissa son regard lascif parcourir ses courbes harmonieuses. Dieu qu’elle était belle. Elle doit devenir sienne pensa-t-il. Il sembla hésiter un peu sur le pas de la porte, mais il franchit la courte distance entre la porte et le bain où Buffy relaxait, inconsciente du fait qu’elle était observée. L’intrus ne se savait pas quelle attitude adoptée, mais lorsqu’ il regarda le visage de Buffy il prit sa décision et s’avança doucement vers le bain. Buffy sentit deux mains froides sur ses épaules et sursauta vivement. Elle allait se retourner quand une voix lui murmura tendrement de se laisser faire. Son corps se détendit aussitôt et apprécia le massage sensuel du vampire. Buffy se laissa aller à la douce caresse de ses mains expertes. Il massa ses épaules avec une sensualité qui exacerberait les sens de la tueuse. Voyant les mains de son compagnon descendre un peu plus bas, elle les arrêta.
Buffy : non, on ne doit pas, ce n’est pas permis.
La voix : Tu n’as rien à craindre, fermes les yeux et laisses toi guider par tes sensations. Ce soir, je veux te faire plaisir comme tu le mérites. Je vais faire ce que j’aurais dû faire il y a bien longtemps.

Sentant Buffy un peu réticente, la voix lui dit doucement de ne pas s’inquiéter. Elle suspendit son geste et lâcha la main de son amant. Il lui caressa un de ses seins aguichant le mamelon. Quand, il sentit qu’il commença à durcir il s’attaqua à l’autre. Buffy gémit doucement. Elle sentit la bouche froide du vampire descendre sur son cou. Il laissa des traces de feu et son corps entier se consuma de désir envers son compagnon.

Elle soupira d’aise tout en se disant qu’elle devait mettre un terme à cet interlude. Mais la raison avait quitté son corps et la passion pris le relais. Incapable de rester immobile, elle se retourna et embrassa Angel. Leurs langues s’entremêlèrent et leurs mains s’égarèrent sur leurs corps. Ils s’embrassèrent comme si c’était leur dernier baiser. Quand il devient évident que chacun voulait davantage, il l’a pris dans ses bras et l’a déposa délicatement sur le lit. Avant de s’allonger sur elle, Angel prit le temps de détailler ce corps si parfait que Buffy offrait sans pudeur. Une fois sur elle, Buffy sentit tout le désir qu’il avait pour elle. La virilité d’Angel saillait sous son pantalon trop étroit. La raison lui commanda, encore, d’arrêter. Mais il était beaucoup trop tard, car elle gémissait, déjà sous les caresses profondes de son vampire.
Buffy : Angel… (Entre deux baisers), on ne doit pas.
Angel : Je ne peux plus m’arrêter, je t’aime tellement Buffy que je veux me fondre en toi, je veux sentir la douce moiteur de ta féminité. Dis-moi que tu me veux, dis –moi que tu m’aimes.
Buffy : Je t’aime Angel et je te veux de toute mon âme, mais j’ai si peur
Angel : Alors, fermes les yeux et ne pense plus à rien.

Buffy cessa alors de penser. Angel avec sa langue experte explora les seins de Buffy. Il laissa des petits saillons humides partout sur sa poitrine. Il descendit plus bas vers la zone sensible de Buffy. Quand il commença à mordiller sa féminité elle s’agrippa aux cheveux d’Angel et elle cria de plaisir. D’une part, il massait ses seins et de l’autre sa bouche se perdait dans la douce toison blonde de Buffy. Angel avait de plus en plus de difficulté à se contenir.
Buffy : Ne t’arrête pas Angel, surtout ne t’arrête pas.
Angel : Oh ! Buffy tu es si belle si désirable, je me damnerait pour toi.
Buffy : C’est si fort ce que tu me fais ressentir, Je t’aime Angel

Voir le visage de Buffy lors de sa jouissance fut son plus beau cadeau. Lorsque les spasmes de la jouissance se terminèrent Buffy revient sur terre.
Buffy : Angel, on n’aurait pas dû c’est dangereux. Mais, je te mentirais si je te disais que je regrette ce moment, C’était fantastique non, merveilleux. Mais toi, n’est-ce pas un peu frustrant ?
Angel : Te regarder m’a suffit. Ton expression que tu as faite lors de ta jouissance m’a rempli de bonheur. Buffy rougit des paroles d’Angel.
Angel : J’adore te voir rougir, si femme et pourtant si innocente.
Buffy : Avec toi, je me sens capable des pires folies. Mais je suis désolée, pour mon inexpérience.
Angel : Non, Buffy ne dis pas ça, je te trouve parfaite. Tu es la seule femme qui sait me rendre si heureux.

Buffy se colla tout contre lui. Elle lui demanda si la malédiction interdisait vraiment tout rapport avec lui. Il lui expliqua qu’il avait appris que c’est dans le bonheur ultime de la communion des deux corps qui lui ferait perdre son âme. C’est tout ce qu’elle cherchait à découvrir et sans attendre elle le fit basculer sous elle. C’était à son tour d’avoir un petit moment de bonheur.
Elle lui retira sa chemise en soie noire tout doucement et la fit glisser sur le sol. Elle fit courir ses doigts avides sur le torse de son compagnon. Buffy pris son temps pour explorer toutes les parcelles du corps d’Angel. Elle l’embrassa sur son torse savourant ce moment. Angel sentit, de nouveau monter son désir pour elle. C’était à son tour de gémir et haleter de plaisir. Buffy devient plus hardie et déboucla la ceinture de son pantalon. Elle lui retira son pantalon ainsi que son sous-vêtement. Une fois Angel nu, buffy se pencha sur son corps et se dirigea lentement vers son bas-ventre. Quand il sentit le souffle chaud de la tueuse contre sa virilité, il perdit tout contrôle et se laissa submerger par la vague de plaisir. Il était si heureux.
Angel : C’est si bon, Buffy. Je t’aime et je t’aimerai à jamais n’en doute jamais.
Il ne put dire davantage, car le plaisir s’empara de son corps et la sève sans vie se répandit dans la bouche de la tueuse.

Un peu plus tard dans les bras l’un de l’autre.
Buffy : Je me demande pourquoi nous n’avons pas songer avant.
Angel : Parce que, tu sais c’est quand même risqué, les dérapages sont faciles. Mon désir de me perdre en toi était si fort que j’ai failli y succomber.
Buffy (anxieuse) : Mais c’était merveilleux. Est-ce que tu regrettes ?
Angel : Comment peux-tu penser une seconde que je puisse regretter ce moment. Je t’aime, Buffy, je t’ai toujours aimé. Allez dors maintenant nous avons longue marche à faire cette nuit.
Buffy : Je ne veux pas m’endormir et me réveiller tantôt en me demandant si j’ai rêvé tout cela.
Angel lui chucheta de dormir et l’embrassa tendrement sur la bouche.

Buffy sentit une sensation de bien-être l’envahir et pensa avant de succomber aux bras de Morphée, que c’est la seule place ou elle était vraiment heureuse c’est à dire dans les bras de son vampire.
Angel s’endormit à son tour avec le cœur léger.

Quelque heure plus tard, angel se réveilla. Il observa Buffy qui dormait encore. C’est à regret qu’il l’a réveilla.
Angel : Bonjour mon amour, tu t’es bien reposé.
Buffy : Quelle question, je me suis endormit dans les bras de l’être que j’aime le plus au monde.
Angel : Allons rejoindre Spike, il doit nous attendre au bar de l’hôtel.
Buffy soudainement gênée demanda à Angel
–Crois-tu que Spike nous a entendu tout à l’heure.
Angel : sans aucun doute, nous avons guère été silencieux et n’oublie pas que les vampires ont une très bonne ouie.
Buffy : C’est que je me sens mal à l’aise. J’aime beaucoup Spike, il a été mon confident et je tiens à lui. Je sais que je lui fais de la peine en étant avec toi et malgré tout, il ne dit rien et je sais qu’il souffre et j’ai mal pour lui.
Angel : Je comprends, il a été là pour toi quand j’ai été trop lâche pour rester.
Buffy : Ne dis pas cela. Tu as pensé que c’était la meilleure solution à l’époque. Tu es partie pour mon bien. Même si à l’époque, j’ai été très malheureuse, je comprends quel sacrifice ça été pour toi.
Angel : Je t’aime, ma Buffy tu es toute ma vie et je ne pourrai plus vive sans toi. Avec toi, j’ai connu le grand amour en plus de 250 ans, je n’ai jamais aimé que toi.

Angel se pencha pour l’embrasser et il sentit de petits fourmillements familiers à son bas-ventre. La baiser devient plus sauvage et Buffy bien que surprise ne se déroba pas de l’étreinte. La bouche d’angel descendit sur la veine de son cou. Il continua à l’embrasser tout en mordillant son cou. Quand Angel rentra ses canines dans la veine de son cou, elle ne brocha même pas. Elle se laissa boire. La sensation était très grisante, aussi fort que la jouissance. Buffy soupira de plaisir et releva la tête d’Angel pour mieux l’embrasser. Elle pensait se noyer dans le regard d’Angel et rencontra le regard sombre et cruel d’Angelus. Prise de panique, elle repoussa Angelus. Il partit à rire quand il vit qu’elle s’essuya sa bouche.
Angelus : Buf, tu aurais dû te rende compte avant qu’Angel était partit. J’aurais pu t’avertir, mais je savourais ce doux moment. Tes lèvres pulpeuses damneraient un saint ou un vampire à l’occurrence.
Buffy : Angelus, disparaît c’est avec Angel que je veux être.
Angelus : Eh ! Bien c’est dommage, car j’ai des projets pour nous deux et Angel n’est pas inclus.
Tout en parlant, Angelus empoignant Buffy et força le passage de sa bouche. Buffy se débattait, mais son corps reconnaissant Angel se détendait sous la caresse sensuelle d’Angelus. Mais son esprit résista.
Buffy (en criant) : Tu n’est pas Angel, tu n’est qu’une pale copie. Tu me veux juste parce que Angel m’aime. Tu n’es qu’un parasite qui profite de son corps.
Angelus : Tu as raison, mais je vais en profiter…Angel te veut tellement que je n’ai eu aucune peine à prendre sa place pour pouvoir faire l’amour avec toi. Il me l’a donné avec plaisir
Buffy : Tu n’es qu’un menteur et si tu penses que je vais coucher avec toi, c’est que tu es plus fou que je pensais.
Angelus se rapprocha de Buffy et malgré sa résistance, il n’eu aucune peine à la transporter sur le lit. Ce n’est qu’une fois sur le lit qu’elle cria et le roua de coup. Buffy savait qu’il ne devait pas la toucher, car son corps, le traître, se laisserait aller à la douce violence de son désir.
Elle devait se raisonner et ne pas penser à Angel. Mais, il l’a caressa si doucement et avec la même sensibilité qu’Angel qu’elle se sentit fléchir.

Angelus commença par ôter son chandail et l’embrasser. Quand il mit la main sur son soutien-gorge, sentant que sa résistance s’effritait elle appela Spike de toutes ses forces. Presque aussitôt Spike défonça la porte et sauta sur un Angelus trop préoccupé par Buffy. Il le ceintura et le força à s’asseoir et avec l’aide de Buffy l’attacha à la chaise. Après cela, il vit Buffy en état de choc, car bien malgré elle, elle a failli ce laisser aller avec ce monstre. Elle vit Spike approcher vers elle et lui donné son chandail. Elle rougit et le remis.
Spike : Que s’est-il passé, que fait Angelus dans cette pièce et ou est Angel. Je ne suis pas idiot et je sais ce que vous avez fait hier. Mais ce n’était pas suffisant pour qu’Angelus s’empare de l’esprit d’Angel.
Buffy (un ton gêné) ; Je suis désolée pour hier Spike, je sais que tu as eu de la peine. Elle lui prit le bras et se colla tout contre lui.
Spike savoura cet instant et oublia sa rancœur.
Angelus : Tu me dégoûtes Spike, il te faut toujours mes femmes. Tu es et tu resteras que du second choix pour eux.
Spike (fâché) : tais-toi, tu n’es qu’une larve.
Angelus : Mais regardes-toi bien, tu rampes devant la tueuse et tu as perdu toute fierté.
Buffy : Tais-toi, Angelus, je ne pense pas qu’on ait sollicité ton avis, Spike est mon meilleur ami et je peux lui faire confiance. Je sais que je peux toujours compter sur lui.
Angelus : C’est très touchant, mon cœur est triste pour lui. Pauvre Spike obliger de se contenter des restes d’Angel.
Buffy lui assena un gros coup de poing, pour le faire taire. Angelus éclata d’un rire dément.
Angelus : Tu as du caractère, je comprends pourquoi Angel veut te faire sienne. Moi à sa place, je ne te ferais pas attendre et je te satisferais, car tu sais Buf, je peux te faire l’amour toute la nuit et je ne serais même pas fatigué. Quel plaisir, je ressentirais. Tu ne peux pas savoir quels délices je peux t’apporter.
Buffy : Mais vas-tu te taire. Ferme-là. Fais revenir Angel.
Angelus : Et non, Buffy, si je suis là c’est que vous allez avoir besoin de moi pour retrouver l’entrée de la grotte et Angel m’a laissé prendre le contrôle. Honnêtement, je crois qu’il voulait seulement pénétrer dans mon esprit, mais je suis plus fort que lui à ce jeu. Donc, je suis là, du moins jusqu’à temps qu’il retrouve la force de reprendre le contrôle. Alors, faites-vous une idée et partons le plus tôt possible, car je ne suis pas sur que vous avez semé l’Immortel et il vous faut arriver avant le levée du jour.

Buffy ne pouvait croire les paroles d’Angelus.
Buffy : J’ai de la difficulté à croire que tu veuilles nous aider, alors que tu ne cherches que la destruction de monde.
Angelus : Faux, je veux dominer le monde et être le plus fort, être invincible. Mais, je sais par expérience que j’ai besoin de toi, Buf et même de cette larve de Spike.
Spike (énervé) : Si tu me provoques encore une fois, je te jure que tu vas souffrir Angelus.
Angelus : Oh !arrête, je tremble de peur. Spike, Angel te respectait peut-être, mais moi, je t’ai toujours considéré comme un moins que rien. J’avais dit à Dru ne pas te faire un des notre. Mais c’est une vraie folle qui n’écoute personne.
Spike (en colère) : Bien, vous auriez dû passer votre chemin, car depuis que j’ai retrouvé mon âme, je me rends compte à quel point nous étions que des assassins minables et pas très futés avec ça.
Angelus : Retires ce que tu as dit, est-ce que tu te rends compte à qui tu parles ?
Spike : Bien sur, à celui qui est ligoté à cette chaise. Qui s’est fait capturer si facilement, juste parce qu’il était trop occupé à vouloir baiser une fille.
Buffy (rouge de honte) ; Ça va, Spike, pas besoin de revenir là-dessus. De toute façon, il fait nuit, on doit partir. Alors, on n’a pas le choix on le ramène avec nous. À un moment où à un autre Angel va revenir et Angelus ne sera plus qu’un mauvais souvenir.
Angelus : Ma chérie, je savais que tu ne pourrais pas te passer de moi.
Buffy : Je ne le fais pas pour toi, c’est pour Angel et seulement lui. Toi, tu n’es rien à mes yeux.
Angelus : On verra combien de temps tu vas pouvoir me résister. Quand je veux quelque chose et bien je l’obtiens. De plus, ta résistance ne fait qu’attiser mon coté chasseur. Je vais me faire une joie de t’apprivoiser. De plus, j’ai quelques avantages, je suis plutôt beau garçon et je ressemble tellement à ton petit chéri adoré sans l’inconvénient de son âme.

Et bang, la main de Buffy partit tout seule au visage du vampire. Angelus pris un air satisfait il avait réussit à faire réagir la tueuse. Il se disait que finalement, il ne risquerait pas de s’ennuyer dans les montagnes. Son seul problème, se débarrasser de Spike. Tant qu’il roderait autour de la tueuse, il ne pourra jamais l’approcher.
Angelus : Tu sais, buf, j’aime bien quand tu me frappes, tu sais ça me rend tout chaud. Nous les vampires on aime la violence autant que faire l’amour. Le plaisir et la douleur sont intimements liés pour nous. Alors, si tu veux me frapper pour prendre ton pied, je suis partant.
Buffy : Mais tu es impossible à la fin, tais-toi donc ! Bon, on doit partir puisque nous avons un Immortel à nos trousses apparemment. J’espère que tu dis vrai, Angelus mais je sais que si tu nous apportes ton aide, ce n’est pas pour rien. Nous allons te garder attaché et tu marcheras entre Spike et moi.
Angelus : J’espère que tu vas marcher devant, comme ça je vais pouvoir regarder ton petit derrière rebondis. Le temps va passer plus vite.
Spike : Lâche la tueuse, Angelus et partons. Mon petit doigt me dit que nous ne sommes pas au bout de nos peines.

Pendant ce temps, un groupe assez sinistre venait d’arriver à Galway. Leur chef, aussi beau que le diable, se faisait appeler l’Immortel. Il était venu récupérer son bien et tuer Angel. Jamais, une fille avait eu le dessus sur lui et ce n’est pas cette petite tueuse blonde qui commencera. Son but la ramener avec lui à Rome et la torturer jusqu’à qu’elle crie grâce. Ensuite, il pourra la tuer, car elle en sait beaucoup trop sur son compte.

Immortelle : On doit retrouver Buffy, aller dans tous les repaires de vampires ou démons et poser des questions. Une très belle femme blonde avec un grand ténébreux au regard d’Ange ça devrait se faire remarquer.
Vampire : Oui, chef et qu’est-ce qu’on fait si nous les retrouvons ?
Immortelle : C’est simple vous tuez Angel et vous me ramenez Buffy vivante. Si jamais vous toucher à un seul de ses cheveux je vous tue. Avez-vous bien compris ?
Tous les vampires présents : Oui, Immortel.
Et ils partirent chacun de leurs cotés à la recherche des fugitifs.

Au pied de la montagne, Buffy interrogea Angelus sur le chemin prendre.
Angelus : Mon cœur, si vous me laisser passer devant je pourrais plus facilement me retrouver, c‘est que j’ai venu ici, il y a plus d’un siècle.
Buffy : Écoutes Angelus, j’en ai assez. Tu as dit que tu avais besoin de notre aide et nous avons besoin du tien, alors est-ce que tu peux juste pour cette fois cesser de parlementer et simplement nous dire le chemin et ce, sans entourloupes.
Angelus (en riant) : Ça marche, ma beauté, mais je tiens à vous dire que je le fais contraint et forcé.
Spike (murmura à l’oreille d’Angelus) : Non mais laisse-moi rire, Angelus. C’est nous qui sommes obligés de te supporter parce que le gentil Angel n’arrive plus à te contrôler, mais au moindre faux pas, je me ferai un plaisir de combattre avec toi. De plus, si tu touches à un cheveu de la tueuse, tu deviendras un beau tas de poussière, ça je te le garantis. Même si Angel est quelque part en toi, je m’en fous et je te tuerais quand même.
Angelus (lui murmurant) : Si tu crois que Buffy va te laisser faire tu te goures complètement tu sais comment elle tient à son petit Angel, regardes l’évidence si elle avait le choix entre te tuer ou me tuer tu sais que son choix est fait et c’est toi qui va y passer.
Spike (déterminé) : Je te le répète, à la moindre incartade je te tue.

Buffy ayant entendu que la dernière phrase Spike lui dit : « Spike, ne te laisse pas guider par tes sentiments et continuons notre chemin. Le jour va bientôt arriver et si nous ne trouvons pas l’entrée de la grotte rapidement, nous devrions arrêter et nous cacher jusqu’à la nuit prochaine ».

Ils entreprirent l’ascension de la montagne et cherchèrent l’entrée sur le flan Sud de la montagne, mais sans succès et il fallut, donc, se rendre à l’évidence et essayer de trouver un abri pour la journée. Spike aperçut au loin une cabane qui sembla abandonné et ils s’y dirigèrent.
En regardant à travers la fenêtre, ils surent que la cabane n’était pas habitée depuis très longtemps. Ils rentrèrent et refermèrent derrière eux. Buffy se retourna vers Spike, et lui demanda de bien attacher Angelus pour être sure qu’il ne fasse pas faux bond pendant leur sommeil.
Angelus : Tu sais mon cœur, j’aime bien les chaînes et les cordes mais là, je ne pourrai vraiment pas dormir.
Buffy : En bien, tu devras t’en contenter, je ne te fais pas confiance et aussi loin que je me souvienne, j’ai toutes les raisons du monde de croire que tu essayeras de nous tuer dès que l’occasion se présentera.
Angelus : Voyons, je ne veux pas te tuer…hum. Ok, je veux te tuer mais pas toute suite. Je te l’ai dit pour avoir l’objet sacré, il faut être à la fois du coté du bien et celui du mal. Donc je vais mettre toutes les chances de mon coté et tu vas venir avec moi dans cette grotte.

Buffy fit semblant de le croire et alla visiter la pièce du fond, pour voir s’il avait un lit pour s’y reposer.
Spike : Bien sur, et moi je crois encore au Père Noël.
Angelus (méprisant) : Oh ! J’ai des projets pour toi Spike. Mais, je ne sais pas si tu vas les apprécier. Tu as touché à ma tueuse et juste pour ça tu mérites que je te tue.
Spike (près de son oreille) : Je vois, tu ne supportes pas que Buffy m’ait aimé aussi. Désolé, mais tu n’as pas l’exclusivité de son cœur. Je pourrais te conter toutes les belles parties de jambes en l’air qu’on a eu ensemble.

Angelus vira au rouge et força les chaînes et tenta de se libérer de ses entraves. La rage s’était emparée de son esprit et s’il avait pu il aurait tué Spike à cette seconde.

Angelus : Ne me tourne jamais le dos, Spike, ça risquerait d’être ta dernière erreur. Je te jure que je vais te tuer pour avoir oser mettre tes sales pattes sur elle. De plus, tu sais qu’elle ne t’a jamais aimé, elle l’a dit à Angel lors de son dernier grand combat contre the First. Même moi, je sais qu’elle aime son stupide et faible Angel, mais cela va changer quand je l’aurai fait mienne, Angel ne saura plus qu’un mauvais souvenir.
Spike : Tu as complètement disjoncté mon pauvre, Buffy te méprise Angelus, si elle ne t’a pas déjà fait la peau c’est seulement parce qu’elle ne veut pas tuer son Angel chéri.
Angelus : C’est un avantage qui pourra jouer en ma faveur. Tu sais la tueuse pourrait se sentir seule et je vais me faire une joie de la réconforter.
Buffy : Pourrais-je savoir de quoi vous parler, Spike faire des messes basses avec Angelus me donne des frissons dans le dos. Je ne veux pas venir à douter de toi.
Spike (tendrement) : Chaton, tu sais que je t’aime et je ne ferai jamais rien qui va en l’encontre de ton cœur.
Buffy (gênée) : Ne me dis pas que tu m’aimes, je me sens tellement mal. Tu as tant fait pour moi que je me sens si ingrate vis-à-vis toi.
Spike : Viens là Buffy, et tu me dois rien, ton amitié m’est très précieuse.

Spike posa tendrement sa main sur le visage de Buffy et savoura ce petit moment de bonheur. Tout en l’entourant de son étreinte réconfortante, Buffy reposa la tête sur son épaule et se laissa aller à la douce tiédeur du corps de son ami. Spike aurait voulu que le temps s’arrête. Il fixa Angelus qui lui lança un regard qui disait, qu’il ne payait rien pour attendre. Spike fidèle à lui-même, lui fit un clin d’œil. Angelus se promet de lui faire la peau le plutôt possible.

Buffy : Bon allons dormir, Spike il a un lit au fond de cette pièce va te reposer un peu et je vais rester à surveiller Angelus.
Spike ; Buffy ce n’est pas raisonnable et tu le sais.
Buffy : Je dois savoir, ce qu’il veut de moi.
Spike ; Mais tu le sais ce qu’il espère de toi
Buffy (rougit) : Je parle de l’objet qui a la propriété d’invincibilité, gros bêta.
Spike : C’est une très mauvaise idée, Buffy.
Buffy (déterminée) : écoute Spike j’ai besoin de lui parler seul à seul et avec toi il risque de ne pas me faire de confidence.
Spike ; Je ne suis pas loin mon cœur.
Buffy : Merci.

Buffy embrassa Spike et le regarda partir vers la petite chambre du fond. Elle se retourna et rencontra le regard de braise d’Angelus. Buffy avait du mal à ne pas le confondre avec Angel. C’est un meurtrier sadique, se sermonna-t-elle. Quand elle reprit contenance, elle alla s’asseoir tout près de lui, sur le sofa vieux et usé. Elle le fixa sans rien dire en espérant qu’il se livrerait par lui-même. Angelus observa la tueuse se demandant ce qu’elle espérait de lui. Il se dit que c’était bon signe qu’elle soit restée seule avec lui. Étant tellement imbu de sa personne, il ne doutait pas une seconde qu’elle cherchait simplement à découvrir la vérité sur la quête qu’ils entreprenaient.

La ville de Galway

L’Immortel ; Et puis, avez vu trouver ou se cache la tueuse et Angel.
Vampire : Chef, nous avons fait le tour des pubs sans grands succès. Personne ne semble avoir vu Buffy et Angel. Etes-vous sure que votre source est fiable ?

L’immortelle empoignant le vampire et lui rentra un pieu dans le cœur. Le vampire qui avait osé le contredire partit en poussière Tous les autres vampires reculèrent pour mettre une distance entre le pieu et eux.

L’Immortel ; Y’a t’-il d’autres volontaires ? Je tiens à préciser que je suis votre Chef et je ne tolérai en aucune façon que vous discuter mes dires.
Autre vampire (craintif) : Euh ! Chef, il semble que personne n’ait vu Buffy et Angel. Mais j’ai été dans un pub qui me raconta qu’une belle jeune fille ainsi que deux jeunes au teint blafard sont venus et ont discuté pendant longtemps à propos d’une excursion dans la montagne et d’un objet sacré. Le trio était composé d’une blonde, un grand brun au regard ténébreux et d’un gaillard qui ressemblait à Billy Idol.
L’Immortel : On les a, Spike, Buffy et Angel. Bon, je n’avais pas prévu le vampire blond, mais, comme le dit le dicton plus on est de fous et plus on rie. Allez, à la tombée du jour, nous allons nous aventurer dans les montagnes pour savoir ce qu’il recherche activement.

Retour à la cabane

Angelus : mon cœur, il faut que tu me détaches si tu veux que je te fasse l’amour.
Buffy : Tais-toi, si j’ai éloigné Spike, ce n’est pas pour te donner la satisfaction de me mettre dans ton lit.
Angelus (sarcastique) : Ah !non, alors là je suis déçu, je croyais que tu voulais remettre le petit intermède de tantôt. Il faut dire que tu ne te plaignais pas quand je t’embrassais et que je t’ai bu. Tu semblais même au bord de la jouissance.
Buffy (rougissante) : Je croyais être avec Angel.
Angelus : Tu sais bien qu’Angel n’oserait jamais te boire comme je l’ai fait.
Buffy (furieuse) : Toi, qui dis avoir accès au pensée d’Angel, tu devrais savoir qu’Angel m’a déjà bu et ce, jusqu’au seuil de la mort. De plus, je ne vois pas pourquoi, je discute d’Angel avec toi. De toute façon, jamais je consentirai à être dans tes bras de mon plein gré.
Angelus : tu sais, ma belle, je n’ai jamais eu besoin à forcer une belle femme pour faire l’amour. Généralement, il me saute au cou sans que je leur demande humaine comme vampire.
Buffy (exaspérée) : C’est ça ta faiblesse, Angelus, ton arrogance.
Angelus : Dis ce que tu veux, ma chérie, mais n’oublie pas d’enlever tes vêtements.
Buffy : tu es impossible, je ne suis pas là pour qu’on fasse l’amour ensemble mais pour des renseignements supplémentaires sur l’objet mais en fait je ne sais même pas comment il s’appelle.
Angelus : Dommage, il faut toujours parler avec toi. Bon puisse que je n’aie pas le choix, ça s’appelle la coupe des Dieux. Oui, je sais c’est pas très recherché comme nom…mais je n’ai pas trouvé son véritable nom alors, je l’ai nommé ainsi. Cette coupe a des propriétés fantastiques. Elle a été forgée par les deux parties du mal et du bien. Ils ont fait un pacte autrefois pour se protéger d’un rebelle du mal tellement puissant qu’il a presque tout anéantit tant sur le coté des démons que celui des humains. Enfin, moi je ne tuerais pas tout le monde. Qu’est-ce que ça sert d’être invulnérable si j’ai personne à asservir.
Buffy : Je m’excuse pourrais-tu revenir au récit.
Angelus : j’y viens, ma belle. Une fois le démon vaincu, la coupe fut cachée et solidement gardé par deux personnes servant un coté comme de l’autre. Ces personnes sont incorruptibles pour la simple et bonne raison que tu négocies ton entrée à la salle avec ton opposé. Donc, j’ai dû parler avec le soldat du bien. Malheureusement, je n’ai même pas pu franchir la porte.
Buffy : En quoi, consiste la première épreuve puisque tu as dû parler avec le soldat de ce qu’il t’attendait.
Angelus : Buffy, c’est simple, il te pose une question, une énigme, moi c’était une énigme du bien. Si tu échoues, tu ne peux pas rentrer dans l’antichambre pour les épreuves.
Buffy : Bon, si je me fis à tes dires, tu as fait demi-tour. Venant du grand Angelus, ça m’étonne.
Angelus (ironique) : Tu sais, bébé, je n’ai pas renoncé à l’objet, c’est que je suis allé chercher du renfort et c’est à ce moment que je suis tombé sur les gitans qui m’ont redonné mon âme et je suis devenu ce stupide et larmoyant Angel. Une vraie loque qui ne fait que geindre et culpabilisé.
Buffy : Tu est jaloux de lui, car Angel te vaux mille fois, Jamais, tu ne sera capable de l’égaler et ça tu ne peux pas le supporter.
Angelus : Je suis le plus grand des vampires et ce n’est pas pour rien qu’on m’appelait le Fléau. Partout ou je passais je tuais sans remords aucun et je retirais plaisir à faire souffrir.
Buffy : C’est ce que je disais Angel est supérieure, car il y a la conscience de ce qu’il fait. Toi, tu tues par pulsion et lui tue par obligation.

Angelus commençait à être drôlement énervé, de plus le manque de sang se faisait sentir. Il avait de plus en plus de difficulté à contenir la conscience d’Angel. Il sentait déjà qu’il entrait dans ses pensées et il ne le supportait pas. Angel lui parlait dans sa tête.
Angelus : Tu ne reprendras pas la place, c’est moi maintenant qui occupe ce corps, Non…
Buffy (criant) : Angel, tu peux reprendre le contrôle sur Angelus.
Elle s’approcha d’un Angelus confus et posa ses deux mains sur son visage et le regarda dans les yeux. Elle ne savait pas trop si cela fonctionnerait mais elle devait tout essayer pour récupérer son Angel.
Buffy (doucement) : Angel, je suis là, tu me manques reviens-moi.
Angelus/Angel : Salope, tu ne perds rien pour attendre, je reviendrai…je t’interdis de parler à Buffy de cette façon…je serai toujours là ne l’oublie pas…Buf..buffff…Buffy ..
Buffy : Angel, je sais que tu es capable de rependre ton corps.

Buffy fit ce qu’elle pensa être le mieux et l’embrassa avec tout l’amour qu’elle ressentait. Elle se dit que l’intensité de son amour ramènerait Angel, parce que Angelus ressent du dégoût pour ce sentiment. Elle enlaça tendrement Angelus et pensa de toutes ses forces à Angel. Elle sentit le vampire réagir avec passion à son baiser. Le baiser se prolongea et Buffy s’assis sur lui pour mettre plus d’intimité à leur étreinte. Elle ne savait pas si Angelus était complètement partit, mais elle savait qu’Angel se battrait pour elle. Elle lâcha sa bouche et le regarda dans les yeux et elle su à cette seconde qu’Angelus avait momentanément perdu le contrôle. Elle le détacha de ses entraves. Angel lui tomba dans les bras, épuisé de son dur combat mental contre Angelus.

Buffy (joyeuse) : Enfin, tu es là Angel. J’ai cru que tu ne reviendrais jamais mon amour.
Angel (avec incohérence): Je suis là maintenant, Buffy, je suis désolé pour les paroles d’Angelus, mais je ne pouvais pas l’arrêter. J’attendais tous ce que vous disiez, mais j’étais incapable de te venir en aide. Il est complètement obsédé par toi, je sais ce qu’il veut de toi et c’est trop affreux, il ne doit pas revenir, je ne pourrai le supporter. Buffy, j’ai tellement honte de moi.
Buffy : Ce n’était pas ta faute, crois-moi ce n’était pas toi.
Angel : Buffy, je veux que tu me promettes une chose c’est de le tuer si je ne réussis plus à reprendre le contrôle, promets-le moi.
Buffy : Jamais, je ne pourrais te promettre une chose pareille et tu le sais bien. Je t’aime tellement et même si tu redeviens Angelus je ne pourrais pas te tuer. Tu sais que j’en serais incapable, je ne veux pas te voir sortir de ma vie. Angel, on va réussir retrouver la coupe et nous pourrons l’utiliser pour gagner le combat final. On vaincra le mal et toi tu apprendras à apprivoiser ton coté sombre. Fais-moi confiance, moi j’ai confiance en toi.
Angel retrouva un peu d’espoir en les paroles de Buffy.
Angel : Buffy, avec toi, tout semble si simple. J’en viens à croire qu’un jour nous serons heureux.

Spike arrivant au salon, s’aperçut très vite qu’un changement était survenu. Il a eu un pincement au cœur en voyant Angel et Buffy enlacé. Mais il savait qu’il ne pouvait se mettre entre eux et que Buffy ne pourra l’aimer tant qu’Angel sera à ses cotés.

Spike (soulagé) : Il était temps que tu reviennes parmis nous Angel. Je suis heureux d’apprendre que tu as repris tes esprits. Mais Angelus est-il vraiment partit ?
Angel : Pour le moment, je n’ai pas de difficulté avec mon double démoniaque.
Spike : Voilà une bonne nouvelle et si nous nous reposons un peu avant la venue de la nuit. Parce que, nous ne sommes pas sortis du bois, sans vouloir faire une blague de mauvais goût.
Buffy : Spike à raison, je crois que la nuit risque d’être mouvementé. Si je me fie aux dires d’Angelus.
Angel : Je le crois, aussi, l’Immortel est ici. Je sens sa présence, il ne doit pas être très loin. Je suis prêt à parier qu’il veut nous faire la peau, du moins à Spike et moi. J’imagine qu’il a des projets particuliers pour toi ma chérie.
Buffy : Angel, ensemble nous sommes forts et je ne pense pas que l’Immortel va nous arrêter. Nous sommes puissants, des champions. Normalement, on devrait pouvoir le vaincre. J’ai confiance en notre force, en regardant Spike… à tous les trois.

Buffy alla se reposer avec Angel sur le petit lit et Spike pris, à son désarroi, le sofa. Tous étaient épuisés et sombrèrent rapidement dans un sommeil réparateur. Le trio avait besoin de toutes leurs forces pour les épreuves à venir, tout n’était pas joué. Mais au bout de deux heures, Buffy se réveilla. Incapable de trouver le sommeil, elle se leva et enleva doucement le bras d’Angel de son corps en prenant garde de ne pas le réveiller et alla au salon. Spike ne dormait pas non plus. Elle s’assit à coté de lui et pendant un long moment resta silencieuse. Spike voyait bien à voir l’air grave de Buffy, qu’elle avait quelque chose à lui annoncer. Nerveux, il attendit que Buffy daigne de lui parler.

Buffy (gênée) : Je suis désolée, si je t’ai réveillé, mais je n’arrive pas à dormir. De plus, j’ai quelque chose à te dire Spike. Je crois que tu mérites quelques explications.
Spike : Buffy, tu me dois rien.
Buffy ; Non, je dois te parler et je m’en voudrais si je te ne disais pas ce que j’ai sur le cœur. Je pense pas que c’est le meilleur moment, mais au cas où je meurs au cours de la quête ou toi, alors c’est maintenant ou jamais.
Spike : Je t’écoute, je suis curieux de savoir ce qui te tracasse.
Buffy : Il faut retourner un peu en arrière dans le temps. Tu te rappelles de notre combat contre the First.
Spike (interrompant) : Je risque pas de l’oublier puisque je suis mort cette journée. Enfin, je suis mort un court moment. Mais je ne saisis pas pourquoi tu me rappelles cette journée.
Buffy : J’y viens. Tu te rappelles ce que je t’ai dit.
Spike (tendrement) : Je ne pourrai jamais oublier tes mots, Buffy. Ils sont gravés dans ma mémoire et je chéris ce souvenir, car je sais que pendant un court instant tu m’as aimé un peu.
Buffy (mal à l’aise) : C’est de ça que je veux te parler justement, c’est que je me sens tellement coupable et ça me ronge à l’intérieur. Je suis injuste avec toi depuis ton retour et je veux être franche avec toi
Spike : Arrêtes, Buffy, ne te sens pas obligé de te justifier auprès de moi.
Buffy : S’il te plait, je dois te le dire, car on risque de ne pas y revenir et je veux que tu saches ce qui a changé pour nous.
Spike (amer) : Je le sais déjà, il a près d’ 1 mètre 80, cheveux sombres, regard mélancolique et un corps à faire damner un saint. Enfin, je ne veux pas dire que je le trouve de mon goût.
Buffy se lança : Ce n’est pas juste Angel. Lors du combat avec the First, quand, j’ai vu la lumière rentrer dans les profondeurs de l’enfer, j’ai su que tu allais mourir et je n’étais pas préparée à ta mort. Tu as été ma force durant ces derniers mois et je voulais t’apporter un peu de bonheur à mon tour sachant que tu allais mourir. Sans réfléchir, je t’ai dit « Je t’aime ». Je sais que je n’aurais pas dû te dire « je t’aime », mais sur le moment, j’ai cru que c’était la meilleure chose à dire… Je sais c’est stupide mais c’est tout moi ça. Ensuite, quand je t’ai revu à Rome, j’ai été très heureuse, mais mes dernières paroles sont revenues à ma mémoire et c’est de ça que je dois te parler.
Spike (contrarié) Essaies-tu de me dire que tu ne m’as jamais aimé que tu as dis « Je t’aime » parce que tu savais qu’il n’aurait pas de conséquence à tes mots. C’est ça que tu veux me dire.
Buffy (très mal à l’aise) : Ecoutes, tu l’as dis toi-même que tu savais que je ne le pensais pas.
Spike (criant) Oui, mais je l’ai dit en passant que tu m’aimais et qu’il te sera plus facile à m’oublier avec ces paroles.
Buffy (en faisant mine de se lever) : Bon, je ne pense pas qu’on devrait s’éterniser sur la question puisque tu ne sembles pas prêt…
Spike (interrompant) : Je suis sur que tu m’aurais aimé si le beau ténébreux n’était pas apparu soudainement. Dis-moi que j’ai raison.
Buffy : Arrêtes de te faire du mal Spike, SVP, je t’aime, mais comme mon meilleur ami. Même si Angel n’était pas venu me voir, jamais je l’oublierai. Mon cœur s’est refermé quand il m’a quitté. Personne ne pourra ravoir l’importance qu’il avait dans mon cœur et je suis désolée de t’avoir fait penser que tu pourrais l’avoir. Ce n’était pas mon intention de te donner des faux espoirs.
Spike : Non, Buffy tu m’as aimé je le sais et je refuse de t’écouter davantage.
Buffy (murmurant) : Spike, s’il te plait.

Sans avoir prémédité son geste, Spike se jeta sur Buffy et l’embrassa sur la bouche en forçant l’entrée de sa bouche avec sa langue. Il l’embrassait avec l’énergie du désespoir, il voulait prouver à Buffy qu’elle avait tort. Buffy ne réagit pas sur le coup, trop surprise. Mais quand il caressa un de ses seins, elle l’envoya valser à travers la pièce. Ils dévisagèrent longuement, un avec la tristesse et l’autre avec de la honte. Spike, dégoûté par son geste se mit à genoux et lui demanda pardon. Buffy hésita, elle était malheureuse pour lui. Mais elle se devait d’être dure avec Spike.
Buffy : Spike, ne refait plus jamais cela. Sinon, je te le jure, je te tuerais.

C’est le moment que choisit Angel pour rentrer dans la pièce. Ce qu’il vit ne lui plaisait pas du tout. Son regard se porta sur un Spike larmoyant au pied de la tueuse et une Buffy passablement énervée avec la blouse un peu chiffonnée. En voyant cette scène, il sut que Spike avait perdu un peu la tête et se jeta sur lui. Il le prit par le dessous de bras et l’accota au mur violemment.

Angel : Pourquoi, tu t’accroches toujours à ce qui est à moi, Spike. Qu’as-tu fait encore ?
Spike (résigné) : Lâche-moi et je partirai, je vais retourner en L.A, je serai plus utile là-bas.
Angel : C’est une très bonne idée selon moi.
Buffy : Spike, tu as fait un erreur n’en parlons plus. Je n’excuse pas ton geste, mais je comprends ton désespoir. Angel, laisse le je crois pas qu’il va recommencer.
Angel : tu es chanceux que Buffy soit là disons qu’elle t’a épargné une bonne correction.
Spike (rire amer) ; Je crois que j’aurais mieux aimer une bonne correction que les paroles qu’elle m’a dite. Angel, tu as la chance de te faire aimer par une femme qui est prête à t’accepter comme tu es. Mais au lieu d’en profiter et vivre ton amour pleinement, tu la quittes et une fois à L.A tu te gênes pas pour coucher avec d’autres femmes, non…et si on parlait de Nina ?
Buffy (surprise) : Qui est Nina ?
Angel : Ce n’est pas important.
Spike : Je ne le crois pas, tu es incapable d’avouer à Buffy que tu sors avec un loup-garou. Bof, elle est assez jolie, mais ça n’est pas mon genre, trop poilue.
Buffy (triste) : Est-ce vrai, Angel tu sort avec quelqu’un et tu ne me l’as pas dit. Oh ! Tu as dû bien rire de moi. Je me si sens ridicule.
Angel : Buffy, jamais je ne penserais cela de toi, je t’aime voyons et Nina ce n’est pas ce que tu crois. Je l’apprécie, c’est tout. De plus, contrairement à ce que dit le gentil Spike, ce n’est pas ma petite amie, enfin ce ne l’est plus, avant la bataille contre les forces du mal, nous avons rompu et merci Spike, pour ton intervention inutile. Tu aimes gâcher tout ce qui t’entoure.
Buffy : Il faut que je sorte prendre de l’air, seule.
Angel : Buffy, le jour vient de tomber, ce n’est pas raisonnable. On part bientôt de toute façon.
Angel n’a pu finir sa phrase que déjà Buffy s’enfuyait comme si le diable était à ses trousses. Elle s’arrêta près d’un arbre et s’effondra en larmes. Elle savait qu’elle devait se raisonner et que c’était normal qu’Angel ait eu d’autres petites amies. Mais, elle était incapable de se rationaliser quand il s’agissait de son beau vampire. Pensez à lui caressant d’autres femmes lui donnant un haut de cœur. Elle entendit Angel l’appeler au loin, elle resta près de l’arbre sachant très bien qu’il l’a retrouvera facilement. Effectivement, elle le vit quelques instants plus tard, visage défait. Angel arriva près d’elle et remarqua les larmes de Buffy et son cœur se brisa à la pensée qu’il la faisait encore souffrir.

Angel ; Buffy, laisse-moi t’expliquer, S’il te plait.
Buffy (criant) : Je ne veux pas entendre que tu as fait l’amour à d’autres femmes, c’est au dessus de mes forces, ça me fait tellement mal. J’ai l’impression qu’on vient de m’arracher le cœur.
Angel : Je ne suis pas venu te parler de mes relations, mais t’expliquer le pourquoi.
Buffy (renifla) : Je ne peux pas, Angel. Je sais que c’est idiot, mais j’aurais voulu être la seule qui comptait pour toi et apprendre que tu as eu, en excluant Darla, une autre femme dans ta vie et dans ton lit est douloureux.
Angel en prenant Buffy par les épaules et l’a retourna vers lui et lui dit de le regarder dans les yeux.
Angel : Buffy, tu es la seule qui a compté à mes yeux. Dans mon cœur, il n’a eu que toi. Je t’ai toujours aimé et je t’aimerai toujours. Mais quand, je suis parti il a eu un gros vide dans mon existence. Ces femmes m’ont donné que la fugace impression d’être bien.
Buffy (pleurant) : Mais j’étais là, tu pouvais venir me voir. Tu sais que j’attendais qu’un geste de toi. Vivre sans toi, c’était comme vivre en enfer, avec toi j’étais au paradis.
Angel (curieux) : Buffy, ces paroles tu me l’es a déjà dites lors de ton séjour à L.A.
Buffy (furieuse) : Je ne t’ai jamais dit cela Angel. Je ne comprends pas ce que tu essayes de me faire comprendre, mais si c’est un moyen pour détourner la conversation c’est minable.
Angel : Non, on doit parler de quelque chose Buffy, mais avant sache qu’aucune femme ne pendra la place que tu as dans mon cœur. Tu es mon âme sœur et ça ne l’oublie jamais et ce n’est ni une Nina ou bien Darla qui va la prendre.
Buffy : Je le sais bien que ma réaction est exagérée, mais je t’aime tant et penser qu’une autre femme a pu te toucher et te caresser me fait mal sans compter que tu as pu faire l’amour avec elles.
Angel : Je sais, je comprends, ce que tu ressens parce que je l’ai déjà ressenti quand tu m’as annoncé que tu étais avec Riley.
Buffy (honteuse) : J’ai été idiote, j’étais tellement en colère contre toi à cause de Faith que j’ai dit des paroles que je ne pensait même pas et tu sais bien que Riley n’a pas compté pour moi.
Angel : De même que Nina ou Darla. Écoutes Buffy, je te le jure que quoi il arrive, je t’aimerai toujours et si je meurs pendant les épreuves et que mes derniers mots ne sont pas Je t’aime c’est que je n’aurai pas eu assez de temps pour te le dire.
Buffy : Moi aussi, je t’aime angel.

Soulagé Angel pris Buffy dans ses bras et la serra à l’étouffer. Il aimerait tellement qu’elle se rappelle la fantastique nuit qu’ils ont passé ensemble à L.A Il devait lui en parler, mais pas ce soir. Ce soir, il savourait la joie d’être près d’elle. Elle regarda son visage, ému il avança doucement ses lèvres vers celles de la tueuse et ferma les yeux. Quand, leurs lèvres s’unirent, Buffy et Angel oublièrent tout et se laissa emporter par le tourbillon d’émotions. Il fit basculer la tueuse vers l’arrière et s’allongea sur elle. Buffy sentit tout le désir d’Angel et perdit toute notion de l’endroit ou ils étaient. Leur langues s’entrechoquèrent et leur mains avides parcouraient la mettre parcelle de leur corps enflammés. Buffy sentit les mains d’Angel s’insinuer en dessous de sa blouse. Elle trembla sous la douce caresse de son amant et gémit bruyamment encourageant Angel à continuer son exploration. Il regarda Buffy dans les yeux et il comprit qu’il était perdu, parce que quoiqu’il arrive maintenant, personne ne pourra le séparer de Buffy. Il ramena une main contre les boutons de la blouse de Buffy, mais sentant l’impatience de sa partenaire devant la lenteur de sa tâche, il arracha tout simplement le morceau de tissus et détacha vivement son soutien-gorge, une fois le tout enlevée, il s’émerveilla de la perfection de ses deux seins d’albâtre, il enfouit son visage entre ses seins et entreprit de téter avec force le bout de ses mamelons. Buffy se consomma de désir et pleurnicha en lui répéta inlassablement « Je t’aime » comme une litanie. Angel se disait bien qu’il jouait avec le feu, mais il voulait pour une fois ne pas penser à la conséquence de ses actes et apprécier le moment présent. Il continua avec ses mains l’exploration de son corps et arriva à la bordure de son jean. Il hésita quelques secondes, mais Buffy retira son pantalon et le petit string noir à sa place. La main d’Angel descendit doucement vers la douce intimité de la tueuse. Le vampire sentit l’odeur du musc que se dégagea de la tueuse et ça le grisa tellement que l’idée de la posséder ici lui vient à l’esprit. Mais ce soir, ç’est Buffy qui aura du plaisir et pour continuer à l’exciter, il insinua un doigt à l’intérieur de sa douce fente et voyant Buffy se tordre de plaisir en mis un deuxième. Buffy au paroxysme du plaisir suppliait Angel de ne pas s’arrêter. Angel l’embrassa pour la faire taire et leur baiser s’approfondit. Quand, il retira ses doigts, elle protesta vivement. Mais quand il commença à faire un mouvement de va et vient, elle ouvrit les jambes pour qu’il puisse être plus à l’aise. Quand il accentua le mouvement, Buffy cria sa jouissance et elle s’arrêta seulement de gémir lorsque les spasmes du plaisir se terminèrent. Angel vit la satisfaction dans le visage de son amante et l’embrassa sur la bouche et se serra contre elle.

Buffy : J’ai été comblé ce soir Angel, je t’aime.
Angel : Si tu savais comme je te désire en ce moment. Mon désir de te posséder est si fort.
Buffy : Oh ! Je suis tellement ingrate de ne pas penser que ç’est dur pour toi aussi.
Angel : Buffy, c’est moi qui l’ait voulu, ne te sens pas coupable pour moi.
Buffy : Mais je ne peux pas m’en empêcher, Angel. Je rêve depuis la fois de mes 17 ans de refaire l’amour avec toi. Crois-tu qu’un jour mon vœu va se réaliser,
Angel (honteux) : On ne sait pas Buffy, on ne sait pas.
Brisant ce moment de bonheur, angel demanda à Buffy de se rhabiller car ils devaient partir au plus tôt.

Arrivé vers la petite cabane, ils surent que quelque chose n’allait pas. Il avait du mouvement à l’intérieur et en regardant de plus près, ils avaient au moins 6 personnes. Angel et Buffy se cachèrent sous un talus et observèrent la scène.

Buffy (murmurant) : Tu crois que c’est l’Immortel, il nous a rattrapé bien trop rapidement, ça me semble suspect.
Angel (chuchotant) : Oh oui c’est lui, je sens son odeur. Heureusement, il ne peut pas sentir la notre puisque nous sommes à contre vent. Mais je pense qu’on va devoir bientôt combattre. Moi aussi, je me demande comment il nous a retrouvé aussi vite, normalement nous avions un jour d’avance sur lui. Je pense malheureusement que nous avons un traître dans notre camp.
Buffy : C’est impossible, j’ai confiance en mes amis, jamais ils ne nous trahiraient.
Angel : Moi aussi, mais à partir de maintenant, on ne doit plus prévenir qui que ce soit de nos déplacements.
Buffy : Je suis d’accord… Angel, est-ce que tu vois si Spike est toujours à l’intérieur ?
Angel : Non, mais je suis sûr qu’ils ne l’ont pas tué, ils veulent savoir où nous sommes avant.
Buffy : J’ai confiance en Spike, il ne nous trahira pas. Il va préférer mourir. On doit aller l’aider et vite, l’effet de surprise sera pour nous.
Angel : Buffy, ce n’est pas raisonnable. On ne sait même pas si c’est un piège.
Buffy : Je suis désolée Angel mais j’y vais.
Angel : Je veux bien mais nos armes sont à l’intérieur.
Buffy : On se débrouillera une fois sur place.
Angel (soupirant) : Je sens qu’on va faire une grosse bêtise, mais je suis avec toi, comme toujours.

Buffy se faufila jusqu’à la cabane et observa à travers la fenêtre la scène à l’intérieur. Ce qu’elle vit lui donna des nausées. Spike, qui était attaché avec les chaînes qui avaient servi à retenir Angelus, était en sang et très mal en point. Elle ne vit que quatre vampires avec l’Immortel. Sans réfléchir davantage, elle se précipita au secours de Spike suivit d’Angel. Les vampires se retournèrent vers eux, mais déjà Buffy et Angel étaient arrivés jusqu’à eux prêts à les combattre. Buffy, ramassant un bout de bois, s’en servit comme pieu et élimina le premier vampire ainsi que le second facilement. L’Immortel observa la bataille et quand il vit qu’ils allaient éliminer les deux autres acolytes, il passa au plan B, c’est-à-dire retenir l’attention de la Tueuse en menaçant de tuer Spike.

Immortel : Buffy, arrête ou je tue Spike maintenant.
Buffy : Laisse le, il n’est pas concerné dans notre l’histoire. C’est à moi que tu en veux, alors viens te battre avec moi.
L’Immortel se contenta de la dévisager et partit d’un rire cruel.
Buffy : Mais viens te battre au lieu de te cacher derrière Spike.
Immortel (ironique) : Non, j’ai mieux, viens avec moi à Rome et reprenons où nous avions laissé notre histoire et je passerai par-dessus ton incartade.
Buffy : Mais tu es fou, je n’ai jamais voulu de toi, ce que je recherchais c’était des informations.
Immortel : Allons, Buffy tu me brises le cœur. Bon, je tue Spike et nous allons combattre ensuite.
Il fit mine de lever son bras pour enfoncer le pieu dans le cœur de Spike.
L’Immortel trop préoccupé par Buffy, ne vit pas Angel s’avancer vers lui. Le vampire brun sauta sur lui, l’Immortel échappa à son pieu et un rude combat survint.

Pendant ce temps, Buffy se dépêcha de retirer les chaînes de Spike, trop faible pour se rendre compte qu’il était hors de danger. Elle le déposa sur le sofa et reprit la bataille contre l’Immortel. Ce vampire leur était supérieur en force individuellement, mais à deux, ils réussissaient à tenir le rythme. Angel reçu un coup de pied dans les côtes et s’effondra par terre restant sonné quelques secondes. Buffy prit la relève mais après quelques mouvements, l’Immortel la jeta contre le mur et elle atterrit contre le vieux divan. Légèrement assommée, Buffy commençait à ressentir des inquiétudes face à l’issue de la bataille. Elle se releva légèrement groggy et se jeta sur l’Immortel.

Immortel : Buffy, tu ne fais pas le poids contre moi, je suis le plus fort de tous les vampires connus jusqu’alors. Tu ne peux pas me battre ma chérie, résigne toi et épargne toi des coups inutiles. Viens avec moi et je te promets de les tuer rapidement.
Buffy : Au lieu de parler, bats toi parce que je ne te laisserai jamais tuer Angel et Spike.
Immortel : On fait comme tu veux.

À peine sa phrase terminée, il reçu un coup magistral sur la mâchoire de la part d’Angel. Angel regarda Buffy et ils frappèrent l’Immortel qui rendait coup pour coup. Il ne semblait même pas essoufflé. Après de longues minutes de combat acharné, Buffy ne voyait plus la fin. Même à deux combattants, il ne semblait pas avoir de difficultés à se battre. Buffy fut de nouveau projetée par terre. En tombant, elle vit son épée dessous le divan. Elle l’a prit et se précipita sur l’Immortel dans le but très net de lui trancher la tête. En voyant Buffy arriver, il su qu’il pouvait mourir car il n’avait pas d’arme sur lui. Il trouva donc en Angel un bon moyen de défense. Il bloqua le poing d’Angel, lui prit son bras et le fit pivoter contre lui. Le corps du vampire avec une âme faisait un rempart et il était impossible pour Buffy, de tuer l’Immortel sans blesser Angel. Angel regarda Buffy avec un regard semblant dire : fais–le si tu as une chance de le tuer, saisit là. Mais Buffy avait trop peur pour Angel et abaissa son arme.

Buffy (apeurée) : J’ai abaissé mon arme, alors laisse-le partir.
Immortel : Je cois que j’ai trouvé ton point faible ma belle. Mais, même si tu lâches ton arme, j’ai l’intention de le tuer quand même.
Buffy : Je m’offre en échange.
Immortel : Pourquoi l’épargnerais-je quand je vais t’avoir d’une manière ou d’une autre ?
Buffy : Si tu le tues, je me tue, tu te retrouves perdant. Par contre, si tu épargnes sa vie ainsi que celle de Spike, je te promets de te suivre sans faire d’histoires.
Angel (furieux) : Non Buffy, je préfère mourir et je refuse que tu te sacrifies pour moi.
L’Immortel frappa Angel en plein visage. Angel, qui n’avait pas vu le coup venir, tomba à la renverse. Du sang coulait sur son visage, généré par la violence du coup. Mais Angel se releva et une lueur de défi s’alluma dans ses yeux.
Angel : Tu ne toucheras pas à un cheveu de la Tueuse, je te le garantis. J’ai les moyens pour t’arrêter.
Buffy (désespérée) : Non. Angel ne fait pas ça, je t’en supplie.
Buffy avait compris ce qu’Angel voulait insinuer, mais elle refusait de le perdre à nouveau au profit d’Angelus. Elle avait peur pour lui. Angel regarda Buffy et lui dit : « Sache que, quoi qu’il arrive je t’aimerais toujours ».
Immortel : Angel, comme c’est touchant, mais finalement tu n’es pas à la hauteur. Buffy, je crois que je vais vous tuer tous les trois, vous me fatiguez.
Angel laissa pénétrer l’esprit d’Angelus.
Angel : Regarde-moi bien, regarde qui je suis et tremble devant moi. Ce n’est pas toi le grand Vampire, mais moi, Angelus. Prépare toi à mourir.
Immortel (paniquant) : Angelus, comment est-ce possible ?
L’Immortel recula un peu vers l’arrière sachant que le combat risquait d’être féroce.
Angelus en profita pour prendre l’arme de Buffy et s’élança vers l’Immortel. Buffy en regardant la scène sentit des larmes lui monter au yeux. Elle ne pouvait croire qu’Angelus était de retour. Pourquoi Angel s’était sacrifié, c’était à elle de le faire. Elle regarda les deux combattants en se disant que quelque soit le vainqueur, elle souffrirait de toute façon soit par Angelus ou par l’Immortel.

L’Immortel se précipita vers la chambre, où il vit des armes de combat, suivit de près par un Angelus survolté par des siècles de haine accumulée. Il prit la première arme à sa portée soit l’arbalète et tira sur Angelus. Il fit un bon de coté et Angelus entendit le sifflement de la flèche passer près de son bras.

Angelus (ironique) : Je vois que tu vises toujours aussi mal, quelle chance pour moi. Viens te battre l’Immortel, depuis le temps que je t’attendais. Angelus se mit en position d’attaque.
L’Immortel ramassa une épée et amorça leur combat à mort.
Angelus (criant à Buffy) : Bébé, attends-moi je n’en n’ai pas pour longtemps.
Immortel : Tu es trop imbu de toi Angelus, c’est ce qui causera ta perte.
Leurs épées s’entrechoquèrent et Buffy regardait, impuissante, la bataille dont l’issue, serait la mort d’un des combattants. Elle regarda le combat et pria pour qu’Angelus gagne. Bien qu’il soit aussi mauvais que l’Immortel, celui-ci ne cherchait pas sa mort. Mais elle était triste d’avoir perdu Angel encore une fois. C’était l’histoire de sa vie de perdre Angel après chaque moment de bonheur. La vie ne les épargnera donc jamais.

Angelus para le coup et répliqua avec un violent coup de pied dans les côtes. L’Immortel se plia sous la douleur, mais contra le deuxième coup d’Angelus et se remit en garde. Chacun des protagonistes se défia du regard. Angelus voulait que l’Immortel s’élance le premier et c’est ce qu’il fit. Un combat de titans, deux vampires ayant une force incroyable, deux adeptes du mal qui voulaient être le premier, le meilleur combattant. Buffy regarda le combat sans réagir, trop malheureuse, parce que quel que soit le gagnant, elle sortirait perdante. Après quelques secondes d’apitoiement, elle réagit enfin et s’élança au coté d’Angelus et combattit avec lui. Voyant qu’il commençait à faiblir, l’Immortel recula et sauta à travers la fenêtre pour se sauver. Il lança au groupe à l’intérieur : Je n’en n’ai pas fini avec vous et gardez bien les yeux ouverts parce que je vais revenir et cette fois-ci vous allez mourir.

Angelus se retourna vers Buffy.
Angelus : Je suis retour poupée, est-ce que je t’ai manqué ?
Buffy (dépitée) : Angelus, je ne peux pas dire que je suis heureuse de te revoir.
Angelus : Ma chérie, je ne m’inquiète pas, ça va venir. Encore une fois, Angel t’a abandonné et Angelus est ici pour toi. Tu sais, tu devrais me faire confiance ma douce, je ne te veux que du bien.
Buffy : Tu n’es qu’un monstre Angelus, si tu penses que je vais te faire confiance, alors c’est que tu es plus fou que je l’imaginais.
Angelus : Mon trésor, tu n’as pas le choix tu as besoin de moi pour continuer ta quête et crois moi sur ce coup, je ne demande qu’à t’aider.

Buffy ignora la remarque d’Angelus et lui tourna le dos pour aller voir Spike qui était toujours sur le divan. Il était trop mal au point pour réaliser qu’il était sauvé. Mais ce n’était qu’une question de temps, les vampires récupèrent vite. Angelus, drôlement fâché que la Tueuse lui tourne le dos, partit à sa suite. Arrivé à la hauteur de Buffy, il l’a toisa, mais quand il s’aperçut que Spike était à moitié mort, il ne cru pas tout de suite à sa chance. Le temps que le vampire blond récupère, ça lui laissait le champ libre pour son plan. De plus, Buffy semblait vraiment perturbée de le voir ainsi. Angelus avait le souvenir de la petite scène sous l’arbre et il voulait jouer là-dessus pour déstabiliser la jeune fille. Mais pour ça, il faudrait aussi convaincre son double de vouloir faire l’amour à Buffy.

LOS ANGELES :

Un cellulaire sonna, la personne répondit : « Allo…Tu ne dois jamais m’appeler sur mon portable ! Tu vas griller ma couverture ! Bon, pour cette fois ça va. C’est quoi le problème ?
Immortel : Votre information était bonne, j’ai retrouvé la Tueuse, mais j’ai dû m’enfuir parce qu’ils m’ont eu par surprise. Je ne pensais pas que j’aurais affaire à Angelus. Il me déteste férocement vous savez.
« Dan » : Angelus, je ne comprends pas pourquoi il a refait surface, il a donc couché avec la Tueuse.
Immortel : Même pas, c’est Angel lui-même qui lui a cédé la place, en sachant qu’Angelus voudrait à tout prix me tuer.
« Dan » : Le plan est simple : Tu restes en Irlande, tu les suis à distance et surtout tu ne te montres pas. Quand j’aurais des informations supplémentaires, je te contacterai.
Immortel : Je n’aime pas recevoir d’ordre de quiconque.
« Dan » : Oui, mais tu n’as pas le choix. Tu veux Buffy et moi je veux voir Angel mort, alors il te faudra coopérer.
Immortel : Ouais c’est ça, mais une fois Buffy entre mes mains, je vais me faire une joie de te retrouver et de te tuer pour avoir osé me parler comme à un subordonné.
« Dan » : Eh bien je tremble de peur ! D’ici là, tu n’as pas le choix.
Il coupa la communication. Très fâché de l’incapacité de l’Immortel à accomplir sa tâche, il donna un coup de pied dans une poubelle qui avait eu le malheur d’être à travers son chemin. Angel devait mourir pour avoir osé défier les grands patrons de la boîte Wolfram & Hart.

Retour à la cabane.
Angelus regarda Spike.
Angelus : Toujours incapable de te défendre, la Tueuse passe son temps à te sauver. Tu n’es qu’un boulet pour elle et il serait temps que tu le comprennes.
Buffy (exaspérée) : Mais lâche le un peu, tu ne vois pas qu’il est blessé. De plus, il a été torturé et il n’a pas dit le pourquoi de notre quête. Je ne pense pas qu’il est faible, au contraire, c’est un champion tout comme Angel.
Angelus se rapprocha de la Tueuse et lui susurra à l’oreille : « N’oublie jamais, il ne faut pas prononcer le nom d’Angel devant moi. Je ne suis pas lui et tu n’as pas le pouvoir de le faire revenir avec tes gestes tendres. Tu m’as eu une fois, cette fois-ci je ne cèderai pas. Mais je peux te dire une chose sur ton Angel d’amour. C’est que maintenant, il ressent tout ce que je fais. Attaques-moi et tu le fais souffrir ou aimes-moi et tu le rends heureux ».
Buffy : Jamais je ne voudrais de toi Angelus et si tu penses que je vais croire tes paroles tu te trompes.
Angelus : Tiens, je vais te prouver que j’ai raison. Son regard changea pendant quelques secondes, un doux regard mélancolique et torturé comme seul Angel était capable de le faire.
Buffy surprise d’y voir Angel recula d’un pas, Angel pris le temps de lui murmurer un « Je t’aime » que déjà Angelus revient à sa place et la regarda dans les yeux pour bien lui prouver qu’il était de retour.
Buffy (perplexe) : Comment est-ce possible ?
Angelus : Je crois que c’est la condition de ton petit chéri qui cherche à te protéger de moi. Il semble qu’il se manifeste dans les moments les plus inopportuns pour moi. Mais c’est ça ou rien.
Buffy : Je ne peux croire qu’Angel te laisse prendre le contrôle, pourquoi, pourquoi !
Angelus : La quête, j’ai de meilleures chances de retrouver l’endroit puisque c’est moi qui ai trouvé l’entrée de la caverne. Il le sait et nous avons, comment dirais-je, négocié une petite entente lui et moi. Il me cède sa place temporairement, enfin c’est ce que croit Angel, et en échange je vous conduis à l’entrée de la grotte. Mais à la moindre violence de ma part, il va vouloir se manifester et me reléguer au second plan. Il rajouta en regardant Buffy lascivement : Mais ce n’est pas ma première priorité en ce moment. Étant donné que j’aime être au devant, j’ai accepté ses conditions…pour le moment.
Buffy : Mais c’est dément, jamais Angel n’aurait accepté de te céder la place.
Angelus : C’est à cause de toi chérie, jamais il n’acceptera que tu te sacrifies pour lui et comme nous nous battons constamment pour rester en contrôle, ça devient fatigant et ça nous affaiblit. Nous avons décidé d’établir un statu quo momentanément pour un, trouver la grotte et deux, tuer l’Immortel.
Buffy (résignée) : Pour le moment je vais faire avec, mais je vais te surveiller, sois en sûr.
Angelus (changeant de sujet) : Alors, est-ce que cette loque de Spike reprend du mieux ou on attend encore ?

Spike se releva douloureusement, respira un bon coup et se rassit sur le sofa.
Spike : Angelus, merci de ta sollicitude, mais je pars avec vous. Donne moi quelques minutes et je serai d’attaque, pour une belle petite bagarre avec toi.
Angelus : Toujours le mot pour rire Spike. Mais entre nous, tu sais que je suis le plus fort.
Spike : Tu sais, ça reste à prouver.
Buffy : Ca suffit ! Spike, tu es sûr que ça va bien ?
Spike : Chérie, j’ai vécu pire alors ne faisons pas de chichis et partons.
Angelus (soucieux) : Écoutes Spike, sois raisonnable et attendons un peu que tu te sois remis, je n’ai pas envie que tu traînes de la patte.
Spike : Ca va, j’ai dis.
Angelus vraiment contrarié après Spike fit de son mieux pour ne pas le laisser paraître. Il pensa que cet idiot gâchait son plan. Bon sang, si Buffy pouvait quitter la pièce que je puisse l’assommer et finir ce qu’Angel a commencé.

Buffy : Spike, es-tu sur d’être capable de nous suivre ?
Spike : Je t’ai déjà dit oui ! Allez, ramassons des armes et partons le plus tôt possible. L’Immortel va revenir, ça j’en suis persuadé.
Ce n’est pas vrai, pensa Angelus, Spike fait exprès ou quoi. Il ne perd rien pour attendre. Je vais lui faire la peau.
Buffy : Ok, j’y vais. On part dans 2 minutes, Angelus vient m’aider.
Angelus : Tes désirs sont des ordres princesse, bien que j’en pense le contraire. Il était très contrarié, il ne pouvait pas protester sans qu’elle ne suspecte un mauvais coup. Alors il se dit que pour se consoler, la patience attiserait son désir. Mais il fallait vraiment trouver une idée pour se débarrasser de Spike et le plus tôt serait le mieux.

Une fois les armes et les vivres empaquetés, le trio s’enfonça dans la forêt. Ils empruntèrent un sentier qui semblait les amener à la profondeur de la forêt. Spike, toujours un peu mal en point, s’accrochait à la Tueuse. Il avait un peu de mal à marcher. Angelus bouillait de rage en voyant le bras de Spike entourer l’épaule de Buffy. Le vampire brun ne pu s’empêcher de lancer un commentaire désobligeant sur Spike.
Angelus : Regarde toi Spike, obligé de quérir l’aide de la Tueuse. Depuis qu’elle te connaît, elle passe son temps à te sortir de situations désastreuses et tu te dis champion… Je n’arrive pas à me faire à l’idée qu’Angel ait douté que le Sanshu puisse te revenir. Il était vraiment à coté de la plaque.
Buffy : Tais-toi donc Angelus et si tu continues de t’acharner sur Spike, je te remet tes chaînes et te colle un sparadrap sur la bouche.
Angelus : Je suis partant pour les chaînes si c’est toi qui me les mets.
Buffy (songeuse) : C’est quoi le Sanshu ?
Angelus : Je vois que ton larmoyant vampire avec une âme a omis de te dire la prophétie qui le concernait. C’est simple, il est écrit que le vampire avec une âme redeviendra humain s’il combat et élimine le mal sur cette terre et bla bla bla. J’avoue que depuis il a renoncé et signé un contrat avec la « confrérie du cercle » qui annulait la prophétie. Encore une fois ton chéri a renoncé à son humanité. Alors, ne viens pas penser que vous formerez un couple normal et aurez plein de beaux enfants.
Buffy baissa la tête, incapable de concevoir qu’elle avait perdu la seule chance d’être avec lui. La vie était trop injuste parfois.
Angelus (satisfait) : Voir ton air si chagriné me comble de bonheur. J’aime voir cette lueur de désespoir qui fait battre mon cœur, enfin façon de parler et tes yeux semblent moins brillants tout à coup. Serait-ce en rapport avec ce que je viens de te dire ?
Buffy : Au lieu de t’enorgueillir de mes malheurs, essaie donc de trouver la grotte.
Angelus : Je crois qu’on y est presque mon cœur. Ce chemin me semble familier. Est-ce que tu es prête à mourir ? Parce que c’est possiblement ce qui nous attend.

Spike quitta à regret le soutien de la tueuse.
Buffy : Est-ce que ça va mieux ?
Spike : Je me sens d’attaque pour une apocalypse chaton. Alors ne traînons pas. Une fois que nous aurons en notre possession cette coupe, nous pourrons retourner à L.A, combattre et mettre définitivement un terme à ce combat contre le mal.
Angelus pensait plutôt à trouver cette coupe, tuer Spike, faire sienne Buffy et régner sur les deux royaumes, mais pour le moment, il savourait dans sa tête, les milles délices qu’ils voulaient partager avec sa Tueuse… la mienne dit Angel à Angelus, n’oublie pas que je lis la moindre de tes pensées et elle ne t’appartient pas. Fais attention Angelus, je serai toujours là derrière toi pour te surveiller.

Los Angeles

Dans un ancien entrepôt désaffecté, deux personnes discutaient.
Willow : Giles, nous n’avons pas eu de nouvelles de Buffy aujourd’hui et je suis inquiète. Elle avait promis de nous contacter tous les jours sur l’avancement de leur mission. J’espère qu’elle va bien…
Giles : Moi, je sais qu’elle va s’en tirer et revenir à L.A. Je connais ma Tueuse et elle est increvable.
Willow : J’espère que vous avez raison, parce qu’on n’y arrivera pas sans elle. Elle doit revenir vite, c’est le chaos ici.
Giles : Elle va revenir et leur botter les fesses à ces démons. Mais pour le moment, il faut continuer à préparer notre grand combat en recrutant le plus grand nombre de combattants.
Willow : Ce n’est pas facile. Tous les gens ont déserté L.A, humains comme démons. Ils savent bien que la fin du monde se joue ici et ils fuient tous vers une réalité qu’ils supposent meilleure.
Giles : Ecoutes Willow ce n’est pas la première apocalypse que nous affrontons et à chaque fois nous nous sommes relevés. Alors tu dois avoir confiance en nous. Nous avons de bons éléments dans notre camp. Ilyria est la plus forte des combattantes, Gunn est tenace. Toi tu es la plus grande sorcière de tous les temps. Nous avons deux champions vampires et la meilleure de toutes les Tueuses à nos cotés. De plus, si Angel, Spike et Buffy réussissent leur mission et bien nous pourrons enfin faire basculer la balance définitivement du côté du bien et chacun pourra avoir une vie normale.
Willow : Oui, ça c’est la partie conte de fée, c’est l’autre partie qui m’inquiète.
Tout en parlant, une personne les surveillait dans l’ombre, un regard chargé de haine. Quand son boss règnera sur les deux royaumes, pensa-t-il, il se fera une joie immense de les torturer et de les tuer lentement.

Retour dans la forêt.
Angelus surprit de l’intervention d’Angel dans sa tête, ne répondit pas tout de suite. Après quelques secondes de silence, il se décida enfin à lui répondre.
Angelus dit a Angel d’un ton enjôleur : La Tueuse a besoin de se sentir désirée et aimée et toi tu le lui refuses, alors que moi je peux lui apporter tout ce qu’elle veut. Je peux lui faire l’amour. Même plus Angel, on peut lui faire l’amour tous les deux et comme ça tu ne risquerais pas de perdre ta stupide âme et Buffy pourrait enfin goûter au bonheur d’être dans tes bras. Penses-y, tu n’aimerais pas te perdre en elle ? Je sais que tu en rêves, car je suis toi et tu es moi. Buffy aura le meilleur de nous deux. Allez Angel, laisse-toi tenter. Buffy ne t’aimera que davantage.
Angel à Angelus : Arrêtes Angelus, tu essaies de manipuler mon esprit avec tes belles paroles et je sais que tu n’attends qu’une occasion pour la faire tienne. Ne t’attends pas à ce que je te donne mon consentement. Buffy n’est pas faite pour toi Angelus, mais pour moi. Ce n’est pas toi qu’elle aime. Toi, tu ne cherches qu’à satisfaire ton obsession d’elle et après tu la tueras sans scrupules.
Angelus à son double : C’est dommage, je te propose un compromis et tu le rejettes égoïstement. Tout ça parce que tu as peur que Buffy me préfère à toi.
Angel à Angelus : Attention à ne pas dépasser la limite Angelus. Buffy m’aime et quoi que tu fasses, elle ne changera pas d’avis.
Angelus pensa : C’est ce que nous verrons.

Buffy appelait pour la troisième fois Angelus et, fâchée d’être ignorée, elle lui asséna un coup de poing à la figure.
Angelus, concentré à parlementer avec Angel, ne vit pas le coup venir.
Angelus : Mais qu’est-ce qui te prends à me frapper comme ça, tu es folle ou quoi !?
Buffy : Maintenant, j’ai ton attention.
Angelus (en l’interrompant) : Buf, un baiser aurait été tout aussi efficace.
Buffy : On s’éloigne du sujet là. Je cherche juste à savoir de quel côté on doit aller.
Angelus : Mon cœur, j’étais entrain d’y réfléchir quand tu as eu la brillante idée de vouloir m’assommer.
Spike : Est-ce que tu peux accoucher Angelus, c’est que nous avons une grotte à trouver et un Immortel à nos trousses.
Angelus : L’Immortel n’osera plus venir se chauffer à moi, il sait que je suis le plus fort.
Spike : Ecoutez monsieur se vanter. Je ne me rappelle pas quand tu as eu l’avantage contre lui. Ah ! Oui, ça me revient, c’est quand Buffy s’est portée à ton secours avec son épée.
Buffy : Vous m’énervez tous les deux ! Alors Angelus, on prend quelle direction ?
Angelus (faisant semblant de réfléchir) : Tout droit devant ma chérie, il a un petit village dans la montagne tout près d’ici, environ 2 heures de marche. On s’y restaurera et se reposera. Ensuite, je me souviens que l’entrée de la grotte est à une nuit de marche à l’est du village.
Buffy : Espérons que tu saches ce que tu dis Angelus.
Angelus : Tu devrais savoir que je ne me trompes jamais Buf, non jamais.

Los Angeles

Ilyria et Gunn rejoignirent Willow et Giles pour leur compte rendu journalier.
Gunn : Les amis, ça s’annonce mal. Les désertions se font par centaines et impossible de recruter de nouveaux membres. Tous craignent la confrérie. Jusqu’à maintenant, on croyait s’être débarrassés de tous les membres lors du dernier combat. Mais ils semblent que tel ne fut pas le cas. Tant que nous ne saurons pas contre qui nous avons affaire, je suggère d’adopter un profil bas.
Ilyria : Jamais je n’accepterais de me terrer comme une lâche. D’où je viens, nous fonçons toujours dans la bataille et affrontons nos ennemis quoi qu’il advienne.
Gunn : Ce n’est que pour quelques jours. Le temps d’en savoir plus. On n’agit pas en lâche, on établit notre stratégie.
Giles : Ilyria, je pense que Gunn à raison. Nous sommes ici depuis quelques jours et j’ai l’étrange impression d’être observé et ce sentiment m’est très désagréable.
Willow : Giles, je vais faire un sort de protection et nul ennemi ne pourra pénétrer l’enceinte de notre bâtisse.
Giles : Bien sûr, j’aurai du y penser plus tôt.
Willow : Mais non Giles, c’est moi la sorcière, pas vous. Je vais corriger mon erreur et faire le sort immédiatement.
Une petite incantation et un voile de protection se fit aux alentours de l’entrepôt. Personne ne pouvait franchir ce bouclier et pour le moment, le groupe n’avait plus à s’inquiéter sur le fait de voir surgir un démon voulant les éliminer, comme le premier jour de leur arrivée. Si Ilyria n’avait pas agit rapidement et éliminé ce démon, Gunn ne serait plus de ce monde. Heureusement, il n’a pas été blessé sérieusement et s’était étonnamment vite remis de sa blessure.
Gunn : Je vais voir nos alliés dans l’autre pièce et m’entraîner un peu par la même occasion.
Il sortit de la pièce et se dirigea vers la salle d’entraînement ou quelques dizaines de fidèles d’Angel se préparaient au combat contre le mal. Démons et humains, ensemble pour une même cause, la destruction du mal absolu.
Giles regarda passer Gunn et referma son livre.
Giles : Je pense que nous devrions tous suivre son exemple. Il se leva.

Au village :

Buffy, Spike et Angelus arrivèrent à la bordure du village. À cette heure de la nuit, tout semblait calme. Buffy recherchait un endroit où passer le reste de la nuit et la prochaine journée.
Elle vit une petite auberge au loin qui semblait accueillante mais surtout anonyme. Elle se dirigea d’un pas vif vers l’entrée suivie de près par un Angelus satisfait et un Spike épuisé. Le vampire blond n’avait pas bu de sang depuis deux jours, mais il répugnait à boire devant Buffy. Il fallait pourtant bien qu’il se nourrisse. Spike demanda, la honte au front, à la Tueuse si à la levée du jour, elle pouvait aller chercher du sang de porc chez le boucher.
Angelus : Wouach, quelle ignominie, jamais je ne pourrais boire du sang autre qu’humain.
Buffy : Angelus, n’oublie pas que je suis la Tueuse. Mon travail est de tuer des vampires, alors ne me tente pas en cherchant à vider de son sang un malheureux habitant.
Angelus : Calmes toi Buf, je n’ai pas l’intention de tuer qui que ce soit pour le moment. J’ai tout ce que je veux sous la main.
Buffy rougit en comprenant l’allusion d’Angelus et fit semblant de ne pas s’en préoccuper. Mais son cœur battait la chamade.
Buffy : Je te promets d’aller chercher ce qu’il te faut, Spike.
Spike : Merci poussin, mais si tu savais comme j’ai horreur de dépendre de toi.
Buffy : Spike, les amis sont faits pour ça.
Le visage de Spike s’assombrit aux mots de la Tueuse. Son ami, pensa-t-il, jamais je ne pourrais prétendre à mieux.

Arrivés à l’auberge, ils furent accueillis par une femme aux traits tirés qui leur demanda ce qu’ils désiraient.
Buffy : Nous souhaitons trois chambres s’il vous plaît.
La réceptionniste : Désolée, il ne me reste que deux chambres.
Buffy regarda Spike et Angelus et elle sembla hésiter quant à la décision à prendre.
Buffy : Est-ce que vous pourriez vérifier de nouveau mademoiselle, c’est que nous avons besoin d’avoir chacun nos chambres.
La femme (acerbe) : Je vous ai dit ce que j’ai de libre, alors vous les prenez ces chambres ou vous partez ?!
Spike : C’est bon, nous les prenons.
Buffy (catégorique) : Non Spike, nous allons ailleurs.
La femme (ricanant) : Ma belle, nous sommes au milieu de nul part et cette auberge est la seule du village, vous ne trouverez rien ailleurs.
Buffy (soupira) : C’est d’accord, nous les prenons.
Angelus : Parfait, qu’est-ce qu’on attend mon amour pour aller à notre chambre.
Buffy : Désolée, mais tu vas partager ta chambre avec Spike, moi je serai seule.
Angelus joua son dernier atout : Voyons Buf, tu n’es pas sérieuse, tu me fais assez confiance pour me laisser seul avec Spike. Tu n’as pas peur que je le tue pendant son sommeil. Je serais très bien capable de le faire. Tu sais que je le déteste. N’oublie pas que je suis foncièrement méchant et de mauvaise foi.
Buffy porta son regard sur un Spike passablement abîmé. Elle analysa la situation et su qu’Angelus disait vrai. S’il voulait le tuer, Spike ne pourrait rien y faire.
Buffy (à contrecoeur) : C’est bon Angelus, tu viens avec moi.
Spike (protestant vivement) : Buffy, c’est une très mauvaise idée, tu es vulnérable face à lui. Je suis capable de lui tenir tête.
Buffy (gentiment) : Spike, tu sais que j’ai pris la bonne décision, allons nous reposer et demain matin j’irai chercher du sang pour t’aider à reprendre des forces.
Angelus jubilait. Seul avec la tueuse, il allait se régaler.
Le trio monta à leurs chambres respectives. Buffy donna un léger baiser à Spike et lui dit bonne nuit avant de faire entrer Angelus dans sa chambre.

Buffy fut agréablement surprise en voyant la chambre. De style ancien, cette chambre était très propre. Le lit à baldaquin garnis de voiles blancs jurait avec l’endroit rustique. Elle s’émerveilla un instant devant la somptuosité du décor. Elle reprit ses esprits quand elle s’aperçut qu’Angelus était à ses cotés.
Angelus : Quel décor romantique, qui aurait cru qu’une telle place aurait des chambres aussi parfaites.
Buffy : Angelus, ne t’emballes pas, le temps que je fasse une petite sieste, je vais t’attacher à cette chaise là-bas.
Angelus (ironique) : Mon cœur, alors là tu me déçois. Moi qui envisageais déjà une nuit des plus idyllique avec toi.
Buffy : La ferme Angelus. Vas t’asseoir pour que je puisse mettre les chaînes.
Angelus : Quoi ? Tu ne me fais pas confiance. Tu sais que j’ai besoin de toi pour cette quête alors j’espère que tu ne crois pas que je vais te tuer pendant ton sommeil.
Buffy (murmurant) : C’est une protection contre toute action de ta part. (rajoutant pour elle-même) Parce que je ne sais pas si je serais capable de te différencier d’Angel si tu tentais de m’approcher.

Angelus (hypocritement) : C’est bon je me laisse attacher mais c’est seulement pour te prouver ma bonne volonté.
Angelus banda ses muscles lorsque Buffy resserra les menottes, ce qui lui laissa un petit jeu dans l’éventualité de défaire ses liens s’il en avait envie. Mais pour l’instant, il devait récupérer un peu de forces et dormir. La Tueuse allait payer son impudence mais Angelus était patient et il savait que Buffy ne lui résisterait pas longtemps avec le plan qu’il avait concocté.

Buffy alla se coucher pour récupérer un peu. Elle savait que d’ici peu, elle devrait aller chez le boucher de la place pour restaurer Spike et… Angelus par la même occasion.
Elle s’endormit sur cette pensée, trop épuisée physiquement et émotionnellement pour soupçonner Angelus d’avoir prévu cet arrêt à ce village.

Quelques heures plus tard, Buffy se réveilla en sursaut. Elle avait fait toutes sortes de rêves saugrenus. Encore embrumée par le manque de sommeil, Buffy ne réalisa pas tout de suite la présence d’Angelus à ses cotés. Elle voulut se lever du lit, mais le vampire brun avait prévu le coup et mis la chaîne autour de sa cheville pour l’attacher au pied du lit.
Angelus : Bonjour la belle au bois dormant, je croyais que jamais tu ne te réveillerais. J’ai eu tout le temps de me reposer et de défaire mes liens.
Buffy essayait de cacher tant bien que mal sa peur. Etre à la merci d’Angelus, ce n’était pas prévu.
Buffy : Comment as-tu pu défaire tes liens ? J’ai pourtant bien vérifié leur solidité.
Angelus : Buf, est-ce que tu croyais sincèrement que ces chaînes pouvaient m’arrêter ? Je t’ai seulement fait croire que c’était le cas.
Buffy : Pourquoi Angelus ?
Angelus : Mais pour arriver dans ton lit bien sûr.
Buffy (ironique) : Tu t’es donné bien du mal, félicitations. Mais si tu penses que m’attacher à ce lit va me faire coucher avec toi, c’est très mal me connaître.
Angelus (arrogant) : Tu vas changer d’avis. Je sens déjà ton cœur battre à la chamade, preuve que tu n’es pas aussi sûre des paroles que tu viens de prononcer.
Buffy (avec un air de défi) : Tu te trompes Angelus, mon cœur bat seulement parce que j’ai devant moi une brute sanguinaire.
Angelus : Ça t’arrangerait si c’était le cas. Mais j’ai d’autres projets et te tuer n’en fait pas partie, du moins pas en ce moment.
Buffy (courageuse) : Tue-moi, Angelus. Tu rêves de le faire depuis tellement longtemps, n’hésite pas, fais-le. Je ne peux pas me défendre.
Angelus : Je t’ai déjà dit que je ne voulais pas te tuer et si l’envie me prenait de vouloir ta peau et bien je n’aurais pas pris la peine de t’attacher.
Buffy : Libère-moi Angelus.

Angelus ne prit même pas la peine de répondre. Sa main vint violemment frapper la joue de Buffy. La rudesse de l’attaque là fit s’allonger sur le lit.
Angelus : Tu parles trop mon cœur. N’oublie pas qui je suis.
Buffy : Aucun risque. Ton coup m’a au contraire ouvert les yeux.
Angelus réalisa son erreur. S’il voulait la Tueuse consentante, il faudrait qu’Angel soit là, pensa-t-il. Mais oui, il aurait dû y penser plus tôt. Angel va sûrement tenter de reprendre le contrôle de mon esprit si je m’en prends à la Tueuse. Je peux bien accepter cette contrainte d’une lutte entre Angel si je parviens à mes fins.

Angelus se pencha vers la Tueuse pour l’embrasser. Buffy fit de son mieux pour le repousser.
Buffy : Lâche moi, tu me dégoûtes.
Angelus : Ma chérie, là tu en fais trop.
Angel se manifesta à cet instant. Au plus grand plaisir d’Angelus, car son plan marchait à merveilles. Le plan d’Angelus était simple. Rester en contact permanent avec Angel, l’effet déstabilisera la Tueuse et Angelus pourra profiter de cet avantage pour avoir Buffy.
Angel : Lâche là Angelus, tu n’es qu’un imbécile.
Buffy : Angel, c’est toi ?
Angel fixa Buffy de son regard pénétrant et Buffy reconnu son amant. Elle demeura muette de stupéfaction. Mais ce regard fut vite remplacé par un autre tout aussi ténébreux, mais plus bestial.
Buffy déboussolée se demandait ce qui se passait.
Angelus : Ma belle, nous sommes maintenant trois dans cette pièce.
Buffy : Je ne te crois pas Angelus, tu essaies de m’avoir avec une ruse ridicule.
Angel : Non, il dit vrai Buffy, je suis là.
Buffy (méfiante) : Tu n’es pas Angel, tu n’es pas Angel.
Tout en répétant cette phrase Buffy tournait la tête de droite à gauche.
Angel toucha le visage de la tueuse avec ses doigts. Buffy sentit monter des frissons de plaisir. Seul Angel avait le pouvoir de la faire réagir ainsi.
Buffy (surprise) : Angel, je ne peux y croire.
Angel (doucement) : Je suis là Buffy, mais je ne suis pas seul.
Buffy : Que cherches-tu à me dire ?
Angel : Angelus a réussi à scinder nos esprits.

Angélus : C’est simple bébé, un corps et deux esprits. Maintenant assez parlé, je commence à m’impatienter. Depuis le temps que je voulais te mettre entre mes draps.

Quand Buffy sentit les lèvres froides d’Angélus, l’image d’Angel s’interposa naturellement dans son esprit. Elle désirait tellement un baiser d’Angel que le rêve prit le pas sur la réalité.
Elle se demanda à peine lequel des deux l’étreignait. Voulant tellement croire que c’était son amour, l’espace d’un instant, elle oublia tout pour se laisser aller à la douce étreinte du vampire. Aussitôt, Angélus sentit la tueuse se ramollir sous son baiser alors il décida que c’était le moment idéal pour corser un peu les choses. Afin de renverser sa tête blonde en arrière, diaboliquement, il passa sa main dans les cheveux de Buffy. Instantanément, il s’enfonça dans son cou pour mieux le mordiller. Rapidement, Buffy frémit sous la caresse d’Angélus. Le démon était si excité par la vue de la jugulaire qui battait sur le cou tendre et menu, que brusquement son envie d’y goûter lui paru aussi forte que celle de lui faire l’amour.

Pendant ce temps, Angel, complètement impuissant à prendre la place d’Angélus, ressentait au-delà de tout, les délices du plaisir. Il voulait arrêter Angélus mais en même temps les sensations lui étaient si cruellement fortes et intenses que son cœur et son âme ne pouvaient lui dicter qu’une seule chose, profiter de l’instant. Et c’est ce qu’il fit.
Angélus compris qu’il allait devoir partager Buffy. Il ne débordait pas de joie à cette idée là, mais avoir une Buffy consentante et participante l’intéressait davantage que la jeune furie qu’elle pouvait être parfois. La situation se présentait finalement comme l’avantage qu’il n’attendait pas. Sa sexualité ayant toujours était débridée, il n’allait pas essuyer une larme sur le fait de partager la Tueuse avec son double.
Angélus : Ta peau est si douce, j’aime la toucher, la pétrir. Buf, tu ne peux pas savoir l’effet que tu me fais.
En entendant s’appeler Buf, la jeune fille eut brusquement l’impression de trahir Angel, c’est ce qui la raisonna. Soudainement, elle se détacha d’Angélus et le toisa d’un regard méprisant.
Buffy : Ce n’est pas toi que je veux, c’est Angel.
Angélus : Angel, Angélus où est la différence ? Ton corps m’a déjà reconnu, et c’est bien toi qui soupirait de plaisir sous mes baisers.
Buffy (incertaine) : C’était du dégoût et non du désir !
Angélus : C’est ça bébé, je ne suis pas dupe. Des femmes, j’en ai eu des centaines et je sais reconnaître leur désir, leur désir de moi. Alors arrête ton cinéma.
Il n’avait peut être jamais été aussi prétentieux et Buffy eut brusquement envie de le frapper.
Angélus fit mine de se rapprocher et Buffy entravée par la chaîne à son pied ne pu malheureusement reculer au-delà de la tête du lit. Par pure bravade, elle se mit pourtant en position de combat.
Angélus : C’est inutile Buf, tu sais bien que ton combat est perdu d’avance. De plus, je pourrais abîmer ton si beau visage et toi le mien.
Buffy : Jamais, je ne serai tienne de mon plein gré.
Angélus (avec un regard noir) : On fera comme tu voudras.

Presque aussitôt, Angélus empoigna violemment Buffy et l’obligea à se mettre à genoux sur le lit. Bien que Buffy se débatte, ses entraves limitaient chacun de ses mouvements.
Angélus réussit facilement à l’immobiliser. Alors Buffy pu apercevoir la lueur de triomphe dans ses yeux lorsqu’il se pencha vers ses lèvres qu’elle gardait résolument serrées.
Paniquée à l’idée qu’il l’embrasse, elle lui envoya un coup de pied entre les jambes. Angélus lâcha Buffy et se plia en deux.
D’un regard brillant, Buffy savoura sa petite victoire. Mais quand elle vit le regard d’Angélus, elle regretta son geste. Une lueur sadique venait d’animer ses prunelles trop sombres. Il n’allait pas lui faire de cadeau.

Angélus (avide) : Tu vas regretter ce petit geste vicieux bébé. Si tu savais comme tu attises ma passion. Je n’ai que davantage le goût de te faire l’amour. Allez approche, je ne te veux que du bien.
Buffy recula, mais Angélus plus rapide immobilisait déjà ses bras et la forçait à s’étendre sur le lit. Elle su à cette seconde que son compte était bon. Elle savait qu’Angélus aurait ce qu’il voulait. Enfin, pensa Angélus, elle est à moi.
Angel (à Angélus) : Je t’interdis de la toucher. Buffy ne t’aime pas, si elle s’abandonne entre tes bras c’est parce qu’elle croit que c’est moi.
Il se savait lâche sur l’instant tant son désir lui tordait les entrailles. Angélus qui le ressentait que trop bien lui lâcha un petit rire ironique dans sa tête.
Angélus (à Angel) : Si ça te fais plaisir de le croire, ça me convient. Mais tu ressens le désir monter en nous alors ne vient plus me dire d’arrêter de la toucher.
Angel pensa pour lui-même, « Buffy je suis faible, pardonnes moi. »

Angélus se pencha davantage et captura les lèvres de Buffy.
Même si l’âme de Buffy refusait la communion, son corps le traître se frottait déjà contre le corps d’Angélus. Angélus sentant la réceptivité de la Tueuse approfondit son baiser. Il ne se lassait pas d’embrasser cette bouche aux lèvres si gourmandes. Son corps froid de vampire semblait subitement devenir chaud. Cet émoi était si nouveau qu’il se demanda brusquement ce qu’il lui arrivait. Mais déjà malgré elle, Buffy l’enlaçait et ce simple geste eu pour effet de lui faire perdre la tête. Il écrasa de son poids le corps souple de la Tueuse et sa langue s’insinua davantage dans sa bouche. Il se sentait comme drogué et il savait bien qu’il aurait besoin de sa dose. Les mains d’Angélus s’égarèrent à l’intérieur du chandail de Buffy. Il caressa ses seins encore cachés par la douce dentelle de son soutien-gorge. Alors il sentit que trop bien leurs pointes tendres se mettrent à durcir sous ses mains.
D’une main habile, il dégrafa le sous vêtement qui les gardaient trop prisonniers à son goût et le lança loin au-delà du lit. Le chandail de la Tueuse prit le même chemin.
Il ne pu s’empêcher de se reculer un peu pour admirer ses seins parfaits. Un peu gênée, Buffy voulu mettre ses mains sur ses seins. Mais Angélus l’arrêta.
Angélus : Ne cache pas tes seins, ils sont trop magnifiques.
Buffy : Angel, je t’en supplie.
Angélus devint fou lorsqu’il entendit le nom de son rival. Pour la punir, il lui tordit méchamment un sein. Buffy, surprise, lâcha un cri de douleur.
Angélus : Angélus ! C’est Angélus mon cœur, pas Angel ! Et je crois qu’il est temps que tu t’en rendes compte !
Il se recoucha aussitôt sur la Tueuse, un battement de cil plus loin il lui déchirait férocement sa jugulaire. La sensation de bien-être se fit sentir toute suite. Quand il sentit Buffy se détendre sous ses bras, il lécha la blessure barbouillée du sang épicé qui nappait encore son palais.

Quand il voulu caresser la Tueuse, il sentit qu’il perdait un peu le contrôle au profit d’Angel. Angélus en colère se concentra davantage pour garder sa place. Mais peine perdue, l’amour d’Angel était trop fort et son désir d’être avec Buffy fit reculer temporairement Angélus au deuxième plan.
Angel : Buffy, ça va ?
Buffy (surprise) : Depuis quand tu t’inquiètes de ma santé ?
Angel : Buffy, regardes-moi. Je sais que tu te sens un peu déboussolée à cause de la perte de sang, mais c’est moi.
Buffy : Angel ?…C’est vraiment toi. Je ne rêve pas. C’est vraiment toi, n’est-ce pas ?
Angel : Oui c’est moi, Angélus est parti momentanément.

Angel détailla la Tueuse et il sentit brusquement sa virilité saillir contre son pantalon de cuir. Dieu qu’elle est belle, pensa-t-il. Buffy rougit sous le regard plein de désir de son beau vampire.
Angel : Tu es magnifique, approche un peu mon amour.
Buffy : Je t’aime tellement que je voudrais mourir quand tu es loin de moi.
Angel : Moi aussi, je t’aime.
Angel détacha la chaîne de la Tueuse et aussitôt les jambes de Buffy libérées, elle les enroula autour du corps d’Angel. Le vampire qui n’attendait que ce moment, emprisonna sa bouche.
Leurs langues s’affolèrent et leurs mains s’égarèrent. La passion, trop longtemps refoulée d’Angel, explosa. Il devint comme possédé et il lui fallait à tout prix assouvir sa faim qu’il avait du corps de Buffy. Entendre les doux gémissements de la Tueuse le grisa. Buffy tenta une timide tentative, mais Angel lui emprisonna les mains avec la sienne en les maintenant au-dessus de sa tête. De sa main libre, il caressait par-dessus le pantalon de Buffy, l’intérieur de sa cuisse. Buffy s’arqua davantage pour accentuer la caresse du vampire. Quand la main s’insinua à l’intérieur de son pantalon, Angel pu sentir l’excitation de la tueuse.
Angel : Je t’aime quoi qu’il arrive ne l’oublie jamais.
Buffy (murmura) : Je t’aime aussi Angel.

Angel perdit à nouveau le contrôle de son corps. Angélus de retour, il savait bien que Buffy croyait qu’Angel était encore là et qu’elle se laisserait aller. Alors il ne dit rien et reprit où Angel avait arrêté. Buffy totalement subjuguée ne sentit pas la différence du toucher. Pourtant, Angélus était moins doux, plus animal. Fort de sa chance, il entreprit de défaire le pantalon de la Tueuse et enleva par la même occasion sa petite culotte. Il avait devant ses yeux une Buffy complètement nue et totalement offerte. Son désir de la posséder rendait douloureux son membre trop à l’étroit dans ses vêtements. Il arracha sa chemise et enleva tout pour être lui aussi nu.
Angélus : Enfin, tu es à moi.
Buffy : Je serai toujours à toi. Tu es ma lumière au bout du tunnel Angel, ma force et ma faiblesse. Tu es ma moitié et sans toi je me sens vide à l’intérieur, sans toi, je meurs à petits feux.
Bien qu’il tiqua sur le nom d’Angel, il fit semblant de rien et continua à la caresser.

Il parcourait son corps, s’arrêtait vers le doux vallon de ses seins et repartait vers d’autres zones tout aussi sensibles. Il monta vers le cou et déposa un baiser sur sa récente blessure. Encore sous l’effet de son sang, il résista à la tentation de la mordre à nouveau. Au lieu de ça, il déposa de petits baisers rapides à la base de sa nuque. Il redescendit sa bouche et mordilla son sein gauche. La réponse de la Tueuse fut immédiate, elle se tordit de plaisir. Encouragé, il descendit sa main vers sa magnifique et humide toison d’or. Il chercha son petit bourgeon et fit de petits cercles pour l’exciter. Mais pour bien lui prouver qu’il était son maître, il arrêta quelques instants de la caresser. Buffy émit un son de dépit.
Angélus : Je veux que tu me dises de continuer.
Buffy (murmurant) : Continue, je veux que tu te fondes en moi. Prends-moi Angel, je t’appartiens corps et âmes.
Angélus qui n’en pouvait plus, écarta les jambes de la Tueuse et la pénétra violement.
Angélus : Tu es à moi, à personne d’autre, tu es mon esclave mon amour.
En même temps, il continuait à donner des coups d’une violence à la limite entre la douleur et le plaisir. Son va et vient n’avait rien de tendre et Buffy ne s’en plaignait pas. Elle leva même le bassin pour qu’il puisse la prendre plus profondément. Buffy gémissait et s’agrippait au dos d’Angélus. Son excitation était telle qu’il ne remarqua pas qu’elle lui lacerait le dos avec ses ongles. D’un mouvement soudain, Buffy fit basculer Angélus sous elle. Elle le chevaucha et quand elle vit qu’il appréciait ses mouvements, elle accéléra le rythme. Angélus sentait que l’explosion de plaisir ne tarderait pas à venir. Pour retarder sa venue, il immobilisa la Tueuse sur lui.
Angélus : Ralentis Buf, on a encore du temps devant nous.
Alors qu’il prononçait ces mots, il se rendit compte de son erreur. Buffy le regarda et se retira vivement de son étreinte intime.
Buffy : Salop, tu étais là depuis le début, il n’y a jamais eu d’Angel, comment j’ai pu être aussi crédule.
Elle partit à la recherche de ses vêtements, tandis qu’Angélus encore frustré de s’être démasqué et de pas avoir terminé ce qu’il avait commencé, restait étendu sur le lit.
Angélus : Voyons Buf ne me dis pas que tu n’as pas aimé ?
Buffy : Je croyais que c’était Angel. Bravo, j’ai y cru à ton « Je t’aime » et « le quoi qu’il arrive ne l’oublie jamais ». Tu m’as vraiment eu, tu peux te féliciter.
Angélus : Ah ça c’est lui, pas moi. Voyons Buffy, ne le prends pas mal.
Buffy (énervée et encore sur le coup de l’émotion) : Angélus, tu es allé trop loin. Tu ferais mieux de rester loin de mes poings et de mon pieu car je pourrais oublier qu’Angel habite aussi ce corps.
Angélus : Wow, quel caractère. Je tiens à te dire : une chance que c’était moi à l’intérieur de toi, car tu aurais pu dire adieu à ton petit chéri. Il aurait perdu totalement le contrôle après avoir atteint le bonheur parfait.
Buffy (fâchée) : Non mais tais-toi ! Tu n’en sais rien !
Angélus : Je sais en tout cas que j’ai du combattre férocement pour reprendre la place lorsqu’il te caressait.
Buffy (soulagée) : Essaie-tu de me dire qu’Angel était avec nous tout à l’heure ?
Angélus : Non, ma belle j’étais seul à te faire l’amour mais juste avant c’était Angel.
Buffy : Je ne te crois pas. Tu essayes de m’amadouer.
Angélus : Est-ce que tu crois vraiment que je t’aurais dis « Je t’aime » et tout le reste. Réfléchis un peu Buf, moi je ne crois qu’à la passion et au désir. L’amour m’est étranger. Alors, encore des doutes mon cœur ?

Buffy (désespérée, à Angel) : Pourquoi est-ce que tu m’abandonnes toujours Angel ? Pourquoi ?
En disant cette phrase, elle s’élança vers Angélus et cogna sa poitrine. Angélus eu un geste inhabituel et lui caressa doucement les cheveux et lui dit gentiment.
Angélus : Buf calmes toi, pour une fois ce n’est pas sa faute, c’est moi qui ai tout tenté pour rependre le contrôle. Allez, reprends-toi nous avons une dure journée et une longue marche ce soir.
Buffy se calma un peu et regarda bizarrement Angélus.
Angélus : Qu’est-ce qu’il a ?
Buffy : Pourquoi es-tu gentil avec moi ?
Angélus (fâché contre lui-même) : Tu rêves ! Je ne le fais pas par gentillesse, c’est que tu me fatigues, toujours la même rengaine, oh Angel pourquoi m’abandonnes-tu et bla bla bla. J’espérais que ça te calmerait un peu. Une vraie boniche. Je me demande finalement ce que je trouvais d’attirant en toi. Probablement à cause de mon double qui te veut et je veux m’approprier tout ce qu’il a.
Buffy eut un sursaut de stupeur de la dureté des paroles d’Angélus. Les paroles eurent l’effet d’une douche froide et elle se réprimanda d’avoir cru qu’il le faisait pour elle. Quelle idiote j’ai été, pensa Buffy…Angélus sera et restera toujours un monstre. J’ai été folle d’avoir pensé qu’il avait changé.
Buffy : Je crois que c’est clair Angélus alors inutile d’en rajouter. Merci de me rappeler que tu n’es qu’une brute sanguinaire incapable de sentiments.
Angélus (ironique) : Arrêtes Buffy tu me fais vraiment mal là.
En fait Angélus, s’en voulait d’avoir eu un geste tendre envers la Tueuse. La colère qu’il éprouvait pour lui, il l’avait retourné contre Buffy. Il n’avait jamais éprouvé le moindre sentiment pour quelqu’un et ce n’était sûrement pas cette petite Tueuse blonde qui allait changer cela, pensa-t-il.

Buffy, voulant cacher le malaise qu’elle éprouvait d’avoir fait l’amour avec Angélus, alla vers la fenêtre. Elle ouvrit délicatement le rideau et s’aperçu que le jour était revenu.
Buffy : Le soleil est levé, je vais aller chez le boucher chercher du sang frais. Est-ce que tu en veux ?
Angélus : Non bébé, j’ai fait le plein il y a quelques heures.
Buffy rougit mais ne releva pas l’allusion.
Buffy : Je vais aller chercher Spike, il va te surveiller pendant mon absence.
Angélus : Pitié, pas cette larve de Spike. Ce mec je ne le supporte pas. Enchaîne moi plutôt, mais pas lui.
Buffy : Mais qu’est-ce que tu crois ? Le fait que j’ai accidentellement fait l’amour avec toi ne veut pas dire que je te fais confiance. Alors tu t’assoies et je vais chercher Spike.
Angélus : C’est ça mon cœur, vas, cours vers ton chevalier servant. Je m’en fiche de toute manière, je suis coincé ici tant que le jour n’est pas tombé. N’oublie pas que je suis un vampire.

Buffy sortit de la pièce encore toute déboussolée par la traîtrise d’Angelus. Elle se sermonna vertement et se jura qu’elle ne se ferait pas prendre une deuxième fois. Comment a-t-elle pu ne pas se rendre compte de la différence ? Elle le savait bien trop que son envie d’Angel avait endormit sa méfiance. Elle était encore dans ses pensées quand elle arriva au pied de la porte de Spike. Elle prit une grande inspiration et entra. Spike dormait sur le grand lit. Elle avança doucement et le regarda. Le sommeil avait ôté toute trace vampirique. Elle l’observa quelques secondes et attendit. Elle pensa que sa vie aurait été plus simple si elle l’avait aimé lui. Au moins, il ne perdrait pas son âme à chaque fois qu’on ferait l’amour, pensa Buffy. Elle soupira et secoua Spike. Le vampire blond sursauta vivement et s’assit sur le lit. Les yeux encore embrumés de sommeil, il regarda Buffy avec un air hébété tout en se demandant ce qu’elle faisait dans sa chambre.

Buffy : Désolée de te réveiller, il fait jour et j’ai besoin de toi pour garder un œil sur Angelus. Je dois aller chez le boucher, tu te rappelles.
Spike : Ça va poussin, laisses moi deux minutes et je vais y aller.
Il fit mine de se lever. Buffy détourna les yeux sachant très bien qu’il dormait nu. Spike eu un petit sourire en coin et mit son pantalon qui traînait par terre à coté de lui. Une fois fait, il s’approcha un peu de Buffy. Il sentit alors une odeur de sève amoureuse familière. Bien que déçu de la faiblesse de Buffy vis-à-vis Angélus, il décida de ne rien dire pour ne pas la mettre mal à l’aise. Buffy su, au même moment, qu’il avait deviné pour Angélus et elle. Mais elle apprécia le fait qu’il attende qu’elle trouve le courage de lui en parler. Spike avait pensé ne rien dire mais quand il vit les deux petites morsures sur son cou, il explosa.
Spike : Mais tu es stupide ou quoi ?!
Buffy (innocemment) : Mais tu es fou Spike, de quoi tu parles ?!
Spike : Chérie, tu as une belle marque de morsures dans le cou. Alors ne me fait pas le jeu de l’ingénue !
Buffy (confuse) : C’est un accident, ça n’arrivera plus. C’était une erreur.
Spike (frustré) : Mais tu cherches quoi au juste ? Angélus est un meurtrier. S’il ne t’a pas tué encore c’est qu’il a besoin de toi. Mais ne te fais pas d’illusion, une fois qu’il aura obtenu ce qu’il est venu chercher, il va te tuer sans remords.
Buffy : Lâche moi Spike, je sais ce que je fais.
Spike : Bien sûr Buffy, je te crois. N’oublie pas que ce n’est pas Angel mais Angélus. Surveilles tes arrières car il n’a pas d’âme lui. Ce n’est pas parce qu’il couche avec toi qu’il va t’épargner.
Buffy : C’est assez Spike, j’en ai assez attendu. De toute façon, ça ne se reproduira plus. J’ai voulu croire que j’étais avec Angel et Angélus a joué là-dessus.
Spike : Fais attention Buffy, c’est le conseil que je te donne. Angélus je le connais et il n’y a rien de bon en lui.
Buffy (petit sanglot) : Je ne le sais que trop bien Spike mais il ressemble tellement à Angel. C’est dur de le voir physiquement ici et psychologiquement ailleurs.
Spike (radoucit) : C’est bon n’en parlons plus, allons rejoindre Angélus. J’ai vraiment besoin de ma ration de sang.
Buffy : Je suis stupide de ne penser qu’à moi. Pendant ce temps, tu te retrouves souffrant à cause du manque de sang. Quelle amie je suis !
Spike s’approcha d’elle doucement, leva la main et effleura le contour de son beau visage.
Spike : Tu es la meilleure chose qui me soit arrivé depuis ma renaissance. Grâce à toi, j’ai voulu être meilleur et je ne l’oublierai pas. Tu es une amie pour moi et n’en doute pas. Je t’aime, Buffy.
Gênée par cet aveu, Buffy détourna la tête.
Spike : Ne sois pas mal à l’aise Buffy, je sais que ton cœur appartient à Angel, mais n’oublie pas que je serai toujours là pour toi.
Buffy (inconfortable) : Merci Spike. Je suis désolée de couper la conversation de façon abrupte, mais on doit rejoindre Angélus.

Elle revint à sa chambre, suivie de Spike. Naturellement, Buffy trop préoccupée de sa relation intime avec Angélus n’avait pas pris la peine de l’attacher. Pourtant, il était resté là, étendu sur le lit, toujours nu, pour bien faire comprendre à Spike qu’il n’avait aucune chance. Buffy rougit jusqu’à la racine de ses cheveux et détourna le regard pour la deuxième fois en 10 minutes. Mais bien malgré elle, elle ressentit un frisson de plaisir. C’est Angélus et non Angel, se sermonna-t-elle. Mais une petite voix traîtresse lui dit que c’était le même corps. Elle repoussa cette pensée loin de son esprit. Elle avait l’impression de trahir Angel et ça la tuait à petit feu.

Angélus : Ah ! C’est ça Tueuse ! Fais la prude, mais on sait toi et moi comment tu gémissais lorsque j’étais entre tes cuisses plus tôt.
Buffy, en colère, s’approcha d’Angélus prête à l’assommer quand Spike l’arrêta.
Spike : Amour, il ne cherche qu’à me faire du mal. Il n’en vaut pas le coup.
Angélus : Tu te donnes trop d’importance Spike, en fait je cherchais à rappeler à la Tueuse la façon géniale qu’elle a de gémir quand je me perdais en elle.
Buffy (énervée) : Est-ce que ça va ?! Spike je peux te laisser avec lui. A la moindre incartade, tu le blesses à un endroit qu’il tient particulièrement.

Elle sortit de la chambre sans attendre la réponse de Spike, le cœur en pièce et l’âme en miette. Buffy se sentait tellement coupable d’avoir fait l’amour avec Angélus même si elle croyait le faire avec son Angel. De plus, le vil Angélus n’arrêtait pas de lui rappeler l’épisode. Je dois penser à autre chose sinon je vais devenir folle, se dit Buffy.

Los Angeles :

Willow : Nous n’arriverons pas Gunn. Les forces du mal se multiplient rapidement. Le plus grave, nous n’avons pas de nouvelles de Galway. Ils sont peut-être morts à l’heure qu’il est.
Gunn (rassurant) : Je ne connais pas beaucoup Buffy, mais je sais qu’Angel et Spike vont tout tenter pour trouver ce qu’ils cherchent et revenir se battre au front. J’ai confiance en eux.
Willow : Je sais mais je m’inquiète pareil.
Gunn : Oui, je trouve quand même curieux de ne pas avoir de leurs nouvelles. Tu es sûre de n’avoir eu aucune nouvelle ? Tu n’as pas essayé la magie pour les localiser ?
Willow : Je te l’ai dit au moins cent fois Gunn, Buffy ne m’a pas appelé depuis quelques jours et la magie à ses limites. A la rigueur je peux les trouver dans la ville, mais là tu parles d’une localisation outre-mer.
Gunn (soucieux) : Désolé de t’embêter mais si tu as des nouvelles préviens-moi.

Une fois Gunn sortit de la pièce, Willow se pencha sur un grimoire essayant de trouver une formule qui les aiderait à gagner contre les forces du mal. Trop absorbée par ses lectures, elle ne vit pas l’ombre d’un couteau se profiler à contre-jour. Au même moment, Giles entra dans la pièce et Dan rangea vivement son couteau. Heureusement, pensa-il, personne n’avait aperçu sa lame. Mais ils ne payaient rien pour attendre. Je les tuerai tous, foi d’Alkmaar.
Giles : Suivez-moi, nous avons du nouveau. Nous avons des informations sur la confrérie et je crois que ça intéressera tout le monde.
Le trio sortit de la pièce et se rendit à la salle d’exercice où tous les combattants du bien s’exerçaient.

Retour au village quelques part dans la forêt de Galway

Buffy sortit de l’auberge et se promena dans le village à la recherche d’une boucherie. Les gens du village semblaient vivre au siècle passé. Les maisons avec leur toit en chaume et le marché extérieur semblaient ne pas avoir été touché par le temps. Elle trouva le village un peu curieux et décida d’en faire le tour avant d’aller chez le boucher. Les gens s’affairaient autour d’elle. Elle essaya d’entamer une discussion avec un villageois.
Buffy (joyeuse) : Bonjour, je suis en visite et je me demandais si vous pouviez m’aider ?
Villageois : Bien sur ma petite dame. En quoi pourrais-je vous être utile ?
Buffy : Je suis curieuse de savoir où l’on est exactement et le nom de votre village.
Villageois : Nous sommes à peu près à 100 kilomètres à l’Est de Galway et le village n’a pas de nom car nous ne sommes pas répertoriés.
Buffy : Comme ça « pas répertoriés » ?
Villageois : Nous sommes tellement au creux dans la forêt que personne ne s’aventure jusqu’ici et les autorités ne connaissent pas notre existence.
Buffy : Mais c’est impossible, nous sommes au 21ème siècle. La technologie est si avancée qu’il est inconcevable de penser que personne ne soit arrivé jusqu’ici.
Vill. : Vous êtes les premiers visiteurs que nous voyons depuis plus de 200 ans. C’est pour ça que nous sommes curieux de savoir comment vous avez réussit à parvenir jusqu’à nous. Parce que notre village est soi-disant protégé par un sort de répulsion. Depuis ce supposé sort, personne de vivant n’est sortit ou entré, d’où notre surprise à vous voir.
Buffy : Mais c’est stupéfiant. Vous n’avez jamais tenté de sortir du village pour vérifier si ce sort existait réellement ? Voyons, vous devez avoir le goût d’aventure, de voir du pays ?
Villageois : Nous vivons très bien ainsi et je crois qu’il serait dangereux pour vous de rester ici trop longtemps.
Buffy : Est-ce une menace ? Parce que si c’est le cas sachez que je n’ai pas peur.
Vill. : Ce n’est pas ce que je voulais dire, mais vos compagnons qui semblent craindre le jour ne sont pas très bien vus par ici. Surtout celui aux cheveux bruns, il ressemble étrangement à un démon qui a dévasté la région il y a près de 200 ans.
Buffy (rassurante) : Voyons, vous devez savoir que les démons n’existent pas.
Villageois : Ecoutez, je dois y aller et rappelez vous, ne vous attardez pas au village tant que vous êtes en compagnie de ces deux hommes. Vous allez vous attirer le mauvais sort.

Buffy regarda repartir l’homme avec incrédulité. Elle pensa qu’il était fou. Mais il avait raison, ce village lui donnait froid dans le dos et elle n’avait qu’une idée, le quitter au plus vite.

Elle trouva ce qu’elle chercha et pour ne pas éveiller les soupçons du boucher, qui déjà la regardait d’un drôle d’air, elle prit avec ses poches de sang quelques saucisses au bœuf en se disant qu’elles pourraient toujours servir en montagne. Buffy repartit vers le village et tenta d’oublier la conversation qu’elle avait eue avec l’habitant. Mais le fait qu’ils étaient les premières personnes à se manifester dans ce village depuis la venue d’Angélus la troublait un peu.

Retour à l’auberge

Elle arriva à sa chambre en s’entendant au pire. Mais quand elle vit qu’ils jouaient aux cartes et qu’ils sirotaient du vin rouge, alors elle n’y cru tout simplement pas. Absorbés dans leur partie de poker, Angélus et Spike ne la virent pas venir. Quand elle lança les poches de sang sur le lit, ils sursautèrent.
Angélus : Ta mère ne t’as jamais dit Tueuse que c’est impoli de ne pas s’annoncer.
Buffy (esquivant la question) : Je vois que je me suis inquiétée pour rien. Vous êtes copain copain à ce que je vois.
Angélus : Eh ! Attention, je ne faisais que passer le temps. De toute façon, c’est lugubre comme ambiance, même pour des vampires.
Buffy : Justement, j’ai eu une conversation étrange avec un villageois. Il paraîtrait que ce village est protégé par un sort d’anti-intrusion. Personne n’est entré ou sortit de ce village depuis ton dernier carnage Angélus.
Angélus (sourire carnassier) : Ils se souviennent encore de moi, je suis flatté. Il faut dire que j’ai décimé une bonne partie de la population lors de mon dernier arrêt, il y a deux siècles.
Buffy : Je ne pense pas que c’est la place pour te vanter Angélus. Mais le plus important est de savoir pourquoi nous avons réussit à rentrer et si nous serions capable de sortir de ce village parce que le temps presse. Nous devons récupérer l’objet du bien et du mal et aller prêter main forte à notre troupe à L.A.

Spike qui ne s’était pas manifesté jusqu’à lors se leva et prit la poche de sang.
Spike : Je suis désolé, Buffy. Je dois boire au plus vite. Je vais sortir de la pièce et revenir dans quelques minutes.
Buffy : Il n’y a pas de problème Spike.

Une fois Spike sortit, Angélus s’approcha de la Tueuse et faisant mine de la serrer dans ses bras. La réaction de Buffy fut immédiate : un coup de poing sur le menton.
Buffy : Ne me touche plus jamais Angélus. Tu me révulses.
Angélus (contrarié) : On a déjà eu cette conversation et je t’ai dit ce que j’en pensais.
Buffy : Moi je te dis seulement de ne plus m’approcher.
Le vampire brun n’aimait pas se faire dicter sa conduite. Il allait répliquer quand Spike choisit ce moment pour revenir. En fait, il avait entendu les éclats de voix de Buffy et il s’était dit qu’il valait mieux revenir dans la pièce. Quand Angélus aperçu Spike, il vit rouge et lui sauta dessus. Le vampire brun contenait sa frustration depuis trop longtemps et la réaction négative de Buffy avait fait débordé le vase. Spike, surprit de l’attaque du vampire brun, tomba lourdement sur le parquet. Les poings d’Angelus pleuvaient sur le vampire blond. Buffy se reprit et sauta sur Angélus pour le pousser de l’autre coté de la pièce.
Buffy : C’est assez, nous avons tous besoin l’un de l’autre pour notre quête alors cessez d’agir comme des enfants et essayez de vous supporter. J’en ai assez de vos enfantillages. Vous avez vécu assez longtemps pour savoir vous tenir un peu.
Angélus : Je vous supporte parce que je n’ai pas le choix. Mais une fois rendus à la grotte et l’objet en main, je vous le dis, je ne donne pas cher de votre peau.

Spike se releva et marcha tranquillement vers Angélus.
Spike : Tu as toujours été lâche Angélus. Tu m’attaques quand je suis au plus bas de ma force. Est-ce que tu as peur que je puisse te battre ? Parce que sans toi, le monde ne se porterait pas plus mal.
Angélus fit mine de revenir à l’assaut quand ils entendirent des cris à l’extérieur. Buffy alla vivement vers la fenêtre et regarda. Quelques villageois armés de fourche criaient à mort les vampires. Buffy referma le rideau et se retourna vers Spike et Angélus.
Buffy : Je crois qu’on a un problème. Les villageois s’apprêtent à envahir l’auberge et nous tuer.
Angélus (arrogant) : Bah ! Une poignée de villageois ne me fait pas peur qu’ils viennent.
Buffy : Ces gens ont peur Angélus et leur réaction est normale.
Spike regarda Buffy avec un air incrédule.
Buffy : Ok, leur réaction est anormale. Il faudrait aller les voir et les calmer parce qu’il fait toujours jour et nous sommes coincés ici. Je vais aller leur parler. Si je sors, ils verront bien que je ne suis pas maléfique.
Spike : Si tu sors, je suggère de cacher cette jolie morsure que tu as. Parce que pour la bonne impression et bien ça va être raté.
Buffy (confuse) : Bon sang ! Le villageois avec qui j’ai parlé à du la voir et en parler avec d’autres villageois et du coup tout s’est enclenché.

Angélus : Écoutez, ils ont peur de nous car ils restent à l’extérieur. Alors je suggère d’attendre la nuit et nous aviserons. Moi les petits sièges, j’y suis habitué.
Angélus s’installa confortablement sur le lit et fit signe à Buffy qu’elle vienne le rejoindre. Buffy l’ignora. Frustré, il émit un petit commentaire envers Spike.
Angélus : Tu sais que la Tueuse a un sang enivrant. Son goût est particulier. Un vrai régal. Ah ! Oui, j’oubliais elle ne t’a jamais laissé la boire. Tu n’as jamais été aussi intime avec elle.
Buffy (excédée) : C’est pas un peu fini les enfantillages, je vous rappelle qu’on veut notre mort dehors et il faudrait peut-être penser à autre chose qu’à votre fierté vampirique.
Angélus : Buf, je te le dis, ici nous n’avons rien à craindre. Nous trouverons bien le moyen le moment venu.
Buffy : En espérant que tu ais raison. Je n’aimerais pas me battre contre des innocents.
Angélus : Je crois que ton point de vue est discutable. C’est eux les méchants dans ce coup là. Moi je n’ai pas vidé un humain de son sang à cause de ce maudit Angel. Bien sûr, je veux dire à part toi.
Buffy (excédée) : Angélus tu fais exprès pour me mettre en rogne ! Si tu veux tout savoir c’est à Angel que je me suis offerte et non à toi ! Jamais à toi, toujours à lui. Mais tu n’es pas capable de comprendre, car tu es incapable de sentiment. Offrir ta vie pour une autre, je crois que ce concept t’échappe. En te donnant mon sang, c’est à Angel que je donnais des forces. Toi tu n’es qu’un concours de circonstance ou une erreur si tu préfères.
Angélus (voulant le dernier mot) : Quelle fougue mon cœur ! En fin de compte, tu feras une bonne compagne une fois la bataille finie.
Spike : C’est bien beau tes plans Angélus. Mais là si on réfléchissait sur le problème présent.
Angélus : C’est simple, on attend la nuit et on se sauve par la porte de derrière.
Spike : Tu ne le trouves pas un peu simple ton plan ?
Angélus : Tu as une meilleure idée je suppose ?
Spike : Bien je pensais te donner en pâture aux villageois. Comme ça la Tueuse et moi aurions le temps de se sauver à l’extérieur du village.
Angélus : Je préfère mon plan.
Buffy, de plus en plus excédée par les cris à l’extérieur et la chicane à l’intérieur, vu rouge.
Buffy : Mais voulez-vous la fermer ! Un vrai combat de coq. Vous avez 12 ans ou quoi ?! Vos chamailleries m’exaspèrent ! Soit vous coopérez pour nous échapper soit je vous mets mon poing dans la figure !
Spike (penaud) : Tu as raison Buffy, je suis stupide.
Angélus (sarcastique) : Bon je vais faire comme le gentil toutou à la Tueuse. Je vais vous aider. Il faudrait savoir si nous pouvons traverser le village et passer notre chemin. Le plus important c’est de savoir qui nous attirer ici. Parce que si ce village est protégé comme tu le dis alors il y a quelqu’un qui nous voulait à l’intérieur, pour une bonne raison. Moi je penche pour l’Immortel. Lui seul à la capacité de fabriquer un tel sort.
Spike : Tu sais que l’Immortel n’utilise pas la magie. Il se trouve trop supérieur pour en faire usage.
Angélus : Ça je n’y crois pas une seconde. Tu as vu comment Drusilla et Darla ont réagit face à lui et même Buffy.
Buffy : Hé ! J’ai fais semblant Angélus, ne l’oublie pas. Mais je dirais que son regard est assez hypnotisant assez pour croire à un sort d’attraction. Alors je penche comme Angélus. Si un sort a été lancé sur ce village, il ne date pas de 200 ans mais bien d’aujourd’hui et je crois que l’Immortel est derrière tout ça.
Angélus : Bon, notre problème n’est plus les villageois mais bien l’Immortel. Ça change tout, je suis prêt à le tuer ce minable. Depuis le temps que j’en rêve. Je lui en dois une. Alors c’est quoi ton plan la Tueuse ?

Aux abords du village

L’Immortel restait à l’ombre d’un arbre. A l’abri du soleil par la forêt intense, il attendait la nuit pour pénétrer dans le village Il avait désobéit aux ordres et il s’en moquait. Angélus et Spike devaient mourir, de sa main de préférence ou de celles des villageois.

Retour à l’auberge
Buffy arpentait la pièce nerveusement. Elle n’avait pas de plan et se creusait la tête pour sortir de cette situation imprévue. On entendait à l’intérieur les échos des villageois. Il semblait pour l’instant se cantonner aux abords de l’auberge et ne semblaient pas vouloir rentrer. Buffy étourdissait les deux vampires avec son va et vient incessant.
Angelus : Buf, vas-tu t’asseoir sur le lit et réfléchir calmement. Je suis vampire mais pourtant tu me donnes le tournis.
Buffy (énervée) : Je réfléchis, ça ne se voit pas ?! Je ne vous entends pas me proposer de plan ! Pourtant, je ne sais pas le nombre de fois où toi et Spike avez concoctés un plan pour essayer de me tuer et là vous êtes là, à me regarder, sans rien dire. Je suis renversée, je pensais que vous étiez plus prompts à réagir.
Angélus (ironique) : Mon cœur, le seul plan que j’ai fait ces temps-ci c’est t’amener à ce village pour pouvoir te faire l’amour. Ce qui s’est retourné contre moi, puisque que tu as été assez bête pour ne pas terminer ce que tu as commencé. C’est malsain pour un homme de s’arrêter en si bon chemin.
Buffy (rouge de honte) : Angélus, tu es dégoûtant. Je me doutais bien que ce petit arrêt était planifié. Tu peux te compter chanceux, ton plan a réussi, nous sommes coincés ici. Qu’est-ce qu’on fait maintenant ?
Spike (intervient) : Buffy, ça sert à rien de discuter avec Angélus, ça ne l’atteint pas. Il ne reste pas beaucoup de temps avant la nuit et au pire nous improviserons. Pas besoin de plan, on va essayer de s’enfuir par le toit.
Buffy : Oui, mais si on reste coincés dans ce village ? On doit savoir. Si c’est l’Immortel qui a lancé le sort alors on a des problèmes.
Angélus : Cette fois, je le tuerai. Ce type est dans mon chemin depuis trop longtemps. Il va savoir de quoi Angélus est capable. Ce soir, vous allez assister à la victoire du grand et magnifique Angélus. Je le combattrai seul. J’en suis capable. Une fois mort, le sort va être tombé et nous pourrons aller chercher notre fameuse quête. Le plus tôt que j’aur…je veux dire que l’on aura l’objet, le plus vite nous aurons éliminés les démons et la confrérie du cercle.
Spike : C’est bien beau ton discours, mais l’Immortel est pratiquement invincible et moi qui suis en toute modestie plus fort que toi je ne l’ai pas vaincu. J’espère que ton monstrueux ego a compris que ce n’est pas un combat facile.

Angélus regarda Spike avec un regard chargé de haine. Spike avait encore osé le diminuer devant la tueuse. Cette fois son compte était bon.
Angélus : Je pense que c’est toi qui s’es retrouvé enchaîné à la cabane et c’est moi qui l’ai fait fuir. Ne viens plus jamais me dire que tu es supérieur à moi, plus jamais ou tu deviendras un beau tas de poussière.
Spike : Tu me menaces Angélus ? Moi aussi je pourrais perdre patience. Un accident, c’est vite arrivé.
Buffy (s’interposa) : Je vous le dis pour la centième fois et la dernière fois : nous avons des soucis plus graves et je suggère de faire une trêve. Angélus il sera toujours temps de nous battre après si nous restons tous en vie.
Angelus (regard lascif) : Buf, je ne souhaite plus te tuer. En fait, je projette d’avoir une compagne après le combat et l’éternité peut sembler long sans une amie. Je trouve que tu as toutes les qualités pour être ma nouvelle femelle.
Buffy (criant) : Espèce d’arrogant personnage, si tu penses que je vais te laisser me transformer pour satisfaire ta lubricité. Tu n’es qu’un…
Spike (interrompant) : À mon tour d’intervenir mon cœur. On a un problème plus urgent que de débattre d’un sujet futile pour le moment. Le jour tombe enfin et je crois que je vais tenter une sortie par le toit. Je ne serai pas long.
Buffy (se calmant) : Sois prudent Spike et si tu n’es pas revenu d’ici une heure, nous partons à ta recherche.
Spike : Parfait poussin, mais je reviendrai.

Spike monta au dernier étage à la recherche de l’escalier de secours qui le conduirait au toit.
Il avança prudemment et porta attention aux moindres bruits. Il n’entendit que le silence. Les villageois ne faisaient que le pied de grue devant l’auberge et avaient omis de surveiller le toit. Quelle chance pour lui. Les gens avaient donc vraiment peur d’eux. Le vampire blond cessa alors de s’inquiéter. Il lui resta à aller vérifier les abords du village. Une fois sur le toit, il regarda vers le bas. Sa vision vampirique remarqua que le groupe s’était un peu dispersé et ils ne restaient plus qu’une poignée de villageois facilement maîtrisables advenant le fait qu’ils devraient ressortir par la porte principale. Ensuite, il scruta l’horizon à la recherche d’un indice qui confirmerait la présence de l’Immortel. Il ne se donna même pas la peine d’aller à la limite de la forêt car il remarqua une pellicule pratiquement invisible, qui pour un regard de vampire était perceptible. Il allait se retourner pour redescendre avertir Buffy et Angélus quand il vit une ombre bouger dans les profondeurs de la forêt. Il la fixa, mais elle avait disparu. Puis, il vit le dôme qui les retenait à l’intérieur se volatiliser. Alors, il se dépêcha d’aller avertir Buffy, car il savait que dans quelques instants l’Immortel serait là.

En même temps dans la chambre de l’auberge

Une Buffy, nerveuse d’être seule avec Angélus, tournait en rond, s’approchait des rideaux, les soulevait et les rabaissait aussitôt et retournait à son manège. Angélus ne disait rien, mais il se contenta de l’observer, attendant le bon moment pour lui montrer qu’il n’était pas dupe de son malaise. Au bout de dix minutes, Buffy fit l’erreur d’accrocher le regard ténébreux d’Angélus.
Son corps se liquéfia. Angélus la transperça de son regard et elle eut l’impression d’être nue d’avant lui. Malgré elle, elle sentit une humidité familière entre ses jambes. Non, il va s’en apercevoir, pensait Buffy, je dois me dire que ce n’est pas Angel. Ce n’est pas Angel. Je dois résister, je suis forte…non, je suis faible devant lui, se dit Buffy. Elle était encore à se torturer l’esprit quand Angélus se leva du lit et s’approcha d’elle. Buffy paniqua et songea à s’enfuir de la pièce. Angélus riait intérieurement. Il voyait très bien que la Tueuse était désespérée. Il savoura l’odeur de sa peur et de son excitation. Arrivé près d’elle, il lui murmura à l’oreille qu’elle n’avait aucun secret pour lui et il effleura son corps de sa main froide. Buffy était paralysée. Elle essayait de se sermonner, mais elle ne bougeait pas. Angélus continuait à la caresser à la manière d’Angel, avec douceur. Il allait capturer ses lèvres quand il entendit des pas de course. Il émit un soupir de dépit et regarda Buffy. Le vampire lui dit que ce n’était que parti remise et la libéra de son étreinte. Buffy, dont le coeur battait à la chamade, ne savait pas si elle était contente qu’il arrête de jouer avec elle ou si elle était soulagée.
Elle comprit le pourquoi de la retraite d’Angélus quand, à son tour, elle entendit les pas dans le couloir. Elle se mit en position de combat.
Angélus : C’est Spike qui revient, Buf. Il faut que tu te détendes un peu.
Buffy (rouge de honte) : Laisse moi tranquille Angélus et va en Enfer.
Angélus (souriant de toutes ses dents) : Avec toi bébé j’irais n’importe où.

Il ne pu en dire davantage, car Spike arriva dans la pièce porteur de mauvaises nouvelles.
Spike : Il faut déguerpir d’ici au plus vite. Tu avais raison Angélus, c’est l’Immortel qui est derrière tout ça et il avait bien un sort sur ce village, mais l’Immortel vient de le lever et ce n’est qu’une question de minutes avant qu’il soit ici. Prenons nos armes et sauvons-nous.
Angélus : Je ne fuirai pas devant lui.
Spike : Je crois que le mieux pour le moment c’est de sortir d’ici et nous aurons une meilleure chance de le combatte dans la forêt.
Buffy (intervient) : Spike a raison Angélus, on sort d’ici c’est une souricière cette auberge.
Spike : Vite on passe par le toit, évitons les villageois en colère.

Le trio partit à la course vers le toit. Rendus sur le toit, il n’y avait aucune trace de l’Immortel et le dôme n’était toujours pas remis.
Spike (en regardant en bas) : Buffy est-ce que tu crois être capable de sauter sur le toit de la maison en face ? C’est la seule solution si tu veux éviter des morts inutiles.
Buffy évalua la distance et elle trouva que c’était juste. Mais elle prit le choix de le faire.
Spike : Tu peux me tenir la main, Buffy. Je pourrai toujours t’entraîner avec moi.
Angélus : Laisse la Tueuse tranquille si elle dit qu’elle le peut c’est qu’elle a la capacité pour le faire.
Buffy : Chut vous deux, vous allez nous faire repérer. On y va. Je saute la première et vous me suivez. Une chance que nous avons des vêtements sombres on va passer inaperçu dans la nuit.
Buffy s’élança et atterrit sur le toit de la maison en face. Elle rata son atterrissage et tomba lourdement. Elle poussa un léger cri de douleur. Spike et Angélus arrivèrent à sa suite. Le vampire blond se pencha vers Buffy et l’aida à se relever.
Spike (inquiet) : Ça va ? Rien de casser ?
Buffy (rassurante) : Ce n’est rien, je guéris vite. On continu.

Angélus leur fit signe de sa taire et de se pencher. Il avait vu du mouvement surnaturel tout près de l’endroit ou ils étaient un peu plus tôt.
Angélus : Vite, l’Immortel va s’apercevoir que nous avons quitté l’auberge et partir à notre recherche.
Buffy : Mais il ne peut pas rentrer dans l’auberge s’il n’a pas été invité. Il doit obligatoirement passer par la porte de devant. Étant donné que les villageois en colère sont là, je ne crois pas qu’il va savoir que nous avons quitté l’endroit.
Angélus : Regarde bien Buf, l’Immortel peut se mouvoir contre les murs. Il va sûrement regarder à chaque fenêtre pour vérifier si nous sommes là.
Tout en parlant à Buffy, il se pencha tout près de son oreille. Buffy sentit le souffle de son haleine dans son oreille. Un frisson lui traversa la nuque. Elle se releva brusquement pour ne pas succomber à son charme. Soit le bruit qu’elle avait fait les avaient démasqués ou soit l’Immortel les avaient senti, en tout cas, il regardait maintenant dans leur direction.
Spike : Et merde ! Sauvons-nous vite.

Le trio partit en courant vers la forêt, poursuivi par un Immortel enragé de voir que son plan avait été démasqué. Une fois dans la forêt, par malchance, Spike perdit de vue la Tueuse et Angélus. Il les chercha de son regard perçant mais il du se rendre à l’évidence qu’il les avait perdu. Pourtant, il sentit qu’il n’était pas seul. L’Immortel ne rôdait pas loin de lui. Il savait que seul son compte était bon. Il aperçut une dénivellation au niveau du sol et tout heureux il vit une espace creux pour s’y engouffrer. Ainsi caché, l’Immortel ne sentira pas son odeur. À peine quelques minutes plus tard, il sentit du mouvement proche de lui. L’ombre se rapprocha de sa cachette et Spike cru bien que sa dernière heure arrivée, mais l’Immortel jura entre ses dents et repartit dans une autre direction. Après qu’il fut sûr que l’Immortel avait vraiment quitté l’endroit, il sortit de sa cachette. Une fois dehors, il scruta l’horizon et eut une pensée pour la Tueuse désormais seule pour affronter Angélus. Spike prit la décision de faire demi-tour et de retourner à L.A. Il savait qu’il laissait la Tueuse entre des mains maléfiques, mais il devait les laisser continuer seuls et chercher à savoir qui les espionnait à L.A. Il poussa un soupir de tristesse et prit la direction de Galway. Son destin était à L.A, pas ici, se dit-il.

Un peu plus loin dans la forêt, une Buffy essoufflée reprenait son souffle. Angélus se tenant près d’elle, lui intima de se remettre à courir.
Angélus : Buf, ce n’est pas le temps de prendre une pause. Nous devons nous dépêcher et nous diriger vers la grotte. Une fois rendus, nous serons protégés par un enchantement empêchant toute violence entre les participants.
Buffy : Je vois que tu as omis de me dire certaines choses. Soudainement, elle prit conscience que Spike n’était pas avec eux.
Buffy : On doit aller chercher Spike. Il a peut-être besoin d’aide.
Angélus : Tu n’y penses pas. À l’heure qu’il est, il est déjà mort. Même si je le déteste, s’il est en vie, je sais qu’il cherchera à nous rejoindre ou à rejoindre la team à L.A. Il est capable de se débrouiller tout seul, allez courons.

Le duo repartit dans une course folle. Après une heure à ce rythme, ils s’arrêtèrent et portèrent attention aux bruits environnants.
Buffy (soulagée) : Ouf, je crois que nous l’avons semé.
Elle porta la main à sa cheville toujours douloureuse de la chute de tantôt et elle vit qu’elle était enflée. Angélus abaissa son regard et remarqua la blessure.
Angélus : Il faut soigner ta blessure. Nous avons besoin de toutes nos capacités pour l’Immortel parce que je le connais, nous l’avons semé mais que temporairement.
Il déchira un pan de sa chemise, dévoilant son ventre musclé. Malgré elle, elle porta son regard vers son ventre ferme et descendit un peu plus bas. Angélus vit son cheminement et une lueur de désir s’alluma dans ses yeux
Angélus (sarcastique) : Mon cœur, si tu me veux, je suis disposé à te faire l’amour. Mais pas que je rechigne à faire l’amour en pleine forêt, mais l’Immortel pourrait se pointer et je n’ai pas envie de me faire prendre les culottes baissées Un homme se doit de garder une certaine dignité.
Buffy rougit jusqu’à la racine de ses cheveux et détourna le regard.
Angélus (sérieux) : Assis-toi sur cette souche, je vais bander ta cheville.
Buffy (sans grand enthousiasme) : Je peux le faire seule.
Angélus (patient) : Arrêtes de discuter et donne moi ton pied. Plus vite j’aurai fini et plus rapidement nous serons partis, parce que je sais que l’Immortel nous suivra jusqu’aux confins de l’enfer.
Buffy se laissa faire et Angélus banda sa cheville adroitement. Une fois fini, il laissa ses doigts errés le long de sa jambe. Buffy se laissa faire un moment et quand elle sentit l’excitation venir, elle stoppa Angélus. Son regard d’émeraude s’accrocha à celui du vampire brun et lâcha avec désespoir.
Buffy : Je t’aime Angel.
Angélus la repoussa et une bouffée de haine s’empara de lui. Angel, toujours Angel, pensa-t-il. Je dois trouver le moyen de mettre définitivement Angel en arrière plan. Mais en disant cela, il sentit Angel tout près de son esprit. Déguerpis de là Angel dit Angélus, je garde le contrôle, tu sais qu’il n’y a que moi qui peut aider Buffy contre l’Immortel. Avec toi, c’est la mort assurée de la Tueuse. Moi, j’ai la haine nécessaire pour le tuer, tu le sais.
Angel (à Angélus) : Je reviendrai bientôt Angélus. Protège-là mais je t’interdis de la toucher. Sinon, Immortel ou pas, je reviendrai.
Angélus (à Buffy): Oublie ton lâche d’Angel. C’est Angélus. Ma patience à des limites Buf. Si je tolère tes caprices c’est que j’ai besoin de toi. Et quoi que tu en dises je sais qu’entre mes bras tu gémiras de plaisir et tu en redemanderas encore. D’ailleurs à l’auberge, c’était un bon exemple.
Buffy : Rustre, tu le sais bien que je croyais être avec Angel. De toute manière, la discussion est close, nous devons nous remettre à courir. Je n’ai pas envie de revoir l’Immortel. Il semble rancunier et je ne crois pas qu’il abandonnera de sitôt.
Le duo se remit donc à courir comme si le diable était à leur trousse.

Los Angeles
Les combattants étaient réunis alentour de Giles. Tous étaient curieux d’apprendre un peu plus sur la confrérie. Giles prenait son temps et essuya ses lunettes. Willow, exaspérée par son manège, lui dit rapidement de bien vouloir donner l’information. Giles remit ses lunettes et sortit de la lune.
Giles : Oui, ah ! Oui l’information que j’ai reçue n’est pas vérifiée mais on doit s’y accrocher. Il semblerait que le combat ultime soit plus tôt que prévu.

Los Angeles
Les combattants étaient réunis autour de Giles. Tous étaient curieux d’apprendre un peu plus sur la confrérie. Giles prenait son temps et essuya ses lunettes. Une Willow, exaspérée par son manège, lui demanda de bien vouloir donner l’information rapidement. Giles remit ses lunettes et sortit de la lune.
Giles : Oui, ah ! Oui, l’information que j’ai reçue n’est pas vérifiée mais on doit s’y accrocher. Il semblerait que le combat ultime soit plus tôt que prévu. Je ne sais pas s’ils sont au courant à propos de Galway. Si la réponse est oui, alors je comprends leurs inquiétudes à vouloir combattre le plus tôt possible.
Combattant : Giles, nous sommes bien entraîné. Même s’il devance leur combat de quelques jours, on sera prêt à nous battre jusqu’à la mort.
Giles : J’en suis conscient. Bon c’est tout ce que j’avais à dire. Vous pouvez continuer à faire des simulations de combat.
Une fois les combattants repartis, Giles prit Willow à part.
Giles : On doit se parler et personne ne doit nous entendre.
Willow : Pas de problème, je vais lancer un sort d’arrêt du temps.
Pour que le sort n’affecte pas Giles, Willow lui tint la main. Une seconde plus tard, le silence se fit autour d’eux.
Willow : Voilà c’est fait, on peut parler en toute intimité pendant un quart d’heure pas plus.
Giles : C’est parfait, je n’ai pas besoin de plus. Je n’irai pas par quatre chemins mais il y a une taupe parmi nous.
Willow : Mais qu’est-ce qui vous fais dire ça ?
Giles : Premièrement, le fait que Buffy ne communique plus avec nous c’est qu’elle se méfie ; deuxièmement, je crois que la confrérie est au courant pour notre trio en Irlande et finalement, ils cherchent à combattre plus tôt que prévu.
Willow : Ce qui m’inquiète dans tout cela Giles, c’est que le nombre d’espions se limite entre vous, Gunn, Ilyria et moi.
Giles : Et oui et ça m’inquiète. Est-ce que tu pourrais me dire si tu as remarqué des comportements étranges chez nos compagnons ? Je sais qu’Angel leur fait confiance, mais ils ne sont pas à l’abri de la tentation.
Willow : Bon, moi j’ai confiance en vous et vous en moi, enfin j’espère. Mais comment être sûre que vous n’êtes pas sous l’influence d’un démon ou encore je pourrais être sous l’influence d’un démon sans que je le sache…
Giles (bégayant) : Euh…je n’avais pas pensé à ça….tout bien considéré…
Willow (interrompant) : Ça va je suis convaincue que c’est bien vous.
Giles : Soyons prudents et notre priorité est de découvrir qui est la taupe. Nous ne pouvons pas se permettre une fuite.
Willow : Moi ce qui m’inquiète, c’est Buffy. Qui sait ce qui se passe là-bas ?
Giles : Je sais mais elle n’est pas seule, Angel et Spike sont là. Ils se tueraient pour elle. Bon, retournons à nos livres, le sort se termine.
Préoccupés par leur problème, Willow et Giles se dirigèrent vers leur sanctuaire où ils pourraient réfléchir plus calmement et effectuer des recherches.

Quelque part dans la forêt de Galway
Buffy n’en pouvait plus. Sa cheville l’élançait douloureusement. Elle s’appuya sur un arbre. Angélus s’arrêta à son tour, nullement accommodé par la course qu’il venait de faire.
Angélus : Buffy, si tu t’arrêtes maintenant, prépare toi à combattre car je suis prêt à parier que l‘Immortel n’est qu’à quelques minutes de nous.
Buffy (essayant de reprendre son souffle) : Je suis trop essoufflée pour continuer et ma cheville est en feu. Tant pis, je suis prête à combattre l’Immortel. Donnes moi mon épée Angélus et profitons de ce moment de répit.
Angélus (se vantant) : C’est comme tu veux. Je vais le tuer de toute façon autant le faire maintenant. Il y a trop longtemps qu’il me nargue.
Il donna l’épée à Buffy et lui prit la sienne. Le vampire tendit l’oreille et aucun son, autre que ceux de la nuit, ne vint troubler son ouïe de vampire.
Angélus : C’est bon Buf, il ne nous a pas encore trouvé. Repose-toi un peu et laisse-moi voir ta cheville.
Buffy (troublée) : Ca va, elle est enflée c’est tout. Si je me repose un peu, ça va finir par dégonfler, ça fait partit des pouvoirs de la Tueuse, la guérison rapide.
Angélus (énervé) : Tu as fini de parler, parce que je vais quand même vérifier ta cheville. Nous devons être à 100 % et tu le sais, alors étires ta jambe que je vérifie.
Buffy s’exécuta et ne laissa rien paraître du trouble qu’elle ressentait quand Angélus fit glisser ses doigts froids le long de sa cheville. Angélus lâcha enfin sa cheville et se remit debout.
Angélus : Tu as raison Tueuse, ça se résorbe. Tes pouvoirs régénérateurs sont aussi puissants que ceux des Vampires. Je vois que tu nous ressembles Buf, plus que tu voudrais l’admettre.
Angélus allait rajouter autre chose quand il se fit interrompre par un bruit à sa gauche. Quand il se retourna, il vit une flèche arriver vers lui. Buffy ayant suivit son regard réagit et sauta sur Angélus pour le faire basculer. La flèche siffla contre l’oreille de Buffy et alla percuter l’arbre devant eux. Buffy resta couchée sur Angélus et ne bougea pas, à l’affût du moindre mouvement.
Buffy : Est-ce que tu vois l’Immortel ?
Angélus (chuchotant à l’oreille de Buffy) : Non, mais une chose est sûre, il est tout proche. Buf, non pas que ça me déplaise, il faudrait peut-être que tu me laisses me relever. On doit se mettre à l’abri de ses flèches et nous préparer au combat, car je crois que cette fois-ci, on va combattre.
Buffy s’arracha de force au corps d’Angélus. Elle rampa vers un arbre et s’abrita derrière suivi du vampire brun.
Angélus : Mais comment a-t-il réussi à nous rejoindre si vite ?
Buffy : Notre odeur, tu le sais bien. Vous êtes de vraies machines à renifler vous les Vampires.
Angélus (ironique) : C’est ça ma belle, moi je crois plutôt que c’est toi qui nous a ralentit. Si tu n’avais pas eu la stupidité de te blesser, tu aurais couru plus vite et on serait déjà rendu à la grotte. L’Immortel aurait dû abdiquer sa vengeance.
Buffy : On peut remettre cette discussion à plus tard. On doit concentrer notre énergie à notre combat.
L’Immortel s’approcha d’eux, les cherchant du regard. Il avait échangé son arbalète pour son épée.
L’Immortel : Ou êtes-vous ? Sortez de votre cachette et venez vous battre, au lieu de faire les lâches.
Angélus sortit soudainement de sa cachette et sauta sur sa proie pour l’assommer d’un coup de poing.
Angélus : Tu oses me traiter de lâche ! Relève toi et bats toi.
Immortel : Tu vas regretter ce coup Angélus. Je vais te tuer et ramener Buffy avec moi.
Angélus : Buf est à moi, je te défends de penser que tu pourrais l’avoir.
Buffy : Eh, je suis là. Ne parlez pas de moi comme si j’étais un objet. De plus, je n’ai pas l’intention de te suivre l’Immortel. Alors, on le commence ce combat.
Angélus et Buffy se mirent côte à côte et levèrent leur épée, prêts à combattre jusqu’à la mort.
L’Immortel : Comme c’est touchant de vous voir ainsi. Je vais me faire un plaisir de te tuer doucement Angélus. Regarde bien, la Tueuse, bientôt tu vas pleurer ton petit chéri.
Angélus se retourna rapidement vers Buffy et l’assomma. Elle tomba par terre, sans connaissance.
Angélus (à Buffy) : Désolé, je dois le faire seul. Viens l’Immortel, c’est moi qui vais me faire une joie de te tuer.
Angélus se mit en garde et s’élança vers l’Immortel qui para son attaque. Les deux étaient de forces égales mais Angélus avait l’avantage de plusieurs siècles de haine accumulée. Le premier coup d’épée vint forcément de lui, l’Immortel l’évita facilement. Dès lors un combat titanesque s’ensuivit. L’Immortel était déchaîné. Il voulait tuer Angélus, lui faire mal. Le vampire prétentieux lui portait ombrage et son ego ne le supportait pas. La Tueuse le préférait à lui.
Angélus donna coup sur coup. Les vampires combattaient sans relâche depuis une dizaine de minutes quand Buffy revint à elle. Désorientée, elle se demanda ce qu’elle faisait étendue dans l’herbe quand elle vit Angélus et l’Immortel combattre un peu plus loin. Maudit Angélus, pensa-t-elle. En fait, elle savait que le vampire voulait avant tout sa vengeance et il voulait gagner seul son combat. Mais, se dit-elle, elle allait sauter dans la mêlée si Angélus faiblissait, pas question de perdre Angel.
Les deux vampires se battaient avec acharnement. La volonté d’Angélus semblait prendre le dessus sur l’Immortel. Buffy voyait sous le clair de lune, les deux épées fendre l’air. Chacun ne voulant céder un pouce à l’autre. Le combat s’éternisait et aucun d’eux n’avait l’avantage pour le moment. Après quelques coups de pieds et d’épées, ils étaient toujours au même point. Buffy décida qu’il était temps d’aider Angélus. Mais soudainement, Angélus perdit pied et tomba à la renverse. Buffy vit l’Immortel soulever l’épée pour le pourfendre.
Buffy (criant) : Non, Angel attention !
L’Immortel, déconcentré par ce bruit, suspendit son geste ce qui donna le temps au vampire brun de se relever. Angélus essuyant du revers de la main son visage ensanglanté, fit un signe à l’Immortel de venir continuer le combat.
Angélus (riant) : Tu te bats comme une fille, l’Immortel. C’est tout ce que tu es capable de faire.
Immortel : À ta place, je ne ferais pas le fier, si ta Tueuse n’avait pas crié, tu serais mort à l’heure qu’il est.
Angélus (arrogant) : Il faut toujours avoir un atout dans sa manche.
En disant cela, il fit un geste rapide et entailla le bras de l’Immortel. Surpris de la vivacité de l’attaque, il recula d’un pas pour la première fois depuis le début du combat. Angélus s’élança de nouveau et lui assena un coup de poing direct sur le menton.
Pendant ce temps, Buffy voulu aider Angélus, mais il la regarda et elle su qu’il n’avait pas besoin d’elle. C’était son combat. Elle recula, prête à l’éventualité de l’aider en cas de besoin.
Pendant ce temps, le combat avait reprit en force. Angélus rendait coup pour coup. La rage s’était emparée de lui. Il voulait le tuer. Mais il s’attaquait à forte partie.
L’Immortel (ironique) : Laisse tomber Angélus, je ne veux que la Tueuse, livres la moi et je te laisserai vivre, avant toutefois t’avoir administré une bonne correction. Tu as toujours la fâcheuse habitude de venir jouer dans mes plates-bandes et je trouve ça lassant.
Angélus (enragé) : Bats toi au lieu de parler, car la Tueuse est à moi. Pour la correction, ça pourrait bien être ton tour. Tu t’es tellement préoccupé à te farcir toutes les filles de la Terre que tu as oublié comment te battre. Même Spike te battrait sans difficulté.
L’Immortel (rire cruel) : Tu sais Angélus, ça va me faire vraiment de la peine de te tuer. Tu avais de la classe, mais toute bonne chose à une fin et je suis pressée de retourner à L.A pour savourer la victoire de mon maître. De plus, Buffy sera à mes cotés, en fin de compte, je renonce à la tuer, je ferai d’elle ma compagne.
Angélus, lassé des paroles de l’Immortel, leva sa garde et se remit en position d’attaque. L’autre vampire n’eu d’autre choix que suivre Angélus sous peine de finir en poussière. Sentant un regain d’énergie de la part d’Angélus, l’Immortel décida finalement de le prendre au sérieux et mit plus d’énergie au duel. Il frappa Angélus sur le coté et essaya de transpercer le cœur du vampire. Angélus s’esquiva de justesse. Mais il reçut le coup d’épée sur l’épaule et le sang fit une tâche humide et sombre sur sa chemise. Buffy cria et fit mine d’avancer, mais Angélus lui intima l’ordre de rester là.
L’Immortel (suffisant) : Mais oui Buffy, reste là, je ne voudrais pas, par accident, abîmer ton joli corps.
Buffy (criant) : L’Immortel, j’ai confiance en Angélus, il te tuera.
Il ne pu lui répondre car déjà Angélus lui sautait dessus. Surpris, il perdit son épée. Angélus profita du moment et essaya de lui trancher la tête. L’Immortel para le coup avec son avant-bras et en retour donna un coup de poing dans l’estomac du vampire brun. La douleur qu’Angélus ressentit fut intense, mais il ne laissa rien paraître. Il se remit en position et attaqua de nouveau l’Immortel qui fit un pas de coté faisant ainsi perdre l’équilibre à Angélus. En tombant, Angélus échappa son épée. Ils étaient tous les deux à mains nues. Buffy ne pouvait plus suivre les mouvements des deux protagonistes tellement les coups de pieds et de poings arrivaient dans tous les sens. Les deux étaient possédés par le même leitmotiv : Posséder la Tueuse.
L’Immortel : Abandonne Angélus, je vais gagner, j’ai toujours gagné.
Angélus (sarcastique) : Et bien ton temps est révolu.
Angélus fit un bon de coté, se jeta par terre et prit son épée. Il se releva aussi vite et trancha la tête de l’Immortel. Angélus eu juste le temps de voir son air ahuri avant qu’il tombe en poussière. Ensuite, il s’effondra par terre d’épuisement. Buffy se précipita vers lui et se pencha pour examiner ses blessures. Sans connaissance, Angélus, ressemblait tellement à son ange que les larmes lui virent aux yeux. Quand elle vit tout ce sang sur son visage et sur son épaule son cœur se serra. Elle se précipita sur son sac et prit un linge et revient vers lui. Elle s’assit par terre et mis la tête du vampire sur ses genoux. D’un geste tendre, elle essuya son visage. Angélus repris connaissance quelques instants plus tard. La première vision qu’il eu quand il ouvrit les yeux fut le visage baigné de larmes de la Tueuse. Son cœur mort de vampire fit un bond dans sa poitrine. Non, pensa-t-il, cette fille n’est rien pour moi. Je suis Angélus que diable, c’est sûrement à cause d’Angel, son amour m’infecte. Perdu dans ses pensées, il ne sentit pas tout suite que Buffy passait ses mains dans ses cheveux asseyant de les démêler. Sentant un sentiment tendre l’envahir, Angélus se releva brusquement sous le regard surpris de Buffy. Fâché contre lui-même, Angélus s’en prit à Buffy.
Angélus (méchant) : Je sais que je suis irrésistible et que je suis sexy, mais arrête de me coller à moi. Tu pus l’humanité et de plus, je te trouve un brin trop maigre.
Buffy (étonnée) : Mais je ne comprends pas pourquoi tu me dis cela…(répétant pour elle-même)…je ne comprends pas
Angélus (sournois) : Tu es toujours accrochée à mes basques. Mais tu peux m’être utile, après un combat j’ai toujours envie de me défouler un peu.
Buffy, encore désorientée par le changement soudain de caractère d’Angélus, ne comprit pas l’illusion toute suite. Mais quand elle vit une lueur de désir s’allumer au fond de ses yeux, elle recula. Angélus approchant sa proie, sentit l’excitation le gagner. La Tueuse avait peur de lui et c’était le meilleur des aphrodisiaques. Encore quelques pas et la Tueuse serait entre ses bras. Buffy continua à reculer mais un arbre l’empêchait d’aller plus. Elle risqua le tout pour le tout.
Buffy (avec espoir) : Je ne suis qu’une humaine Angélus. Je n’en vaux pas la peine.
Angélus (mentant) : Je ne suis pas trop regardant, tu feras l’affaire puisque tu es là.
Buffy déglutit et s’égratigna le dos sur l’arbre à force de reculer. Angélus approcha et se pencha vers sa bouche. Buffy, dans une ultime révolte, détourna la tête. Le vampire lui prit le menton et l’obligea à plonger dans son regard profond. Il s’approcha dangereusement de sa bouche et Buffy savait qu’elle était perdue. Elle sentit les lèvres froides du vampire sur les siennes, une vague de plaisir parcourut son corps. Elle essaya de résister, mais il restait son Angel. Elle pria pour qu’un miracle se produise. Angélus sentant Buffy réceptive à son baiser se colla tout contre elle. Il l’a caressa doucement et descendit doucement ses mains vers le bas de son dos. Buffy abdiqua et l’enlaça pour approfondir leur baiser. Angélus victorieux se dit qu’enfin la Tueuse serait sienne. Quand soudainement, il sentit une présence dans son esprit.
Angélus (à Angel) : Tu tombes mal, repasse un peu plus tard, je suis occupé comme tu vois.
Angel (à Angélus) : Désolé mon vieux tu retournes d’où tu viens. Je t’avais dit de ne pas toucher à Buffy. Mais je suis content de te dire que tu es tombé dans le panneau. Ta suffisance sera toujours ta faiblesse. Maintenant, je reprends le contrôle pour toujours.
Angélus (à haute voix) : Jamais, je suis et je reste là.
Angélus sentit qu’il perdait du terrain au profit d’Angel.
Angélus (à Angel) : Je serai toujours là, tu ne pourras pas éternellement combattre ton désir d’elle. Quand tu succomberas, je serai à la première loge pour reprendre ce qui me revient de droit : la Tueuse.
Angélus disparu à cet instant pour faire la place à Angel. Buffy encore sous le coup de l’émotion ne réalisait pas que son voeu venait d’être exaucé. Mais Angel lui prenait doucement la main, la serrait contre son coeur, l’embrassait avec amour. Buffy était heureuse, soulagée, son ange était de retour. Elle s’abandonna dans l’étreinte.
Angel : C’est moi, je suis là, je suis désolé de t’avoir obligé à supporter Angélus, mais il devait te conduire à la grotte et moi je devais lui laisser croire qu’il gardait le contrôle sur moi. Pardonne-moi mon amour.
Buffy (entre deux baisers) : Tu es là maintenant et c’est tout ce qui importe pour le moment.

Los Angeles
Spike descendit de l’avion pour aller rejoindre la Team au quartier général. Il eut une petite pensée pour Buffy, mais il savait dans son âme qu’elle était vivante. Il avait fait le bon choix, pensait-t-il.
Il devait aider la Team et laisser à Angélus et Buffy le soin de ramener l’objet qui avait le pouvoir d’anéantir le mal à tout jamais. Mais, malgré toutes ses bonnes paroles, le vampire blond regrettait d’être partit de Galway. Il savait qu’il laissait Buffy face à son destin. Angélus allait sûrement profiter d’elle et ça le rendait malade. Mais il savait, aussi, que rester aurait été pire.
Buffy et Angel, des âmes unies à jamais, l’un ne va pas sans l’autre et les voir ensemble alors que lui l’aimait toujours tellement lui brisait le cœur.

C’était bien plus facile quand je n’avais pas d’âme, se dit Spike.
Essayant de chasser ses pensées nostalgiques, il se dit qu’un bon combat ne serait pas de refus.
Mais pas un chat à l’horizon, à croire que tout LA avait déserté. Spike continua son chemin sans encombres et arrivé au repaire de la Team, il fit une pause, prit une grande inspiration et rentra dans l’édifice. La Team allait être très surpris de le voir arriver sans Angel et Buffy mais il avait d’autres soucis.
Comme trouver l’espion par exemple, pensa-t-il.
Sur cette bonne note, il poussa la porte du repaire pour se faire accueillir aussitôt par un coup de bâton sur la tête.
Il eut à peine le temps de dire « bloody hell » déjà il perdait connaissance. La personne qui l’avait assommé n’était autre que Willow.
Pensant que le démon essayait d’infiltrer dans leur repaire, elle y avait été de toutes ses forces.
Voyant que c’était seulement Spike qu’elle venait d’envoyer faire une sieste, elle cria à Giles de venir l’aider en urgence.
À deux, ils prirent Spike et l’amenèrent vers le divan un peu plus loin. Spike reprit ses esprits quelques minutes plus tard.
Spike (fâché) : Vous parlez d’un accueil ! On voit que je ne suis pas le bienvenue ici…
Willow (honteuse) : Désolée, je ne savais pas que c’était toi. Mais où sont Buffy et Angel ? (Affolée) Ne me dis pas qu’ils sont morts !
Spike : Non, enfin je ne le crois pas. C’est que je devais revenir. J’ai quelques petites choses à régler ici. Nous avons été suivis à Galway et mon petit doigt me dit que le coupable n’est pas loin d’ici.
Giles et Willow se regardèrent longuement sous le regard encore un peu groggy de Spike. Enfin Giles se décida à parler.
Giles : Oui, enfin, nous avons des doutes sur la personne. Voici ce que j’en pense.

Brusquement Giles s’arrêta de parler en constatant qu’il y avait plusieurs personnes dans la pièce. Il se leva et demanda à Spike et Willow de le suivre dans son bureau.

Forêt de Galway
Buffy était dans les bras de son ange et le temps s’était arrêté.
Elle pleurait de joie, de fatigue, de soulagement. Angel la serrait fort contre lui, conscient de la peine qu’il lui avait fait subir en laissant Angélus au devant.
Il regarda le ciel et vit que les premières lueurs de l’aube arriver.
A regrets, il se détacha de Buffy.
Angel (murmurant) : C’est bientôt l’aube, je dois m’abriter…mais nous n’aurons jamais le temps de nous rendre à l’entrée de la grotte. Nous avons au moins une bonne heure de marche encore. Nous allons être obligés de faire un petit abri de fortune et nous y reposer avant la prochaine nuit qui risque d’être très mouvementée.
Buffy (revenant sur terre) : Mon Dieu, où avais-je la tête ! Je vais le faire Angel, toi tu as besoin de te reposer avec les blessures que t’a infligé l’Immortel.
Buffy se leva et entreprit de fabriquer une petite cabane avec branches et feuillage.
Après quelques minutes, l’abri de fortune était prêt.
Ils s’installèrent à l’intérieur et Buffy se coucha à côté de son vampire avec une âme. Bien que blessé à l’épaule, Angel ramena Buffy sur lui.

Angel (hésitant) : Buffy on doit se parler. Ca fait plusieurs fois que j’essaie de te dire quelque chose d’important et si je ne trouve pas le courage necessaire. Maintenant, j’ai peur de ne plus être en mesure de le faire.
Buffy : Tu m’inquiètes Angel.
Angel : L’inquiétude est pour moi. J’ai peur de ta réaction mais je dois te le dire…pour toi…pour nous deux.
Buffy (anxieuse) : Je t’écoute Angel, mais si c’est pour me parler d’Angélus, je voudrais que…
Angel (interrompant) : Ça n’as rien à voir avec Angélus, c’est seulement de nous deux qu’il s’agit.
Le soupir de Buffy montrait clairement qu’elle était soulagée. Alors elle murmura.
Buffy : Vas-y je t’écoute.
Angel (mal à l’aise) : Je ne sais pas par où commencer, mais sache que, quelques soient tes pensées à mon sujet après ce que je vais te raconter, je l’ai fait que pour une seule chose. Pour toi.
Buffy (contrariée) : Mais arrête Angel et dis-moi ce qui ne va pas.
Angel : J’y viens, mais pour ça on doit retourner en arrière lors de ton passage à LA, lorsque nous nous sommes faits attaquer dans mon bureau par un démon morah.
Buffy (perplexe) : Angel, je ne vois pas pourquoi tu me parles continuellement de cette journée. Nous nous sommes vus à peine quelques minutes.
Angel : Non, non…tu es restée avec moi bien plus longtemps,…plus de 24 heures en faite.
Buffy : Tu te trompes mon amour, jamais j’oublierais si j’avais passé autant de temps avec toi.
Angel, bien que trop ému par ces derniers mots tellement significatifs pour lui, continua son récit.
Angel : Pas si on efface ta mémoire Buffy…
Buffy (surprise) : Perte de mémoire ? Tu as toute mon attention maintenant Angel…
Angel : Je n’ai jamais été un grand orateur alors il se peut que le récit soit un peu cafouillant, mais j’ai besoin de te le dire.

Buffy (un peu énervée) : Commence par le commencement Angel, je suis très curieuse de savoir ce que j’ai oublié et qui semble tellement te troubler.
Angel : Bon comme tu sais, un démon Morah est rentré dans mon bureau pour essayer de me tuer. Mais je ne l’ai pas tué aussi facilement que tu l’as vu.
Buffy : Angel, ma mémoire est bien là et tu l’as tué en deux secondes et rien d’autre.
Angel : En fait, c’est la deuxième version que tu as vu…
Buffy le regarda avec une totale incompréhension dans le regard, mais avec aussi une certaine appréhension.
Angel : A la première version, nous l’avons combattu férocement, il s’est sauvé et nous avons du le poursuivre à travers les égouts de LA.
Buffy : C’est incompréhensible, pourquoi tu t’en souviens et moi non et pourquoi cette journée a été effacée de ma mémoire.
Angel : Les puissances qui sont en ont décidé ainsi. Mais ce n’était pas un cadeau cette faveur.
Buffy : Là tu m’intrigues vraiment Angel.
Angel : Je vais te faire grâce des détails du combat avec le Morah, mais il m’a blessé et moi aussi et son sang s’est mélangé avec le mien. Le sang des démons Morah a une certaine particularité…
Buffy (interrompant) : Un pouvoir générateur ?
Angel (surpris) : Comment le sais-tu ?
Buffy (regard dans le vague) : Je ne sais pas, mais je savais la réponse.
Angel : Oui, et bien son sang m’a rendu (mal à l’aise et hésitant)…humain.

Buffy laissa les mots arriver jusqu’à son cerveau avant de réaliser et surtout de pouvoir parler.
Buffy : Humain, tu veux dire vraiment humain ?
Angel : À la lumière du jour…et tout ce qui va avec. Rajouta Angel en mettant une main sur son cœur.
Buffy (trop calme) : Et pourquoi j’ai oublié ? Pourquoi tu es redevenu un vampire ?
Angel : Ça c’est la partie la plus difficile à expliquer…
Buffy : Je suis toute à toi puisqu’on est coincé ici.
Angel : Promets-moi de ne pas t’énerver et d’écouter jusqu’à la fin avant de décider quoi que ce soit.

Angel commença son histoire avec le baiser en plein jour et la surprise de Buffy de le voir enfin dans la lumière du jour.
Il lui raconta ensuite leur retour à son appartement. Leurs doutes face à cette humanité providentielle qui ne serait peut-être pas permanente. Et malgré tout leur désir, l’hésitation. Leur hésitation à se lancer sans risque dans une relation amoureuse qui les mettrait peut être en danger.

Pendant ce temps, Buffy contenait sa frustration et sa tristesse pour ce moment qu’on lui avait volé.
Angel : Nous n’avons pas résisté et nous avons fait l’amour l’après midi même et ça a été le plus beau moment de ma vie.
Angel sentit son coeur sans vie se serrer en voyant une larme sur le coin de l’œil à Buffy mais il continuât néanmoins son récit. Il avait besoin de tout dire, tout et maintenant.
-Angel: Mais après quelques heures, Doyle est venu me chercher pour me dire que le démon Morah était toujours vivant. Tu dormais si paisiblement que je n’ai pas osé te réveiller. Je l’ai retrouvé et combattu, mais ma force vampirique avait disparu alors j’étais un piètre combattant. Mais, je ne sais pas par quel miracle tu as réussi à me retrouver. J’ai failli mourir des mains du démon Morah mais tu m’as sauvé. Avant qu’on le tue, le morah m’a dit qu’il y aurait d’autres démons comme lui et qu’ils s’en prendraient aux gardiens du bien, dont toi et que tu pourrais mourir. Ayant peur pour toi, j’ai été voir les puissances qui sont qui m’ont confirmé que tu allais mourir, car tel était ton destin. J’ai demandé de reculer le temps et de revenir à l’instant où le démon était rentré dans mon bureau. Ils ont accepté à la condition que je sois le seul à me souvenir.
Quand je suis rentré te rejoindre, il ne restait que quelques minutes avant le retour en arrière et à la tête que je faisais tu as tout de suite compris qu’il se passait quelque chose. Face à ma décision ? De la colère tu es passée au désespoir. Tu as pleuré inlassablement que jamais tu n’oublierais que t’avais senti mon coeur battre. Tu pleurais ton refus mais les jeux étaient faits. En pleurant tous les deux, en urgence on s’est embrassé et le temps a violemment reculé jusqu’à l’instant de ton arrivée dans mon bureau…En pleine désorientation j’ai tué le démon Morah qui nous tombait dessus à nouveau puis tu es repartie en me disant qu’on ne devait plus se voir…Voilà, voilà ce que j’avais sur le cœur et que je voulais te dire parce que je crois que par respect je devais te le dire. Si je te l’ai caché tout ce temps, c’est que je savais que tu avais refait ta vie et de toute façon qu’est-ce que ça changeait, j’étais toujours un vampire.
Malgré la douleur d’Angel qui avait pointé sur chaque mot, et ses propres larmes qu’elle avait laissé couler librement comme pour le soutenir dans l’aveu difficile, Buffy se sentait plus que perturbée. Elle se sentait prête à péter un plomb.
Buffy : Je suis stupéfaite. Tu es entrain de me dire que tu as refusé ton humanité à cause de mon hypothétique mort ? Tu ne voulais pas me mettre en danger Angel. Mais à quoi as-tu pensé ? Tu es ma raison de vivre et tu l’as balayé pour mon bien soi-disant. Tous les jours je risque ma vie. Tu n’avais pas le droit de prendre seul cette décision, non tu n’avais pas ce droit là !
Angel : Je l’ai fait pour nous Buffy. Tu sais que notre amour est toujours interdit et je ne voulais pas courir le risque que tu te fasses tuer. Je ne voulais pas que tu te mettes en danger en passant ton temps à vouloir me sauver. De plus, ta mission est plus importante que nous deux. Je devais prendre cette décision.
Buffy (en larmes) : Tu as décidé pour moi Angel. Tu m’as mis devant le fait accompli, tu as rejeté notre amour sans essayer de le vivre. Ma mission, je vais t’en parler de ma mission. J’ai une vie aussi et je voulais la passer dans tes bras. Mais comment as-tu pu Angel ?! J’aurais préféré mourir en étant avec toi que vivre sans toi. Tu as été tellement égoïste dans cette histoire.
Angel : Egoïste ? Pardonne moi Buffy, mais je le te jure, moi j’étais prêt à me sacrifier pour que tu vives et le prix était élevé. Toi, tu as oublié et moi j’ai du vivre des années avec cette souffrance, ce souvenir qui n’a jamais existé pour toi.
Buffy : Ne viens pas me parler de souffrance. Nous avons vécu heureux pendant 24 heures, j’ai senti ton cœur battre et je ne m’en souviens pas. Maintenant, tu me le dis et je ne m’en souviens toujours pas Angel et ça fait mal. Toi tu te souviens au moins. Je ne peux en dire autant.
Angel (malheureux) : Buffy, je sais que c’est difficile, jamais j’aurais dû prendre cette décision sans toi. Je l’ai regretté. Mais le risque de te perdre était trop grand et moi je voulais que tu vives et tant pis si tu devais m’être arrachée à nouveau. Le mot arraché n’est même pas assez fort pour décrire la peine que j’ai eue par la suite.
Pour la voix d’Angel qui se brisait, Buffy encore en larmes abdiqua.
-Buffy : Angel, je t’aime et ça m’a fait mal ce que tu m’as dit. Mais tu dois comprendre que j’ai besoin de réfléchir un peu à tout ça.
Angel (désemparé) : Je comprends que tu ais besoin de prendre ton temps face à tout ça. Mais je l’ai fait pour toi pas pour moi.
Buffy silencieuse essayait de faire le vide dans sa tête. Son cœur lui disait qu’ils auraient eu une chance de vivre leur amour, mais sa tête lui disait qu’Angel avait pris la bonne décision. Pourtant, sa colère était maître d’elle. Buffy en voulait à Angel pour avoir tourné le dos à leur amour et surtout de lui avoir caché leur bonheur passager. Mais une toute petite voix lui disait qu’elle aurait vraiment aimé conserver ce moment unique et magique avec Angel. Oui, elle aurait voulu savoir que leur amour pouvait être possible. Mais Angel avait fait un choix et il avait du vivre avec ce souvenir qui n’avait jamais existé pour elle. Incapable d’accepter le fait, Buffy restait silencieuse et surtout triste.
Angel (suppliant) : Buffy, je ne peux pas supporter ton silence. Frappe moi, gifle moi, crie moi après, mais ce silence glacial est pire que tout.
Buffy se sentit brusquement fondre en voyant la détresse d’Angel. Elle savait qu’il avait fait ça uniquement pour elle, et même si sa rancœur lui griffait encore le cœur, après quelques tergiversations, elle l’enlaça avec tout l’amour qu’elle pouvait et l’embrassa. Le vampire pleura de soulagement.
Angel : Oh Buffy, comme je suis heureux que tu ne me rejettes pas. J’ai tellement appréhendé ce moment. Je sais que tu trouves ça dur de ne pas te souvenir, mais crois-moi ça a été ma croix de porter ce souvenir. Je vais t’aider à te rappeler.
Buffy (pleurant) : Angel, je t’aime. Mais apprendre que nous avons eu une chance a été trop fort comme émotion. Quand je pense que tu m’as serré dans tes bras et que nous avons pu faire l’amour. Comme j’ai du être heureuse pendant cette nuit. Dis moi combien j’ai été heureuse et combien tu m’aimes Angel !
Angel (ému) : Je t’aime. Tu es ma raison pour devenir meilleur et ainsi obtenir ma rédemption. J’ai tant rêvé nous voir assis sur le plancher entourés d’un ou deux enfants, heureux. J’espère que mon souhait se réalisera un jour.
Angel embrassa Buffy d’un baiser doux et tendre comme s’il était une petite fleur fragile. Mais une fois leurs lèvres unies, le baiser s’intensifia pour devenir passionné.
Le trop plein d’émotions sortaient de nos deux tourtereaux. Ils se séparèrent à regrets, mais leurs regards restèrent soudés. Angel était bien contre la jeune fille et elle se coucha tout contre lui, heureuse et songeuse à la fois.

Los Angeles
Arrivé dans le bureau de Giles, Spike demanda des explications sur la possible infiltration dans la Team. Il cherchait à savoir. Il posa quelques questions, demanda sur qui les soupçons s’arrêtaient. Spike restait méfiant, même envers Willow et Giles. Il écoutait attentivement le récit des évènements mais ne dit mot de son expédition à Galway.
Spike : Bon si je me fie à vous, les suspects se résument à : Giles, Willow, Ilyria et Gunn. Donc, comment je fais pour savoir que ce n’est pas un de vous deux le coupable ou même les deux ?
Willow : On ne peut pas savoir, nous pensons que le coupable ne le sait pas lui-même. Je crois qu’un de nous quatre est possédé par un démon ou une entité maléfique. Mais comment savoir ?
Spike (soupirant) : Si j’avais toujours cette puce, je l’aurais su si facilement. Un petit coup de poing à chacun et hop un de vous quatre m’aurait donné la migraine. Il faut trouver une solution.
Giles : Oui, nous voulons bien Spike mais je ne me rappelle pas avoir été en contact direct avec un démon. En fait je me rappelle…Willow, à notre retour à LA, nous avons été attaqué par un drôle de démon. Gunn a failli se faire tuer, mais grâce à Ilyria, le démon fut tué. Mais oui, le démon a disparu. Willow, est-ce que tu veux aller chercher mon livre sur les démons qui peuvent posséder les corps ?
Willow revient avec le livre et Giles le feuilleta pour s’arrêter sur l’image du démon qu’Ilyria avait combattu.
Giles (excité) : J’ai trouvé, ce démon s’appelle Alkmaar. Ce démon masculin peut prendre possession des corps humains pendant une courte période. Pour qu’il ait possession, il doit y avoir eu contact au préalable. Ce démon est un serviteur du mal absolu comme la Force. En fait, (en refermant son livre) c’est un parasite, mais un parasite dangereux.
Spike : Donc, notre liste de suspects se rétrécie entre Ilyria ou Gunn.
Willow : Giles, est-ce que nous pouvons l’attraper ce démon ?
Giles (hésitant) : C’est pas évident, parce que la personne infectée ne le sais même pas. Il faut chercher une solution pour le piéger.
Spike : Eh ! Moi je veux savoir s’il prend la force de la personne qu’il infecte parce que si c’est Illyria, gare à nos fesses.
Giles : Non, je ne crois pas. C’est comme un vampire, il ne prend que le corps.
Willow : Je crois que nous devons être prudent et essayer de ne rien laisser paraître pour Alkmaar.
Tous retournèrent à leur livre, anxieux pour Illyria et Gunn. Ils devaient trouver une solution pour ne pas être obligés de tuer la personne hôte.

Forêt de Galway
Dans une petite cabane de fortune dormait paisiblement nos deux guerriers. Angel et Buffy auraient fort à faire, alors ils se devaient de rependre leur force. Ce qui les attendait là-bas dans la grotte ne risquerait pas d’être une partie de plaisir.
Buffy bougea dans son sommeil, ce qui réveilla aussitôt Angel. Il reprit position et ramena la jeune fille tout près de lui. Il l’entoura de ses bras et se jura de la protéger. Il se rendormit le sourire aux lèvres pour la première fois depuis si longtemps.

Buffy ne se réveilla qu’à la tombée du jour. Elle ouvrit les yeux et regarda dormir son ange. Elle repensa à la conversation de tantôt et sentit une boule d’émotion remonter dans sa gorge. Buffy maudissait les puissances qui sont en ce moment. Ils ne peuvent pas nous laisser tranquilles et nous permettent de vivre notre amour, pensa-t-elle. Son regard s’attarda sur le visage d’Angel et elle se radoucit. Elle aurait tellement voulu se rappeler ce merveilleux moment que son beau vampire lui avait raconté. Il fallait qu’elle se rappelle…mais elle était sûre d’une chose, c’est du bonheur qu’elle avait du ressentir à être entre ses bras. Buffy soupira en se disant qu’elle aurait échangé n’importe quoi pour se souvenir de ce pur moment de bonheur. Angel était son univers. Un amour difficile, certes mais pas impossible. Elle était encore à ruminer quand Angel bougea dans son sommeil. Elle se détacha doucement de lui et sortit de son abri pour ne pas troubler son sommeil. Elle pensa à ce qui les attendaient là bas et elle se dit que c’était peut-être leur dernière journée ensemble. Sur cette mauvaise note, Buffy partit à la recherche d’une petite source pour faire ses ablutions. Elle en avait bien besoin. Elle entendit le bruit d’une chute d’eau. Elle s’avança et le paysage était à couper le souffle. Une cascade d’eau tourbillonnait…elle tâta l’eau. L’eau était délicieusement bonne. Elle ôta ses vêtements sales et plongea dans l’eau. Telle une naïade, Buffy nageait appréciant ce mouvement de calme et de relaxation. Le bruit de la cascade sonnait comme de musique. Elle se prit au jeu et dansa dans l’eau en imaginant qu’elle dansait avec son ange. Buffy était heureuse, l’eau lui donnait de l’énergie. C’est magique, pensa-t-elle.

Angel se réveilla et paniqua quand il ne vit pas Buffy à ses cotés. Le jour était tombé alors il sortit de sa cachette et partit à la recherche de Buffy s’imaginant le pire. Il n’avait pas fait cent mètres quand il entendit des clapotements d’eau. Il se dirigea vivement vers ce bruit. Le spectacle qu’il vit le renversa. Jouant au voyeur, il observait une Buffy, nue, jouant dans l’eau comme une enfant. Un sourire lui vint aux lèvres. Cette cascade au milieu de nulle part était vraiment une bénédiction. Angel la regarda encore quelques minutes, mais n’y tenant plus il se déshabilla à son tour et rentra silencieusement dans l’eau. Il s’avança vers elle, mais Buffy trop concentrée à danser ne le vit pas arriver. Il rentra dans l’eau et il remonta à la surface en lui effleurant des ses mains ses mollets joliment galbées. Buffy surprise de cette présence étrangère bascula dans l’eau et elle eu juste le temps de voir le visage rieur de Angel avant de prendre la tasse.

Buffy (remontant à la surface) : Espèce de… (riant) tu m’as eu.
Se prenant au jeu, elle sauta sur Angel pour le faire basculer à son tour. Mais, quand son corps de femme rencontra celui d’Angel, une onde électrique passa entre eux. Gênée, Buffy recula.
Buffy (rouge) : Je m’excuse, je ne savais pas que tu étais nu (bafouillant) euh ! Je veux dire…
Angel (taquin) : Je vois que je te fais toujours autant d’effet (sérieux), ça va aller Buffy, on profite du moment et c’est tout. On ne pense plus à rien.
Buffy (se rapprochant) : Tu as raison, profitons un peu de cette petite intermède. Prenons le comme un petit cadeau.
Angel (rauque) : Tu es si belle (déglutissant) parfaite…pour moi.

Angel n’en pouvant plus se pencha vers les lèvres de Buffy et immédiatement elle se colla à lui. Angel sentait sa virilité se durcir. Buffy lui faisait toujours cet effet. Elle le consumait et le feu qu’il avait d’elle, il le savait ne s’éteindrait jamais. Seul la mort les sépareraient et personne d’autre. Leur baiser devient plus langoureux et Buffy émit un délicieux petit son qui fit perdre le dernier reste de raison à Angel. Il l’enlaça violemment en gémissant. Buffy toujours accrochée à Angel, recula un peu vers la chute. Arrivée au pied de la chute, Angel l’assis sur les pierres délicieusement chaudes malgré la douce noirceur. Naturellement, Buffy vient enrouler ses jambes autour du corps ferme du beau vampire. L’eau ruisselait sur le corps de Buffy. Il la trouva si sexy et la pose alanguie lui fit perdre le peu de contrôle qu’il lui restait encore. La passion vient remplacer la douceur. Ils s’embrassèrent à en perdre haleine. Les mains parcouraient chaque courbe du corps de Buffy. Buffy s’abandonna à ses caresses, soupirant et gémissant de plaisir. Les merveilleuses plaintes qu’elle émettait le rendaient fou de désir.
Buffy (suppliante) : Continue à me toucher Angel, surtout ne t’arrête pas.
Angel (souriant) : Qu’est-ce qui te fait penser que j’en ai fini avec toi ?
Buffy regarda dans les yeux de son ange et vu tout le désir qu’il avait d’elle. Elle pencha sa tête vers l’arrière et laissa Angel la couvrir de baisers. Le corps de Buffy était comme de la lave en fusion. Chaque baiser de son vampire l’a faisait frémir de bonheur.
Buffy : Angel, je t’aime.
Angel : Moi aussi, Buffy avec toi je me sens un homme.
Buffy : Tu l’es…pour moi et c’est tout ce qui compte.
Buffy ne pu en dire davantage, car Angel lui scella les lèvres à nouveau. Il descendit sur son cou, essayant d’oublier la veine qui palpitait dans le cou de sa douce. Il avait perdu beaucoup de sang, l’excitation qu’il ressentait et la faim qu’il avait n’était pas la pour l’aider. Buffy comprenait parfaitement le désir d’Angel. Elle lui prit la tête et la dirigea doucement vers son cou gracile. Angel recula subitement. Buffy, surprise, le regarda.
Angel (craintif): Non, Buffy, non…
Buffy: C’est le seul cadeau que je peux te faire Angel. Alors si tu le fais pas pour toi, fait le pour moi.
Angel fit l’erreur de la regarder dans les yeux et fondit. Buffy lui offrait la vie et il abdiqua.
Il la serra tout contre lui faisant parcourir de délicieux frissons à sa partenaire. Buffy sentit l’excitation d’Angel monter quand il descendit vers son cou. Hésitant, ayant peur de la blesser, il ne la mordit pas toute suite. Mais Buffy lui fit comprendre qu’elle s’offrait à lui. Ils ne pouvaient pas s’unir physiquement, mais la communion de son sang compensait en ce moment.
Exacerbé par l’odeur de Buffy, Angel abdiqua et planta ses crocs dans la chair délicate de son amour. Il la but lentement comme s’il savourait ce moment. Buffy de son coté, pleurnichait contre l’épaule de son vampire. Le corps de Buffy était proche de l’extase. Après quelques instants, Angel lécha les quelques gouttes, qui avaient glissé de sa blessure, de son sang délicieusement épicé. Mais déjà, la plaie de Buffy se refermait. L’effet était aphrodisiaque et Angel se sentait si excité, il savait qu’il avait un besoin urgent à satisfaire. Mais il voulait avant tout donner du plaisir à sa partenaire. Buffy remarqua à nouveau le sexe douloureusement levé d’Angel. Elle voulut le toucher, mais Angel l’empêcha.
Angel : Si tu me touches Buffy, je ne répondrai plus de moi. Laisse moi plutôt de toucher. Je veux te voir frémir. Ton corps est magnifique (en voyant Buffy essayer de cacher sa nudité) ne sois pas timide avec moi.
Buffy se laissa transporter par les paroles d’Angel. Joignant le geste à la parole, Angel se pencha vers ses seins et se perdit dans le creux vallon de ceux-ci. Tandis qu’une de ses mains se faufilait vers sa douce féminité, l’autre se perdait dans sa chevelure dorée. Angel cru perdre la raison avec les petits gémissements de Buffy. Il voyait les yeux de Buffy se noyer de désir.
Il continua pendant quelques minutes son manège en caressant le petit bourgeon secret de la Tueuse. Buffy se tordait de plaisir. Elle était allongée sur la pierre, Angel entre ses jambes jouait avec tous ses sens. N’en pouvant plus, Buffy le supplia de soulager sa peine. Angel accéléra son mouvement circulaire…tout en embrassant sa partenaire sur la bouche, étouffant ainsi les cris de plaisir de la Tueuse. Voyant la jouissance dans le regard de Buffy, il enleva sa main de sa blonde toison. Buffy heureuse et comblée s’étira comme chat.
Buffy (heureuse) : Angel, c’était merveilleux. Quand tu m’as bu, la sensation était incroyable.
Angel (taquin) : Je suis déçu, je pensais que mes talents amoureux aurait été mieux appréciés.
Buffy (rouge de honte) : Euh..Je…tu m’as comblée, c’était fantastique…
Angel (riant) : Ça va Buffy, je te taquinais c’est tout.
Buffy : Vilain garnement, va (elle poussa Angel dans l’eau)
Angel sortit de l’eau en faisant semblant d’être en colère. Il s’ensuivit un petit combat. Ils s’amusèrent un peu, oubliant leurs soucis. Angel prit soudainement Buffy dans ses bras et il la serra contre son corps de toutes ses forces comme s’il avait peur de la perdre. Il ne voulait pas que ce moment se termine. Mais il savait que la mission devait continuer et à regrets, il se détacha de son amour. Ils durent sortir de l’eau. Buffy bien que gênée par sa nudité sortit de l’eau sous le regard appréciateur d’Angel.
Angel : Tu es belle, tu n’as pas à te sentir mal en ma présence.
Buffy : Ce n’est pas ça, c’est moi qui suis comme ça. (changeant de sujet) c’est dommage que nous devons nous mettre en route, j’aurais voulu que le temps s’arrête à jamais à cet instant.
Angel (distrait par le corps de Buffy) : euh…oui c’est dommage.
Buffy (suivant son regard) : Angel, tu ne m’écoutes pas du tout…
Angel (riant) : Mais si, je t’assure.
Jamais Buffy n’avait vu autant de sourire et de bonheur venant d’Angel. Elle le trouvait changé et ce changement lui plaisait plus que tout. Ils se rhabillèrent à regrets et se dirigèrent vers leur campement de fortune.

Une fois repartis vers leur destin, ils marchèrent côte à côte sans dire un mot, chacun observant l’autre. Buffy était un peu gênée par le petit interlude de tantôt et Angel encore entrain de savourer le moment trop court à la cascade. Mais Buffy fut la première à briser le silence
Buffy : Qu’est-ce qui nous attends là-bas ?
Angel : Douleur, souffrance et épreuve.
Buffy (ironique) : Tu n’as pas quelque chose de différent à proposer pour une fois…
Angel : Je suis sérieux Buffy. Cet objet est gardé par les forces du mal et du bien. Ils ne nous feront pas de cadeau. N’oublie pas qu’Angélus n’a même pas franchit les portes. Il savait qu’il ne serait pas capable de le vaincre seul. C’est pour ça que je pouvais te laisser avec lui en sachant qu’il ne te tuerait pas. Mais je n’imaginais pas qu’il était tellement obsédé par toi qu’il essaierait de me doubler. Quoique j’aurais dû m’en douter un peu. Il recherche tout ce que j’ai et il veut tout ce que j’ai.
Buffy (évitant de parler d’Angélus) : Mais est-ce que tu as une idée de ce qu’il peut y avoir dans cette grotte ?
Angel : Je sais qu’il y a une énigme pour rentrer dans les salles. Toi, tu vas recevoir ta question de gardien du mal et moi celui du bien.
Buffy : Je ne comprends pas Angel, tu es un guerrier du bien.
Angel : Buffy, je reste Angélus malgré tout, alors les puissances divines ont décidé que je représentait le mal à cause de mon double démoniaque.
Buffy (contrariée) : Les puissances, parlons-en des puissances, je leur botterai les fesses pour avoir osé me faire oublier ma nuit d’amour avec toi.
Angel : Buffy, ça ne sert à rien de te faire du mauvais sang à propos de ça, je sais qu’en temps voulu tu te rappellera…
Buffy (avec espoir) : Tu le crois vraiment ?
Angel : J’en suis sûr.
Angel arrêta Buffy et scruta l’horizon. Il regarda un peu vers sa gauche et fit signe à Buffy de le suivre. Ils marchèrent encore quelques minutes et finalement ils virent l’entrée de la grotte.
Soupirant, ils se regardèrent dans les yeux, conscients du danger qui les attendait. Ils hésitèrent un peu à l’entrée et finalement rentrèrent la main dans la main. Angel guida les pas de Buffy et après une dizaine de minutes dans les dédales de la caverne, ils aperçurent une énorme porte en fer forgée nantis de 2 gardiens. Angel regarda Buffy et lui dit qu’elle pouvait toujours faire marche arrière. Buffy le regarda à son tour et lui dit qu’elle le suivrait partout et même en enfer s’il le fallait. Ils arrêtèrent leur chemin et se donnèrent un dernier doux baiser. A regrets, ils se séparèrent et avancèrent vers les gardes. Arrivées devant eux, le premier garde habillé de blanc regarda Angel et celui habilla en noir se planta devant Buffy.

Garde du bien : Angélus, être maléfique pour passer cette porte, tu dois résoudre une énigme. Tu peux refuser et retourner d’où tu viens comme tu l’a fais il y a deux cents ans ou accepter et courir le risque de mourir à cet instant.
Angel (sûr de lui) : J’accepte les conditions que tu m’as mentionné.
Gardien en noir : Buffy, guerrière du bien et élue, il est encore temps de faire demi tour. Puisque je ne crois pas qu’Angélus ici présent vaille la peine que tu risques ta vie pour lui. Laisse-le face à son destin et sauve ta vie.
Buffy : Jamais, je ne laisserai pas aller A.N.G.E.L et non Angélus face à la mort et le laisser l’affronter seul. Je suis avec lui et si mon destin est de mourir et bien ça sera avec lui.
Gardien du mal : Pour toi pas d’énigme, tu as passé l’épreuve et tu as su montrer ta fidélité envers ton compagnon. Tu peux passer la porte dès maintenant.
Buffy (surprise) : Je croyais que c’était plus difficile.
Gardien du mal : L’épreuve pour toi est à l’intérieur. Rentre maintenant.
Angel (en regardant le gardien du bien) : Je refuse de la voir y aller seule. Nous sommes deux et jamais je ne la laisserai tomber. Je ne veux pas la perdre, alors posez vite votre énigme.
Gardien du bien : Angel, il n’y avait pas d’énigme ici, il te fallait démontrer que tu voulais vraiment pénétrer à l’intérieur et c’est tout.
Les portes s’ouvrirent dans un grand grincement et nos deux héros rentrèrent ensemble. Quand les portes se refermèrent derrière eux. Buffy et Angel se soufflèrent un je t’aime et avançèrent vers leur destin.

Los Angeles
Spike tournait en rond, désespéré de la lenteur de Giles à trouver une solution.
Giles : Spike, j’apprécierais que tu arrêtes de tourner comme un lion en cage.
Spike : Ca va Giles, je m’ennuie. Ça fait des heures que vous êtes dans vos bouquins et vous n’avez toujours pas trouvé une solution au problème du démon Alkmaar.
Giles : Peut-être que si tu arrêterais de tourner autour de moi, je me concentrerai mieux. Pourquoi ne vas-tu pas faire une patrouille avec Willow ?…pour te relaxer.
Willow qui était restée silencieuse sursauta à son nom.
Willow : Oui…Oui…Giles, c’est une bonne idée. Viens Spike allons chasser le démon. Quoiqu’il ne reste plus personnes à Los Angeles. Comme ça, on pourra parler de ce qui s’est passé à Galway…
Spike (heureux) : Enfin, un peu d’action me fera du bien. J’ai un grand besoin de me défouler. Taper quelques méchants n’est pas pour me déplaire. (se rappelant la phrase de Willow)…et Galway, je n’ai pas vraiment le goût d’en parler Willow.
Willow et Spike sortirent de leur repaire sous l’œil curieux du démon Alkmaar.

Grotte de la quête
Buffy et Angel avancèrent dans la noirceur et se dirigèrent vers le point lumineux en face d’eux. Arrivés à ce point, ils constatèrent que c’était en fait un genre de démon qui semblait les attendre.
Démon : Bonjour Angel et Buffy, je sais ce que vous êtes venus chercher. Mais sachez que l’objet de vos pensées est pratiquement inviolable. Pour y arriver, il va vous falloir passer trois épreuves : une chacun et la dernière en commune, si vous passez les deux premières. Si un de vous deux meurt pendant l’épreuve et bien la personne survivante sera seule pour affronter l’ultime épreuve. Vous ne pouvez plus reculer à partir de maintenant. Je ne vous dis pas bonne chance, car je sais d’ores et déjà que vous allez mourir puisque jamais personne n’a réussit à passer les trois épreuves.
Buffy (sarcastique) : Merci pour les encouragements, c’est gentil de se sentir appréciée.
Angel : Buffy, ça va aller. Vas-y démon, conduis nous à notre première épreuve.

Los Angeles

Willow et Spike faisaient la ronde de nuit et étant donné que c’était relativement calme, Willow en profita pour avoir des nouvelles de Buffy et Angel.
Spike : En fait, quand j’ai quitté Galway c’était plutôt Buffy et Angélus.
Willow (surprise) : Tu veux me dire que Buffy …a…une…enfin tu sais.
Spike : Non…je veux dire oui, mais ce n’est pas à cause de ça qu’il s’est manifesté. Angélus pouvait prendre le contrôle d’Angel et vice versa. C’est assez compliqué. Du fait que maintenant c’est peut-être Angel et Buffy ou pire…mais ça je le saurai au fond de moi.
Willow : Là, tu m’inquiètes Spike, tu crois que Buffy ou Angel sont morts.
Spike : Non, je les crois vivants…
Willow (curieuse) : Pourquoi es-tu parti Spike ?
Spike : Tu es trop curieuse la rouquine. Mais je devais les laisser seuls face à leur destin et je savais que ma place n’était pas avec eux. Je faisais la cinquième roue du carrosse.
Willow (triste pour lui) : Je sais que tu aimes encore Buffy. Mais entre Angel et Buffy, il y a un lien et personne ne peut se mettre en eux. Ils sont complets seulement quand ils sont ensemble.
Spike (dépité) : Alors Merci, si c’est pour m’encourager, c’est manqué.
Willow (confuse) : Désolée Spike, je ne dis pas ça pour te blesser, Buffy t’aime beaucoup tu sais.
Spike (soupirant) : Oui…tu as dit un mot de trop… beaucoup…mais j’aurais tellement voulu qu’elle soit à moi. C’est plus fort que moi, je l’aime.
Willow (réconfortante) : Spike, tu es son plus proche ami et tu comptes beaucoup pour elle.
Spike : Je sais… (Soudainement) Baisse-toi Willow !
Spike sauta sur le démon qui allait attaquer Willow et tomba avec lui sur le sol. Après deux, trois coups de poing bien sentis et une petite formule magique, le démon fut fait prisonnier pour une petite séance d’interrogatoire.
Spike : Pour qui tu travailles Démon ?
Démon : …
Spike : Tu vas parler ou je te fais éclater la tête, je t’arrache les ongles un par un
Willow (faisant la dark Willow) : Ça va Spike, je pense qu’il a compris l’idée. Démon, vas-tu répondre ou nous commençons la torture.
Démon : Vous pensez me faire peur avec votre petit bla bla. Allez-y torturez-moi, j’adore souffrir.
Willow et Spike se regardèrent essayant de trouver une solution.
Willow : J’ai mieux Spike, je peux faire une petite incantation pour délier sa langue mais pour ça je dois retourner au repaire pour préparer les herbes.
Au mot incantation, le démon fit les grands yeux ronds. Il savait que son patron le tuerait s’il parlait même sous l’influence de la magie. Il se dit : Autant parler avec eux et changer de cap. De toute façon c’est toujours mieux d’être avec les gentils, ils sont plus enclin à pardonner, se dit-il.
Démon : C’est bon, je parlerai seulement si vous me promettez de faire partie de votre équipe.
Spike : Non mais tu rêves là, tu crois qu’on va croire à ton revirement. On n’est pas des fous, tu veux venir nous espionner dans notre repaire.
Démon : Non je vais vous aider, j’ai de bonnes informations de la confrérie. Mais s’ils savent que j’ai parlé, ils me tueraient.
Spike : Nous n’avions pas l’idée de te laisser en vie.
Démon : Je vous serai plus utile en vie que mort.
Willow : Spike, je crois qu’il serait bon de le ramener au repaire et de l’interroger. Je veux savoir s’il a vraiment des infos nouvelles à nous dire.
Spike : Hé la rouquine, tu fais comme tu veux. Mais je sais par expérience que les démons ne jouent jamais franc jeu.
Démon : Écoutez, je sais ou se cache le démon Alkmaar. Enfin, je sais qui est parasité par Alkmaar.
Willow regarda Spike et Spike capitula. Ils se mirent chacun à coté du démon et ils l’escortèrent jusqu’au repaire.

La grotte

Démon : La première épreuve sera pour la Tueuse.
Angel : Non, laissez-moi y aller en premier.
Démon : J’ai décidé… et c’est l’élue qui va passer la première épreuve. Es-tu prête l’élue ?
Buffy s’avança, sûre d’elle.
Buffy : Oui, amène-moi à la première épreuve. Je suis prête.
Démon : C’est bon. Angélus, tu peux aller vers la bassine là-bas et tu pourras voir en direct le combat de la Tueuse.
Buffy (cria) : C’est Angel et non Angélus.
Démon (haussant les épaules) : Angélus est Angel et Angel est Angélus alors quelle importance le nom que j’utilise puisque que je sens en lui les deux présences.
Buffy (butée) : Ça a de l’importance pour moi.

Avant de partir vers son épreuve, Buffy fit un demi-tour soudain et sauta dans les bras d’Angel. Elle l’embrassa et lui dit qu’elle l’aimait et qu’elle reviendrait. Angel lui murmura un : Je t’aime aussi. Satisfaite, Buffy repartit avec le démon vers une antichambre. Une fois arrivée à la porte, le démon la laissa passer.
Démon : Voici la première épreuve : tu dois faire face à tes démons et sache que tout ce que tu verras sera réel.
Buffy : Ça va j’ai compris, je peux y aller maintenant.
Démon : Va et je ne te dis pas bonne chance.

Buffy rentra dans l’antichambre. Surprise de rien n’y voir, elle se dirigea vers le centre de la pièce. Soudain, deux personnes s’avancèrent vers elle sans la voir. Buffy surprise, vit Angel et Cordélia se parler doucement. Buffy s’interrogea de la difficulté de l’épreuve, quand elle vit Angel se pencher doucement vers les lèvres de Cordy. Buffy recula de stupeur. Mais qu’est-ce que cette monstruosité ? Angel et Cordy non, ce n’est pas la réalité, pensa-t-elle. Mais c’est ça l’épreuve ? Pourquoi Angel et Cordy agissent comme un couple ?

Angel regardait dans la bassine et vu ce qu’il arrivait dans la pièce. Bon sang, ils montrent des parties de sa vie qu’il aurait préféré qu’elle ne sache pas. Mais dans quel but, se dit-il. Il voyait le regard torturé de Buffy, se demandant si c’était la réalité et il souffrait pour elle. Angel venait de comprendre l’épreuve, c’était celle du désespoir. Il pensa fort à Buffy. Buffy soit au dessus de ça, je t’aime…essaie de ne pas te laisser prendre, s’il te plait. Angel n’arrêtait pas de répéter cette litanie. En espérant que Buffy, capte ses pensées. Malheureusement, tel ne semblait pas le cas.

Buffy regarda le couple qui ne semblait ne pas se préoccuper d’elle. Buffy voyait Angel regarder Cordy comme il la regardait elle. Mais c’est quoi ce délire…ce n’est pas la réalité, je refuse de croire à une histoire entre Angel et Cordy, pensa-t-elle. Mais c’est quoi comme épreuve ? Voyant le couple s’embrasser à nouveau, Buffy leur cria d’arrêter. Mais ils ne firent pas attention à elle. Buffy entendait leur conversation et ce qu’elle entendait n’était pas entrain de lui plaire. Voir Angel amoureux et heureux avec une autre lui faisait tellement mal à l’intérieur. Elle voulait sortir cette douleur de sa poitrine. Pourquoi ne me l’as-tu pas dit Angel…pourquoi ? Pourquoi, est-ce que tu me fais toujours souffrir. Pourquoi, Pourquoi répétait inlassablement Buffy ? Elle se mit en petite boule et pleura de désespoir. Angel regarda Buffy impuissant à la réconforter. Affronte-moi Buffy, confronte-moi…tu dois être forte ne te laisse pas remplir par le désespoir. Le chagrin que tu ressens va te faire mourir dans cette pièce, criait Angel dans la petite bassine. Mais Buffy restait toujours par terre la tête entre les jambes, pleurant dans larmes de douleur. Elle ne voulait pas voir ce couple honni qui semblait se foutre d’elle. Angel pourquoi ne me l’as-tu pas dit, qu’est-ce que tu me caches encore dit Buffy. Soudainement, Cordélia fut remplacé par un autre visage aussi haït…Darla. Buffy les regarda, ils faisaient l’amour et ça semblait assez passionné. Voir son Ange avec son ancienne maîtresse étouffa d’angoisse la Tueuse, incapable de reprendre son souffle, Buffy s’éteignait à petit feu. Assez, dit Buffy, assez veuillez arrêter ce manège. Angel, pourquoi fais-tu l’amour à Darla sans penser aux conséquences et avec moi tu me refuses et tu es partit. Le désespoir de Buffy transpirait sur chaque pore de la peau. Angel pouvait voir son cœur pomper plus vite. Calme toi Buffy calme toi, dit il à haute voix. Mais Buffy n’entendait pas ses conseils. Dieu du ciel, pensa Angel, ils lui ont épargné la vision de mon fils.

Encore une autre fille, Darla disparue pour faire place à une inconnue. Elle entendit Angel l’appeler Nina. Elle les entendait discuter d’elle dans un lit. Non, mais c’est juste avec moi qui ne couche pas, se dit Buffy. Angel lui disait qu’elle n’avait pas couru après sa petite amie en Italie, que c’était elle sa petite amie. Chaque mot était un coup de poignard dans son cœur. Surtout quand elle le vit avec elle sur un banc, lui demandant de s’éloigner quelques temps d’ici. Elle voyait qu’Angel s’attachait à cette fille. D’ailleurs, elle est rendue où cette fille ? Buffy se rendit compte qu’elle était entrain de s’autodétruire. Le désespoir pouvait la tuer ici. Pourquoi, on ne lui proposa pas un bon combat avec démons et vampires. Mais non, il fallait une version risible d’un soap-opéra dont elle était la victime, pensa-t-elle. Tout à coup, son humour repris le dessus. Non, elle ne se laissera pas abattre par les visions du passé. Buffy respira un bon coup et chassa la vision douloureuse d’Angel avec sa dernière petite amie Elle se releva et toisa le couple.
Buffy : Vous pensez me faire douter de l’amour de mon Ange, c’est raté. Il m’aime et je l’aime et rien ni personne ne changera ça. Vous ne réussirez pas à me tuer de désespoir, vous avez faillit mais vous avez échoué.
Buffy repris de l’assurance et avança vers le couple sans appréhension et passa à travers eux. Elle arriva à la porte et lança au démon.
Buffy : J’ai passé l’épreuve alors laissez moi ressortir.
La porte s’ouvrit et la première épreuve fut faite. Soulagée, Buffy suivit le démon qui la dirigea vers la pièce ou l’attendait Angel. Une fois arrivée, elle resta à distance d’Angel. Elle avait beau passé l’épreuve mais elle en voulait terriblement à son amour. Angel fit un mouvement vers elle.
Angel : Laisse-moi t’expliquer.
Buffy : Non Angel, je veux savoir, une chose, est-ce vrai ce que j’ai vu dans cette pièce ?
Angel (piteux) : Oui
Buffy (tristesse) : Je suis déçue que tu m’ais caché Cordy et la blonde de la fin….Au fait c’est qui cette Nina ?
Angel (débit rapide) : Nina…mais nous avons rompu, Buffy. Tu sais que je t’aime et rien ni personne ne changera quoi que ce soit.
Buffy (durement) : Je le pensais aussi. Mais je me rends compte que je ne te connais pas autant que je le voudrais et ça fait mal.
Démon : Suffit, il est temps pour Angélus de commencer son épreuve.
Buffy se retourna vers Angel, elle ne pouvait le laisser aller à son épreuve sans le serrer dans ses bras. Oubliant momentanément sa rancœur, elle se serra tout contre lui. Ému, par le fait que malgré tout Buffy lui pardonnait toujours ses écarts, Angel l’entoura de ses bras et lui murmura pour la deuxième fois en peu de temps un « Je t’aime ».
Démon : Allez Angélus, il est temps.
Buffy (répliqua) : C’est Angel…n’oublie pas démon.
Démon (ricanant) : Oui, mais qui te dit que tantôt ça sera toujours Angel. Ah ! Oui, j’oubliais la Tueuse tu peux apercevoir ton Angélus…pardon, ton Angel dans la bassine là-bas.

Le démon laissa passer Angel et le conduisit à la pièce où Buffy était auparavant. Mais avant qu’il rentre un Ange l’arrêta.
Ange (furieux) : Calar, tu sais bien que le mal ne donne pas l’épreuve de celui qui représente le mal.
Démon (hypocrite) : Arya, pardonne-moi, mais j’avais bien le droit de m’essayer. De toute façon, la dame là-bas n’arrête pas de le prendre pour un être du Bien. Alors, je croyais bien faire.
Arya : Il combat peut-être le mal, mais il est au fond de lui le mal, donc c’est à moi de lui donner l’épreuve.
Calar : Si tu le dis, il est tout à toi, Arya.
Le démon recula et disparut. Angel qui était resté silencieux lors de l’échange, regarda l’Ange.
Angel : Quel sera mon épreuve ?
Arya (énigmatique) : Tu le sauras bientôt, mais saches que si tu ne reviens pas de cette épreuve…la mort t’attendra. Retiens bien ce que je t’ai dit.
Angel demeura perplexe par les paroles puisque l’Ange ne lui apprenait rien de nouveau, il savait qu’il mourrait s’il échouait cette épreuve.
Arya : Maintenant, rentre dans la pièce et n’oublie pas d’être prudent.

Angel rentra dans la pièce et ne vit rien dans un premier abord. Soudainement, apparut une pièce familière. Dans cette pièce, une Buffy apeurée attendait son tortionnaire. Il allait vivement vers elle, mais elle ne le voyait pas. Angel entendit un bruit derrière lui et se tourna vivement prêt à combattre. Mais rien. Il revient vers Buffy et la vision avait changé. La porte de la chambre s’était ouverte. Angel surpris regarda ce visage familier…lui…mais affublé d’un rictus. En fait non ce n’était pas lui, c’était Angélus. Il se vit approcher vers elle avec un sourire carnassier. Buffy recula avec la peur dans ses yeux. Angel n’avait jamais vu ce regard auparavant.
Angélus (sarcastique) : Buf, Buf…tu n’as pas aimé ce que je t’ai fait hier soir ? J’ai pourtant mis tout mon cœur.
Buffy (restant de fierté) : Cœur, je n’attends pas de cœur. Tu n’es qu’un sadique, Angélus.
Angélus : Chérie, c’est grâce à toi si je suis là, je lui avais dit à Angel (reniflant de dégoût) que je reviendrai. Il fait dire que tu m’as aidé un peu, t’accrocher après comme une chatte en chaleur, c’est dur pour un homme de résister devant une femme qui s’offre aussi facilement.
Buffy (bravement) : Ta méchanceté ne m’atteint pas, Angélus.

Angel prit conscience que c’est le futur qu’il voyait. Un futur proche…il savait qu’ils étaient à L.A. et qu’il était dans son repaire secret. Buffy avait peur de lui, ce qui indiqua qu’elle était prisonnière depuis un petit bout de temps. En faisant le tour, il vit en hauteur, où Buffy ne pouvait l’atteindre, une coupe. La coupe du bien et du mal, présuma-t-il. Nous avons réussi se dit-il. Enfin, Angélus a réussi, donc c’est le mal qui a gagné finalement, se dit-il découragé.

La salle changea encore d’aspect. Il se retrouva dans une pièce inconnue. Il entendit le rire d’Angélus derrière lui.
Angélus (satisfait) : Comme ça tu viens la reprendre Angel. Je ne sais pas comment tu as fait pour te dédoubler, mais bravo, tu vas me donner l’occasion de te détruire une fois pour toute et avoir ma chère Tueuse esclave à moi seul.

Angel : Je ne veux pas savoir comment c’est possible, mais je vais te tuer une bonne fois pour toute.
Angélus (sarcastique) : J’attends…
Angel sortit son épée et se mit en position de combat.
Angel : Cette fois-ci, c’est entre toi et moi.
Angélus : Tu sais quand tu seras mort, je me ferai une joie de le dire à Buf, toi partit… je vais me faire un plaisir de la consoler et de la faire mienne dans tous les sens du termes.
Paf… le poing d’Angel partit sur le visage d’Angélus qui tomba à la renverse. Une fois sur le sol, il s’essuya le sang sur le visage et éclata d’un rire sardonique.
Angélus : Tu sais je vais te battre parce que ta faiblesse c’est que tu es aimé et que tu aimes en retour. Mais une fois mort, tout cela changera.
Angélus sorti son épée à son tour et s’élança sur Angel. Leur combat à mort commença. D’un coté, Angel fier combattant, oeuvrant pour le bien, puni des crimes d’Angélus par les bohémiens (ce qui lui donnait pas le droit au bonheur) et torturé par des crimes qu’il n’a pas commis. De l’autre, Angélus…orgueilleux, manipulateur, sadique, sans conscience morale et ayant accumulé des siècles de haine pour le pathétique Angel. Un combat qui se finira par la mort de l’un d’eux.

Angélus leva son épée et essaya de trancher la tête à Angel. Heureusement, il le vit venir et para très facilement son attaque. Le vampire avec une âme préféra fatiguer Angélus en le faisant bouger et se déplacer rapidement. Angel s’amusa à ce manège pendant quelques minutes, mais Angélus commençait à être drôlement fâché par ce jeu du chat et de la souris.
Angélus : Au lieu de te sauver de mon épée, approche un peu et n’agis pas comme un lâche.
Angel voyait que son manège fatiguait le sadique Angélus. Il le prit donc par surprise quand il avança vers lui prêt à le pourfendre. Angélus plongea juste à temps et roula loin d’Angel. Angélus se releva vivement et une lueur démoniaque reflétait dans ses yeux. Angélus prit alors le combat plus au sérieux.

Angélus : Voyons voir ce qu’un petit minable comme toi peut faire.
Angel : Ce que je peux te faire, Angélus, c’est t’envoyer en Enfer.
Angélus reprit le combat avec plus d’entrain et de cœur. Les coups d’épée pleuvaient sur notre Angel qui tenait le coup vaillamment. Angélus pensant en finir rapidement avec Angel révisa son jugement.

Buffy regardait dans la bassine et la peur l’étreignait. Elle voyait le combat et elle ne pouvait que regarder. Elle pensait très fort à Angel essayant ainsi de lui communiquer sa force. Tiens bon Angel, je sais que tu peux le vaincre. Lui aussi, il a une faiblesse…son orgueil…joue là-dessus mon ange, pensa Buffy.

Le combat faisait toujours rage dans la salle. Angélus venait de perdre son épée. Mais il ne s’avoua pas vaincu. Il évita le coup d’épée d’Angel et roula sur le coté, il se leva prestement et donna un coup bien senti là où ça fait mal. Angel se plia de douleur et lâcha à son tour son épée. Angélus vint pour lui donner un coup pied dans les côtes mais Angel l’évita de justesse. Mais il ne pu éviter le suivant qui, par la force du coup, le fit soulever de terre et le fit retomber lourdement sur le plancher. Angélus, content de reprendre le contrôle du combat, recommença à asticoter le beau vampire brun.
Angélus : Regarde toi, tu n’es qu’une pauvre larve. Incapable de te battre. Si tu crois que Buf va te préférer à moi. Je la connais, elle aime les champions comme moi. Toi, tu ne seras plus qu’un souvenir honteux…pauvre minable.
Angel (se levant péniblement) : Tu peux bien parler Angélus, mais en fait je sais que Buffy m’aime et que si tu as pu la toucher c’est qu’elle pensait à moi (toussant et crachant du sang), je ne suis pas encore fini et Buffy ne t’appartiendra jamais puisque tu n’es pas moi, tu n’es qu’une enveloppe de chair qui me ressemble. Tu n’es même pas digne d’embrasser ses pieds.
Angélus (en colère) : Elle est à moi. Je vais t’achever, crétin. Mais avant que tu meurs sache que je l’ai fait gémir comme jamais et que toi, tu n’auras jamais eu ce plaisir… Adieu.

Angélus leva son épée sûr de sa victoire. Mais Angel fit un drôle de mouvement de coté, roula sur lui-même, prit son épée par terre et la planta directement dans le cœur d’Angélus. Angélus, surprit par cette attaque inattendue, s’affaissa sur le sol. Angel, essoufflé et très mal en point abaissa son épée ne sachant s’il devait le tuer ou pas.

En même temps, Buffy qui se rongeait le frein en regardant le combat fut soulagée quand elle vit l’épée d’Angel rentrer dans le cœur d’Angélus. Achève-le, lui cria inutilement Buffy. Pourquoi tu ne le tues pas. Finis-en avec lui. C’est notre seule chance de vivre notre amour…plus d’Angelus…plus de mauvais sort. Mais Angel n’entendait pas ses paroles. Il ne savait vraiment pas s’il l’achevait ce qu’il arriverait de lui. Dans le doute, il épargna le coup fatal à Angélus.
Angel (criant) : Arya fait moi sortir d’ici, j’ai combattu et j’ai vaincu.
Angélus se releva péniblement.
Angélus (sarcastique) : Tu aurais dû me tuer, je serai toujours en toi, imbécile. Prêt à prendre ta place auprès de la Tueuse. Tu as eu ta chance et tu l’as loupé…minable
Angel : Ferme là Angélus, j’ai fait ce qui est juste.
Angélus disparut à cet instant et Angel se fit catapulter hors de la pièce.
Arya : Tu as réussi…tu as vaincu ta haine. Si tu l’avais tué dans cette pièce, tu serais mort avec lui.
Angel (inquiet) : Arya, ce que j’ai vu dans cette pièce, Buffy prisonnière d’Angélus, est-ce le futur ?
Ange (énigmatique) : Qui sait, tu n’as vu qu’une réalité…celle que tu redoutais le plus.
L’Ange ne put en dire plus, une Buffy soulagée sauta littéralement dans les bras de son vampire et l’embrassa avec toute la force de son amour. Angel lui rendit baiser par baiser. Ils oublièrent la quête un court instant jusqu’à ce qu’un « hum hum » les fassent revenir sur Terre. Gênés, ils se séparèrent. Calar approcha.
Calar : La troisième épreuve vous sera donnée par le bien et le mal. Félicitations, vous êtes les premiers depuis fort longtemps à vous rendre à la finale. Mais malheureusement, il vous sera impossible de gagner l’épreuve finale. Personne n’a réussit…
Arya (interrompant) : Nos guerriers sont épuisés Calar, ils méritent une nuit de repos. Nous vous accordons une nuit avant l’épreuve finale et sachez que nulle sort de magie fonctionne ici (en faisant un clin d’œil au tourtereaux).
Calar (regard noir vers l’ange) : Ça va, tu n’étais pas obligé de leur dire…mais puisque qu’Arya a cru bon de vous avertir…nous allons vous conduire à vos appartements.
Angel et Buffy tout sourire les suivirent vers le seul moment de bonheur de cette dure journée.

Los Angeles :

Démon : Ne me serrez pas de si près. Je ne vais pas m’échapper. Je suis mort de toute façon si je me sauve alors aucune inquiétude.
Spike : Je suis prudent, allez avance, nous sommes presque arrivés.
Willow : Spike, il va falloir que je fasse un sort d’arrêt du temps pour pouvoir rentrer avec lui sans que personne ne le sache.
Spike : Tu vas pouvoir le faire…tu te sens d’attaque pour un pareil sort ?
Willow : Hé, je suis plus forte que tu ne le crois. Ce n’est pas parce que j’ai été sur le mauvais coté que je suis incapable de me contrôler. J’ai appris, je me sers du bon coté de la magie maintenant.
Démon : Pas que ça me dérange, mais quand vous aurez fini votre petite querelle d’amoureux, j’aimerais bien savoir quand nous allons arriver.
Spike (donnant un coup de poing) : Ce n’est pas ma petite amie. Ah, nous sommes arrivés. Relève-toi démon.
Willow : Bon sang à croire que je te fais honte Spike.
Spike : Ce n’est pas ça, mon cœur…enfin…tu sais…Buffy
Willow : Je sais Spike. Bon je fais le sort, Spike, tiens moi la main et celui du démon pour établir une connexion avec moi.
Spike : Wouach, tenir la main de cette chose dégoûtante.
Willow (impatiente) : Spike…
Spike : Ça va.
Willow fit le sort et le temps s’arrêta. Ils rentrèrent au repaire et se dirigèrent vers la petite pièce où Giles devait être. Une fois rentrée et assurée qu’il n’y avait personne d’autre que Giles dans cette pièce, Willow conjura le sort. Giles, surprit par le démon recula. Mais Willow fit un signe à Giles de s’asseoir.
Willow : Ce démon a des informations pour nous et pour le corps qui est parasité.
Giles : Ah ! Oui. Je suis curieux et bien parle…démon.
Le démon regarda discrètement à l’extérieur.
Démon (pointant une personne) : Le voilà, le démon Alkmaar. Mais pour le tuer, vous devez le séparer du corps qu’il parasite. Votre seule chance c’est pendant l’échange des corps…pour ça l’hôte doit mourir.
Giles : C’est hors de question
Willow : Oui, mais on peut faire en sorte qu’il se sente menacé et qu’il veut changer de corps.
Démon : C’est possible, mais je ne vois pas comment vous pourriez y arriver.
Willow : Spike, viens m’aider à trouver une formule dans les livres de magie. Giles, ce démon prétend détenir des infos sur la confrérie. Je pense qu’il serait utile de l’interroger.
Giles (surpris du ton assuré de Willow) : Bien sur Willow…tu as raison…va.
Willow et Spike allèrent s’asseoir devant une pile de bouquins et commencèrent leurs recherches. Quant à Giles, il prit une chaise et entama une discussion avec le démon.

Retour à la grotte :

Calar laissa passer Angel et Buffy.
Calar : Voici vos quartiers, vous avez tout ce que vous désirez à cet endroit. Amusez-vous car ceci sera votre dernière journée sur cette Terre.
Buffy (ironique) : Quelle hospitalité, Calar je me sens comme chez moi. Mais ne t’inquiète pas je n’ai pas l’intention de renoncer aux bienfaits d’être vivante.
Arya : Ca suffit Calar. Allez guerriers…reposez-vous et nous ne reviendrons que demain après-midi pour l’ultime épreuve. Au revoir.
Arya et Calar quittèrent la pièce les laissant seuls. Buffy et Angel se regardèrent intensément. Une lueur de désir s’alluma dans le regard profond d’Angel. Buffy loin d’être effarouchée s’approcha davantage du son beau et tendre vampire.
Buffy : Tu as entendu ce qu’a dit Arya…pas de mauvais sort ici.
Angel (souffla) : J’ai entendu…aussi.
Buffy : Ouf, je n’ai pas rêvé alors. J’ai eu peur tout à coup de m’être emballée.
Angel : Mais nous avons tout notre temps, mon amour…je suggère…je sais pas… un bain.
Buffy (taquine) : Un bain…moi je me referais bien l’épisode de la cascade.
Le regard chocolat d’Angel s’alluma…de désir. Il prit soudainement Buffy tout contre lui.
Angel : Tu me rends fou. Je t’aime (entre deux baisers)…Je te veux tellement que ça me fait mal.
Buffy (murmura) : Ce soir, je serai tout à toi…c’est à ton tour. Je vais prendre soin de toi (en regardant vers le bas de son anatomie qui visiblement était au garde à vous.)
Angel : Prends garde, mademoiselle Summers, ça pourrait être toi qui ne pourrait plus se passer de moi…ce soir.
Sur cette belle promesse, Buffy alla à la salle de bain et fut agréablement surprise par la grandeur de la baignoire. Elle mit l’eau à couler. Elle toucha l’eau pour vérifier la température et elle constata qu’elle était délicieusement chaude. Satisfaite, elle se retourna pour aller cherchez son ange, mais elle rencontra le corps merveilleusement nu de son vampire.
Buffy : J’allais te chercher.
Angel : Je ne pouvais attendre. Tu viens avec moi dans l’eau.
Buffy (rire) : Essaie de m’en empêcher.
Angel (sensuel) : Alors qu’est- ce que tu attends pour enlever tes vêtements ?
Buffy (un peu gênée) : Bien sur…
Buffy sous le regard enflammé d’Angel commença à se déshabiller. Elle commença par faire glisser lentement son jean. Amusée et surtout très excité, Angel restait hypnotisé par ce corps si parfait. Prenant conscience qu’Angel aimait la voir, elle joua le jeu. Elle envoya valser son pantalon de l’autre coté de la pièce. Son chandail fut remonté tout doucement, juste pour exciter davantage Angel. Le vampire se retenait pour ne pas arracher tous les vêtements de Buffy et la prendre directement sur le carrelage froid. Mais il se contrôla…et continua à observer Buffy qui ondulait un peu les hanches. Elle me rend complètement fou cette fille, pensa Angel. Buffy finit par enlever son chandail. Il ne lui restait que son soutien-gorge pigeonnant et son petit carré de dentelle.
Angel arrivé à limite du supportable s’approcha de sa belle.
Angel : Laisse, je vais finir.

Il posa ses mais sur les seins de Buffy et tout doucement les malaxa. Buffy soupira d’aise. D’une main habile, il dégrafa son soutien-gorge et abaissa sa tête pour prendre dans sa bouche le mamelon chaud et tendre de sa douce. Voyant la Tueuse trembler de désir pour lui, il fit glisser le petit carré de soie le long de ses jambe et l’amena tout doucement vers la baignoire. Une fois dans la baignoire, Buffy repris le dessus et entreprit de laver son ange. Après quelques folâtries dans le bain, Angel prit Buffy dans ses bras et sans se soucier de se sécher, il amena Buffy dans la chambre et il la coucha sur le lit.
Angel (ému) : Dieu, que tu es belle…la perfection. Ce soir, nous allons pouvoir nous unir sans craindre la venue d’angélus.
Buffy : Ne parle pas d’angélus, ce n’est que toi et moi. Viens mon ange et embrasse-moi encore.
Angel ne se fit pas prier pour s’exécuter. Il voulait se saouler du corps de Buffy. Il l’embrassait à en perdre haleine et lui rendait caresse pour caresse. Nos deux guerriers gémissaient de plaisir. Buffy prit le contrôle et se mis sur le dessus. Elle se pencha pour lui embrasser la base de son cou et en profita pour le mordiller délicatement. Angel, le visage congestionné par le plaisir, se contrôlait pour ne pas la retourner brutalement et la prendre sans attendre. Mais il résista à ses instincts et laissa Buffy continuer son exploration. Elle descendit un peu plus bas, en laissant des traces de feu sur le corps glacé du vampire. Quand sa bouche vient rencontrer le membre visiblement excité d’Angel, elle arrêta et regarda Angel d’un air taquin. Puis, elle le prit dans sa bouche et l’effet fut immédiat, Angel poussa des grognements de plaisir. Mais il ne lui laissa pas le loisir de finir sa tâche. Il était tellement excité qu’il ne se raisonnait plus. Il la voulait maintenant et il l’aurait. Buffy, nullement surprise de sentir les mains de son amant vers la douce toison de sa féminité, s’ouvrit à lui. Angel pouvait sentir l’excitation de sa chère amante. La sentant prête, il la pénétra profondément. Angel pensait être au paradis depuis le temps qu’il la voulait…cette sensation de bonheur…de plénitude…ah ! Comme ça lui avait manqué se dit Angel. Buffy s’accrocha à son ange et le va et vient devint plus frénétique…loin de s’en plaindre, Buffy souleva ses hanches pour pouvoir l’accueillir encore plus profondément en elle.
Buffy (haletant) : C’est si bon…continue….surtout ne t’arrête pas maintenant.
Angel (murmurant) : Je n’ai pas l’intention d’arrêter (en continuant de lui faire l’amour).
Il vit les yeux de Buffy se noyer de désir et il s’y perdit lui aussi. Leur désir explosa en même temps… Un angel heureux et une Buffy comblée.
Buffy : Merveilleux…je suis si heureuse Angel.
Angel : Je t’aime… (taquin) mais je n’ai pas fini avec toi…la nuit est jeune. Viens ici et mords moi encore (partant à rire).
Buffy (se prenant au jeu) : Tes désirs sont des ordres…

Buffy et Angel passèrent toute la nuit à s’explorer mutuellement. Chacun rendant l’autre fou de désir. Personne ne saura jamais combien de fois ils se sont aimés cette nuit là. Mais à voir leur visage satisfait on pouvait penser…à satiété.
Ils s’endormirent nus, épuisés mais comblés.

Le lendemain matin, ils se réveillèrent encore émoustillés par leurs ébats de la veille. Bien que tenté, Angel se reprit un peu.
Angel : Je voudrais continuer où nous avons laissé hier…mais j’ai bien peur d’être trop épuisé pour ça.
Buffy (rieuse) : Toi, le vampire tu es…épuisé.
Angel (se révisant) : Enfin, pas si fatigué que ça (se penchant pour l’embrasser)

Beaucoup plus tard, Buffy se leva pour aller manger. Le couvert avait été dressé pour deux. Buffy de bonne humeur mangeait de bon appétit tandis qu’Angel la regardait.
Buffy : Tu ne bois pas ?
Angel : Tu sais que ça me gêne de le faire devant toi. Ça me rappelle bien trop que je ne suis pas humain.
Buffy : Angel, je pensais qu’après cette nuit…il n’y aurait plus de timidité entre nous. Allez tu as besoin de toutes tes forces pour l’ultime épreuve. (Changeant de sujet) Tu sais je me demande vraiment ce que pourras être la prochaine épreuve.
Angel (prenant la tasse de sang) : Je ne sais pas Buffy, mais je m’attends à tout.

Plus tard dans la journée. Arya et Calar vint les chercher pour leur dernière épreuve.
Arya : J’espère que vous avez bien dormi.
Buffy (rougissante) : oui, bien sûr.
Arya : Je suis fort heureux de l’apprendre.
Calar : Bon trêve de bavardage. Êtes-vous prêts pour la dernière épreuve ?
Angel et Buffy : Oui, nous le sommes.
Arya : Alors, suivez nous.
Arrivés près d’une porte, l’ange et le démon s’effacèrent pour les laisser passer.
Arya : Je vous dis bonne chance et encore une fois sachez que si l’un de vous meurt et bien l’autre aussi. Je suis désolée, mais ce sont les règles qui ont été établies (en regardant le démon).
Calar : Vous pouvez entrer.
Angel : Ne t’en fais pas Buffy, nous sommes deux pour cette épreuve et je ne laisserai personne se mettre entre nous deux.
Buffy prit la main de son ange et l’entraîna dans la pièce où les attendais l’ultime épreuve.
Buffy (gênée) : Sache seulement que quoi qu’il arrivera dans cette pièce, jamais je n’ai regretté notre amour…je voulais te le dire.
Angel (embrassant sa main) : Moi aussi…mon amour.
Arrivés dans la pièce, ils se firent aspirer par un grand tourbillon et tombèrent dans le vide.

Buffy atterrit durement sur le sol…seul. Un sentiment de panique s’emparât d’elle. Angel, n’était plus avec elle. Elle se releva vivement et scruta dans le noir à la recherche de son ange. Elle aperçu une forme étendu par terre et se précipita vers lui. Elle se pencha sur la personne sans connaissance et constata qu’il ne respirait pas. Soulagée, elle vit que c’était Angel et qu’il était seulement inconscient. Elle lui toucha le bras et il revint à lui.
Angel : Mais où sommes-nous ?
Buffy : Je n’en ai aucune idée. Mais il n’y a personne ici.

Soudain tout s’éclaira dans la pièce Angel et Buffy vit leur nouvelle épreuve assez clairement. La coupe était au centre à leur portée. Mais comment la quérir. Ils savaient bien qu’ils ne pouvaient pas prendre la coupe comme cela. Trop facile !
Angel : Je vois qu’il faut trouver le moyen d’aller chercher cette coupe. Elle semble à portée de nous. Mais il est évident que tout le périmètre est piégé.
Buffy : Je suis d’accord avec toi…mais il va falloir quand même vérifier s’il est possible de se rendre jusqu’à la coupe.
Buffy retira le bracelet en or qu’elle portait à son poignet délicat et le lança de toute ses forces dès que le bracelet passa le périmètre des flèches sortirent d’un mur et pulvérisa le bracelet. Choqués, ils regardèrent ce qu’il restait du bracelet.
Buffy (inquiète) : On a un problème. Si les flèches peuvent être aussi précise avec un si petit objet. Imagines-tu avec nous.
Angel : Oui, il faut trouver au plus vite une solution…sinon, je crois qu’on va être pris ici pour l’éternité ou pire mort transpercé.
Angel et Buffy s’assiérent sur le divan plus loin et réfléchirent au plan.

Los Angeles :

Spike jeta le livre par terre.
Spike : Ça fait quatre heures que nous cherchons et pas le moindre indice sur un sort à utiliser.
Willow (enthousiasme) : Moi si…j’ai trouvé…en plus…sans le tuer.
Spike : C’est quoi le sort…
Willow (hésitante) : Et bien j’ai trouvé un sort qui n’est pas sans risque. Mais qui ferait croire à Alkmaar que cette personne est entrain de mourir. Nous devons nous arranger pour qu’il ait d’autres choix que de s’infiltrer en toi.
Spike : Eh oh, je déteste les « parasiteurs » de corps…je refuse de me faire posséder. Je vais me sentir violé par cette chose. Non, je ne peux pas.
Willow : C’est ça ou Gunn meurt.
Spike (soupir exagéré): Vu de cette façon…tu me laisses pas le choix… j’accepte. Bon, allons voir Giles s’il s’en tire avec notre démon.

Willow et Spike se levèrent et allèrent rejoindre Giles et le démon dans la pièce au fond.
Willow : Giles est-ce que ce démon vous a appris quelque chose d’intéressant à propos de la confrérie ?
Giles : Oui, je sais quand ils vont attaquer.
Willow (inquiète) : Giles, il nous reste combien de temps avant l’attaque.
Giles : J’ai bien peur que nous allons devoir combattre à la prochaine pleine lune
Spike : Bloody hell, c’est dans 3 jours.
Giles : Oui Spike, je suis au courant. Prions pour qu’Angel et Buffy reviennent bientôt.
Willow (changeant de sujet) : Nous avons trouvé une façon de neutraliser l’espion Giles. Grâce à une formule, nous allons ralentir artificiellement le cœur de Gunn et ainsi faire croire à une attaque cardiaque. Malheureusement, Gunn va souffrir un peu nous ne pouvons pas l’éviter. Quand le démon va quitter le corps de Gunn il va devoir aller vers le corps le plus proche et ça va être celui de Spike. Heureusement pour nous étant mort, Alkmaar va mourir aussi.
Giles (impressionné) : C’est excellent Willow. Bravo.
Démon : Je ne veux pas être le casseur de party, mais on devrait se dépêcher…plus que 3 jours. Il ne faudrait pas qu’en plus l’informateur de la confrérie remarque ma présence et la communique parce que je vous dis qu’ils vont attaquer plus tôt.
Willow : Je peux le faire toute suite ce sort, mais je veux juste revoir la formule parce que je ne veux pas risquer la vie de Gunn sans être sur que je peux le ramener. Alors, donnez-moi une demie heure et appeler Gunn dans votre bureau Giles.
Giles : C’est parfait.
Tout le monde se rassit attendant le moment propice.

Grotte à Galway

Angel : Il faut trouver une autre façon de rentrer dans ce périmètre sinon je ne donne pas cher de notre peau.
Buffy : Je sais Angel, je réfléchis au problème. C’est juste je ne suis pas Lara Croft, je suis Buffy, la Tueuse de vampire.
Angel (perplexe) : Lara… qui ?
Buffy (lasse) : Laisse tomber, c’est pas important.
Angel : La pièce est grande et si nous l’explorons un peu. On trouvera peut-être quelque chose de susceptible de nous aider.
Buffy (sceptique) : mmmmoui…c’est une idée.
Angel : Tu ne sembles pas convaincu.
Buffy : Ce n’est pas ça, mais je me rends compte que nous ne pourrions jamais sortir d’ici.
Angel (fâché) : Je t’interdis de dire ça. On trouvera une solution, il y a toujours une solution. Je sais que nous allons nous en sortir Buffy. Ensemble, nous réussissons toujours.
Buffy (murmurant pour elle-même) : Oui, sauf à nous aimer.

Angel pris la main de Buffy et la porta à ses lèvres froides. Lui communiquant sa force. Il ne lâcha pas la main et c’est ainsi qu’ils entreprirent d’explorer la pièce. Bien qu’ils savaient qu’ils serait plus vite d’explorer chacun de leur coté, ils se dirigèrent ensemble vers l’extrémité nord. La pièce était immense et arrivé au tournant de la pièce, Buffy trébucha sur un objet informe. Angel l’attrapa de justesse avant qu’elle ne tombe. Bien que la situation ne s’y prêtait pas, Buffy sentit de délicieux frissons de plaisir d’être ainsi serré dans les bras de son ange. Visiblement, Angel aussi les ressentait. Revenant sur terre, Buffy se pencha vers ce qui l’avait fait trébucher. Angel la releva prestement.
Angel : Ne touche pas à ça, c’est une partie d’un squelette humain.
Buffy contourna les os et regarda sur le coté et vit le reste du cadavre ainsi qu’une bonne douzaine d’autres.
Buffy (horrifiée) : Mais qui a pu faire une chose pareille ?
Angel : Je ne le sais pas Buffy, mais je sais par contre que nous sommes encore en vie…enfin toi tu l’es. Alors, dépêchons-nous de trouver un indice qui pourrait nous aider à sortir d’ici au plus vite. J’ai un mauvais pressentiment.
Buffy (inquiète) : Tu n’es pas le seul.

Angel et Buffy contournèrent les squelettes et allèrent jusqu’au la limite de la pièce et ils virent des inscriptions. L’écriture était inconnue de Buffy.
Buffy (maugréant) : Où est Giles quand nous en avons besoin.
Angel (calme) : Ça va Buffy, je sais la lire c’est de l’araménien.
Buffy (surprise) : J’ignorait que tu t’y connaissais en langue ancienne.
Angel : C’est Angélus qui sait et heureusement, j’ai toujours accès à ces pensées. Bon il est écrit : Vous, étrangers qui osés vous aventurer dans l’antre de la bête sachez que pour vaincre vous devriez user d’une force et d’une agilité d’esprit sans pareille.
Buffy (inquiète) : J’aime pas du tout cette inscription. Une bête, tu crois que c’est un démon ?
Angel : Je ne sais pas, mais je crois que les squelettes là-bas pourraient nous le dire.
Buffy (sarcastique) : J’ai toujours aimé ton humour noir, Angel. Merci je suis rassurée maintenant.
Angel : Réjouissons-nous, pour l’instant il n’y a pas de bête (interrompu par un gros rugissement).
Buffy : Alors là bravo (regard noir vers Angel)…comment allons-nous la combattre sans arme ?
Angel : Je sais essayons de l’attirer dans le périmètre de la coupe.
Buffy (sceptique) : Oui, plus facile à dire qu’à faire.
Angel : Allons nous cacher derrière le sofa à l’autre extrémité
Buffy : Tu ne crois pas que nous devons trouver une cachette…plus cacher !
Angel (exaspéré) : Buffy, la bête s’en vient je pense pas qu’il est temps de discuter…fais ce que je te dis pour une fois et arrête de rechigner.

Le rugissement se fit attendre avec plus de netteté. On pouvait voir dans l’ombre de la lumière une gigantesque forme. Nos deux héros se cachèrent derrière le divan quand ils virent la bête. En fait, ça ressemblait énormément à un dragon. La bête avait l’air de très mauvais poil.
Buffy : Tu as un plan ?
Angel : Je te l’ai dit, on vas chercher à l’attirer à l’intérieur de la zone de la coupe…ainsi elle se fera transpercer par les flèches.
Buffy : Je trouve ton plan vraiment trop simpliste. Je peux savoir comment on va l’attirer dans ce périmètre.
Angel : Je servirai d’appât.
Buffy (parlant trop fort) : Hors de question !

Le dragon se dirigea vers la voix de Buffy en soufflant son haleine enflammée vers eux. Le divan se désintégra et nos héros roulèrent chacun de leur coté. La bête prit pour cible Buffy. Elle essaya de l’assommer avec sa queue remplie de dards meurtriers. Buffy se jeta sur le coté pour éviter le coup mortel. Malheureusement, elle tomba lourdement sur le sol laissant ainsi le choix au dragon de la tuer. Angel voyant le détresse de Buffy sauta sur la bête sans penser au conséquence. Sa bravoure porta effet et le dragon délaissa Buffy au profit d’Angel. Angel s’agrippa au dards de la bête se coupa ainsi à de multiples endroits. Mais Buffy était sauvée et c’était tout ce qui lui importait. Angel lâcha prise et se laissa choir tout prêt de Buffy, épuisé de son altercation avec la bête. Le dragon furieux cracha le feu…accrocha au passage la belle chevelure de Buffy.
Angel (inquiet) : Ça va…Buffy ?
Buffy : Oui ne sois pas inquiet je suis une grande fille (se tassant sur le coté pour éviter un coup de queue.)
Angel : Buffy…pardonne-moi mais je ne vois qu’une solution. Je ne suis pas assez fort pour le combattre. Il va falloir faire appel à quelqu’un de plus coriace.
Buffy (comprenant trop tard) : Je refuse…Angel…tu n’as pas le droit de faire ça ! Ne ramène pas Angélus, tu es plus fort que lui.
Angélus (rire moqueur) : Trop tard… Je t’ai manqué Buf. Alors, on fait joujou sans moi. Ce n’est pas gentil.
Buffy (criant) : Angélus, aide-moi au lieu de gaspiller ta salive.
Angélus : tsss, j’ai bien envie de te laisser frire par ce dragon.
La bête profita de la déconcentration d’Angélus pour lui donner un cou de patte. Angélus vola et atterrit durement contre le mur. Le sang d’Angélus perlait à plusieurs endroits sur son corps.
Angélus : Alors là, je suis fâché. (Essuyant le sang qui coulait le long de son visage d’ange).
Si tu penses être plus fort que moi tu te goures complètement le dragon. Dieu que ton haleine pue. Un brossage de temps en temps ne serait pas de refus.
Buffy (criant) : Attire-le dans le périmètre de la coupe Angélus, mais ne rentre pas là-dedans tu y laisseras ta vie.
Angélus : À nous deux la bête, tu vas avoir le droit à du grand Angelus.
Subrepticement, Angélus s’approcha de la zone dangereuse. La bête pris son envol prêt à déchiqueter Angélus au passage. Mais c’était sans compter de la rapidité légendaire des vampires et au dernier instant, il fit un bon de coté. Le dragon n’ayant pas vu venir cette manœuvre rentrant directement dans la zone de la coupe. Aussitôt, les flèches arrivèrent et transpercèrent le dragon de toute part…le tuant.

Angélus se releva triomphant.
Angélus : Alors poupée, où est ma récompense. J’ai tué ce dragon… rapidement en plus. Alors approche un peu qu’on fête ça.
Buffy : Tu es arrogant, Angélus. Je crois que tu n’as pas encore compris que j’aime Angel et pas toi.
Angélus (dévorant des yeux) : Bah, je ne veux pas ton amour…seulement ton corps au courbes si sexy qui me fait tant d’effet.
Buffy (rougissant) : Pervers…ramène Angel maintenant.
Angélus : Ça non, j’ai une coupe à prendre moi et je crois bien que ce dragon me fera une excellente couverture.
Buffy : Pas question que je te laisse prendre la coupe seul. On y va à deux.
Angélus : Je suis d’accord, comme ça si les flèches arrivent trop près je pourrais toujours me servir de toi comme protection. Mais je vais te dire que ça me désolerait de te perdre. Tu t’offres à moi avec si de facilité que ça serait dommage de perdre un bien si précieux.
Buffy : Salaud ! (Essayant de le frapper).
Angélus (bloquant et attirant la Tueuse) : Un baiser (en ce penchant sur ces lèvres).
Angélus captura la bouche de Buffy. Elle se débattit pour sortir de cette étreinte non désirée. Mais Angélus renforça son étau et la ceintura davantage et du même coup approfondi son baiser. Quand il sentit que la Tueuse répondait à son baiser il la repoussa et la regarda avec une regard moqueur.
Angélus (suffisant) : Baby, tu parles d’un baiser. (Voix de fausset) salaud…je t’aime pas c’est Angel que j’aime.
Buffy (rouge de honte) : Ça va tu as fini…on essaie de prendre la coupe. Pace que je crois que tu gaspilles beaucoup en babillage inutile. Aurais-tu peur de rentrer dans la zone dangereuse ?
Angélus (piqué au vif) : Tu seras que je ne crains rien. Alors, je rentre.
Ne laissant pas le temps à Buffy de s’interposer, il sauta dans le périmètre et atterrit derrière le dragon. Aussitôt, une dizaine de flèches virent transpercer le dragon, dont une manquant de peu Angélus. Il resta parfaitement immobile et les flèches cessèrent. Il lança un regard à Buffy et elle comprit que les flèches détectaient le mouvement seulement. Angélus étant un vampire il se déplaçait tellement plus rapidement qu’elle. Dépitée, elle resta en retrait à l’observer. Angélus se concentra et évalua la distance qui restait. Bon jusqu’à la coupe, il pensait pas avoir de problème c’était après qui l’agaçait. Il n’avait qu’un millième de secondes pour y arriver et ressortir du périmètre sans ce faire tuer. Angélus était cruel mais il n’était sûrement pas un lâche. Il s’élança jusqu’à la coupe la prit et fit un bon magistral de coté. Les flèches arrivèrent de toutes parts. Angélus n’eue pas le temps de sortir que déjà il se faisait transpercer par deux flèches une dans la jambe et l’autre manqua de peu le coeur. Ce fut Buffy qui le tira rapidement de ce faux pas en le tirant vivement vers elle. Angélus lâcha la coupe à cause de la souffrance atroce qu’il ressentait. Sa douleur était tellement grande qu’il préféra céder sa place à Angel quitte à revenir un peu plus tard.
Angel (toussant) : Buffy, il faut que tu m’enlèves ces flèches, c’est assez souffrant et je suis beaucoup moins sexy ainsi (essayant de faire de l’humour)
Buffy réalisa que c’était son ange qui était revenu. Elle retrouva le sourire temporairement. Mais elle savait l’urgence de la situation et Angel avait perdu énormément de sang.
Buffy (pleurant) : Je vais t’aider, Angel. Fermes les yeux.
Voyant son ange fermer les yeux, Buffy pris la flèche dans la jambe et la retira vivement sous le cri de douleur de son amant.
Buffy (tremblante) : Celle proche du cœur…Angel elle va être très douloureuse.
Ne laissant pas le temps à Angel de répondre, elle retira la flèche d’un coup sec. Angel s’évanouit sous la douleur. Craignant pour son Ange, Buffy le frappa au visage pour qu’il se réveille. Il devait retrouver ses forces et le moyen le plus sur restait son sang. Quand, il repris connaissance, il regarda Buffy avec un regards ahuri.
Buffy : Tu ne dois pas dormir Angel tu dois me boire.
Elle approcha son cou délicat vers sa bouche et attendit. Angel sachant qu’elle avait raison, planta ses crocs et la but lentement. Buffy demeura passive dans ses bras. Mais tous ses sens étaient en ébullition. La jouissance qu’elle retirait de se faire retirer sa source de vitalité était presque similaire à un orgasme durant l’amour. Visiblement Angel ressentait la même chose. Mais il savait qu’il avait assez but et à contrecœur il retira sa bouche et son visage quitta sa forme vampirique. Buffy soulagée su en le regardant qu’il allait mieux. Folle de joie, elle se releva vivement pour aussitôt retomber durement sur le sol.
Angel : Buffy il ne faut pas faire de mouvement trop brusque, laisse ton corps se régénérer. En passant (air taquin) je ne t’ai pas dit merci de m’avoir sauvé. Viens ici.
Buffy se laissa bercer dans la douce étreinte du vampire.

Soudainement le sol trembla. Buffy regarda inquiète Angel. Ils étaient bien trop affaiblis pour combattre à nouveau. Buffy prit la coupe se leva péniblement suivit par Angel. Mais ce n’était pas un nouveau combat seulement les portes de la pièce qui s’ouvraient.

Ils virent Arya et Calar au pied de la porte.
Arya parla le premier.
Arya : Félicitations vous êtes les premiers humains à réussir les épreuves depuis plusieurs siècles. Sachez que vous allez pouvoir faire usage de cette coupe qu’une seule fois. L’expérience nous a appris que même les personnes les plus méritantes peuvent s’adonner au mal lorsqu’elles sont tentées.
Calar : Moi, je peux bien vous aider à choisir votre souhait.
Arya : Je n’en doute pas Calar mais laisse nos héros faire leur propre choix. Vous pouvez demander ce que vous voulez et vous serez exaucé.
Buffy et Angel se regardèrent, ils tenaient la coupe et chacun pensaient qu’il aurait tellement été facile de vivre leur amour au grand jour. Mais en soupirant, ils savaient qu’il n’était pas encore temps.
Angel : Nous avons un combat qui fait rage à Los Angeles et nous tenons à les aider avec cette coupe. Avons-nous le droit de la transporter hors de cette grotte ?
Arya : Absolument, la coupe reviendra à son point d’origine une fois votre souhait exaucé.
Angel : Alors (en regardant Buffy) retournons à LA
Buffy : Oui, je crois qu’on doit nous attendre.

Buffy regarda l’ange et le démon…fit un signe de reconnaissance vers Arya et se dirigea vers la sortie. Angel lui emboîta le pas.

Los Angeles :

Sur de la qualité de son sort, Willow demanda à Giles de faire venir Gunn au bureau. Giles quitta la pièce et partit à la recherche de Gunn.
Willow : Spike, tu dois rester proche de Gunn tout le temps. Je ne veux surtout pas que le démon puisse parasiter un autre membre de notre équipe.
Spike (boudeur) : Ouais, j’ai compris. Ne te fait pas de bile. Mais je déteste les possessions. Je le fais seulement parce que Gunn est un ami.
Willow : Je comprends, mais la possession de ton corps ne devrait pas être trop longue. Quand il va s’apercevoir que ton cœur ne bat pas, il sera trop tard.

Giles arriva avec Gunn et lui demanda de s’asseoir près de Spike.
Giles : Nous avons des mauvaises nouvelles. Nous avons appris que la confrérie s’apprête à nous attaquer dans trois jours.
Gunn (surpris) : Si vite. Mais est-ce que la source est sure ?
Giles : Tu sais bien qu’une source n’est jamais fiable, mais on va devoir se préparer.

Plus loin Willow marmonna une formule magique tout en fixa l’objet de ses pensée…Gunn. Elle pria pour la sauvegarde de celui qui était devenue son ami. Le sort commença à faire effet, elle voyait Gunn bouger le bras gauche. Il semblait croire à un engourdissement.

Gunn se leva brusquement.
Spike (faisant semblant) : mais qu’est-ce qui se passe mon ami ?
Gunn : J’ai mal. J’ai cru que ce n’était que des fourmillements. Mais la douleur se répand dans ma poitrine.
Gunn s’écroula à terre. Choqué, il se demanda ce qu’il se passait. Spike se pencha sur lui.
Spike : Mon vieux, je ne m’y connais peut-être pas mais on dirait que tu nous fais une crise cardiaque.
Gunn : Impossible (tortillant de douleur). Je suis en pleine forme.
Giles : J’appelle les secours.
Gunn avait le corps en sueur et il avait très peur de mourir. Il ne pouvait pas mourir aussi stupidement pensa-t-il. Soudainement, son corps fit des soubresauts, il pensa que c’était la fin. Mais il vit sortir de son corps une fumée blanchâtre. Cette fumée se dirigea vers Spike. Bien que Spike l’aperçu, il fit mine de rien. Il sentit le démon s’infiltrer dans son corps. Spike attendit dans sa tête Alkmaar jurer. Il venait de découvrir qu’on l’avait dupé. Il eut le temps de dire que son maître les tuera tous et disparu dans les limbes.
Spike : C’est fini, il est mort.
Willow fit le contre sort et elle espérait que tout irait bien pour Gunn.
Spike se pencha vers un Gunn assez mal au point.
Spike : Ça va vieux ?
Gunn : Ce n’est pas la grande forme, je me suis déjà sentit mieux.
Willow : Désolée Gunn, c’est à cause de moi. On devait faire croire au démon que tu allais mourir.
Gunn (amer) : Vous avez réussis à me convaincre aussi…bravo !
Willow (honteuse) : On avait pas le choix. C’était la seule façon pour te déposséder.
Gunn : Ne t’en fais pas, Willow. Tu as pris la bonne décision. Merci de m’avoir sauvé (se retournant) à toi aussi Spike.
Spike (mal à l’aise) : Ça va je n’ai pas besoin de remerciement.
Giles : Maintenant que nous avons plus d’espion dans le repaire, Spike va chercher Ilyria et Willow va chercher notre démon. Nous allons préparer contre l’attaque de la confrérie puisqu’ Angel et Buffy ne semblent pas encore revenus de l’Irlande.

Même moment…dans l’avion survolant l’atlantique :

Buffy regardait son ange.
Angel (sourire) : Quoi, pourquoi m’observes-tu ?
Buffy : Tu es si beau.
Angel : Merci…en fait tu n’es pas mal non plus.
Buffy (riant franchement) : Juste pas mal
Angel (sérieux) : Non tu es parfaite.
Buffy se rapprocha de son vampire et se colla tout contre lui. Elle se sentait à sa place dans ses bras et elle ne voulait pas être ailleurs.
Buffy (soupirant) : Quel dommage, qu’il ait une apocalypse. Je sais très bien le vœu que j’aurais fait.
Angel : Je sais…moi aussi j’aurais aimé pouvoir réaliser mon souhait le plus cher. Mais les guerriers du bien n’ont pas encore gagné leur repos.
Buffy (grave) : Tu y crois…pour nous deux.
Angel (rassurant) : Oui.
Cela suffit à Buffy. Angel et Buffy s’endormirent l’un contre l’autre. Heureux d’être ensemble.

Los Angeles :

L’avion atterrit sans encombre à l’aéroport de L.A. Ils descendirent de l’avion où une des voitures d’Angel les attendait dans le stationnement. Ils s’engouffrèrent dans la BMW noire et se dirigèrent vers le repaire.
Buffy : Superbe voiture.
Angel : Oui, ça vient avec la fonction
Buffy : Ton ancien travail à la W et H. (changeant de sujet) Ça va prendre combien de temps pour arriver au repaire.
Angel : Pas plus d’une demi heure. Il ne semble pas y avoir d’embouteillage.
Buffy : Je n’appelle pas Willow, je vais lui faire la surprise.

Arrivée devant le repaire, Buffy pris la coupe et la main d’Angel. Elle respira un bon coup et poussa la porte. Ils furent accueillit par un Spike heureux des savoirs en vie. Buffy serra Spike dans ses bras sous le regard un peu jaloux de son Ange.
Buffy : Je savais que tu étais vivant Spike. Mais pourquoi nous avoir laissé en plan. J’ai eu affreusement peur pour toi avec l’Immortel qui rodait.
Spike (soupirant) : Il le fallait. Ma place était ici. (Enjoué) Nous avons même démasqué notre taupe.
Angel : C’était qui… finalement.
Spike : Gunn…
Angel (interrompant) : Impossible !
Spike : Hé ! Laisse moi finir tête de nœud.
Angel : Qu’est-ce que tu as dit ?
Buffy : Non mais… ça ne va pas, ça fait deux minutes que nous sommes là et bonjour la bataille. Angel laisse finir Spike.
Spike (regard triomphant) : Merci mon poussin. Je disais donc que Gunn était possédé par un démon « parasiteur » à son insu. Ce démon était à la solde de la confrérie et de l’Immortel. Mais Willow a réussi grâce à un sort de le libérer de ce démon et à le tuer avec ma participation, évidemment.
Buffy : Alors tout va bien maintenant.
Spike : En fait…non. La confrérie va attaquer dans 2 jours.
Buffy (yeux brillants) : Je les attend. Regarde Spike (montrant la coupe).
Spike pris la Tueuse dans ses bras en la faisant tourbillonner. Buffy demandant en riant à Spike de la déposer par terre.
Spike : Je savais que tu réussirais.
Buffy (regard amoureux vers Angel) : Oui j’avais mon Ange avec moi.
Spike (se rembrunit) : Oui…Angel. Au fait, pourquoi Angélus est disparue.
Angel : Il est toujours présent. Mais je le contrôle parfaitement.
Spike (sceptique) : Mais oui…la question est jusqu’à quand.
Buffy (lassée) : Fini Spike, allons retrouver les autres et annoncer la bonne nouvelle.

Ils se dirigèrent vers la pièce réservée aux membres de la Team. Angel et Spike se regardèrent en chien de faïence et emboîtèrent le pas de Buffy. À la vue de Buffy et d’Angel des cris de joie se firent attendre. Willow alla courir dans les bras de son amie et Giles était tout sourire.
Buffy : Je suis contente de vous voir. Giles j’ai quelque chose pour vous (montrant la coupe).
Giles (perplexe) : Qu’est-ce que c’est ?
Angel : C’est un peu comme notre Saint Graal. Cet objet nous donne droit à un vœu, mais un seul seulement et après elle retourne à son point d’origine.
Giles : Mais c’est fabuleux. Nous allons pouvoir vaincre les forces du mal définitivement.
Buffy (soupirant) : En fait, nous allons pouvoir détruire la confrérie. Mais le mal peut revenir. On ne peut éradiquer le mal complètement.
Ilyria : Eh bien c’est mieux que rien. Nous serons toujours là…tous ensemble.
Buffy : Oui (regardant Angel) tous ensemble.

Un allié de la Team vint cogner à la porte.
Allié : Giles, on essaie de percer nos défenses à la porte. D’après nos calculs, ils sont des milliers de démon.
Giles : Ils ont dû apprendre votre retour. Est-ce que tu peux faire le vœu maintenant Buffy ?
Angel : Avant allons- nous assurer que c’est vraiment la confrérie pour ne pas faire un vœu inconsidéré.
Buffy : Tu as raison. Bon je croyais que nous avions gagné un peu de repos (regardant Angel). (Soupirant) Prenons nos armes et allons combattre.
Tout le monde se jeta sur leurs armes et se dirigèrent vers la grande pièce. Tous les alliés étaient formés devant l’entrée près à combattre.
Angel : Je connais les gens de la confrérie. Dès que je confirme Buffy et moi allons faire notre vœu.
Buffy se mit en position de combat au coté d’Angel et attendit que les remparts tombent.
Après quelques minutes d’attente, la porte se désintégra.
Willow : Bon je fais le bouclier de protection, mais je ne peux le faire tenir plus de 10 minutes. Alors Angel tu as intérêt à trouver vite sinon, dans le doute on devra combattre.

Les démons passèrent par la porte par dizaines et encerclèrent le cercle de protection. Essayant de passer à travers et rageant de ne point y parvenir. Ils frappèrent avec leur épée ou leur poing mais le bouclier résista.
Willow (en sueur) : Je ne tiendrai pas plus de 5 minutes, ils sont trop nombreux.
Buffy (criant) : Angel, vois-tu quelqu’un appartenant à la confrérie ?
Angel : Non, pour l’instant c’est soit les sbires soit une attaque indépendante.
Buffy : Qu’est-ce qu’on fait…le vœu. On ne peut pas combattre tous ces démons. On est trop peu nombreux.
Ilyria : J’ai la force de 100 démons. On est capable de se battre.
Giles : Ilyria ce que Buffy veut dire c’est qu’elle s’inquiète pour nos alliés. Elle ne veut pas de perte dans ses rangs.
Ilyria : Dans toute guerre il y a des pertes inévitables.
Giles : Tu es dure. Mais malheureusement tu as raison.
Buffy : Il n’y aura pas de bataille. Aucune perte, j’ai assez souffert de la mort d’êtres chers à mes yeux. (Regardant tout à tour Angel et Spike)
Spike lui fut reconnaissant de cette marque d’affection. Angel ne fut pas jaloux, il comprenait que Spike ne signifierait rien d’autre qu’un ami au yeux de Buffy. Mais la joie de Spike le rendit de mauvaise humeur. Spike avait une âme sans condition et lui il pourrait être heureux avec Buffy. Angel chassa cette mauvaise pensée. Mais cette évidence resta collée à lui. Tant qu’il ne pouvait se débarrasser de ce mauvais sort, jamais il sera heureux. Il se dit qu’une fois finit, il va devoir encore se séparer et ça le déchirait à l’intérieur. La douleur était trop forte, il mit la main à son cœur.
Buffy (inquiète) : Qu’est-ce qu’il t’arrive, Angel.
Angel (se reprenant) : Ce n’est rien. (En réaffirmant devant le regard sceptique de Buffy) une mauvaise pensée, mais c’est passée.
Buffy (méfiante) : Mauvaise pensée ?
Angel : On reparlera plus tard…c’est vraiment pas le moment.
Buffy : Tu as raison. N’oublie pas Angel on doit faire le vœu et toucher la coupe en même temps.
Willow : Je commence à faiblir…Angel tu dois te décider.
Angel observa attentivement. Mais impossible de savoir.
Angel : Je ne suis pas sure, on va devoir prendre le risque.
Buffy pris la coupe et Angel la toucha à son tour et ensemble ils récitèrent leur souhait.
Buffy et Angel : Puissance de la coupe, aide-nous à combattre la puissance de la confrérie puisse la détruire avec ses vassaux et ses sous-fifres. Voilà c’est notre souhait et nous demandons d’être exaucé.

Au même moment le bouclier lâcha. Les démons entrèrent et les alliés levèrent leurs armes. Mais d’un seul coup tout disparut. Angel avait fait le bon choix. La confrérie était chose du passé. La coupe ayant fait son travail elle disparut à son tour. Les alliées et la team crièrent victoire.

Angel et Buffy se regardèrent un moment et tombèrent dans les bras l’un et l’autre. Buffy leva son doux visage vers Angel. Lui trop ému et ne voulant pas s’attarder à leur amour impossible goûta les lèvres si joliment offerte. Le baiser s’approfondit. Ils n’entendirent plus les bruits de joie alentour d’eux. Ils n’avaient qu’eux. Leurs langues s’entrechoquèrent. Le corps de Buffy se pressa contre le sien. Ils auraient fait l’amour sans égards pour les autres si ça n’avait été de Giles qui fit un gargouillis de la gorge pour les remettre sur la voie de la raison.
Buffy se sépara honteuse : Désolée Giles, la joie d’être en vie (rouge comme une pivoine)
Giles : Ça va Buffy pas besoin d’excuse.

Plus tard :

Toute la Team et les amis de Buffy étaient réunis dans le salon chez Angel. La fête était de mise. Le champagne coulait à flots et les accolades nombreuses. Même si une forme de mal était éradiquée, le mal pur restait toujours présent. Les héros devront continuer à combattre. Mais hier, il avait gagné une grande victoire contre lui. La balance avait penché du coté du bien. Mais les guerriers savaient que la guerre n’était pas encore gagnée. Mais ils y feraient face sachant qu’ils pouvaient vaincre.

Buffy s’éloigna un peu du groupe et s’en alla inconsciemment vers la chambre d’Angel. Le vampire brun alla à sa suite. Quand elle rentra dans la pièce, elle fut surprise qu’Angel ferme la porte derrière elle.
Angel et Buffy : Il faut qu’on parle.
Angel : toi d’abord.
Buffy : Non, Toi.
Angel : Buffy, j’ai beaucoup réfléchis et…
Buffy (ton défensif) : Je ne veux pas encore attendre qu’on doive vivre séparément.
Angel : Tu sais que c’est la seule solution.
Buffy : Je m’y refuse tu ne peux pas m’éloigner de toi. La seule chose qui le fera et que tu ne m’aimes plus.
Angel : La question n’est pas là. Je t’aime. Mais rien n’a changé. Angélus est là, je suis toujours vampire. (Murmurant) Jamais on ne pourra faire l’amour. Dieu sait comment l’envie de te toucher est grande.
Buffy (larmoyante) : On trouvera une solution. Donne- moi une chance. Donne- nous une chance.
Angel : C’est trop dur quand tu es près de moi
Buffy (pleurant) : Et moi d’être loin de toi.
Angel (éperdu) : Je suis trop faible face à toi. Je suis fatigué de lutter contre mes sentiments.

Buffy s’approchant de lui. Elle le regarda avec ses yeux émeraude remplis de larmes. Angel abdiqua et il l’attira vers elle et l’embrassa avec toute la fureur de sa passion. Buffy loin de le repousser passa ses bras autour de sa nuque et se pressa tout contre son corps. Ils passèrent plusieurs minutes à jouer avec le feu. Les mains d’Angel parcouraient le corps de Buffy. Il lâcha sa bouche et plongea son regard dans les deux lacs verts. Le cœur d’Angel explosa. Le bonheur qu’il ressentait était tellement intense que ça lui faisait mal.
Angel (murmurant) : Je t’aime Buffy si profondément que j’aimerais être que tas de poussière que de te perdre à nouveau.
Buffy avait compris que son ange avait décidé de vivre son amour avec elle. Folle de joie, elle sauta dans ses bras. Angel continua à la caresser et Buffy se laissa aller à ces frissons que lui procurait son vampire ténébreux.

Après quelques instants de bonheur sans pareil, Angel se détacha de Buffy.
Buffy : Je t’aime Angel.
Angel : Je t’aime aussi.
Ils s’endormirent sagement dans les bras l’un et l’autre.

Le lendemain matin : chambre d’Angel

Buffy se réveilla de très bonne humeur. Angel dormait toujours à ses cotés.
Elle l’observa et son cœur bondit dans sa poitrine. Elle le trouvait si beau endormit. Elle entendit des coups discrets sur la porte. Elle se leva enfila la robe de chambre d’Angel et alla répondre. Willow était au pied de la porte le visage angoissé. Buffy inquiète sortit de la chambre et referma derrière elle.
Buffy : Qu’est-ce qui se passe ?
Willow: On doit retourner immédiatement en Italie
Buffy (perplexe): Pourquoi ?
Willow : L’école des Tueuses a été attaquée. On doit y aller en vitesse. Notre avion part dans 2 heures.
Buffy : Mais Angel ne pourra pas venir.
Willow : Il nous rejoindra. On doit partir immédiatement.
Buffy : C’est bon je me change et j’avertis Angel.
Buffy rentra dans la chambre où un Angel complètement réveillé l’attendait.
Angel : Je sais…tu pars. Ne t’inquiète pas. Je te rejoins dès que le soleil se couche.
Buffy : Je hais le soleil qui me sépare de toi.
Angel : Je sais…allez file.

Buffy s’habilla en vitesse. Pris quelques effets. Embrassa Angel et partit dans la petite Honda bleue de Willow en direction de l’aéroport.

Chez Angel :

Angel était seul chez lui. Il pensait à Buffy. Encore quelques heures et il la rejoindrait en Italie. Un sourire carnassier apparut sur ses lèvres. Tu vas avoir une surprise de taille Buf, dit-il, Je suis de retour. Tu aurais dû écouter Angel…mais non. On va s’amuser ensemble.

Même s’ils n’avaient pas fait l’amour hier, Angel avait été si heureux qu’il avait glissé et cédé sa place à Angélus. Il avait un plan. La descente aux Enfers de sa Tueuse. A nous deux…j’en salive d’avance pensa-t-il. Toujours son sourire en coin, il s’habilla et mit des items essentiels à son plan dans son fourre-tout. Le soleil glissait doucement laissant place à la douce noirceur. Il mit son long manteau noir et satisfait se mit en route. Mon cœur j’arrive…tu verras du Angel comme tu ne l’as jamais vu cria au vent Angélus.

FIN

 

Suite

One Comment

  1. BestBritt
    juil 19, 2019 @ 08:33:23

    I have noticed you don’t monetize buffyversefan.com, don’t waste your traffic, you can earn extra
    bucks every month with new monetization method. This is
    the best adsense alternative for any type of website
    (they approve all sites), for more details simply search in gooogle: murgrabia’s tools

    Reply

Leave a Reply

*

%d blogueurs aiment cette page :