Résurrection(s) : Chapitre 1

Elle est morte.

Cette terrible vérité s’était imposée dans l’esprit de Spike. La Tueuse était morte et ses amis la contemplaient, impuissants.
Le vampire, après un long moment sans bouger, se leva et s’enfuit le plus loin possible de cette tour, manquant de se faire roussir par les premiers rayons de soleil.
Giles, les larmes aux yeux, s’approcha du corps de sa protégée. Il réalisa alors que là était le moment tant redouté, celui qui finissait toute relation observateur-Tueuse, la mort, celle de la Tueuse, de sa Tueuse, de Buffy.
Willow pleurait intensément et haletait, la douleur qui la submergeait l’empêchait de respirer.
Tara la serrait contre elle voulant désespérément l’apaiser ; elle était partagée entre le chagrin de son amie et sa propre peine. Son esprit était encore embrumé mais son cœur ressentait clairement la douleur.
Alex était épuisé, pourtant il n’avait aucune peine à soutenir Anya dans ses bras, évanouie. Elle avait juste eu le temps d’apercevoir le cadavre de Buffy, ce cadavre qu’Alex avait déjà vu, mais cette fois faire du bouche à bouche ne servirait à rien, il ne servirait à rien.
Dawn saignait abondamment, sa blessure la faisait souffrir mais pas autant que ce qu’elle éprouvait.

« Buffy… » murmura Dawn troublée.

« Dawn, tu ne devrais pas… » conseilla Giles en se tournant vers elle.

Mais Dawn n’écoutait pas, elle approcha en titubant, s’accroupit et posa une main sur le front de sa sœur. L’émotion et le sang qu’elle perdait la firent tomber dans l’inconscience.

« Dawn ! » s’écria Tara inquiète.

Tous sursautèrent.
Giles, qui était le plus proche, se précipita sur Dawn et l’examina sommairement.

« Elle a perdu beaucoup de sang, il faut l’emmener à l’hôpital ! Maintenant. » déclara-t-il.

« Anya, elle aussi aurait besoin d’un médecin. » lança Alex encore sonné.

« Allons-y ! » déclara Giles en prenant Dawn dans ses bras.

« Mais Buffy… » ajouta Willow paniquée.

Tara regarda Willow dans les yeux, la forçant gentiment à en faire de même en lui soulevant le menton.

« On va s’en occuper, ils nous enverront quelqu’un de l’hôpital, on ne la laissera pas, promis. »

Willow se réfugia une fois de plus dans les bras de Tara.

« Oui je m’en occupe. » déclara Giles sur le départ.

Ils partirent. Willow tourna la tête vers le corps de son amie. Elle se dégagea de l’étreinte de Tara pour s’approcher de Buffy, mais fatiguée par le combat et sous le contrecoup de sa magie, elle s’écroula sans force. Tara s’approcha délicatement de sa bien-aimée et ne cherchant même pas à l’aider à se relever, elle s’assit près d’elle. Elles restèrent silencieuses, leurs esprits vides et leurs cœurs douloureux. Même lorsque le médecin légiste arriva, elles ne réagirent pas.

 


L’image de Buffy dans les décombres ne quittait pas Willow. Elle était avec Tara, Anya et Alex installés dans le salon de ce dernier. Willow était dans les bras de Tara, son esprit qui, la veille, semblait être sur pause, était, un jour après la mort de son amie, en fusion. Elle passait par tous les stades, colère, culpabilité, dégoût, impuissance, peine, chagrin et douleur, elle ne supportait plus cette douleur, elle ne supportait plus cette lame qui lui saignait la gorge, déchirait son estomac et tailladait ses entrailles. Tout ce qui lui restait pour l’instant, c’était le soutien de Tara et de ses amis, mais elle ne s’apercevait même pas qu’ils parlaient, elle ressentait juste inconsciemment les mots.

Elle m’avait dit qu’elle mourrait jeune et moi je la voyais en super héros, forte et invincible et maintenant elle n’est plus là, elle avait raison, elle avait raison… pensait Willow.

« Comment on a pu laisser faire ça ?! » s’exclama Alex.

Tara regarda gentiment Alex, apaisant un peu sa colère.

« Oui, je sais, ça nous aide pas. » ajouta-t-il.

La sagesse de Tara réconfortait toujours le Scooby Gang.

« C’était la Tueuse, on savait que ça arriverait. » déclara Anya se voulant rationnelle et réconfortante à sa manière.

« Et Dawn, qui va s’occuper d’elle, la protéger ? » continua Tara.

Qui va nous protéger ?! Mon Dieu jamais je ne me suis sentie si vulnérable…, continua Willow, toujours perdue dans ses pensées.

« Giles est encore avec elle, à l’hôpital, ils ont préféré la garder. » répondit Alex.

« Et l’enterrement et tout ça ? » demanda Anya.

Mon Dieu Dawn, sa mère, Buffy ; sa tombe, la tombe de Buffy. Buffy va se retrouver sous terre, dans un cercueil, sans vie…

De chaudes larmes coulaient à présent sur les joues de Willow. Tara les essuya du revers de sa main et elle déposa un baiser sur son front sous les yeux pleins de tristesse d’Alex et le regard compatissant d’Anya.

« Je ne sais pas, Giles sûrement… » dit Alex.

C’est tellement injuste, elle sauve le monde, elle protège la vie et maintenant elle est… sans vie. Dans cette dimension, elle est sans vie mais elle peut être n’importe où, dans une dimension démoniaque, elle a peut-être besoin de nous, de moi, il faut que je l’aide. C’est ça je vais l’aider ! Je peux la ramener.

Les idées fusaient dans l’esprit de la jeune Wicca.

« Je crois qu’il ne va pas aussi bien qu’il en à l’air, on ne peut pas le laisser se charger de tout. » déclara Tara.

« Oui, elle a raison, Buffy est morte mais il nous faut réagir, les démons eux ne sont pas morts et nous il ne faudrait pas qu’on rejoigne de suite Buffy. » ajouta Anya qui venait de réaliser que non seulement Buffy était morte mais que la Tueuse était morte avec elle.

« Anya ! » s’exclama Alex.

« Buffy est morte, mais nous non et on ne peut rien faire si on est morts. » déclara fermement Willow, sortie de son mutisme.

« Rien faire ?! » demanda Tara étonnée de l’éloquence soudaine de son amie.

« Protéger Sunnydale et le monde ; le Buffybot, il est mal en point mais pas tout à fait irrécupérable et il donnera le change en attendant… la nouvelle Tueuse. » rajouta Willow, un brin d’hésitation dans la voix.

« Tu sais bien qu’il n’y aura pas de nouvelle Tueuse. Pour ça, il faut que ce soit Faith qui… meure. » ajouta Tara, étonnée que Willow oublie cette information qu’elle avait elle-même découvert.

« Oui et elle est en prison à L.A. » continua Alex.

« Angel ! Il faut le lui dire. » déclara Willow, puis se levant elle ajouta : « Je vais l’appeler. »

« Là ? Maintenant ? » questionna Alex.

« Oui. » répondit simplement Willow.

« Et qu’est-ce que tu vas bien pouvoir lui dire ? Willow réfléchit un peu, tu peux pas lui annoncer ça comme ça. » demanda Alex.

« Ah oui ! Tu suggères quoi ? Ne rien lui dire ? » ironisa Willow.

« Bien sûr que non mais… »

« On est d’accord, je l’appelle ! » s’exclama Willow coupant son meilleur ami.

Elle décrocha le téléphone et composa le numéro d’Angel Investigation.

« Angel Investigation, on résout vos ennuis pour de petits prix. » annonça Cordélia.

« C’est Willow, tu veux bien me passer Angel s’il te plaît ? » dit Willow.

« Willow, ça fait un bail ! Tu sais quoi, j’ai été princesse, une vraie avec couronne et tout… » s’enthousiasma la reine C.

« Cordélia, c’est important, passe-moi Angel. » insista Willow.

« Oui d’accord. » capitula Cordélia un peu intriguée.

« Willow ?! Qu’est-ce qu’il se passe ? » demanda Angel en prenant le combiné.

« C’est Buffy, elle est… » commença Willow la voix presque éteinte.

« Willow ? » demanda le vampire inquiet.

Elle posa un instant le combiné sur sa poitrine pour reprendre son souffle mais elle n’arriva pas à finir sa phrase pour autant quand elle le remit à l’oreille.
Angel entendit le cœur de Willow battre intensément et son souffle plein de chagrin. Il connaissait la sorcière, il savait que quelque chose de grave était arrivé et là il réalisa que ce n’était pas Buffy qui lui parlait mais sa meilleure amie, ce qui était inhabituel. Jamais la sorcière ne l’avait appelé personnellement, c’était toujours Giles ou Buffy qu’il avait en ligne. Ses pensées le submergèrent, il n’y avait qu’une explication au chagrin de Willow et qu’une raison à ce coup de fil. Buffy était morte.
Willow entendit le combiné tomber.

« Quoi ? Willow ?! » demanda Cordélia ayant récupéré le téléphone et observant le visage décomposé et les yeux vides d’Angel.

« Morte, Buffy est morte… » termina enfin Willow.

« Oh mon dieu, non ! » s’exclama Cordélia, les larmes coulant instantanément sur ses joues.

« Je vous expliquerai plus tard, là il faut que j’y aille. » se hâta d’ajouter Willow.

Elle raccrocha.

« Au travail ! » s’exclama-t-elle avec fermeté.

 

Suite

Leave a Reply

*

%d blogueurs aiment cette page :