Résurrection(s) : Chapitre 14

Faith était allongée sur le lit de sa chambre de motel et regardait distraitement la télévision. Elle n’avait pas dormi de la nuit et le matin commençait à poindre à travers les rideaux mités. Elle ne pouvait s’empêcher de penser à Buffy, au sort, à ce qui avait pu se passer depuis que Willow avait récupéré son essence dans des conditions qu’elle préférait oublier pour le moment. Cela faisait trois fois qu’elle se retenait de se jeter sur le téléphone pour appeler la maison des Summers. Elle en voulait à Willow de ne pas la tenir informée. Elle avait l’impression qu’après avoir joué le rôle qu’on avait attendu d’elle, elle était à nouveau écartée, comme une pestiférée, comme si rien n’avait changé. Comme si elle n’avait pas changé. Comme si ce qu’elle avait fait n’était pas encore suffisant pour prouver sa bonne foi, son désir de rédemption. Le passé semblait se répéter : tous les amis de la Tueuse blonde étaient réunis autour d’elle et elle se morfondait seule dans une chambre de motel sordide. Si le sort avait marché et que Buffy était réveillée, qui sait ce qu’ils avaient pu lui raconter sur ses actes… Peut-être avaient-ils déformé la vérité pour maintenir son image négative aux yeux de Buffy. Peut-être avaient-ils simplement occulté sa participation… son combat. Peut-être avaient-ils nié sa présence. A cette pensée, une montée de rage s’empara d’elle. Elle serra les poings et tenta de se calmer en s’allumant une cigarette.

Et puis quelqu’un frappa à la porte.

Faith bondit du lit et poussa un cri quand sa blessure lui rappela douloureusement son existence. Elle ouvrit la porte à la volée, prête à se jeter sur Willow pour lui arracher les nouvelles qu’elle attendait depuis la veille.

Mais ce n’était pas Willow. En face d’elle se tenait celle pour qui elle avait risqué sa vie, celle qui lui avait permis de survivre en prison. Buffy.

« Bu… Buffy ? » balbutia-t-elle en se tenant le ventre.

Buffy remarqua son geste et constata que la blessure de Faith saignait à nouveau.

« Tu saignes… Qu’est-ce qui s’est passé ? »

Faith baissa les yeux vers la plaie.

« Oh… C’est rien… Je… C’est une longue histoire… Mais je pense que… les autres… t’ont déjà raconté… »

« En partie oui… Mais je préfère l’entendre de ta bouche… », dit Buffy en esquissant un sourire.

Un soulagement intense submergea Faith quand elle réalisa enfin qu’elle avait la vraie Buffy devant elle, que le sort avait marché. Et que Buffy n’avait pas l’air hostile.

« Euh… Entre… » dit-elle en laissant passer Buffy dont le parfum troubla soudain les sens de la Tueuse brune.

Elle referma la porte et tenta de se concentrer. Faith était extrêmement embarrassée. Elle ne savait pas comment se comporter et elle craignait ce que les autres avaient dit à son sujet. Buffy semblait si calme et si à l’aise.

« Il y a tellement longtemps que j’attends ce moment, B… Il y a tellement longtemps que j’attendais de te revoir… pour m’expliquer… » se lança finalement Faith, un peu désespérée.

Buffy resta silencieuse, un regard attentif et presque bienveillant posé sur Faith qui poursuivit.

« Tu as l’air si… apaisée… Je… Je me suis toujours attendue à ce que notre prochaine rencontre se passe violemment… dans les cris… les reproches… les coups… »

« Les choses ont changé, Faith… Peut-être avant, tu aurais eu raison… Mais je suis morte… Et tu m’as donné une seconde chance… La chance de vivre à nouveau avec les gens que j’aime… La chance de poursuivre mon devoir de Tueuse… Tu aurais pu t’enfuir quand Willow t’a libérée… Tu ne l’as pas fait… Tu as tenu ta parole et Willow et toi m’avaient sauvée… Alors qui suis-je pour ne pas te donner une seconde chance ? Qui suis-je pour continuer à te reprocher des choses pour lesquelles tu as payé et que tu payeras toute ta vie… comme Angel ? »

Faith avait les larmes aux yeux et ne pouvait plus parler. Elle écrasa sa cigarette d’une main tremblante.

« Mais je me suis posée une question… Pourquoi as-tu accepté de nous aider… de m’aider ? » continua Buffy.

« Je… C’était la chance que j’attendais pour me racheter… pour prouver que j’avais changé… »

« Tu n’as pas eu envie de t’enfuir quand tu as été libérée ? »

« Je te mentirai si je te disais que je n’y ai pas pensé… Mais rien n’aurait changé… J’aurais encore fui… encore perdu… encore sombré… Tout aurait recommencé… Je n’aurais jamais pu me regarder en face… si je ne t’avais pas aidé… si je n’avais pas essayé de te sauver… »

Buffy baissa les yeux et le silence s’installa.

« Merci… »

« Quoi ? » demanda Faith sans comprendre.

« Merci. Pour tout ce que tu as fait. Tu as failli mourir… Pour moi… »

« Je… De rien, je… Tu aurais fait la même chose pour moi… » ajouta Faith sans y croire.

« Peut-être pas… » répondit Buffy. « Je te détestais trop… J’étais… aveuglée par la haine… et… »

Buffy s’interrompit. Elle reprit quelques instants plus tard.

« On a beaucoup de choses à se dire… de choses à mettre à plat… Il nous faudra du temps, mais… J’ai beaucoup réfléchi cette nuit… et je reconnais maintenant que je suis aussi responsable de ce qui s’est passé entre nous… Il y a des choses que j’ai enfin comprises depuis que… »

Buffy s’arrêta à nouveau, visiblement gênée.

« Depuis quoi ? » demanda Faith.

Buffy soupira et regarda Faith dans les yeux.

« Tu sais… Les gens pensent souvent que les personnes dans le coma ne ressentent rien, n’entendent rien… Ce n’est pas tout à fait vrai… Et je n’étais pas vraiment dans le coma… J’étais dans un état de suspension de conscience… Un peu entre la vie et la mort… Je ne l’ai pas encore dit aux autres, mais j’ai entendu ce qu’ils me disaient… J’ai entendu ce que me disait ma sœur… et Will… J’ai entendu ce que tu m’as dit quand tu es venue… »

Faith se remémora sa visite chez les Summers, le corps apparemment sans vie sur le lit, son impression de ne pas être à sa place, de profaner un lieu sacré, son baiser furtif, les mots qu’elle avait murmurés à l’oreille de Buffy avant de s’enfuir, presque honteuse.

« J’ai entendu ce que tu m’as dit, Faith… » répéta Buffy en ne la quittant pas des yeux. « Et j’ai enfin compris ce que tu as pu ressentir quand tu étais à Sunnydale… J’ai enfin compris certaines de tes réactions… Et j’ai réalisé certaines choses… des choses que je ne voulais pas reconnaître… »

Buffy s’approcha de Faith et l’embrassa doucement sur les lèvres. Puis, elle lui murmura dans l’oreille.

« Moi aussi, je t’aimais Faith… Et je t’aime encore… »

Buffy caressa la joue de Faith et se dirigea vers la sortie. Elle ouvrit la porte puis se retourna.

« On se voit demain, d’accord ? »

« Oui… »

Buffy sortit, laissant Faith pétrifiée dans sa chambre de motel.

 

Suite

Leave a Reply

*

%d blogueurs aiment cette page :